Vous y croyez……?

Fillon : pas de « plan de rigueur » après le scrutin

NOUVELOBS.COM | 04.03.2008 | 12:06

Réagissez à l'article 67 réactions

Le chef du gouvernement dément les accusations de Laurent Fabius, tout en précisant qu’en « fonction de la croissance et des rentrées fiscales (…) on fait des ajustements sur les dépenses ».

François Fillon compte ajuster les dépenses en fonction de la croissance (Reuters)

François Fillon compte ajuster les dépenses en fonction de la croissance (Reuters)
 

Le Premier ministre François Fillon a déclaré, mardi 4 mars sur Europe 1, qu’aucun « plan de rigueur » ne serait appliqué après les élections municipales.
« Il n’y aura pas de plan de rigueur. Il y a un budget 2008 qui a été voté par le Parlement, il sera mis en oeuvre », démentant ainsi les accusations de l’ancien Premier ministre socialiste Laurent Fabius, selon lequel le gouvernement préparerait un plan d’austérité pour après le scrutin.
« Naturellement, en fonction de la croissance et des rentrées fiscales, comme tout gouvernement, on fait des ajustements sur les dépenses. Ca n’a rien à voir avec un plan de rigueur », a-t-il dit.

« Pas digne d’un homme d’Etat »

Ce que dit Laurent Fabius « est faux, ce n’est d’ailleurs pas digne d’un homme d’Etat de mentir avec cette constance-là (…) Ce n’est pas des méthodes politiques », a ajouté François Fillon.
« Laurent Fabius est un grand spécialiste. Il nous a expliqué au moment du débat sur le traité européen qu’il y a aurait un plan B. Tout le monde s’est rendu compte qu’il n’y avait pas de plan B. Au lendemain des élections législatives, il nous a expliqué qu’il allait y avoir une forte augmentation de la TVA. Vous avez vu une forte augmentation de la TVA ? », a-t-il poursuivi.
« Et maintenant pour les élections municipales, il nous explique qu’il y aura un plan de rigueur », a ajouté le locataire de Matignon.

Caution de Juncker

« D’ailleurs, il a été sévèrement contredit par (Jean-Claude) Juncker, le Premier ministre du Luxembourg qui préside le Conseil des ministres des Finances de l’euro, qui a indiqué que (la ministre de l’Economie) Christine Lagarde n’avait à aucun moment défendu un plan de rigueur » devant ses homologues de l’UE, a indiqué François Fillon.
Laurent Fabius avait affirmé dimanche que la France s’était engagée auprès de ses partenaires européens à prendre, après les municipales, des mesures pour « combler les trous » budgétaires, qui entraîneront des augmentations d’impôts, lors de cette réunion des ministres des Finances qui a eu lieu le 11 février.
Jean-Claude Juncker avait répliqué lundi que la France « n’a pas promis » de « plan de rigueur » budgétaire à ses partenaires européens pour après les municipales.

var maxCount; maxCount=3; // Nombre de liens maximum var catid; catid= »nouvelobs_fr_actueco »; // Categorie document.write( «  » ); function escapeDoubleQuotes( s ) { var str = String( s ); return str.replace( / »/g, ‘ »‘ ); } if( zSr != null ) { var k; var count; count = 0; if ( zSr.length > 6 ) { document.write(‘

LIENS PUBLICITAIRES
‘); document.write(‘Vous y croyez......? dans Economie fleche4‘); document.write(‘ ’+zSr[k+3]+’
‘ ); var desc = zSr[k]; var tronc_desc = desc.substring(0,80); desc = tronc_desc+ »… »; document.write(‘‘ + desc + ‘
‘ ); document.write( ‘‘ + zSr[k+4] + ‘‘ ); if ( k ‘); else document.write(‘

‘); document.write(‘

‘); } }

Publié dans : Economie |le 4 mars, 2008 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente