Archive pour le 13 mars, 2017

Communiqué « franceinfo »………………..(13/03/2017)

Logo Francetv info 13 mars 2017
Drapeau français Elections 2017
Les #5 infos de la présidentielle aujourd’hui
Fillon se fait tailler un costard, En Marche ! porte plainte après une caricature, Poutou en appelle au PS et au PCF…
Fillon se fait tailler un costard, En Marche ! porte plainte après une caricature, Poutou en appelle au PS et au PCF...
Grands discours, petites phrases, propositions chocs ou anecdotes… Chaque jour, jusqu’au 7 mai 2017, date du second tour de l’élection présidentielle, franceinfo résume ce qu’il ne faut pas rater de l’actualité de la campagne. Voici l’essentiel à retenir ce lundi 13 mars.

#1 Fillon se défend sur son costume

François Fillon s’est fait offrir des costumes chez un tailleur parisien pour plusieurs milliers d’euros, dont une partie aurait été réglée en liquide. « J’ai parfaitement le droit de me faire offrir un costume par un ami », a réagi lundi le candidat sur Europe 1. Au passage, François Fillon dénonce les « journalistes qui fouillent dans les poubelles : demain mes chemises et pourquoi pas mes caleçons ? » Ses adversaires politiques lui taillent un costard, et notamment Marine Le Pen, qui dénonce « un homme qui aime l’argent ». Une nouvelle affaire qui perturbe la campagne du candidat LR alors que celui-ci présentait officiellement son programme lundi matin.

#2 Le Pen dessine un retour au franc

La présidente du FN a de nouveau défendu, lundi matin sur franceinfo, la sortie de l’euro, contre « le concert des experts ». Marine Le Pen ajoute que cette nouvelle monnaie nationale, le franc, serait bien dévaluée, mais qu’il ne s’agirait pas d’une « baisse significative ». Cela risque tout de même de poser un problème pour les petites et moyennes entreprises, payées en francs, mais contraintes de rembourser leur dette en euros. « Si la France retrouve une monnaie nationale, elle ne sera pas la seule à le faire. » Selon elle, la Grèce et l’Italie vont bientôt suivre.

#3 En Marche ! va porter plainte après une caricature

Richard Ferrand, secrétaire général du mouvement En Marche !, annonce qu’une « plainte va être déposée » après une caricature diffusée par Les Républicains. Le dessin représente Emmanuel Macron en banquier, avec un nez crochu et une faucille à la main. « On retrouve une grammaire graphique qui rappelle les années les plus sombres », déplore le député PS du Finistère, au micro de RMC. En interne, le directeur de la communication des Républicains est convoqué pour « un entretien disciplinaire ».

#4 Poutou : « PS et PC, lâchez la bride aux élus »

Le candidat du NPA, Philippe Poutou, lance un appel aux élus pour obtenir ses 500 parrainages. Sur France Bleu Isère, il s’adresse également aux partis politiques, notamment au Parti socialiste et au Parti communiste. « C’est important qu’ils lâchent la bride (…). Ils ont tendance à mettre la pression sur leurs élus pour leur faire parrainer des candidats qui ont déjà leurs 500 signatures. » Le candidat assure qu’il lui manque encore une centaine de parrainages.

#5 Un documentaire inédit sur le mandat de Hollande

Alors que la France s’apprête à tourner la page d’un quinquennat mouvementé, que va-t-elle retenir de l’action de François Hollande, au terme de cinq années de course d’obstacles et de réformes critiquées ? Ce soir à 20h55, France 3 diffuse le documentaire François Hollande, le mal-aimé. Le réalisateur Jean-Michel Djian a obtenu quelques images inédites, comme ce moment où le président réconforte le frère d’une des victimes de l’attentat de l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes.

Suivez-nous
Publié dans:"AFFAIRES" |on 13 mars, 2017 |Pas de commentaires »

La lettre de Laurent Joffrin……….(13/03/2017)

Libération 13 mars 2017
Laurent Joffrin
La lettre de campagne
de Laurent Joffrin

Fillon : my tailor is rich

S’il en était besoin, le candidat LR est habillé pour la campagne. Subalterne à bien des égards, l’affaire des costumes à 5 000 euros pièce est un fâcheux symbole. François Fillon a bien le droit d’enrichir son tailleur comme bon lui semble. L’ennui, c’est que la facture a été réglée par quelqu’un d’autre. Un proche munificent ? Un admirateur ébloui ? Dans ce cas, on reste dans la bizarrerie privée, même s’il est un tantinet maladroit de se faire offrir des cadeaux onéreux en pleine élection présidentielle. Mais si le généreux donateur – pas très content, apparemment, puisqu’il se plaint de n’avoir pas été remercié – est un quelconque PDG ou un milliardaire sans lien étroit avec le candidat, la question du conflit d’intérêts se pose aussitôt. Un détail soulevé par des opposants malintentionnés ? Peut-être, mais on sait qu’en matière vestimentaire, c’est le détail qui tue.

Le même jour, Fillon présente la nouvelle mouture de son programme, qui n’a rien de vraiment nouveau : un projet de rupture libérale déjà connu, qui alignerait la France sur la norme occidentale, recul de l’Etat, retraite encore retardée, marché du travail flexibilisé, imposition moins dure aux plus aisés, etc. C’est là que l’affaire des costumes prend valeur d’emblème. Ce programme de rupture est-il aussi un programme pour riches ? Lesquels n’auraient alors que gratitude envers le gentilhomme en veste forestière, phénix des hôtes de ces bois dont le ramage et le coûteux plumage s’accordent si bien ? Un seul exemple : Fillon prévoit de supprimer l’impôt sur la fortune et d’accroître le taux de la TVA. Les plus favorisés paieront moins et le vulgum pecus un peu plus. Toujours le même raisonnement : pour que tout aille mieux en France, il faut que les riches soient moins pauvres et les pauvres moins riches.

C’était hier

Faute de voir décoller sa campagne, Hamon s’est envolé pour les Antilles. Il y a cité Césaire pour dénoncer «les assassins d’aube» que sont Trump ou Erdogan. L’hommage est bien venu. Mais ce qui manque au candidat socialiste, ce sont moins les voix d’outre-mer, que les électeurs d’outre-fronde.

Comme le note Mathieu Ecoiffier dans Libé, il faut tout de même un manque de culture politique effarant pour laisser passer une caricature d’Emmanuel Macron, dont tout le monde sait qu’il a travaillé pour la banque Rothschild, en capitaliste à haut-de-forme, cigare et nez crochu, dans une mise en scène vintage qui évoque l’Affiche rouge naguère placardée par Vichy et les nazis pour stigmatiser les FTP du groupe Manouchian. Mise en scène rapidement désavouée par les responsables LR. Tout de même… Une ignorance dont on finit par se demander, tant ce retour aux années 1930 est grossier, si elle n’est pas plutôt l’expression d’un inconscient tortueux. On sait que les militants LR se radicalisent à vue d’œil.

Laurent Joffrin
Publié dans:"AFFAIRES" |on 13 mars, 2017 |Pas de commentaires »

L’édito de David Carzon……………….(13/03/2017)

Editorial

28 ans après sa naissance, reprendre la main sur le Web

Par David Carzon — 12 mars 2017 à 19:56
Le Britannique Tim Berners-Lee, inventeur du «World Wide Web», participe à un colloque à Lyon, le 18 avril 2012. Photo Philippe Desmazes. AFP

  • 28 ans après sa naissance, reprendre la main sur le Web

ÉditoIl y a 28 ans, jour pour jour, Tim Berners-Lee, ingénieur au Cern, concevait une interface pour mettre en réseau des ordinateurs les uns avec les autres. L’acte de naissance du World Wide Web. A l’occasion de cet anniversaire, Tim Berners-Lee, devenu figure majeure du Web tel que nous le connaissons, publie une tribune pour dénoncer l’abandon de nos données personnelles à des entreprises pas toujours bien intentionnées en échange de services gratuits, ainsi que la désinformation favorisée par les réseaux sociaux.

Cette tribune résonne avec l’enquête que nous publions sur la manière dont Facebook est devenu un outil de «réinformation», mot qui ne cache pas seulement la défiance envers les médias traditionnels mais aussi des stratégies élaborées de déstabilisation et de propagande. Nous avons pu mesurer l’impact sur Facebook des contenus produits par des médias classiques, alternatifs ou issus de la fachosphère, et le résultat incite à la réflexion tant le contenu prime sur l’émetteur. Les réseaux sociaux, lieux de consommation massive d’actualité, ont accéléré la circulation des informations indépendamment de la question de savoir qui les a produites. Un blogueur vidéo peut avoir plus d’impact viral qu’un grand quotidien. C’est plutôt sain.

A condition de se demander à chaque fois d’où vient l’info. S’interroger sur la source, se demander si elle est crédible, décrypter une image ou une vidéo, ces réflexes ne sont pas ancrés alors que nous n’avons jamais eu autant d’outils ou de données pour le faire. Si le doute existe, il profite à ceux qui pratiquent le jeu de la désinformation et savent mieux jouer des algorithmes. Il y a les autres pour lesquels le doute n’existe pas, et les infos qu’ils partagent correspondent à leur vision du monde. Reprendre la main, garder le contrôle, construire des règles communes, ce sont les conseils de Tim Berners-Lee pour progresser. Et ça concerne aussi bien les médias que les lecteurs.

David Carzon

Liberation.frvid Carzon
Publié dans:CULTURE |on 13 mars, 2017 |Pas de commentaires »

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente