Archive pour le 20 mars, 2017

Flash « franceinfo »…………………(20/03/2017)

Logo Francetv info

  15h43
Alerte info
CARTE. Présidentielle : découvrez qui arrive en tête des intentions de vote dans votre régionEmmanuel Macron est-il en train de rattraper Marine Le Pen ? A près d’un mois du premier tour de l’élection présidentielle, la patronne du Front national fait encore la course en tête dans sept régions de France métropolitaine, selon un sondage réalisé par Ipsos Sopra-Steria et le Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof) pour les antennes régionales de France 3, diffusé lundi 20 mars. Mais son principal rival semble avoir inversé la tendance dans plusieurs régions.
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:Politique |on 20 mars, 2017 |Pas de commentaires »

Sans commentaire…………………(20/03/2017)

Logo Francetv info

  11h31
Alerte info
Quatre policiers ont été placés en garde à vue dans l’enquête sur la découverte de sept tonnes de cannabis en 2015 à ParisQuatre policiers ont été placés en garde à vue, lundi 20 mars, dans le cadre de l’enquête sur la saisie record de sept tonnes de cannabis dans des camionnettes stationnées sur le boulevard Exelmans à Paris en octobre 2015, a appris franceinfo auprès d’une source policière. Parmi eux figure l’ancien patron de l’Office central pour la répression du trafic illicite de stupéfiants (Ocrtis), François Thierry. C’est la seconde fois qu’il est placé en garde à vue à l’IGPN dans cette affaire.
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:"AFFAIRES" |on 20 mars, 2017 |Pas de commentaires »

La lettre de Laurent Joffrin………………….(20/03/2017)

Libération

20 mars 2017
Laurent Joffrin
La lettre de campagne
de Laurent Joffrin

Nous y sommes…

La campagne électorale a enfin commencé. Eclipsé par les fautes de Fillon l’obsédé des petits profits qui font les grands détournements – un homme à donner des boutons de culotte à la quête du dimanche –, le débat n’a pas eu lieu. Il débute : deux grands meetings samedi et dimanche pour Mélenchon et Hamon, qui peuvent relancer leur campagne, et une première joute télévisuelle ce soir sur TF1.

On va s’apercevoir d’un fait négligé jusque-là : contrairement à ce qu’on entend souvent, l’offre politique 2017 est riche et diverse. Aucune «pensée unique», aucun consensus mou. Quatre projets s’affrontent, bien découpés, qui peuvent chacun emmener le pays sur une voie différente. La rupture nationaliste avec Marine Le Pen, le projet libéral-conservateur avec Fillon, le centrisme social-libéral avec Macron, la relance keynésienne par le déficit et l’investissement vert avec Hamon et Mélenchon. Quatre portes derrière lesquelles se cachent des avenirs différents. En principe, chacune de ces quatre forces représente environ un quart de l’électorat. Avec un bémol : la gauche a réussi le tour de force de couper en trois le quart qui lui revient. Une petite tranche chez Macron, deux portions plus grosses chez Hamon et Mélenchon, qui sont condamnés à jouer les Dupont et Dupond : «Et je dirai même plus…» Du coup, la compétition est faussée et les leaders progressistes rapetissés par leur division. Déconcertés, les électeurs de gauche ne savent plus à quel nain se vouer. Ils ne parlent plus politique mais tiercé : quel est le bon cheval, celui qui passera devant Fillon ? Pour l’instant, c’est Macron. Cela peut encore changer. On s’est longtemps moqué de la synthèse hollandaise, comme on se moquait de la gauche plurielle de Jospin ou du programme commun de Mitterrand, qui réunissaient les contraires dans un pot-au-feu baroque. Mais si on ne mélange par les choux et les carottes, il n’y a pas de bouillon.

Et aussi

Disparue, la gauche ? Cinq ou six bouquins édités ces temps-ci tentent de le faire croire. Leurs auteurs auraient dû faire un tour samedi à la Bastille et dimanche à Bercy. A chaque fois, des foules nombreuses, convaincues, enthousiastes, les symboles historiques agités avec talent, une jeunesse mobilisée, l’émotion retrouvée de la longue lutte pour une société meilleure, le rêve politique ressuscité. Voilà une moribonde qui se porte somme toute assez bien.

Hamon a fait un très bon discours, fiévreux, drôle, polémique, émouvant. Il a retourné habilement la célèbre adresse de Hollande au Bourget en 2012, quand il avait fustigé son adversaire, la finance anonyme. Cette fois «l’argent a plusieurs visages», ceux de Fillon et de Macron, s’entend. Il préfère «les éoliennes aux girouettes», bonne formule qui vise encore Macron, ainsi que Valls et les ralliés du macronisme. Hamon se recommande du passé de la gauche mais aussi de son avenir, aussi vert que rose. A long terme, c’est une assurance de survie. A court terme, il s’agit de gagner une présidentielle. Sur ce point, qui a tout de même son importance quand la droite droitisée menace, il n’y est pas encore…

Dimanche, dans le JDD, Macron a dévidé les idées du mouvement En marche sur la sécurité, la laïcité et autres sujets dits «régaliens». Il l’a complétée d’une intervention un peu mécanique sur France 2. Mais celui qui marche le plus, c’est Mélenchon : quelque cent mille personnes ont battu le pavé à Paris, entre Bastille et République. Un succès incontestable, couronné par un discours de tribun rouge à la voix de stentor. On ne sait encore si la campagne insoumise va reprendre du poil de la bête. Mais la classe dirigeante devrait se poser une question : il y a toujours en France une gauche radicale, qui gronde au pied des murailles protégeant les puissants. Deux interprétations possibles : c’est une tradition française depuis la Révolution, de Saint-Just à Blanqui, de la Commune au PCF. Rien de nouveau sous le soleil, donc. Mais c’est aussi un avertissement. Malgré les progrès économiques enregistrés depuis des lustres, le capitalisme suscite toujours l’opposition sans faille d’une partie de la population. Un échec, donc. Faut-il continuer à l’imposer tel quel, ou bien le réformer en profondeur ?

Laurent Joffrin
Publié dans:"AFFAIRES", Politique |on 20 mars, 2017 |1 Commentaire »

Communiqué « franceinfo »………………(20/03/2017)

Logo Francetv info

20 mars 2017
Drapeau français Elections 2017
Les #5 infos de la présidentielle aujourd’hui
Un premier débat à cinq candidats, Dupont-Aignan à « TPMP », pari (plutôt) réussi pour Hamon…
un premier débat à cinq candidats, Dupont-Aignan à "TPMP", pari (plutôt) réussi pour Hamon...
Grands discours, petites phrases, propositions chocs ou anecdotes… Chaque jour, jusqu’au 7 mai 2017, date du second tour de l’élection présidentielle, franceinfo résume ce qu’il ne faut pas rater de l’actualité de la campagne. Voici l’essentiel à retenir de ce lundi 20 mars.

#1 Un premier débat pour cinq candidats

C’est une première dans la Ve République : avant le premier tour, les cinq « principaux » candidats – ceux qui arrivent aux cinq premières places dans les sondages – vont débattre ce soir, à partir de 21 heures, sur TF1. Marine Le Pen, Emmanuel Macron, François Fillon, Benoît Hamon et Jean-Luc Cheminade s’affronteront derrière des pupitres disposés en cercle pour favoriser les confrontations.

Pendant près de trois heures, ils débattront autour de trois thèmes : « Quel modèle de société ? », « Quel modèle économique ? » et « Quelle place pour la France dans le monde ? ». Auparavant, les cinq candidats auront 1 minute 30 chacun pour répondre à la question « Quel président voulez-vous être ? ». Ce débat est contesté car il exclut les six autres candidatures validées, vendredi, par le Conseil constitutionnel.

#2 Privé de débat, Dupont-Aignan invité de « Touche pas à mon poste »

Après avoir quitté le plateau du JT de 20 heures de TF1 samedi, après avoir déposé un recours devant le Conseil d’Etat, Nicolas Dupont-Aignan « reste indigné » de ne pas avoir été convié au débat de ce soir sur TF1. Le candidat de Debout la France sera finalement l’invité, ce soir, de « Touche pas à mon poste », sur C8. « Mais attention, on ne parlera pas de politique ! C’est juste que tous les malvenus chez les autres sont les bienvenus chez nous ! » explique la bande de Cyril Hanouna sur Twitter.

 

#3 Hamon réussit son pari à Bercy

Une salle bondée, un discours très offensif et des partisans galvanisés : Benoît Hamon a (plutôt) réussi son pari, dimanche, à Bercy. L’équipe du candidat PS voulait que ce rendez-vous soit « le Bourget de Hamon », en référence au grand meeting de François Hollande en janvier 2012, resté célèbre pour sa tirade sur la finance. Très applaudi, Benoît Hamon a dénoncé une campagne « polluée par l’argent » et il a poursuivi : « Le parti de l’argent a trop de candidats dans cette élection. Il a plusieurs noms, il a plusieurs visages, il a même plusieurs partis désormais. » Une façon de mettre dans le même sac François Fillon, Marine Le Pen et Emmanuel Macron.

#4 Macron et Le Pen au coude-à-coude, Hamon décroche, selon le dernier sondage

Marine Le Pen et Emmanuel Macron sont au coude-à-coude, à 26% (la candidate du FN reste stable quand le candidat d’En marche ! gagne un point), dans un sondage Kantar Sofres sur le premier tour de la présidentielle, publié dimanche par Le Figaro. Dans ce sondage, le candidat PS Benoît Hamon décroche (-4 points), et se retrouve à égalité avec Jean-Luc Mélenchon (12%), qui reste stable. François Fillon est lui aussi stable, à 9 points derrière le duo de tête (17%).

#5 Ça passe pour Poutou, Lassalle et Cheminade

Trois candidats – Philippe Poutou, Jean Lassalle et Jacques Cheminade – se sont qualifiés in extremis samedi et rejoignent sur la liste les huit premiers candidats à avoir recueilli 500 signatures : François Fillon, Benoît Hamon, Emmanuel Macron, Nicolas Dupont-Aignan, Jean-Luc Mélenchon, Nathalie Arthaud, Marine Le Pen et François Asselineau. A quoi ressemblerait la France des onze candidats à l’élection présidentielle ? France info détaille leurs programmes respectifs.

Suivez-nous

Publié dans:Politique |on 20 mars, 2017 |Pas de commentaires »

Flash « franceinfo »…………………….(20/03/2017)

Logo Francetv info

  12h57
Alerte info
L’alerte à la bombe a été levée au pôle financier du palais de justice de ParisLe pôle financier du palais de justice de Paris a été évacué, lundi 20 mars, en raison d’une alerte à la bombe, a appris franceinfo auprès de la préfecture de police. Les démineurs du laboratoire de la police se sont rendus sur place pour vérifications et l’alerte a été levée à 12h27. Un vaste périmètre de sécurité avait été mis en place et 200 personnes ont été évacuées des locaux situés rue des Italiens à Paris.
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:"AFFAIRES" |on 20 mars, 2017 |Pas de commentaires »

Flash « franceinfo »………………………….(20/03/2017)

Logo Francetv info

  07h39
Alerte info
Onze candidats sont en lice pour la présidentielle. A quoi ressemblerait la France s’ils étaient élus ?Ils sont finalement 11 candidats engagés dans la course à l’Elysée : Nathalie Arthaud, François Asselineau, Jacques Cheminade, Nicolas Dupont-Aignan, François Fillon, Benoît Hamon, Jean Lassalle, Marine Le Pen, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon et Philippe Poutou. Sortie de l’UE ? Revenu universel ? Passage à une VIe République ? A l’occasion du premier débat de la présidentielle, lundi 20 mars, franceinfo vous propose de découvrir l’essentiel de leurs programmes.
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:Politique |on 20 mars, 2017 |Pas de commentaires »

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente