L’édito de François Sergent……………………………..(10/01/2014)

EDITORIAL

Thénardier de la haine, Dieudonné fait de l’antisémitisme son petit commerce. Une exécration systématique et paranoïaque des juifs. Quels spectateurs ou internautes complices peuvent penser qu’un homme qui fait parader Faurisson en pyjama de déporté est un «humoriste» ou un militant «antisystème» ? Dieudonné est un raciste et un antisémite et condamné comme tel à sept reprises par la justice de son pays.

La République doit se défendre contre ces poisons d’où qu’ils viennent. Et dont ont été aussi bien victimes Christiane Taubira que Patrick Cohen. Le Président et le ministre de l’Intérieur ont raison de combattre Dieudonné.

Faut-il pour autant faire interdire a priori ses «spectacles» par les préfets de la République même si la mesure a été confirmée hier par le Conseil d’Etat en contradiction avec toute la jurisprudence antérieure ?

Ces décisions que ses fans verront comme une censure risquent de faire du sinistre humoriste un martyr de la liberté d’expression aussi vils soient ses propos. Preuve, comme le disait Christiane Taubira, qui s’y connaît en haine raciale, que «la réponse (à Dieudonné) n’est pas que judiciaire mais politique». Comme avec le Front national et tous les fourriers de la haine et du racisme qui veulent briser le pacte républicain.

Par François Sergent

Liberation.fr
Publié dans : Droit de l'homme |le 10 janvier, 2014 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente