Brexit………………………..(29/03/2017)

Logo Francetv info

  23h14
Alerte info
Brexit : la Première ministre britannique a signé la lettre qui va déclencher la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenneLes négociations du Brexit vont commencer. La Première ministre britannique Theresa May a signé, mardi 28 mars, la lettre officielle qui sera remise le lendemain à Bruxelles pour stipuler que le Royaume-Uni lance les négociations du divorce avec l’Union européenne, selon une photo diffusée dans la soirée. Sur cette photo officielle diffusée par Downing Street, on voit Theresa May en train de signer la lettre d’activation de l’article 50 du traité de Lisbonne qui sera remise mercredi en fin de matinée au président du conseil européen Donald Tusk.
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans : Europe | le 29 mars, 2017 |Pas de Commentaires »

Elle va pouvoir tisser sa toile…………………….(28/03/2017)

Logo Francetv info

  22h22
Alerte info
Soupçons d’emplois fictifs : Penelope Fillon mise en examen notamment pour complicité et recel de détournement de fonds publicsPenelope Fillon a été mise en examen mardi 28 mars, notamment pour complicité et recel de détournement de fonds publics dans l’affaire de ses emplois présumés fictifs. L’épouse du principal candidat de la droite à la présidentielle a été entendue dans la journée par les juges chargés de l’enquête. Elle est également mise en examen des chefs de complicité et recel d’abus de biens sociaux, et recel d’escroquerie aggravée.
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans : "AFFAIRES" | le 28 mars, 2017 |Pas de Commentaires »

Le Royaume Uni a du plomb dans l’aîle………………….(28/03/2017)

Logo Francetv info 18h24
Alerte info
Royaume-Uni : le Parlement d’Ecosse autorise un nouveau référendum sur l’indépendanceAlors que Londres doit lancer officiellement la procédure de Brexit, mercredi 29 mars, l’Ecosse s’éloigne un peu plus du Royaume-Uni. Le Parlement régional d’Ecosse a autorisé, mardi 28 mars, la Première ministre écossaise, Nicola Sturgeon, à demander à Londres l’organisation d’un nouveau référendum d’indépendance. Elle doit désormais obtenir l’accord de la Première ministre britannique, Theresa May, et du Parlement de Westminster pour organiser cette seconde consultation après celle perdue par les indépendantistes en 2014.
Publié dans : Etranger | le 28 mars, 2017 |Pas de Commentaires »

La lettre de Laurent Joffrin…………………(28/03/2017)

Libération

28 mars 2017
Laurent Joffrin
La lettre de campagne
de Laurent Joffrin

Sondages diaboliques

Les experts – qui ne se trompent jamais… – en sont sûrs : un mois avant le scrutin du premier tour, vient le temps de la cristallisation. Les convictions s’affirment, les choix se stabilisent, les préférences s’arrêtent. C’est en tout cas ce qui s’est passé lors des deux dernières présidentielles. Un mois avant le scrutin de 2007, il était clair que le duel final opposerait Sarkozy et Royal, avec une victoire finale pour Sarkozy.

Un mois avant celui de 2012, Sarkozy et Hollande tenaient la corde, et Hollande devait l’emporter au second tour. Toutes prévisions qui se sont vérifiées dans les urnes. Si l’on reproduit le schéma en 2017, Macron et Le Pen sont donc au deuxième tour et Macron gagne haut la main. L’ennui, c’est que cette fois la cristallisation est fragile… comme le cristal.

Dans la plupart des enquêtes, c’est un fait que Macron et Le Pen sont autour de 25%, Fillon au-dessous de 20% et les deux candidats de gauche entre 10 et 14%. Pliée, la présidentielle ? C’est là que le sol peut se dérober sous les pieds du commentateur paresseux. Dans un sondage des Echos, par exemple, Macron est à 24% et Fillon à 20%. Malgré les coups de boutoir des affaires, le candidat LR réunit toujours un cinquième des intentions de vote, perinde ac cadaver.

L’électorat de droite est donc toujours là, souvent furieux contre son champion, certes, mais aussi terrorisé à l’idée que Macron, ce bébé Hollande, puisse l’emporter. Quatre points d’écart : en un mois d’une campagne au canon, Fillon peut revenir. D’autant que Macron est celui qui compte le plus d’indécis dans son magot d’intentions de vote. Deux ou trois gaffes, une fatigue de fin de campagne, un débat raté et le candidat d’En marche se retrouve… en marche arrière.

On dira que la mécanique du vote utile joue comme une assurance pour Macron. Si Fillon menace de se rétablir, on peut penser qu’une partie des électeurs de gauche, inquiets d’un deuxième tour droite-extrême-droite, voleront à son secours. Peut-être. Mais peut-être pas, surtout si Hamon et Mélenchon le pilonnent sur le thème du social-libéralisme honni. La cristallisation est donc incertaine. Et avec le cristal, on fait des boules. Leur fiabilité est bien connue.

Et aussi

• Manuel Valls réunit ses amis pour évaluer les avantages d’une déclaration publique en faveur de Macron. Faite rapidement, elle «vaut plus cher» qu’un ralliement banal entre les deux tours, dit un proche. Autrement dit, les vallsistes anticipent une victoire du candidat d’En marche et une déconfiture de Hamon. Lequel se plaint qu’on lui «plante des couteaux dans le dos». Pourquoi dans le dos ?

• Philippe Torreton, comédien de gauche, envoie une lettre amère aux deux premiers rôles de gauche, Hamon et Mélenchon. Il faut la lire. Il exprime son «admiration» pour leur énergie en campagne. Mais c’est sur un mode ironique : «Toute cette énergie pour vous disputer la quatrième ou la cinquième place au soir du premier tour.» Et de poursuivre : «A votre place, j’aurais eu l’abnégation de me retirer en invitant solennellement les citoyens à voter pour l’autre leader de la gauche afin de ne pas faire partie du club des couillons qui font perdre leur camp […]. Pour conclure : “Et alors, nous, on fait quoi ?”» Bonne question. On attend la réponse des couillons.

• Bon article de Jérôme Sainte-Marie dans le Figaro. Il démontre ce qu’on devine depuis longtemps : même à 26% d’intentions, le vote Macron reste un vote de classe. Ses soutiens principaux se recrutent chez les cadres, les diplômés, les entrepreneurs… Chez ceux qui se tiennent pour privilégiés, il frôle les 40%. Chez ceux qui se sentent appartenir aux classes populaires ou défavorisées, il recueille 15% d’approbation. C’est le favori des favorisés. Pour cette raison, un éventuel deuxième tour contre Marine Le Pen reste incertain, quoi qu’en disent les sondages.

Laurent Joffrin
Publié dans : "AFFAIRES" | le 28 mars, 2017 |Pas de Commentaires »

Encore des frondeurs !! (27/03/2017)

Logo Francetv info

  17h56
Alerte info
L’article à lire pour comprendre la situation en Guyane, où se déroule « la plus grosse manifestation jamais organisée » dans la régionBarrages routiers, vols annulés, rassemblements… La Guyane connaît, mardi 28 mars, une « journée morte », à l’appel du collectif « Pou La Gwiyann dékolé » (« Pour que la Guyane décolle »). Les manifestations ont rassemblé entre 8 000 et 10 000 personnes à Cayenne, et 3 500 à 4 000 personnes à Saint-Laurent-du-Maroni, à la mi-journée. La préfecture de Guyane évoque « la plus grosse manifestation jamais organisée » sur ce territoire. Plusieurs organisations syndicales mènent depuis une semaine des actions pour dénoncer la dégradation de la situation générale depuis quelques mois, notamment à cause de la montée de l’insécurité. A moins d’un mois du premier tour de la présidentielle, la situation sociale de cette région française d’Amérique du Sud se retrouve au centre des débats entre les candidats. Franceinfo fait le point.
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans : SOCIAL | le 28 mars, 2017 |Pas de Commentaires »

Communiqué « franceinfo »……………………(28/03/2017)

Logo Francetv info

28 mars 2017
Drapeau français Elections 2017
Les #5 infos de la présidentielle aujourd’hui
Penelope Fillon convoquée par les juges, ralliement sarkozyste pour Macron, 40% des Français prêts à voter blanc…
Penelope Fillon convoquée par les juges, ralliement sarkozyste pour Macron, 40% des Français prêts à voter blanc...
Grands discours, petites phrases, propositions-chocs ou anecdotes… Chaque jour, jusqu’au 7 mai 2017, date du second tour de l’élection présidentielle, franceinfo résume ce qu’il ne faut pas rater de l’actualité de la campagne. Voici l’essentiel à retenir de mardi 28 mars.

#1 Penelope Fillon convoquée en vue d’une mise en examen

Après François Fillon et son ex-suppléant à l’Assemblée nationale, Marc Joulaud, Penelope Fillon est attendue, ce matin, chez les magistrats financiers, à moins que le rendez-vous ne soit décalé pour davantage de discrétion. L’épouse du candidat de la droite à la présidentielle est convoquée dans le cadre de l’enquête sur les soupçons d’emplois fictifs lorsqu’elle était employée en tant qu’assistante parlementaire de François Fillon puis de son successeur à l’Assemblée et rémunérée à La Revue des deux mondes. A l’issue de son audition, Penelope Fillon pourrait être mise en examen ou placée sous le statut, plus favorable, de témoin assisté.

#2 Fillon toujours nettement distancé, selon un sondage Ipsos pour France Télévisions

A vingt-six jours de l’élection présidentielle, l’hypothèse d’un duel entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron au second tour se renforce un peu plus. Selon un sondage Ipsos-Sopra Steria pour France Télévisions et Radio France publié mardi, les deux candidats font la course en tête, avec respectivement 25% et 24% des intentions de vote. Si le premier tour avait lieu dimanche, le candidat de la droite, François Fillon, serait nettement distancé, avec seulement 18% des voix. A gauche, Jean-Luc Mélenchon (14%) devancerait Benoît Hamon (12%).

#3 Premier ralliement d’une sarkozyste à Macron

Emmanuel Macron attire les politiques de tous bords. Socialistes, juppéistes, centristes ou chiraquiens…Et maintenant les sarkozystes. Marie-Anne Montchamp, ancienne ministre de Jacques Chirac et de Nicolas Sarkozy, sous le gouvernement de François Fillon, a annoncé ce matin sur franceinfo son ralliement au candidat d’En marche ! « Il [Emmanuel Macron] a le projet le plus innovant. Je continuerai à porter mes combats auprès de lui », a-t-elle déclaré.

#4 Philippe de Villiers va-t-il rallier Marine Le Pen ?

C’est une rumeur qui court depuis plusieurs semaines. On le sait, Philippe de Villiers ne tarit pas d’éloges sur Marine Le Pen, estimant qu’elle a une « carrure présidentielle ». Va-t-il sauter le pas et rallier la candidate du FN ? Le mystère reste entier. Lundi, RTL annonçait que l’ancien président du conseil départemental de Vendée excluait désormais de s’afficher avec Marine Le Pen. Mais Philippe de Villiers a aussitôt démenti sur son compte Twitter. Ce matin, le député frontiste du Gard, Gilbert Collard a annoncé sur Radio Classique que le Vendéen rejoignait Marine Le Pen mais au même moment, sur LCI, le vice-président du FN, Louis Aliot avouait qu’il ne savait pas ce qu’allait faire Philippe de Villiers.

#5 40% des Français prêts à voter blanc

Les Français ne sont pas satisfaits de l’offre politique et souhaitent le faire savoir. Selon un sondage réalisé par Ipsos pour le think tank Synopia et dévoilé ce matin par L’Opinion, 40% des électeurs seraient prêts à voter blanc si celui-ci était reconnu. Ils étaient seulement 26% en 2014. « Aujourd’hui, une pétition en faveur du vote blanc a déjà recueilli 230 000 signatures, c’est la première fois qu’une telle démarche a autant de succès », explique au quotidien Olivier Durand, de l’Association pour la reconnaissance du vote blanc.

Suivez-nous

Publié dans : "AFFAIRES", Politique | le 28 mars, 2017 |Pas de Commentaires »

Sondage « franceinfo »……………..(28/03/2017)

Logo Francetv info

  07h33
Alerte info
Présidentielle : Fillon toujours nettement distancé par Le Pen et Macron, selon un sondage Ipsos pour France TélévisionsA vingt-six jours de l’élection présidentielle, l’hypothèse d’un duel entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron au second tour se renforce un peu plus. Selon un sondage Ipsos-Sopra Steria pour France Télévisions et Radio France, publié mardi 28 mars, les deux candidats font la course en tête, avec respectivement 25% et 24% des intentions de vote. Si le premier tour avait lieu dimanche, le candidat de la droite, François Fillon, serait nettement distancé, avec seulement 18% des voix. A gauche, Jean-Luc Mélenchon (14%) devancerait Benoît Hamon (12%).
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans : SONDAGES | le 28 mars, 2017 |Pas de Commentaires »

L’édito de Laurent Joffrin………………..(258/03/2017)

  • «Cabinet noir» : chasse au scoop ou au dahu ?

ÉditoComme un assiégé qui lance un fumigène pour échapper à l’encerclement, François Fillon s’acharne à faire vivre la thèse, un peu vaporeuse, du «cabinet noir» de François Hollande. Il s’appuie dans cette entreprise sur le livre de trois journalistes intitulé Bienvenue place Beauvau. Plusieurs caciques de la droite ont signé lundi une lettre à la justice où les extraits du livre sont utilisés comme autant de pièces à charge justifiant l’ouverture d’une enquête officielle. La lecture du poulet est peu édifiante. Une seule affaire est documentée, celle qui concerne le fils de Valérie Pécresse et que Claude Bartolone aurait utilisée. Pour le reste, les accusations reposent sur des sources anonymes aux propos évasifs, sans pièces, sans documents et sans précisions de date ou de lieu. Et surtout, il n’est écrit nulle part dans le livre que Hollande aurait pu intervenir dans les procédures concernant Fillon, ce qui est pourtant l’accusation lourdement suggérée par le candidat LR. Chasse au scoop ou chasse au dahu ? Les auteurs préviennent d’ailleurs honnêtement le lecteur : «Rien ne prouve» l’existence du cabinet noir hollandais, mais «rien ne prouve le contraire». Avec un tel exergue, on peut faire des livres de révélations sur les ovni, les extraterrestres, le complot des Illuminati ou l’abominable homme des neiges.

Personne ne peut exclure les manœuvres tortueuses qui se développent parfois dans les méandres de l’appareil d’Etat, qu’il s’agisse des services du fisc ou des organes de police. Les exemples passés abondent. Mais il faut pour l’établir apporter des éléments tangibles, ce qui fait cruellement défaut en l’espèce. Julien Dray fait remarquer que si ce cabinet noir agissait dans l’ombre avec l’efficacité tentaculaire que lui prêtent les fillonistes, François Hollande se serait peut-être mieux sorti des affaires qui ont terni son quinquennat.

A moins que ces éminences grises et roses soient essentiellement des pieds nickelés, qui n’ont su parer ni les affaires privées du Président, ni le cas Leonarda, ni le livre «Davet-Lhomme»… Puisque l’imagination est au pouvoir, avançons une thèse encore plus audacieuse : ces Machiavel pervers, dans un diabolique jeu de qui-perd-gagne, ont volontairement piégé Hollande pour favoriser une candidature Macron, auquel ils se rallient maintenant un par un. Comment expliquer autrement l’incroyable série de gaffes et de boulettes qui ont plombé la présidence qui s’achève ? Seuls les naïfs y verront l’effet du hasard… Rien ne le prouve, dira-t-on. Mais rien ne prouve le contraire. C’est donc du solide.

Laurent Joffrin

Liberation.fr
Publié dans : "AFFAIRES", Politique | le 28 mars, 2017 |Pas de Commentaires »

Franceinfo communique………………..(27/03/2017)

Logo Francetv info

27 mars 2017
Drapeau français Elections 2017
Les #5 infos de la présidentielle aujourd’hui
Dray dément l’existence d’un « cabinet noir », Macron gaffe sur la Guyane, les enseignants se détournent du PS…
Dray dément l'existence d'un "cabinet noir", Macron gaffe sur la Guyane, les enseignants se détournent du PS...
Grands discours, petites phrases, propositions chocs ou anecdotes… Chaque jour, jusqu’au 7 mai 2017, date du second tour de l’élection présidentielle, franceinfo résume ce qu’il ne faut pas rater de l’actualité de la campagne. Voici l’essentiel à retenir de ce lundi 27 mars.

#1 Julien Dray : « S’il y avait eu un cabinet noir, François Hollande aurait été candidat »

« Il ne s’occupe pas de ces choses-là. » Invité de BFMTV et RMC, Julien Dray, l’un des très proches de François Hollande, a démenti l’existence d’un cabinet noir à l’Elysée, après les accusations portées par François Fillon. « S’il y avait eu un cabinet noir, François Hollande aurait été candidat. Si un cabinet noir avait su la tournure qu’allait prendre la campagne, on aurait été candidat. Enfin, il aurait été candidat », a assuré le socialiste. Il a également rappelé que le candidat de la droite et du centre avait « demandé au secrétaire général de l’Elysée », Jean-Pierre Jouyet, d’accélérer les enquêtes concernant Nicolas Sarkozy.

#2 Christine Angot revient sur son face-à-face avec François Fillon

C’est une séquence qui restera dans les annales de la télévision. La romancière Christine Angot est revenue dans les colonnes de Libération sur son face-à-face très tendu avec François Fillon lors de « L’Emission politique », jeudi 23 mars. « Moi, agressive ? Ce qui était violent était la situation que je décrivais ! Pas moi », s’est défendue l’auteure. « Dans ce que j’ai dit, je n’ai rien inventé. C’est ce que les gens ressentent, je le sais », a-t-elle ajouté, n’évoquant qu’un seul regret : « Quand il a dit : ‘Je constate que vous n’avez pas rendu le bracelet’. J’aurais dû répondre : ‘Oui, mais je n’ai pas rendu le service qu’on attendait de moi en échange.’ » La romancière avait appuyé son argumentaire à propos des costumes du candidat sur un bracelet offert par « quelqu’un qui voulait la corrompre », en le montrant ostensiblement à l’antenne.

#3 La bourde d’Emmanuel Macron sur la Guyane

Lapsus ou grosse lacune en géographie ? En visite à Saint-Denis de La Réunion, dimanche 26 mars, Emmanuel Macron a donné son point de vue sur la crise qui paralyse la Guyane depuis quelques jours. Sauf que le candidat d’En marche ! a qualifié d’« île » la région d’outre-mer, située en Amérique du Sud. « La situation en Guyane, depuis plusieurs jours, est grave. Mon premier mot est celui d’un appel au calme parce que bloquer les pistes d’aéroport, bloquer les décollages, parfois bloquer le fonctionnement de l’île, ne peut être une réponse apportée à la situation », a déclaré l’ex-ministre de l’Economie.

#4 Selfie avec un député russe homophobe et antisémite : Marine Le Pen assure ne pas le connaître

Invitée d’Europe 1 ce matin, Marine Le Pen a été interrogée sur son selfie avec le député russe Vitali Milonov, ouvertement homophobe et antisémite. « Je fais des milliers de selfies, comme l’intégralité des candidats à la présidentielle. Vous ne croyez pas que c’est un peu malhonnête de me reprocher cela ? Je ne savais pas qui était ce député. Je ne le connais pas, je n’ai pas de relations avec lui. J’ai été invitée à une commission des affaires étrangères en Russie. Dans cette commission, il y a tout le spectre politique russe. Je ne savais pas qui il était », s’est justifiée la candidate du FN.

#5 De l’eau dans le gaz entre le PS et les enseignants

Ils avaient voté à 44% pour François Hollande au premier tour de l’élection présidentielle de 2012. Cinq ans plus tard, les enseignants sont les premiers déçus du quinquennat, selon une enquête de franceinfo. Beaucoup iront voter pour Emmanuel Macron, d’après un sondage du Cevipof, le Centre de recherches politiques de Sciences Po. Le candidat d’En marche ! est en tête des intentions de vote des enseignants, à 33%, contre 25% seulement pour Benoît Hamon et 15% pour Jean-Luc Mélenchon et François Fillon. Marine Le Pen, elle, double son score : de 4,5% en 2012 à 9% cette année.

Suivez-nous
Franceinfo communique....................(27/03/2017) dans
Publié dans : "AFFAIRES" | le 27 mars, 2017 |Pas de Commentaires »

La lettre de Laurent Joffrin……………………(27/03/2017)

Libération

27 mars 2017
Laurent Joffrin
La lettre de campagne
de Laurent Joffrin

Au cœur du cabinet noir

Comme un assiégé qui lance un fumigène pour échapper à l’encerclement, François Fillon s’acharne à faire vivre la thèse, un peu vaporeuse, du «cabinet noir» de François Hollande. Il s’appuie dans cette entreprise sur le livre de trois journalistes intitulé Bienvenue à Beauvau. Une escouade de caciques de la droite signent ce matin une lettre à la justice où les extraits du livre sont utilisés comme autant de pièces à charge justifiant l’ouverture d’une enquête officielle.

La lecture du poulet est peu édifiante. En dehors d’affaires mineures, les accusations reposent sur des sources anonymes aux propos évasifs, sans pièces, sans documents et sans précisions de date ou de lieu. Et surtout, il n’est écrit nulle part dans le livre que François Hollande aurait pu intervenir dans les procédures concernant Fillon, ce qui est pourtant l’accusation lourdement suggérée par le candidat LR. Chasse au scoop ou chasse au dahu ? Les auteurs préviennent d’ailleurs honnêtement le lecteur : «rien ne prouve» l’existence du cabinet noir en question, mais «rien ne prouve le contraire». Avec un tel exergue, on peut faire des livres de révélations sur les OVNI, les extraterrestres, le complot des illuminati ou l’abominable homme des neiges.

Certes, personne ne peut exclure les manœuvres tortueuses qui se développent parfois dans les méandres de l’appareil d’Etat, qu’il s’agisse des services du fisc ou des organes de police. Les exemples passés abondent. Mais il faut pour l’établir apporter des éléments tangibles et vérifiés, ce qui fait cruellement défaut en l’espèce. Julien Dray fait remarquer que si ce cabinet noir agissait dans l’ombre avec l’efficacité tentaculaire que lui prêtent les fillonistes, François Hollande se serait peut-être mieux sorti des affaires qui ont terni son quinquennat.

A moins que ces éminences grises et roses soient essentiellement des pieds nickelés, qui n’ont su parer ni les affaires privées du président, ni le cas Leonarda, ni le livre «Davet-Lhomme»… Puisque l’imagination est au pouvoir, avançons une thèse encore plus audacieuse : ces Machiavel pervers, dans un diabolique jeu de qui-perd-gagne, ont volontairement piégé Hollande pour favoriser une candidature Macron, auquel ils se rallient maintenant un par un. Comment expliquer autrement l’incroyable série de gaffes et de boulettes qui ont plombé la présidence qui s’achève ? Seuls les naïfs y verront l’effet du hasard… Rien ne le prouve, dira-t-on. Mais rien ne prouve le contraire. C’est donc du solide.

Et aussi

• Moral en berne chez Hamon. La montée en puissance de Mélenchon et la persistance de la cote de Macron menacent la candidature socialiste. L’offensive socialiste lancée la semaine dernière a fait long feu. Hamon a même été obligé de préciser dimanche sur France 2 qu’il se maintiendrait quoi qu’il arrive. Comme quoi la question d’un retrait pourrait se poser. Il y a dix-huit mois, Libération, avec une pléiade d’intellectuels, proposait une primaire de toute la gauche pour éviter cette élection en ordre dispersé. La primaire a bien eu lieu, mais sans Macron et sans Mélenchon. Le résultat est là : l’électorat est contraint de choisir entre les trois. Pour l’instant, c’est Hamon qui plonge.

• Nouvelle innovation dans cette élection sans pareille : Dupont-Aignan – dans les sondages en tout cas – s’extrait de la marginalité où il était jusque-là confiné. Il semble qu’il bénéficie de ses altercations avec les journalistes et surtout des ennuis répétés de Fillon. Il veut maintenant accréditer l’idée qu’il serait «le plan B» de la droite. Il y a un précédent récent : Fillon a gagné dans la primaire parce qu’il a réussi à se présenter comme une alternative crédible à Sarkozy. Dupont-Aignan joue le même jeu dans la présidentielle. Sera-t-il le Fillon de Fillon ?

• Marine Le Pen se fait adouber par Poutine. Deux jours plus tard, ce suzerain bienveillant fait arrêter des centaines d’opposants qui ont commis le crime de manifester pacifiquement contre lui. Cet exemple venu du froid augure-t-il de ce que serait une présidence Le Pen ?

Laurent Joffrin
Publié dans : "AFFAIRES" | le 27 mars, 2017 |Pas de Commentaires »
12345...1089

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente