Terrorisme……………………………….(23/12/2014)

Terrorisme : « Jamais nous n’avons connu un aussi grand danger », selon Valls

L'Obs avec AFP

Voir tous ses articles

Publié le 22-12-2014 à 19h21

VIDEO. Après l’agression de trois policiers à l’arme blanche à Joué-lès-Tours, le Premier ministre appelle « à la vigilance toutes celles et tous ceux qui sont en uniforme ».

Manuel Valls, aux jeux équestres mondiaux en Normandie, le 23 Août 2014. HippoFoto Team /REX/REX/SIPAManuel Valls, aux jeux équestres mondiaux en Normandie, le 23 Août 2014. HippoFoto Team /REX/REX/SIPA

« Jamais nous n’avons connu un aussi grand danger en matière de terrorisme« , a jugé Manuel Valls à Montpellier lundi 22 décembre. Le Premier ministre appelle la société à « réagir » face au phénomène des jeunes qui se sentent « impliqués » par le djihad.

Nous avons plus d’un millier d’individus concernés par ledjihad en Syrie ou en Irak, plus de 300 sont là-bas, 56 ou 57 sont morts sur place, ça montre le degré d’implication », a développé Manuel Valls. « Beaucoup y sont allés, beaucoup veulent y aller, beaucoup en sont heureusement revenus. Cela doit interpeller la société française. »

« Toute la société doit réagir, quand on a plus d’un millier d’individus, Français ou citoyens résidant en France, qui se sentent impliqués par ce phénomène », a encore ajouté le Premier ministre lors de la visite d’un commissariat.

 

La police, « bouclier face à toutes les formes d’insécurité »

Evoquant l’acte commis à Joué-lès-Tours par un jeune homme qui a blessé trois policiers au cri de « Allah Akbar » avant de se faire tuer, Manuel Valls a jugé que les policiers avaient réagi « comme il fallait ».

« Ils sont le bouclier face à toutes les formes d’insécurité que nous pouvons connaître, y compris [face] à celles, même s’il faut bien sûr préciser dans le cadre de l’enquête, qui peuvent être menées dans le cadre d’actions terroristes », a poursuivi le Premier ministre.

« Nous appelons à la vigilance toutes celles et tous ceux qui sont en uniforme – policiers, gendarmes, policiers municipaux, sapeurs-pompiers. Ils nous protègent, mais eux aussi doivent se protéger », a-t-il encore ajouté.

« Ce qui nous inquiète, ce sont les phénomènes de très grande radicalisation, très rapide. C’est peut être le cas pour ce garçon qui a agi comme vous le savez à Joué-lès-Tours, qui a perdu la vie, parce qu’il fallait que les policiers réagissent, sinon c’était leur propre vie qui était en jeu. Face à ces phénomènes de radicalisation rapide, souvent sur internet, il faut que nous aidions » les familles, a encore poursuivi Manuel Valls, citant également le cas de la ville de Lunel, située entre Montpellier et Nîmes, d’où sont originaires une douzaine de jeunes gens partis pour la Syrie – où cinq auraient été tués.

Publié dans : SECURITE |le 23 décembre, 2014 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente