Le RER A toujours au ralenti……

Un train sur deux aux heures de pointe et quasiment aucune circulation aux heures creuses. Le RER B pourrait être aussi touché.

15 réactions

Des voyageurs attendent le départ d'un RER, le 14 décembre 2009 à la station Châtelet à Paris.

Des voyageurs attendent le départ d’un RER, le 14 décembre 2009 à la station Châtelet à Paris. (© AFP Bertrand Guay)

Le trafic de la ligne A du RER sera encore très perturbé mardi sur la partie RATP de la ligne en raison d’une grève, avec un train sur deux aux heures de pointe (7h30-9h30 et 16h30-19h30) et un trafic quasi-nul aux heures creuses, a annoncé la RATP mardi matin.

A 06h30, si aucun train de la ligne A ne circulait, le trafic du RER B était «quasi-normal», a annoncé le service de presse de la Régie. Sur la ligne B du RER, objet d’un préavis de grève pour mardi déposé par l’Unsa et les Indépendants (minoritaires), les prévisions de la RATP lundi annoncaient que trois trains sur quatre devraient circuler.

Sur le RER A, aux heures de pointe, les trains en provenance de Poissy auront pour terminus La Défense et ceux à destination de Poissy partiront de La Défense, a précisé la RATP. Par ailleurs tous les trains en provenance de Cergy-Le-Haut arriveront gare Saint-Lazare et tous ceux à destination de Cergy-Le-Haut partiront gare Saint-Lazare, a-t-elle ajouté.

La RATP a prévu d’afficher en gare et sur internet les horaires prévus des trains et met un numéro vert à la disposition des voyageurs (0 800 15 11 11). Une nouvelle fois, les lignes de métro 1, 2, 4, 6 et 14 seront renforcées.

Lundi, les syndicats étaient sortis en colère d’une réunion convoquée par la direction pour mettre un terme à la grève des conducteurs. «Après cinq jours de conflit, la direction de la RATP se positionne d’une façon à ce jour inédite et scandaleuse», ont lancé les syndicats (CGT, CFDT, FO, Sud, Unsa, Indépendants) dans un communiqué. «Elle se comporte de manière irresponsable en lançant des propositions déjà inscrites dans l’agenda social de l’entreprise pour 2010 et qui ne correspondent pas aux revendications spécifiques du RER A», ajoute l’intersyndicale.

Les syndicats demandent une prime de 120 euros (Unsa) à 150 euros dont 30 euros variables (CGT, CFDT, FO, Sud, Indépendants) et se plaignent de la dégradation des conditions de travail.

Publié dans : SOCIAL, TRANSPORTS |le 15 décembre, 2009 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente