Cacophonie gouvernementale…..

Fillon : « pas de plan de rigueur pour les fonctionnaires »

J.C. (lefigaro.fr) avec AFP.

 Publié le 03 septembre 2007

Actualisé le 03 septembre 2007

 

logo FIGARO Fermer le fenêtre Le premier ministre, François Fillon, et sa ministre de l'Economie, Christine Lagarde.Bureau/AFP

Le premier ministre, François Fillon, et sa ministre de l’Economie, Christine Lagarde.
Bureau/AFP

logo FIGARO Fermer le fenêtre

Le premier ministre, François Fillon, et sa ministre de l'Economie, Christine Lagarde.

Zoom +

Le premier ministre, François Fillon, et sa ministre de l’Economie, Christine Lagarde.

Bureau/AFP.

En complément

lnext  Fillon ne se voit pas en « collaborateur » de Sarkozy

lnext  Guéant corrige Christine Lagarde et défend Cécilia Sarkozy

Les autres titres

Après Claude Guéant, le premier ministre a pris à contre-pied de sa ministre des Finances qui a parlé dimanche de «plan de rigueur » pour la fonction publique.

Deux «correctifs» en deux jours pour Christine Lagarde. Après le démenti de Claude Guéant, secrétaire général de l’Élysée, dimanche, c’était au tour lundi François Fillon de revenir sur les propos tenus la veille par la ministre de l’Économie au sujet d’un «plan de rigueur» dans la Fonction publique.
«Il n’y a pas de plan de rigueur, il y a un effort constant pour réduire les dépenses de l’Etat», a précisé le premier ministre sur France-Inter. «Il faut de la rigueur dans la gestion des deniers publics», a expliqué le chef du gouvernement, car «on ne peut pas ne pas réduire la dépense publique».
«Nous le faisons en engageant progressivement un plan de réduction des effectifs, d’amélioration du fonctionnement de l’Etat», a poursuivi le chef du gouvernement. «En même temps (…) il faut que les fonctionnaires soient mieux traités dans notre pays. Il ne faut pas que le regard de l’opinion publique sur les fonctionnaires soit aussi critique que celui que nous connaissons aujourd’hui». 
Pas de « bourde »
Refusant de parler de «bourde» à propos de la déclaration de sa ministre, le locataire de Matignon a ajouté qu’elle avait eu raison de dire «qu’il faut de la rigueur dans la fonction de l’Etat.»
La veille, Christine Lagarde avait estimé que le non-remplacement d’un fonctionnaire sur trois, puis un sur deux à partir de 2009, constituait un «plan de rigueur» dans la Fonction publique. «Bien sûr que nous préparons un plan de rigueur, mais ce plan de rigueur, il est destiné à la fonction publique pour l’essentiel (…) il n’est pas question de plan de rigueur vis-à-vis du consommateur français», avait-elle expliqué lors du «Grand Rendez-Vous» de Europe-1/Le Parisien/TV5.
Quelques minutes plus tard sur RTL, le secrétaire général de l’Elysée Claude Guéant avait affirmé qu’il préférait parler de «plan de revalorisation».

Publié dans : Politique |le 3 septembre, 2007 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente