L’incompris élyséen………………….(26/01/2012)

Sarkozy, le président Caliméro

Créé le 25-01-2012 à 18h35 – Mis à jour le 26-01-2012 à 08h57

Renaud Dély

Par Renaud Dély

Superman a un coup de blues. Place au héros incompris, prêt à faire don de sa personne à ses compatriotes ingrats.

Nicolas Sarkozy. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Nicolas Sarkozy. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

« C’est inzuste, vraiment trop inzuste… » Tout le monde se souvient du gémissement plaintif zozoté par Caliméro, petit poussin noir à la coquille ébréchée, être chétif victime d’une éternelle malchance. Voilà donc qu’en Guyane, Nicolas Sarkozy s’est laissé aller à adopter cette posture victimaire devant la presse. Fini le chef de guerre, capitaine Courage seul à même de piloter le paquebot France dans la tempête de la crise, place au héros incompris, injustement décrié, prêt à faire don de sa personne à ses compatriotes ingrats.

Superman a un coup de blues. Place au président Caliméro ! Nicolas Sarkozy entonne le chant du dépit, prélude à celui du départ. Il envisage sa défaite électorale, parle de sa vie d’après, promet de disparaître de la scène politique, et se laisse aller à rêver d’aller gagner de l’argent, beaucoup d’argent comme tant de ses meilleurs amis fortunés.

Une tactique de prise de risques maximale

Peu importe que l’aveu du chef de l’Etat soit totalement sincère ou non. De toute façon, au bout de cinq ans – et même plus… – de « storytelling » abusif, il ne peut plus être perçu comme tel. La parole de Nicolas Sarkozy s’est tellement démonétisée que pour une bonne partie de l’opinion, ses ficelles sont devenues des cordes et ses élans du cœur sont forcément perçus comme des coups de com’… même quand ils n’en sont pas.

C’est là son drame. A force de verser dans l’exhibitionnisme tout en ressassant « J’ai changé », la main sur le cœur et l’ego en bandoulière, Nicolas Sarkozy a convaincu son auditoire qu’il lui cachait toujours quelque chose. Il y a un truc, forcément un truc, un peu comme pour ces magiciens dont les tours sont tellement connus que le public scande « Le lapin ! Le lapin ! » avant même que celui-ci ne soit sorti du chapeau…

Certes, tout n’est sans doute pas gratuit dans la confession présidentielle, mais tout n’est pas non plus simple calcul et grossière mise en scène : après tout, Nicolas Sarkozy est ainsi, il n’aime rien tant que parler de lui, de ses humeurs (changeantes) et de ses états d’âme (prononcés).  Ce n’est pas la première fois qu’il entonne ce refrain, « la vie est ailleurs », pour laisser entendre qu’il pourrait bien tout envoyer valser sur un coup de tête. Sans doute cette posture sacrificielle augure-t-elle cette fois-ci d’une tactique de prise de risques maximale qui devrait inciter Nicolas Sarkozy à engager dès dimanche prochain une batterie de réformes radicales et douloureuses.

Il joue son va-tout

Il y aurait en tous cas une logique à ce que ce candidat qui fait mine de passer désormais par pertes et profits l’état de sa cote de popularité, lui qui fut jusque là tellement en quête d’affection de la part de son camp et de l’ensemble des Français, adopte un profil churchillien pour jouer son va-tout sur fond de « sang, de sueur et de larmes »!

De là à le croire lorsqu’il répète  qu’il se désintoxiquera sans mal de l’élixir de la politique s’il perd la présidentielle…  Un épisode qui concerne un autre grand « drogué du pouvoir » permet d’en douter. Valéry Giscard D’Estaing raconte qu’en 1976, lorsque Jacques Chirac est venu lui présenter sa démission de son poste de Premier ministre, il lui assura qu’il allait quitter la scène électorale pour ouvrir une galerie de peinture, concluant l’entrevue à l’adresse de VGE d’un tonitruant : « Vous n’entendrez plus jamais parler de moi ! » N’oublions pas qu’avant de se grimer en rebelle, adepte d’une « rupture » fictive pour entrer à l’Elysée, Nicolas Sarkozy fut d’abord l’héritier choyé de Jacques Chirac…

Renaud Dély

Par Renaud Dély

L'incompris élyséen......................(26/01/2012) dans LA VIE EN SARKOZYE

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente