Le « Billet du Président » par Nadine……………………..(24/08/2016)

Le
Nadine Poinsot
24 août, 04:15
Billet du Président… 

MERCREDI 24 AOÛT 2016 
10h00 Conseil de défense et de sécurité nationale 

11h00 Entretien avec M. Sébastien SORIANO, Président de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) 

11h30 Entretien avec M. Pierre MOSCOVICI, Commissaire européen aux Affaires économiques et financières, à la Fiscalité et à l’Union douanière 

16h00 Visite de l’entreprise APMA (Atelier de précision mécanique angevine), société du groupe ARBM, constitué des entreprises APMA, Ouest Décolletage et Ouest Médica

 dans Politique Billet du Président…

MERCREDI 24 AOÛT 2016
10h00 Conseil de défense et de sécurité nationale 

 
Publié dans : Politique | le 24 août, 2016 |Pas de Commentaires »

Flash « franceinfo »……………………………..(24/08/2016)

Logo Francetv info 10H12
ALERTE INFO
Francetv info est devenu franceinfo, mettez à jour votre application pour découvrir notre nouvelle offreLe 24 août, Francetv info change et prend le nom de franceinfo, la nouvelle offre d’information globale de service public. Editée en collaboration par France Télévisions, Radio France, France 24 et l’INA, elle propose une chaîne TV en continu, une radio, un site web et une application mobile.
Publié dans : INFORMATION | le 24 août, 2016 |Pas de Commentaires »

Il a beaucoup changé……………………………………(23/08/2016)

Candidature de Sarkozy : la presse entre appréhension et lassitude
Nicolas Sarkozy. ((GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP))

Au lendemain de l’officialisation de la candidature de Nicolas Sarkozy à la primaire de la droite, la presse salue surtout la fin d’un faux suspense long de plusieurs mois.

Il a beaucoup changé..........................................(23/08/2016) dans Politique LaCentrale-megaban-728x90

Partager ce contenu

Comme faire d’un « secret de Polichinelle » un gros titre ? La presse de ce mardi rend compte à profusion de l’officialisation de la candidature de Nicolas Sarkozyà la primaire des Républicains pour 2017 et de son programme « à droite toute ». Mais l’accueil réservé à cette nouvelle candidature est plutôt tiède.

Dans son nouveau livre, « Tout pour la France », qu’il espère être le « point de départ » vers la reconquête de l’Elysée, Nicolas Sarkozy écrit : « J’ai senti que j’avais la force pour mener ce combat à un moment si tourmenté de notre histoire ». Il avait pourtant promis « arrêter » la politique après sa défaite à l’élection présidentielle de 2012.

Virage à droite acté

« Le pire c’est qu’il peut gagner », titre avec appréhension « Libération » à propos de l’ex-chef d’Etat qui a levé le faux suspense entourant sa candidature à l’Elysée dans un nouveau livre intitulé « Tout pour la France ».

En une de @libe demain : «Sarkozy – le pire, c’est qu’il peut gagner» https://t.co/BVQjf3SXj0pic.twitter.com/n9yqYH6aLl

— Libération (@libe) 22 août 2016

« Tout pour la France » est « un livre tout en muscles » dont rend compte Libé et dans lequel Nicolas Sarkozy « déroule un programme de rupture radicale, fait pour une bonne partie de mesures glanées les unes chez Marine Le Pen, les autres chez Pierre Gattaz », écrit Laurent Joffrin

Ce que « Le Monde » baptise d’un titre: « la reconquête à droite toute » sur la double thématique de l’identité et de la sécurité. Pour le quotidien du soir, la stratégie du Sarkozy de 2016 n’a rien de nouveau : « Comme à son habitude, le candidat Sarkozy compte saturer le terrain médiatique dans l’espoir de prendre ses rivaux de vitesse », écrivent Matthieu Goar et Alexandre Lemarié dans le quotidien paru lundi après-midi.

Dans « Tout pour la France », Nicolas Sarkozy affirme en effet que la prochaine présidentielle se jouera sur « l’identité française, son contenu, son respect, son avenir, et par dessus tout sa pérennité ». Il propose également de « suspendre » le regroupement familial car, explique-t-il, « la grande problématique de notre politique d’immigration est d’abord celle du nombre ». Il expose son concept de « tyrannie des minorités », comme il l’a déjà fait, et prône « un pacte d’assimilation »… à l’opposé de l’ »identité heureuse », un objectif vanté par son plus sérieux rival, Alain Juppé, maire de Bordeaux.

« Ses réponses ne sont pas molles. Elles ne se résument pas à un libéralisme auquel beaucoup voudraient cantonner la primaire », se réjouit – enthousiaste - Yves Thréard dans « Le Figaro » qui appelle les « autres candidats » à « jouer cartes sur table », notamment sur l’économie.

« Joli coup médiatique »

De son côté, le Journal de la Haute-Marne » salue le savoir-faire (et le faire-savoir) du président du parti Les Républicains pour « transformer un secret de polichinelle en événement », reconnaissant  »incontestablement un joli coup médiatique. » Une figure des Républicains ironise dans  »Le Parisien » :  »Le Maire, Juppé, Sarkozy, ils écrivent tous. C’est la primaire des Goncourt ».

Dans le quotidien économique « Les Echos« , Cécile Cornudet note que « la ‘force’ ouvre et ferme le livre de Nicolas Sarkozy ». « Une nouvelle candidature, un nouveau mot pour l’incarner. »

« Il est vrai que l’actualité l’a aidé en droitisant la campagne sur les registres de la sécurité, de la laïcité, de la lutte contre le terrorisme, de l’identité et de l’autorité », tempère Bernard Stephan dans « La Montagne/Centre France ».

« Battu en 2012, Nicolas Sarkozy replonge toutes griffes dehors dans la fosse où l’attend, calme et silencieux, Alain Juppé », écrit Michel Klekowicki dans « Le Républicain lorrain ». Une opposition de style entre les deux favoris à laquelle les partisans de Nicolas Sarkozy voudront probablement tordre le cou tout au long de la campagne :  »ni aigreur, ni esprit de revanche » et qu’ »une candidature, ce n’est pas un petit bonheur narcissique », commentait déjà lundi soir Brice Hortefeux, fidèle parmi les fidèles de l’ancien président.

« ‘Tout pour la France’ d’un côté, ‘tout sauf Sarkozy’ de l’autre. La campagne est lancée et elle sera féroce ! », prédit Hervé Favre dans « La Voix du Nord ».

Féroce et peut-être plus compliquée que prévue pour l’ancien président de la République : Nicolas Sarkozy reste en effet mis en examen pour corruption et trafic d’influence dans l’enquête dite des « écoutes » et pour financement illégal de sa campagne présidentielle de 2012 dans le dossier Bygmalion. Dans ces deux affaires, il risque un renvoi en procès à des dates indéterminées. Une situation ainsi résumée par « Mediapart » : « Nicolas Sarkozy, le candidat-casseroles ».

Lundi soir, le candidat a déjà réuni des partisans – François Baroin, Laurent Wauquiez, Gérald Darmanin ou encore le centriste Maurice Leroy – pour un « dîner informel » dans un restaurant qu’il affectionne situé dans le 16ème arrondissement, a précisé son entourage. Mardi, il recevra des élus à son QG et prévoit un passage au JT de TF1 mercredi soir avant son premier déplacement de candidat jeudi à Chateaurenard dans les Bouches-du-Rhône et le campus des jeunes au Touquet samedi. La machine à c

Publié dans : Politique | le 23 août, 2016 |Pas de Commentaires »

Flash « francetvinfo »………………………………..(21/08/2016)

Logo Francetv info 12H07
ALERTE INFO
La consultation chez le généraliste passera à 25 euros à partir du 1er mai 2017La consultation chez le médecin généraliste va passer à 25 euros, au lieu de 23 à l’heure actuelle. Cette disposition de la nouvelle convention tarifaire a été validée par la Fédération des médecins de France (FMF), dimanche 21 août, ouvrant la voie à une augmentation du prix. Selon le syndicat, cette hausse devrait être effective à partir du 1er mai 2017, au moment de l’entrée en vigueur de la convention.
Publié dans : INFORMATION | le 21 août, 2016 |Pas de Commentaires »

Flash « francetvinfo »…………………………..(21/08/2016)

Logo Francetv info 10H25
ALERTE INFO
Jacqueline Sauvage fait appel de son maintien en détention, annonce le parquetJacqueline Sauvage fait finalement appel de son maintien en détention, annonce le parquet, dimanche 21 août, confirmant une information de la radio Europe 1. Ce nouvel acte intervient quelques jours après que les avocates de Jacqueline Sauvage ont affirmé que leur cliente avait renoncé à faire appel après le refus de la justice de lui accorder une libération conditionnelle. La femme de 68 ans avait été condamnée fin 2015 pour le meurtre de son mari violent. Elle a bénéficié d’une grâce partielle de la part de François Hollande.
Publié dans : Justice | le 21 août, 2016 |Pas de Commentaires »

L’édito de Laurent Joffrin…………………………..(18/08/2016)

EDITORIAL

Force tranquille

Par Laurent Joffrin — 18 août 2016 à 20:21

ÉDITOL’affaire, donc, était plus complexe que ce qu’on en a dit. Si l’on en croit le procureur de la République de Bastia, c’est bien moins un «burkini» (en fait une femme voilée) qui est à l’origine des incidents de Sisco que la volonté de privatiser une crique corse de manière illégitime et, semble-t-il, agressive. Conflit de territoire plus que de religion… Cette première précision une fois donnée (la justice devra faire toute la lumière), notre enquête corse montre bien qu’au-delà de tel ou tel incident ponctuel, c’est une nouvelle fois la visibilité de l’islam dans l’espace public qui attise les inquiétudes et les hostilités. Beaucoup de Corses ont leur solution : non pas la xénophobie, comme on les en accuse parfois sommairement, mais une forme d’assimilation plus ou moins contrainte- en Corse, fais comme les Corses. Cette solution est-elle viable, juste, réaliste dans la République ? Nulle naïveté, nul irénisme dans cette question : dans la majorité des cas, les tenues très couvrantes, à la plage ou ailleurs, ne sont pas des vêtements comme les autres. Ils sont bien plus l’uniforme d’un islam orthodoxe où le statut de la femme, c’est le moins qu’on puisse dire, n’est guère enviable. Pour le contrer, faut-il en interdire l’expression, comme le réclament certains esprits simplistes ? On peut sérieusement en douter. Il faudrait d’abord indiquer sur quel principe constitutionnel se fonderait une législation d’ordre vestimentaire. On le cherche vainement. La prohibition des signes religieux ostentatoires dans l’espace public ne tient guère la route. Limitée à l’islam, elle serait discriminatoire. A moins de l’étendre aux juifs orthodoxes et aux intégristes catholiques…

La France est déjà la démocratie la plus restrictive dans ce domaine, en interdisant le voile dans les salles de classe et la burqua sur la voie publique. Il y a mieux à faire que de proclamer l’état d’urgence textile : combattre politiquement l’intégrisme en soutenant l’islam républicain, en appliquant fermement les principes laïques, bref, en démontrant la force tranquille d’une République aussi accueillante que rigoureuse.

Laurent Joffrin

Liberation.fr
Publié dans : SOCIAL | le 19 août, 2016 |Pas de Commentaires »

Lamentable, oui…………………………………..(19/08/2016)

CORSE

Au tribunal, «l’affaire lamentable» de Sisco ramenée aux faits

Par Guillaume Gendron, (en Haute-Corse) — 18 août 2016 à 18:54
Gilles Simeoni, Jean-Guy Talamoni et le maire de Sisco Ange Pierre Vivoni au tribunal de Bastia, jeudi.
Gilles Simeoni, Jean-Guy Talamoni et le maire de Sisco Ange Pierre Vivoni au tribunal de Bastia, jeudi. Photo Pascal Pochard-Casabianca. AFP

Le procureur a tenté de ramener la rixe de samedi dernier à ses proportions. Le procès a été reporté au 15 septembre

  • Au tribunal, «l’affaire lamentable» de Sisco ramenée aux faits

Foule des grands jours au palais de justice de Bastia, jeudi après-midi. Devant les grilles, quelques centaines de personnes, habitants de Sisco et leurs soutiens, pendant que dans la salle d’audience, Gilles Simeoni, président du Conseil exécutif de Corse, et Jean-Guy Talamoni, président de l’Assemblée de Corse, serrent les pinces qui se tendent spontanément vers eux. Dans le box, les trois frères B. se cachent le visage. Le procureur de la République de Bastia, Nicolas Bessone, les accuse d’avoir provoqué la rixe de samedi en tentant de «privatiser» une crique du petit village de Sisco, «dans une logique de caïdat». Un quatrième frère, en situation irrégulière, présent sur les lieux et qui a donné une fausse identité lors de son audition, est en fuite. A leurs côtés, deux Siscais, Lucien S., le boulanger du village, et Pierre B., un employé communal, sont poursuivis pour des faits de violence.

Après des jours durant lesquels ont circulé des versions plus ou moins fantaisistes – allant de la provocation communautariste gratuite au lynchage raciste en réaction au port d’un burkini imaginaire – le procureur a tenté de ramener «cette affaire lamentable» dans ses proportions finalement banales, malgré l’écho médiatique. Même s’il note que seule l’intervention des gendarmes a empêché que tout cela ne finisse aux assises. L’un des villageois a par exemple tenté de pousser un des frères B. du haut de la falaise, empêché in extremis par «un tacle de rugby» d’un gendarme.

«Ce n’est pas le cercle des poètes disparus»

Les faits établis sont les suivants : après avoir installé un signe«interdiction de circuler» à l’entrée de la crique, les frères B. (tous nés au Maroc, deux résidant à Furiani et les deux autres en vacances), accompagnés de leurs femmes et enfants, auraient multiplié les accrochages avec les touristes, délogeant un couple cherchant à s’installer à côté à coups de galets, avant de molester l’un des adolescents du village. Lequel aurait défendu un touriste belge qui prenait des photos du paysage – ou des femmes voilées de la famille, si l’on en croit la version des frères. S’ensuit une altercation avec le père de l’ado, puis avec une quarantaine de locaux venu en renfort. La tension monte, jusqu’à tard le soir et l’incendie des voitures des familles d’origine marocaine, sous les yeux des gendarmes. L’investigation sur les atteintes aux biens (trois voitures brûlées d’un côté, des pneus crevés de l’autre) est toujours en cours.

Car quand les villageois arrivent, «ce n’est pas le cercle des poètes disparus», note le procureur, qui insiste sur l’aspect «inadmissible» de la «riposte grégaire» des villageois. «Où est l’honneur à frapper une personne inanimée à terre ou sur un brancard [les deux faits de violence reprochés aux prévenus du village, ndlr] ?», tonne Nicolas Bessone.

«Leur style, c’est plutôt « niquez vos mères »»

Enfin, dans son réquisitoire, le procureur tient à désamorcer des rumeurs persistantes. Non, il n’y avait pas de machette, mais un couteau de cuisine utilisé pour intimider en «tapotant» avec le manche la tête de l’adolescent. Non, les frères B. n’ont jamais scandé «Allah akbar» («leur style, se lâche Bessone, c’est plutôt « niquez vos mères »»). En revanche, Moustapha B. aurait bien appuyé sur la gâchette de son fusil-harpon pour blesser le père de l’ado, un légionnaire installé de longue date à Sisco. «On a essayé de faire de cette histoire un affrontement entre Corses et Maghrébins, conclut Bessone, mais je constate que j’ai sur la crique une femme colombienne qui ne portait pas de voile et un père et fils d’origine tchèque de l’autre côté !»

A la demande des conseils de la famille B., le procès a été reporté au 15 septembre. Tous les protagonistes sont poursuivis pour violence en réunion, avec armes dans le cas des frères (fusil-harpon, batte de baseball, pierres). Moustapha B., compte tenu de son casier judiciaire chargé (plusieurs condamnation pour trafic de stupéfiant et outrages) et de son rôle central dans les faits, a été placé en détention provisoire. Les autres prévenus restent sous simple contrôle judiciaire.

Guillaume Gendron (en Haute-Corse)

Liberation.fr
Publié dans : SOCIAL | le 19 août, 2016 |Pas de Commentaires »

Flash « francetvinfo »……………………………(18/08/2016)

Logo Francetv info 15H41
ALERTE INFO
Jacqueline Sauvage ne fera pas appel de son maintien en prison, annoncent ses avocatesJacqueline Sauvage ne contestera pas son maintien en détention. Ses avocates l’ont annoncé jeudi 18 août, cinq jours après le rejet de sa demande de libération conditionnelle par le tribunal de l’application des peines. Cette femme, âgée de 68 ans, avait été condamnée à dix ans de réclusion pour le meurtre de son mari violent. Elle avait bénéficié au début du mois de janvier d’une grâce partielle par François Hollande.
Publié dans : Justice | le 18 août, 2016 |Pas de Commentaires »

L’édito d’AS………………………………………………..(18/08/2016)

Renouer sans céder

Par Alexandra Schwartzbrod — 17 août 2016 à 19:51
Lors d’un rassemblement «pour la démocratie et les martyrs» organisé par l’AKP (au pouvoir) et plusieurs partis d’opposition, à Istanbul le 7 août. 
Lors d’un rassemblement «pour la démocratie et les martyrs» organisé par l’AKP (au pouvoir) et plusieurs partis d’opposition, à Istanbul le 7 août.  Photo Umit Bektas. Reuters

  • Renouer sans céder

ÉDITOSi l’on pouvait refaire l’histoire – rêve que nous sommes nombreux à nourrir tant l’état du monde est préoccupant -, sans doute essaierions-nous d’aborder différemment la demande d’adhésion de la Turquie à l’Union européenne. Il n’est pas certain que nous changerions le cours de ces discussions, qui laissent Ankara à la porte de l’Europe, mais au moins ferions-nous en sorte que la Turquie ne ressente pas ce sentiment d’humiliation qui donne aujourd’hui à son Président, Recep Tayyip Erdogan, un tel besoin de revanche sur le monde et d’abord sur l’Europe.

Avec le recul, on voit bien que cette négociation Turquie-UE a été «une vraie machine à casser les relations entre les deux parties», comme l’admet un bon connaisseur du dossier, une machine à nourrir l’envie démesurée de renaissance nationale manifestée par l’AKP d’Erdogan, un état d’esprit très «eux et nous». Maintenant que le mal est fait, comment renouer les liens sans céder d’un pouce sur les valeurs ? Comment continuer à coopérer sans intégrer ?

Le «sultan» est de toute évidence un manipulateur et un gestionnaire hors pair des situations de crise. Tel Poutine, plus il provoquera et plus il cognera sur l’Europe, plus son peuple l’adulera. Mais cette politique n’aura qu’un temps. Car si l’Europe a besoin de la Turquie dans la gestion du dossier syrien, la Turquie a besoin de l’Europe en matière économique. Une donne que les négociateurs, des deux côtés, doivent toujours garder à l’esprit.

Alexandra Schwartzbrod

Liberation.fr
Publié dans : Non classé | le 18 août, 2016 |Pas de Commentaires »

Flash « francetvinfo »………………………………..(16/08/2016)

Logo Francetv info 20H11
ALERTE INFO
Présidentielle : l’ancien ministre Benoît Hamon officialise sur France 2 sa candidature à la primaire de gaucheDepuis son départ du gouvernement, il n’a eu de cesse de marquer sa différence avec la politique menée par l’exécutif. L’ancien ministre Benoît Hamon officialise, mardi 16 août sur France 2, sa candidature à la primaire de gauche en vue de l’élection présidentielle de 2017.
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans : Politique | le 16 août, 2016 |Pas de Commentaires »
12345...1038

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente