Communiqué « franceinfo »……………………..(10/03/2017)

Logo Francetv info

10 mars 2017
Drapeau français Elections 2017
Les #5 infos de la présidentielle aujourd’hui
Juppé parraine Fillon, Peillon implore ses camarades PS, Asselineau et Le Pen ont leurs parrainages…
Juppé parraine Fillon, Peillon implore ses camarades PS, Asselineau et Le Pen ont leurs parrainages...
Grands discours, petites phrases, propositions chocs ou anecdotes… Chaque jour, jusqu’au 7 mai 2017, date du second tour de l’élection présidentielle, franceinfo résume ce qu’il ne faut pas rater de l’actualité de la campagne. Voici l’essentiel à retenir ce vendredi 10 mars.

#1 Juppé parraine Fillon…

En annonçant son renoncement « définitif », le 6 mars, Alain Juppé a eu des mots très durs à l’égard de François Fillon, évoquant un « gâchis » et « l’obstination » du candidat de la droite. Mais ce matin, le maire de Bordeaux a voulu montrer sa loyauté envers son camp en annonçant avoir donné son parrainage à son ancien rival. « Même simple passager, je ne quitte pas le navire dans la tempête », écrit-il sur Twitter.

#2 … pendant que Macron drague les juppéistes

Si Alain Juppé reste donc fidèle à son camp, ses proches et surtout sa base semblent déboussolés. Emmanuel Macron l’a visiblement bien compris et tente de les convaincre de le rejoindre. Lors d’une réunion hier soir à Talence (Gironde), le candidat d’En marche ! a ainsi rendu un hommage appuyé au maire de Bordeaux, « un grand responsable français, un maire respecté qui a transformé sa ville ». Il poursuit aujourd’hui son opération séduction des juppéistes en se rendant à Bordeaux.

#3 Peillon implore ses camarades : « Restez au PS ! »

Invité de franceinfo ce matin, l’ex-candidat à la primaire lance un message aux élus tentés par le vote Macron : « Restez au Parti socialiste ! » Pour Vincent Peillon, « on voit bien ce qui se joue et qui est extrêmement grave ». « Maintenez votre unité quoi qu’il se passe, dans l’intérêt du pays et dans l’intérêt de votre famille politique », explique-t-il. François Hollande doit-il prendre position et soutenir Benoît Hamon ? Interrogé à ce sujet, l’ancien ministre de l’Education nationale est clair : « Oui, il devra s’exprimer. »

#4 Deux nouveaux candidats annoncés

Après François Fillon, Emmanuel Macron, Benoît Hamon, Nathalie Arthaud et Nicolas Dupont-Aignan, c’est au tour de Marine Le Pen et, plus étonnamment, de François Asselineau de décrocher leurs 500 parrainages requis selon un nouveau décompte du Conseil constitutionnel. La présidente du FN obtient 577 parrainages tandis que le candidat de l’Union populaire républicaine en totalise 524. Jean-Luc Mélenchon n’a toujours pas atteint le nombre fatidique, puisqu’il n’a recueilli que 432 parrainages, mais il devrait se qualifier lors de la prochaine vague. En revanche, ça s’annonce beaucoup plus compliqué pour Philippe Poutou, le candidat du NPA, qui n’a que 245 parrainages. La date limite pour déposer les signatures est fixée au 17 mars.

#5 Asselineau drague les maires des petites communes

Candidat surprise de cette élection, François Asselineau est parti très tôt en campagne. Et ses militants ont réussi à convaincre les maires de petites communes de le parrainer, parfois sans connaître le personnage et ses idées. « Ce n’est pas pour le candidat que je l’ai fait, mais pour la personne qui est venue me le vendre, confie à franceinfo Serge Cardonne, maire de Puycasquier (Gers). Il sait s’entourer de personnes qui savent convaincre. » « J’ai été contactée par un militant de François Asselineau. Je l’ai écouté et puis voilà, j’ai voulu faire plaisir », renchérit Huguette Della-Giorgia, maire de Feissons-sur-Salins (Savoie).

Suivez-nous

Publié dans : Politique |le 10 mars, 2017 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente