On s’en serait douté…….

Toujours la pagaille dans les transports

Le trafic des trains est toujours perturbé ce matin sur le RER C après le déraillement d’un train ainsi que pour l’Eurostar entre Paris et Londres, où une reprise progressive est annoncée. Léger mieux sur le RER A avec deux trains sur trois prévus aux heures de pointe.

38 réactions

Le Transilien qui a déraillé après la chute d'un bloc de béton sur des caténaires, le 21

Le Transilien qui a déraillé après la chute d’un bloc de béton sur des caténaires, le 21 décembre 2009 à Choisy-le-Roi. (AFP Miguel Medina)

Blogguer cet article

–>

Le trafic des trains était toujours perturbé ce matin sur les lignes des RER A et C ainsi que pour l’Eurostar entre Paris et Londres, où une reprise progressive était annoncée.

Le trafic des Eurostar, interrompu en raison des intempéries dans la nuit de vendredi à samedi, devait reprendre progressivement avec deux trains sur trois entre 08h30 et 19 heures (heure française) au départ de Londres et entre 08h07 et 17h13 heure française en provenance de Paris.

Eurostar a toutefois conseillé à ses clients de reporter tout voyage non indispensable, si possible après Noël.

Sur la ligne C du RER, aucun train ne circulera mardi entre la gare de Paris-Austerlitz et Juvisy-sur-Orge (Essonne) et un train toutes les trente minutes est prévu sur les autres branches de la ligne.

Un bloc de béton a provoqué la déraillement d’un train de la ligne C à Choisy-le-Roi (Val-de-Marne) dimanche soir, faisant 36 blessés légers. Le président de la SNCF, Guillaume Pépy, a avancé lundi l’hypothèse d’une réouverture partielle mercredi et d’une réouverture totale en fin de semaine.

Quant au trafic de la ligne A du RER, affecté pour la 13e journée consécutive par une grève des conducteurs, la RATP prévoyait mardi deux trains sur trois aux heures de pointe (07h30-09h30 et 16h30-19h30) et « quelques trains » en dehors de ces heures.

Aucune séance de négociation n’était prévue entre syndicats et direction. Les syndicats demandent une prime mensuelle de 120 euros (Unsa) à 150 euros dont 30 euros variables (CGT, FO, CFDT, Sud, Indépendants). La grève a déjà coûté cinq millions d’euros à la RATP, selon son PDG, Pierre Mongin.

Sur le plan météorologique, la situation s’améliorait avec l’arrivée du redoux. Météo-France a levé mardi matin son alerte orange liée à la neige et au verglas, qui ne concernait plus dans la nuit que huit départements.

L’aéroport de Francfort, le troisième en Europe, a été fermé pendant plusieurs heures dans la nuit de lundi à mardi en raison de verglas sur les pistes et quelque 3.000 passagers se sont retrouvés bloqués.

(Source AFP)

 

 

 

Publié dans : SOCIAL, TRANSPORTS |le 22 décembre, 2009 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente