Libres propos……………………………….(20/01/2014)

 

« Je vais leur faire bouffer leurs quenelles par la racine ! »

Publié le 19-01-2014 à 11h45

 

Marc-Edouard Nabe s’apprête à publier 1000 pages sur le tandem Soral-Dieudonné. Explications.

 

Marc-Edouard Nabe (Sipa)

Marc-Edouard Nabe (Sipa)

 

 

Le 10 janvier, dans l’émission «Ce soir (ou jamais !)» de Frédéric Taddeï, Marc-Edouard Nabe a annoncé la parution de son prochain livre en mars prochain. On rappelle que Nabe, depuis 2010 et la sortie de «l’Homme qui arrêta d’écrire», s’auto-édite. Son livre comptera 1000 pages, ce qui ne doit pas être facile à auto-éditer. On n’en connaît pas encore le titre. Il nous dit: «Mon titre est tellement bon que je ne le révélerai qu’à la dernière minute.»

 

Si la nouvelle mérite qu’on s’y arrête, c’est que l’ouvrage sera consacré à Dieudonné et Alain Soral, les deux sinistres vedettes de ce début d’année. Nabe y travaille depuis trois ans. Dans un «Avertissement» publié sur son site, il dit vouloir mener «un combat littéraire et philosophique contre le « conspirationnisme » qui a mis dans la tête des naïfs une véritable bouillie sur le 11-Septembre, Ben Laden, Mohamed Merah, les chambres à gaz». Il nous précise sa démarche:

 

Si Dieudonné dit souvent qu’il n’est « ni antisémite ni nazi », il ne dit jamais qu’il n’est pas révisionniste. Pour moi c’est ça le mal de l’époque: le complotisme, dont le révisionnisme est la matrice. Avec Soral, et pour de simples raisons économiques, ils ont lobotomisé des milliers d’ignorants pour se faire un public. Je vais leur faire bouffer leurs quenelles par la racine !

 

Venant d’un écrivain qui traîne depuis trente ans la réputation d’être antisémite, sans forcément chercher à faire mentir ses accusateurs, d’un «antisioniste viscéral», comme il se qualifie lui-même, qui s’est plusieurs fois déclaré solidaire de Dieudonné, le projet surprend.

 

« Ce livre, poursuit-il dans son «Avertissement», déborde de mails, de textos, de messages, de conversations enregistrées.» Car Nabe a fréquenté ses sujets. Notamment Soral, qui a écrit, comme lui, dans «l’Idiot international» de Jean-Edern Hallier. En 2009, Soral et Dieudonné ont demandé à Nabe d’intégrer leur «liste antisioniste» aux élections européennes de 2009, ce qu’il a refusé.

 

Aujourd’hui, les deux hommes se haïssent. Dans une de ses tristement fameuses vidéos, Soral le qualifie de «collabo du système» et d’«anti-révisionniste», ce qui est pour lui, rappelons-le, une insulte. Nabe, de son côté, le traite d’«escroc», de «crétin» ou de «porc» dès qu’il en a l’occasion.

 

En fouillant un peu le web, on découvre que Nabe a un temps travaillé avec un certain Salim Laïbi, un chirurgien-dentiste marseillais versé dans la mystique du grand complot, qui aujourd’hui publie des livres chez Kontre-Kulture, la maison d’édition fondée par Soral. Laïbi s’est depuis fendu d’une interminable série de vidéos intitulées «Naboscopie», où il s’en prend à l’écrivain avec une violence d’idolâtre déçu.

 

Règlement de comptes à OK Soral

 

Que s’est-il passé ? A quoi doit-on ce divorce fracassant entre Nabe et la dieudosphère? «Soral m’a déclaré la guerre brusquement en 2010, sous prétexte que je ‘croyais’ la version officielle sur le 11-Septembre, nous explique-t-il. Il a eu la bénédiction de Dieudonné. Ça ne leur avait déjà pas plu que je les envoie se faire foutre avec leur « liste antisioniste ».»

 

Tout remonte à la parution de «l’Homme qui arrêta d’écrire». On y trouve un personnage nommé Jahid, conspirationniste maladif obsédé par le 11-Septembre, semble-t-il inspiré par Laïbi. A ceux de ses compagnons qui voient les attentats de 2001 comme un inside job de la CIA, Nabe répond que Ben Laden en est bien l’artisan, pour se féliciter de cette «raclée apocalyptique» infligée aux «criminels de la civilisation de néoconservation». L’église soralienne en a conclu que l’écrivain était un «agent de la domination impériale», et lui a déclaré la guerre.

 

Le livre de Nabe a donc tout du règlement de comptes à OK Soral. L’auteur de «la Marseillaise» promet «scoops, anecdotes recueillies aux meilleures sources et expériences personnelles», et notamment de révéler la nature du pacte que Dieudonné a conclu avec son maître à penser.

 

Ça s’annonce comme une plongée en eaux sordides, 1000 pages d’apnée pour aller voir à quoi ressemblent de près ces créatures des profondeurs. Nabe étant ce qu’il est, certains refuseront sans doute d’y tremper l’orteil. Mais qui veut explorer les marais doit suivre les crocodiles.

NouvelObs.fr

 

David Caviglioli

Publié dans : Droit de l'homme |le 20 janvier, 2014 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente