L’édito de Vincent Giret………………(30/07/2011)

Responsables

1 réaction

Par Vincent Giret

    La vérité revient de loin dans l’affaire du crash du Rio-Paris. Après bien des errements, elle commence à émerger. N’en déplaise aux amateurs de thèses simplistes, les causes de l’accident apparaissent multiples et imbriquées. Elles sont d’abord techniques : le givrage des sondes censées mesurer la vitesse de l’appareil et le dysfonctionnement du système d’alarme. Elles sont aussi humaines : non-respect des procédures par les pilotes, mauvaise organisation des tâches dans le cockpit ou encore absence de formation spécifique des équipages pour gérer les «décrochages» des appareils en haute altitude. Ces vérités, encore partielles, permettent de reconstituer le scénario du crash. Mais elles entretiennent déjà en coulisses une bataille aussi sordide que fratricide : Air France et Airbus s’affrontent dans un conflit dévastateur pour leur image et leur réputation. Toutes deux mises en examen pour homicide involontaire, ces entreprises attendent avec fébrilité l’identification précise des responsabilités. Actionnaire de ces deux fleurons, l’Etat cache son embarras en se tenant officiellement à l’écart. Il est pourtant dans l’intérêt de chacun de ne pas donner la fâcheuse impression d’entraver l’enquête alors que la justice devra se prononcer. Le rapport du BEA leur assigne aussi une autre responsabilité : faire en sorte que les équipages soient en mesure de maîtriser l’extrême sophistication technique des nouveaux appareils.

    Publié dans : ESPACE |le 30 juillet, 2011 |Pas de Commentaires »

    Vous pouvez laisser une réponse.

    Laisser un commentaire

    Vu de Corbeil-Essonnes |
    ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
    DEBOUT SAINT ETIENNE |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
    | Comité de soutien de Quetig...
    | Ségolène Royal présidente