« Bling Bling » fait un tabac sur le net….

Le «casse-toi, pauvre con» fait fureur sur le web

Laurent Suply (lefigaro.fr)
25/02/2008 | Mise à jour : 15:01 |

.

Déjà plus de deux millions de spectateurs pour le dérapage de Nicolas Sarkozy au Salon de l’Agriculture. Les détails du « buzz » en chiffres.

C’est incontestablement le succès viral du moment. La vidéo du chef de l’Etat au Salon de l’Agriculture réalise des scores d’audience importants. La version officielle du Parisien a été vue plus d’un million de fois. Mais si l’on prend en compte les diverses copies, il faut y ajouter 775 000 vues sur Youtube, et environ 100 000 sur Dailymotion. Soit un autre million de spectateurs. Ces multiples copies squattent les classements des vidéos les plus vues ces derniers jours sur internet, et son succès pourrait avec le temps égaler celui de l’intervention d’un Nicolas Sarkozy légèrement troublé après un G8 (20 millions de spectateurs au bas mot).

Le succès est tel que leparisien.fr a demandé aux deux plateformes d’hébergement de vidéo de retirer ces copies (au bas mot une cinquantaine sur chaque site). Isabelle André, éditrice du site, motive cette décision par la « politique d’édition de vidéos et de protection » de cette exclusivité. leparisien.fr refuse de divulguer le prix de cette vidéo achetée au collectif de journalistes Youpress, mais aurait, selon nos informations, fait une très bonne affaire. Le collectif, qui ne s’attendait pas à un tel retentissement, profite de son côté d’un joli buzz, avec un trafic multiplié par 30 sur son site internet. Et a pu revendre ses images à l’Associated Press, qui les avait refusées en première intention. Entre temps, la facture a plus que doublé pour l’agence…

Mais le succès de l’épisode du Salon de l’Agriculture ne se limite pas aux vidéos. La courbe de croissance des mots « pauvre con » sur les blogs explosent. Le moteur de recherche Technorati indexe ainsi près de 1000 billets consacrés à l’évènement ces trois derniers jours.

De même, plusieurs noms de domaines porteurs ont été aussitôt réservés. En vrac : cassetoipauvrecon.fr, cassetoi.fr, casse-toi-pauvre-con.fr ou encore cassestoipauvrecon.com. La radio Europe 1 en a profité pour drainer du trafic vers son site en achetant les mots clés « pauvre con » et « casse-toi » sur la plateforme publicitaire de Google, AdWords.

Publié dans : People |le 25 février, 2008 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente