Archive pour le 22 mars, 2017

Flash « franceinfo »…………………………(22/03/2017)

Logo Francetv info

  18h02
Alerte info
Consultez les déclarations de patrimoine des 11 candidats à l’élection présidentielleC’est une première. A un mois de l’élection présidentielle, la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a rendu publiques, mercredi 22 mars, les déclarations de patrimoine des onze candidats à l’Elysée. Immobilier, biens d’une valeur supérieure à 10 000 euros, voitures, œuvres d’art, comptes bancaires et produits d’épargne, mais aussi participations dans le capital de sociétés, assurances-vie et dettes éventuelles… Ces déclarations sont une photographie de ce que possédait, au 1er janvier 2017, chaque candidat.
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:Politique |on 22 mars, 2017 |Pas de commentaires »

Escroc, ……………………………..(22/03/2017)

Logo Francetv info

  15h29
Alerte info
Affaires Fillon : « Les masques tombent, la machination est maintenant aux yeux de tous les Français », dénonce le candidat de la droite sur franceinfoAlors que François Hollande a réclamé une « République exemplaire », en Conseil des ministres, le candidat à la présidentielle a répondu dans des termes très durs, mercredi 22 mars, en marge du rassemblement de l’Association des maires de France. « Chaque semaine, il y a des fuites contre le secret de l’instruction organisées par les services de l’Etat », a-t-il déclaré sur franceinfo. « Et comme par hasard le PS, monsieur Macron, monsieur Hollande se jettent sur ces pseudo-révélations pour exiger qui n’y ait pas de candidats à droite. »
Cliquez ici pour plus d’informations
FranceTV Info © 2017 France Télévisions  |  Qui sommes-nous?  |  Mentions légales
France Télévisions. Siège social: 7, Esplanade Henri de France 75015 Paris. Identifié au registre du commerce de Paris sous le n°432 766 94

xiti Escroc, ...................................(22/03/2017) dans  dans

profile_mask_2x

franceinfo

15:32 (Il y a 2 heures)
   
cleardot
cleardot
Détails
Publié dans:"AFFAIRES" |on 22 mars, 2017 |Pas de commentaires »

Flash « franceinfo »……………….(22/03/2017)

Logo Francetv info

  16h53
Alerte info
La police britannique traite l’attaque de Londres comme un « acte terroriste, jusqu’à preuve du contraire ». Suivez notre directUn policier a été poignardé dans le parlement de Westminster et un assaillant présumé a été abattu par la police, mercredi 22 mars à Londres (Royaume-Uni). Le quartier a été bouclé, a annoncé le responsable de la Chambre des Communes, David Lidington
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:Etranger, TERRORISME |on 22 mars, 2017 |Pas de commentaires »

Sondages……………………………..(22/03/2017)

L'Obs

Primaire à Gauche      Macron      Fillon      Mélenchon      Le Pen      Jadot
07 03 16 Sondage.jpg

 

Publié dans:Non classé |on 22 mars, 2017 |Pas de commentaires »

Dans les deux, il y a un menteur…………………(22/03/2017)

Logo Francetv info

  12h16
Alerte info
Le Kremlin évoque « de fausses informations » après l’article du « Canard enchaîné » sur les activités de conseil de François FillonVladimir Poutine n’a pas besoin d’« intermédiaire » pour rencontrer des hommes d’affaires, indique le Kremlin, mercredi 22 mars. François Fillon est soupçonné par Le Canard enchaîné d’avoir été rémunéré 50 000 dollars pour avoir organisé une rencontre entre un homme d’affaires et le président russe en 2015, suivie d’une rencontre avec le PDG de Total.
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:"AFFAIRES" |on 22 mars, 2017 |Pas de commentaires »

Communiqué « franceinfo »………………(22/03/2017)

Logo Francetv info

22 mars 2017
Drapeau français Elections 2017
Les #5 infos de la présidentielle aujourd’hui
Le camp Fillon gêné par la démission de Le Roux, Mélenchon passe devant Hamon, Catherine Laborde se met En marche !
le camp Fillon gêné par la démission de Le Roux, Mélenchon passe devant Hamon, Catherine Laborde se met En marche !
Grands discours, petites phrases, propositions chocs ou anecdotes… Chaque jour, jusqu’au 7 mai 2017, date du second tour de l’élection présidentielle, franceinfo résume ce qu’il ne faut pas rater de l’actualité de la campagne. Voici l’essentiel à retenir de ce mercredi 22 mars.

#1 Baroin gêné par la démission de Le Roux

Interrogé sur la démission du ministre de l’Intérieur, Bruno Le Roux, après des révélations sur les emplois de ses filles à l’Assemblée nationale comme assistantes parlementaires, François Baroin s’est fait l’avocat du socialiste en estimant que la jurisprudence, « Balladur », mise en place depuis 1994 et qui veut qu’un ministre mis en examen démissionne, est « une erreur ».

Invité mercredi de franceinfo, le responsable du rassemblement politique dans la nouvelle équipe de campagne de François Fillon a expliqué qu’avec cette démission du gouvernement, on met « le doigt dans l’engrenage d’un abaissement profond de la présomption d’innocence. La justice est saisie, elle va suivre son cours, la présomption d’innocence est un principe fondamental piétiné matin, midi et soir. » Une référence à peine voilée aux soupçons d’emplois fictifs qui visent la femme et deux enfants de François Fillon.

#2 L’enquête sur Fillon élargie

Les ennuis judiciaires s’accumulent pour François Fillon. L’enquête portant sur de possibles emplois fictifs, qui a conduit à la mise en examen du candidat de la droite, s’élargit encore : elle est étendue à des soupçons « d’escroquerie aggravée, faux et usage de faux ».

En clair, la justice se demande si « les époux Fillon ont pu produire des faux pour justifier les salaires » versés à Penelope, l’épouse de l’ancien Premier ministre. Pour mieux comprendre ces nouvelles accusations, franceinfo vous détaille les soupçons des enquêteurs et ce que répond le camp Fillon.

 

#3 Pendant le débat, Fillon était conseillé par SMS

Pourquoi François Fillon était-il en retrait pendant la première partie du débat entre les cinq candidats, lundi soir sur TF1 ? Selon Le Parisien, le candidat de la droite a passé la première heure les yeux rivés sur son téléphone, « raison pour laquelle, peut-être, ses proches l’ont jugé effacé et pas assez ‘punchy’ ».

Il recevait, en fait, des notes et des conseils par SMS de la part d’Anne Méaux, sa conseillère en communication, précise Le Figaro. « Il faut y aller plus, se battre plus franchement ! » lui a aussi lancé Myriam Lévy, son autre communicante, pendant la pause publicitaire.

#4 Catherine Laborde se met En marche !

L’ancienne présentatrice star de la météo sur TF1 rejoint le mouvement d’Emmanuel Macron. A l’occasion de la journée mondiale de la trisomie 21, Catherine Laborde a annoncé, dans une vidéo, qu’elle s’engageait auprès du candidat d’En marche ! « Parce que le sujet [du handicap] lui tient particulièrement à cœur. » Et elle ajoute : « Vous me verrez ici ou là sur l’ensemble du pays au plus proche des associations qui s’occupent du handicap. »

#5 Mélenchon passe devant Hamon, selon un nouveau sondage

Coup dur pour Benoît Hamon : pour la première fois, un sondage fait passer Jean-Luc Mélenchon devant le vainqueur de la primaire du PS et de ses alliés. Selon cette enquête Elabe pour BFMTV et L’Express, réalisée mardi, Jean-Luc Mélenchon, candidat de la France insoumise, progresse de 0,5 point à 13,5% et occupe désormais la quatrième position, deux points devant Benoît Hamon, qui recule à 11,5% (-2).

Emmanuel Macron obtient, lui, 26% (+0,5) des intentions de vote au premier tour et devance de 1,5 point la candidate du Front national, Marine Le Pen (24,5%, -0,5). François Fillon perd, quant à lui, 0,5 point, avec 17% des intentions de vote.

Suivez-nous

Publié dans:"AFFAIRES", Politique |on 22 mars, 2017 |Pas de commentaires »

La l:ettre de Laurent Joffrin…………..(22/03/2017)

Libération

22 mars 2017
Laurent Joffrin
La lettre de campagne
de Laurent Joffrin

Ça n’a pas duré longtemps

Les affaires reprennent. On avait à peine commencé à s’intéresser au fond des choses qu’un nouveau pic de pollution vient empuantir l’atmosphère politique. Deux grands meetings à gauche, Macron sur France 2, un débat de qualité sur TF1, n’ont pas suffi à remettre la campagne sur les rails. Bruno Le Roux s’est fait rattraper par la patrouille de Yann Barthès. Il a employé ses deux filles adolescentes pour une trentaine de CDD parlementaires. Funestes jobs d’été… Sa défense était quasi impossible. Il n’est pas très reluisant, surtout quand on est socialiste, de faire travailler les enfants. Et si ces jeunes personnes ne travaillaient pas, ce sont deux emplois fictifs. Dans les deux cas, le ministre était fait aux pattes. Il a démissionné en vingt-quatre heures. Le même jour, les juges qui traitent l’affaire Fillon décident d’un réquisitoire supplétif pour «faux et usage de faux» et «escroquerie en bande organisée». Une paille… Les juges soupçonnent le couple (madame ou monsieur, on ne sait…) d’avoir fourni des documents truqués pour justifier les salaires de Penelope Fillon. De mieux en mieux, même si, comme toujours, ils doivent bénéficier de la présomption d’innocence. Avec cette nuance entre les deux affaires, toutefois : Le Roux est parti, Fillon reste.

Les pessimistes diront que la corruption de la classe politique est décidément sans limite, que c’est un petit monde de privilèges médiocres et de passe-droits condamnables, qu’ils ne touchent pas tous mais que tous sont suspects. Tous pourris ? Selon les enquêtes d’opinion, les trois quarts des Français le pensent. Angoisse…

Les optimistes relèveront que, sous la pression des scandales Cahuzac et consorts, François Hollande a pris des mesures utiles et sensées, comme la déclaration obligatoire de patrimoine ou l’instauration d’un parquet financier. Et qu’il a aussi refusé d’intervenir dans les affaires judiciaires, même quand elles gênaient son camp, ce que beaucoup de magistrats reconnaissent. C’est sur ces nouveaux garde-fous, utilisés par la presse pour appuyer ses enquêtes, que François Fillon ou Bruno Le Roux se sont cognés, à leur grand dam. Ainsi la corruption ne serait pas plus forte qu’avant, mais seulement mieux réprimée. L’hypothèse devrait être prise au sérieux. Après tout, les optimistes n’ont pas toujours tort.

Et aussi…

• Poignant, conseiller de Hollande, rejoint Macron. Le Drian devrait officialiser son ralliement en fin de semaine. Delanoë avait ouvert la voie. La macronisation bat son plein. Remarque désagréable, néanmoins : ces trois responsables sont en fin de carrière. Les vieux socialistes avec Macron, les jeunes avec Hamon ?

• Frédéric Chatillon, organisateur du financement FN, mis en examen dans une affaire et renvoyé en correctionnelle dans une autre, est officiellement embauché dans la campagne de Marine Le Pen. Et alors ? répondent les responsables FN. C’est l’école Fillon. Les «antisystèmes» ne le sont pas toujours.

• Deux sondages placent Hamon derrière Mélenchon ou au même niveau. Inquiétude redoublée dans le camp socialiste, qui craint une gamelle historique et un éclatement subséquent du parti. Méfiance tout de même : les évolutions portent sur un ou deux points de sondage. Avec une marge d’erreur autour de deux points…

Laurent Joffrin
Publié dans:"AFFAIRES", Politique |on 22 mars, 2017 |Pas de commentaires »

Triste sire………………………………(22/03/2017)

Poutine, Total, Makhzoumi : les nouvelles demi-vérités de François Fillon

Poutine, Total, Makhzoumi : les nouvelles demi-vérités de François Fillon
François Fillon en meeting à Caen le 16 mars 2017. ((CHARLY TRIBALLEAU / AFP))

Le 6 février, le candidat de la droite avait prétendu révéler les noms des clients de sa lucrative société de conseil. Mais sans mentionner Poutine, Total ou le milliardaire libanais Fouad Makhzoumi. Tout sauf un simple oubli…

Paul Laubacher Publié le 22 mars 2017 à 06h57
Partager ce contenu

Pour François Fillon, chaque mardi soir est un supplice. En fin d’après-midi, « le Canard enchaîné » fait son apparition dans les rédactions. Le lendemain, il est en kiosque… Et, presque chaque mardi depuis bientôt deux mois, de nouvelles révélations fracassantes viennent déglinguer la campagne du candidat de la droite décomplexée.

« C’est une rencontre à 50.000 dollars », résume « le Canard enchaîné » de ce mercredi 22 mars. Une coquette somme empochée en 2015 par François Fillon pour avoir joué les intermédiaires pour le milliardaire libanais Fouad Makhzoumi, qu’il a présenté à plusieurs personnalités susceptibles d’acheter ses pipelines… Vladimir Poutine et le patron de Total Patrick Pouyanné, pour ne citer qu’eux. L’existence du contrat avait été révélée une première fois par Mediapart.

Et pourtant, lors de sa conférence de presse du 6 février, François Fillon avait tenté une « opération vérité » pour sauver sa candidature. « L’Obs » avait déjà pointé les omissions, les flous et les mensonges de l’Ancien premier ministre. Et depuis, sa vérité d’alors s’est mué en semi-mensonges, ou en demi-vérités…

Gros plan sur les clients de  2F Conseil

Le 6 février, François Fillon n’a désigné que trois clients de sa société de conseil, 2F Conseil, activité qu’il assure avoir exercée  »en toute légalité » : l’assureur Axa, la société Fimalac et la banque Oddo. Le candidat affirme aussi n’avoir travaillé avec « aucune entreprise russe ni aucun organisme de ce pays ».

Faute de questions sur le sujet, il n’a pas précisé les missions réalisées auprès d’Axa, dont l’ancien PDG Henri de Castries est l’inspirateur du volet économique très libéral du programme de François Fillon. Ni surtout son rôle auprès de la société Fimalac, alors que son PDG Marc Ladreit de Lacharrière est directement impliqué dans l’un des volets de l’affaire d’emplois présumés fictifs de Penelope Fillon.

Le candidat de la droite a juré que « la liste de (ses) clients ne comprend aucune entreprise russe ni le gouvernement russe ni aucun organisme de ce pays ».

« Et toutes les conférences que j’ai donné en Russie l’ont été à titre gratuites »,  a-t-il encore précisé, affirmant avoir « toujours fait de la transparence une exigence ».

Pas de client russe ? Oui mais…

Le 31 janvier, le fidèle Bruno Retailleau, bras droit du candidat, avait déjà mené une opération déminage. Après les révélations sur l’emploi de Penelope Fillon, il s’agissait d’éteindre la polémique sur la société de conseil de l’ancien premier ministre, créée en 2012 au sortir de Matignon. Selon des révélations du « Canard enchaîné », cette société lui aurait permis de toucher 757.000 euros de salaire net depuis cette date.

Sur BFMTV et RMC, Bruno Retailleau avait rapporté sa conversation avec son patron : « Je l’ai questionné parce qu’il y a 15 jours le bruit courait que c’était même l’Etat russe, il m’a dit ‘Ecoute il n’y a pas une société russe, il n’y a pas un groupe russe, il n’y a pas l’Etat russe’, les choses sont claires ». Et d’enchaîner : « Non, rien avec la Russie ». Pas de clients russes ? « Non », aurait répondu le candidat, fustigeant une « fausse rumeur ». Et surtout « ce n’est pas Vladimir Poutine ».

Effectivement, ni la Russie ni Vladimir Poutine n’ont été des clients directs de François Fillon qui s’est contenté de jouer les intermédiaires. Mais le candidat de la droite n’a jamais précisé quel rôle il avait eu auprès de ses clients en Russie et avec Vladimir Poutine. Une nouvelle demi-vérité.

Pas de contrat avec Total ? Oui mais…

« On vous a mal renseigné. La société 2F Conseil n’a conclu aucun contrat avec la société Total, ni en 2012 ni à aucun moment », a répondu la chargée de communication de François Fillon au « Canard enchaîné ».  Une demi-vérité car François Fillon était  mandaté par Fouad Makhzoumi pour jouer l’entremetteur avec le PDG de Total, qui n’était autre que Patrick Pouyanné, son ancien directeur de cabinet alors qu’il était ministre des Télécommunications en 1995.

Pas de milliardaire libanais ? Oui, mais…

Sur ce point, François Fillon a commis un mensonge par omission. Lors de son opération « vérité » du 6 février, le député de Paris a donné quelques noms de clients de sa société : Axa, Fimalac, la banque Odo. Mais pourquoi ne pas évoquer Fouad Makhzoumi ?

Cet homme d’affaires qui se présente lui-même comme « l’ami » de François Fillon est « un sunnite ayant longtemps vécu en Arabie saoudite« , indique Mediapart. Le site Intelligence Online le qualifie de « poisson-pilote » de Fillon au Moyen-Orient.

Au Royaume-Uni, sa famille figure parmi les donateurs du parti conservateur. Lui-même a été lié au ministre de la Défense Jonathan Aitken, qui a dû démissionner en 1995, notamment pour n’avoir pas déclaré ses liens avec Makhzoumi. Quatre ans plus tard, il a été condamné pour parjure. François Fillon s’en souvient-il aujourd’hui ?

Paul Laubacher

Paul Laubacher

Paul Laubacher

Journaliste

L’OBS

Publié dans:"AFFAIRES" |on 22 mars, 2017 |Pas de commentaires »

L’édito de Laurent Joffrin………………….(22/03/2017)

EDITORIAL

Réaction

Par Laurent Joffrin — 21 mars 2017 à 20:46
  • Réaction

ÉditoLa symétrie était parfaite, et si commode aux partisans de François Fillon. Ainsi le ministre de l’Intérieur avait lui aussi employé ses proches (ses deux filles) pour un travail d’assistantes parlementaires dont la réalité ne semblait pas assurée. Ainsi la défense du candidat LR était soudain renforcée : ce qu’on lui reprochait à hauts cris était en fait une pratique courante, à droite et à gauche, un péché véniel dont on avait fait un crime, alors que les socialistes usaient des mêmes facilités. Et bien sûr, ajoutait-on, le Parquet national financier s’abstenait soigneusement de s’en mêler, stigmatisant l’un et ignorant l’autre. Il y avait donc bien deux poids, deux mesures, selon qu’on était ou non LR, et un acharnement suspect des médias.

Las ! Ce trop commode raisonnement s’est effondré en une journée. Le Parquet financier s’est aussi saisi du cas Le Roux, le Premier ministre a d’emblée pris une position rigoureuse et le ministre accusé a laissé la place aussitôt. Certes, il y avait bien suspicion de faute à gauche, comme à droite (quoique pour des montants très inférieurs). Mais la réaction du pouvoir hollandais contraste du tout au tout avec celui des dirigeants de la droite et de l’extrême droite : le ministre de l’Intérieur a perdu son poste en vingt-quatre heures. Marine Le Pen et François Fillon continuent à faire campagne comme si de rien n’était, jouant l’électorat contre l’éthique et la justice.

C’est encore un paradoxe de cette mandature Hollande. Ebranlé par l’affaire Cahuzac, le Président a fait voter un dispositif neuf qui fait progresser à grands pas, aux dires de toutes les ONG spécialisées dans ce domaine, la lutte contre la corruption en France. Il a resserré le filet : les poissons s’y prennent plus nombreux. Le Roux, après Fillon ou Le Pen, s’y est empêtré. Mais les deux derniers, contre toute morale, nagent toujours.

Laurent Joffrin

Liberation.fr

 

Publié dans:"AFFAIRES", Politique |on 22 mars, 2017 |Pas de commentaires »

Ca n’a pas traîné…………………………(21/03/2017)

Logo Francetv info

  18h19
Alerte info
Matthias Fekl remplace Bruno Le Roux au ministère de l’Intérieur. Suivez notre directBruno Le Roux, accusé d’avoir embauché ses deux filles comme collaboratrices parlementaires à de multiples reprises, notamment quand elles étaient au lycée, a annoncé sa démission mardi 21 mars à Bobigny. L’Elysée a par la suite indiqué le nom de son remplaçant : Matthias Fekl, anciennement secrétaire d’Etat au Commerce extérieur.
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:"AFFAIRES" |on 22 mars, 2017 |Pas de commentaires »
12

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente