Archive pour le 3 mars, 2017

Elle va se réfugier en RUSSIE ? (03/03/2017)

Logo Francetv info

  19h27
Alerte info
Soupçons d’emplois fictifs d’assistants parlementaires du FN : Marine Le Pen convoquée par les juges en vue d’une possible mise en examenAprès François Fillon, Marine Le Pen. La présidente du Front national et candidate à la présidentielle est en effet convoquée par les juges d’instruction, en vue d’une possible mise en examen, dans l’enquête sur les soupçons d’emplois fictifs d’assistants parlementaires du FN au Parlement européen, a appris une source à l’AFP dont franceinfo a eu la confirmation. Selon l’une des sources, Marine Le Pen a affirmé dans un courrier envoyé aux juges qu’elle ne répondrait pas à cette convocation avant la fin de la campagne, une information confirmée par son avocat Rodolphe Bosselut.
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:"AFFAIRES" |on 3 mars, 2017 |Pas de commentaires »

Ca continue……………………………..(03/03/2017)

Logo Francetv info

  21h04
Alerte info
Le directeur de la campagne de François Fillon, Patrick Stefanini, démissionne. Suivez notre directC’est un nouveau coup dur pour François Fillon. Son directeur de campagne Patrick Stefanini, a présenté sa démission, vendredi 3 mars. Selon un communiqué de l’équipe de campagne du candidat de la droite, elle sera effective dimanche soir après le rassemblement du Trocadéro. Il sera remplacé Vincent Chriqui.
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:Politique |on 3 mars, 2017 |Pas de commentaires »

Encore des « rats etc »………………………(03/03/2017)

Logo Francetv info 19h05
Alerte info

Présidentielle : l’UDI retire officiellement son soutien à François Fillon. Suivez notre direct

Nouveau coup dur pour François Fillon. Le président de l’UDI, Jean-Christophe Lagarde, annonce officiellement que le parti de centre-droit retire son soutien au candidat à la présidentielle, dans un entretien à Ouest-France, vendredi 3 mars. « Nous demandons solennellement aux Républicains de changer de candidat, faute de quoi nous ne saurions poursuivre cette alliance dans un tel aveuglement », déclare Jean-Christophe Lagarde. « Chacun sait, qu’à son corps défendant, François Fillon est devenu un danger pour l’alternance et donc pour la France ».

Publié dans:Politique |on 3 mars, 2017 |Pas de commentaires »

Les rats… (suite et certainement pas fin)………..(03/03/2017)

Logo Francetv info

  11h22
Alerte info
Présidentielle : Thierry Solère a « décidé de mettre fin » à ses fonctions de porte-parole de François Fillon. Suivez notre directCandidat coûte que coûte. Mais de plus en plus seul. François Fillon est encore un peu plus lâché par sa famille politique, vendredi 3 mars. Son porte-parole de campagne, Thierry Solère, a annoncé sur son compte Twitter qu’il mettait fin à ses fonctions. La défection de l’organisateur de la primaire de la droite survient deux jours après l’annonce par François Fillon de rester candidat à l’élection présidentielle, malgré sa prochaine convocation chez les juges en vue de sa probable mise en examen dans l’affaire des emplois fictifs présumés de son épouse et de deux de ses enfants. • Alain Juppé, battu à la primaire de la droite par François Fillon, ne se « défilera pas » comme recours à deux conditions : si « François Fillon se retire de lui-même » et s’il obtient un soutien « unanime » des Républicains, a-t-on indiqué dans son entourage.
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:"AFFAIRES" |on 3 mars, 2017 |Pas de commentaires »

Communiqué « franceinfo »……………….(03/03/2017)

Logo Francetv info

03 mars 2017
Drapeau français Elections 2017
Les #5 infos de la présidentielle aujourd’hui
Juppé se dit « prêt », des magistrats répondent à Le Pen et Fillon, des retrouvailles pour Hamon…
Juppé se dit "prêt", des magistrats répondent à Le Pen et Fillon, des retrouvailles pour Hamon...
Grands discours, petites phrases, propositions-chocs ou anecdotes… Chaque jour, jusqu’au 7 mai 2017, date du second tour de l’élection présidentielle, franceinfo résume ce qu’il ne faut pas rater de l’actualité de la campagne. Voici l’essentiel à retenir de ce vendredi 3 mars.

#1 Juppé se dit « prêt »

Il y a encore quelques semaines, Alain Juppé refusait d’être un « plan B ». Mais face à la vague de défections à laquelle est confronté François Fillon, dont celle de son porte-parole Thierry Solère, le maire de Bordeaux affirme se tenir « prêt » auprès de son entourage, avance Le Parisien. Selon le quotidien, l’ancien Premier ministre aurait même donné son aval à une pétition de maires réclamant le désistement de François Fillon, tout en demandant à ne pas figurer dans le texte.

#2 L’Union syndicale des magistrats répond aux attaques de Fillon et Le Pen

Depuis plusieurs semaines, ils sont régulièrement pris pour cible dans la défense des candidats à l’élection présidentielle François Fillon et Marine Le Pen, accusés dans plusieurs affaires judiciaires. Dans une tribune publiée sur franceinfo, l’Union syndicale des magistrats dénonce les « les prétendus arguments procéduraux des uns ou des autres, souvent infondés, [qui] ne visent qu’à troubler l’électorat, à des fins purement politiciennes ». Retrouvez l’intégralité de la tribune ici.

#3 Opération « copains d’avant » pour Hamon au Salon de l’agriculture

Le candidat socialiste a retrouvé jeudi plusieurs de ses anciens collègues du gouvernement, au Salon de l’agriculture. Le Parisien raconte la discussion qui « n’aura duré que cinq minutes » au stand du ministère de l’Agriculture avec le ministre Stéphane Le Foll. Ce dernier se trompera sur le slogan de campagne de Benoît Hamon en transformant le « futur désirable » en « avenir désirable ». Ambiance également lors de sa rencontre avec Frédéric Cuvillier, qui glisse : « Moi, je ne suis pas un altermondialiste. »

#4 Nouveau pointage des parrainages : Fillon toujours en tête, Juppé recueille un soutien

Le Conseil constitutionnel a enregistré 1 438 nouveaux parrainages de soutien d’élus aux candidats à l’élection présidentielle. Sur les plus de 3 000 bulletins reçus, François Fillon est toujours loin devant avec 1 155 soutiens (il n’en a besoin que de 500 pour se présenter), Emmanuel Macron (464) qui se rapproche du seuil et Benoît Hamon (334). Ce dernier dépasse Nathalie Arthaud, qui en compte désormais 314. A noter, la validation du premier parrainage pour le finaliste de la primaire de la droite, Alain Juppé.

#5 Le programme de Mélenchon a sa B.D.

Les dessinateurs Mélaka et Reno ont publié cette semaine une bande dessinée détaillant le programme du candidat de la France insoumise. L’ouvrage intitulé L’Avenir en commun ? montre en couverture le navire La Méluche flottant sur les flots, poursuivi par trois personnages ressemblant à Marine Le Pen, François Fillon et Emmanuel Macron, entassés dans un tonneau.

Suivez-nous
Communiqué
Publié dans:Politique |on 3 mars, 2017 |Pas de commentaires »

La lettre de Laurent Joffrin…………….(03/03/2017)

Libération

03 mars 2017
Laurent Joffrin
La lettre de campagne
de Laurent Joffrin

Fillon l’outlaw

Bientôt François Fillon se retrouvera seul, avec seulement, comme le disait volontiers Jacques Chirac qui affectionnait les aphorisme militaires, «sa bite et son couteau». Car la débandade se poursuit. Thierry Solère, son porte-parole, vient de faire défection, après quelques dizaines d’autres élus, dont la très emblématique Nadine Morano, nouvelle conscience de la droite. Ce ne sont plus les rats qui quittent le navire. C’est le navire qui quitte le rat.

Dans cette odyssée au petit pied, Penelope n’est par la nymphe Calypso : aucun sortilège ne viendra sauver l’Ulysse de Sablé. A moins d’un miracle : celui que les militants très catholiques de «Sens commun» veulent faire descendre du ciel sur la tête de Fillon en organisant une manif de soutien au Trocadéro (sur l’esplanade des droits de l’Homme, donc…) Manif pour tous ou manif pour quelques uns ? Ces marcheurs du Christ-Roi ont acquis dans la lutte contre la loi Taubira un savoir-faire incontestable en matière de procession partisane. Il y aura peut-être du monde, ce qui fera de Fillon le saint-martyr de la justice. C’est là que le défilé annoncé pose problème. Il s’agit en fait d’une manif contre la loi. On a déjà connu des défilés contestant une décision judiciaire. Mais à ce niveau de responsabilité, s’agissant d’un candidat crédible à la présidence de la République, c’est une première.

D’autant que la justice, en l’occurrence, n’a condamné personne à ce stade. Elle veut seulement une investigation sérieuse sur les accusations d’emploi fictif portées contre le couple Fillon. Rien que de très banal : la procédure est respectée et les droits de la défense garantis. Fillon joue le peuple contre les juges. Outre que le peuple en question condamne à 70% son attitude (sondage Odoxa), cette délégitimation de la justice porte en elle la négation des principes démocratiques. La démocratie se définit d’abord par l’état de droit, dans lequel la loi est la même pour tous, puissant ou misérable. Ensuite par l’élection. La deuxième sans le premier n’est qu’une forme démagogique de la tyrannie. La manifestation de dimanche demandera, ouvertement ou implicitement, l’instauration d’un privilège en faveur d’un candidat président dont l’un des rôle essentiels sera, s’il est élu, de préserver… le bon fonctionnement de la justice. Un homme politique européen de premier plan a récemment usé du même stratagème pour se sortir d’affaires embarrassantes. Il s’appelle Silvio Berlusconi.

Et aussi…

• Juppé sera loyal, mais… Attentif à l’évolution de la crise, le maire de Bordeaux se prépare à prendre la barre du navire en perdition. Il a laissé ses fidèles sauter dans les chaloupes et se tient sur une réserve… très active. Ce serait la logique des choses : l’électorat de droite est toujours là, même si le soutien à Fillon fléchit. Malgré tous ses ennuis, le candidat recueille encore près de 20% des intentions de vote. Qui devraient se gonfler tout naturellement si Juppé monte sur le pavois. Contrairement à ce qu’on lit un peu partout, la droite est loin d’avoir perdu cette présidentielle.

• Le même sondage Odoxa peut jouer un rôle dans la crise de la droite : il place Juppé en tête du premier tour s’il se présente, alors que Fillon est pour l’instant troisième.

• Erreur dans la lettre d’hier : nous remarquions que les juges pourraient exiger de François Fillon un cautionnement en même temps qu’il le mettraient en examen. C’est vrai pour les justiciables habituels. Mais François Fillon est parlementaire : son immunité le protège de toute mesure de coercition que les juges pourraient prendre à son encontre. Précision utile…

Laurent Joffrin
Publié dans:Politique |on 3 mars, 2017 |Pas de commentaires »

Flash « franceinfo »……………………………(03/03/2017)

Logo Francetv info

  07h30
Alerte info
Présidentielle : sept Français sur dix pensent que François Fillon a tort de maintenir sa candidature, selon un sondage Odoxa pour franceinfo L’enquête a été réalisée juste après l’annonce, mercredi midi, du candidat de la droite de poursuivre sa campagne, malgré sa future convocation chez les juges, en vue de sa probable mise en examen.
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:Politique |on 3 mars, 2017 |Pas de commentaires »

Salut Raymond et MERCI…………………….(03/03/2017)

Logo Francetv info

  09h45
Alerte info
La légende du football Raymond Kopa, premier Français sacré Ballon d’or, est mort à l’âge de 85 ans.Le ballon rond vient de perdre l’une de ses légendes. Raymond Kopa, le premier footballeur français sacré Ballon d’or en 1958, est mort à l’âge de 85 ans, vendredi 3 mars, après une longue maladie, ont annoncé ses proches à l’AFP. Le milieu offensif et avant-centre totalisait 45 sélections et 18 buts en équipe de France. Capitaine tricolore à six reprises, il avait été élu meilleur joueur de la Coupe du monde 1958 et sacré Ballon d’or dans la foulée.
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:HOMMAGE |on 3 mars, 2017 |Pas de commentaires »

L’édito de Laurent Joffrin………………………(03/03/2017)

EDITORIAL

Orthodoxie

Par Laurent Joffrin — 2 mars 2017 à 20:46
  • Orthodoxie

Édito«Mon programme n’est pas socialiste.» Emmanuel Macron pourrait reprendre sans ambages la phrase de Lionel Jospin en 2002, qui lui avait coûté nombre de voix. Normal : ce programme est centriste. Emmanuel Macron est cohérent avec lui-même. Le projet qu’il a présenté jeudi matin est bien «de droite et de gauche» si l’on s’en tient aux critères habituels de la taxinomie politique. Ou encore blairiste, si l’on se souvient que le leader du «New Labour» avait en son temps bousculé les traditions ancestrales de son propre parti. Ou enfin «scandinave», selon l’expression employée par son principal architecte, Jean Pisani-Ferry, longtemps patron de France Stratégie, la nouvelle dénomination de l’ancien Commissariat du Plan.

Il obéit ainsi à une logique, effectivement à l’œuvre dans plusieurs pays d’Europe du Nord : relancer l’initiative, aider l’économie, assouplir le marché du travail et prendre en compensation plusieurs mesures destinées à promouvoir l’égalité des chances dans la société, tout en maintenant la grande majorité des protections offertes par l’Etat-providence hérité de la Libération. Ce double projet le distingue à coup sûr de la purge planifiée par la droite républicaine. Les libéraux priseront la première partie, les sociaux-démocrates la seconde. Une synthèse plus qu’un cocktail, comme si la fréquentation de François Hollande avait inculqué à son ancien conseiller l’art de la conciliation des contraires, qui n’a pas toujours servi le président sortant…

La recherche d’une meilleure égalité des chances, à l’école, tout au long de la vie ou encore dans l’entreprise, est un objectif louable. C’est même un impératif catégorique dans une société qui reproduit toujours autant les inégalités de départ d’une génération à l’autre. Mais là où apparaît le défaut de la cuirasse, c’est que cette inégalité des chances dépend aussi de l’inégalité tout court. Et, sur ce point, Emmanuel Macron reste d’une grande prudence, à la différence de ce que prévoirait un programme clairement de gauche. L’orientation libérale suivie par les sociétés développées depuis trente ou quarante ans a fait exploser les inégalités, même si c’est moins vrai en France. La réponse macronienne reste en-deçà de la main. Sur le plan symbolique d’abord : sa réforme de l’impôt sur la fortune favorisera les plus riches. Sur le plan concret ensuite. Les mesures d’augmentation du pouvoir d’achat qu’il projette restent modestes. De même, la relance qu’il souhaite mettre en œuvre, ainsi que les demandes qu’il adresse à l’Union européenne pour favoriser l’activité et l’emploi, sont marquées d’une sorte de timidité, voire d’une franche orthodoxie. La gauche, c’est aussi l’audace, ou la rupture. Mais il est vrai que Macron a quitté sa famille d’origine…

Laurent Joffrin

Liberation.fr
Publié dans:Politique |on 3 mars, 2017 |Pas de commentaires »

Les rats quitent le navire………………….(03/03/2017)

Logo Francetv info

  08h46
Alerte info
RECIT. Présidentielle : comment François Fillon a été lâché par sa famille politique en vingt-quatre heuresSauve qui peut. Depuis la contre-offensive médiatique de François Fillon, mercredi 1er mars, les défections s’enchaînent les unes après les autres dans le camp du candidat de la droite. La détermination de l’ancien Premier ministre à être candidat coûte que coûte, y compris en dépit de sa probable mise en examen dans quelques jours, a acté une rupture pour de nombreux élus et cadres du parti Les Républicains.
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:Politique |on 3 mars, 2017 |Pas de commentaires »

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente