Archive pour le 31 mars, 2017

De bien braves gens………………………(31/03/2017)

Logo Francetv info 16h14
Alerte info
Fraude fiscale : « plusieurs milliers » de comptes en Suisse « non déclarés » au fisc français, une enquête ouverte pour blanchiment aggravéLe parquet national financier a annoncé, vendredi 31 mars, qu’une enquête a été ouverte en France pour « blanchiment aggravé de fraude fiscale ». « Plusieurs milliers de comptes » ont été ouverts en Suisse et « non déclarés » au fisc français, précise le communiqué. Des perquisitions et des auditions ont été menées jeudi et vendredi sur l’ensemble du territoire français dans le cadre de cette enquête. En parallèle, le Credit suisse a annoncé que ses bureaux à Paris ont été « contactés par des autorités locales concernant des affaires fiscales de clients ». « Nous collaborons avec les autorités », a ajouté la banque.
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:"AFFAIRES" |on 31 mars, 2017 |Pas de commentaires »

Flash « franceinfo »…………………..(31/03/2017)

Logo Francetv info 11h39
Alerte info
La CFDT devient le premier syndicat auprès des salariés du privé au niveau national, devant la CGTC’est tout un symbole : la CGT est détrônée par la CFDT. Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, a annoncé vendredi 31 mars à l’AFP que son syndicat avait perdu sa place de première organisation auprès des salariés du privé au niveau national, au profit de la CFDT.
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:Droit de l'homme |on 31 mars, 2017 |Pas de commentaires »

« franceinfo » communique……………..(31/03/2017)

Logo Francetv info 31 mars 2017
Drapeau français Elections 2017
Les #5 infos de la présidentielle aujourd’hui
Le nom de Valls hué en meeting, Hamon inspiré par les blagues de Hollande, Le Pen boudée par les expatriés…
le nom de Valls hué en meeting, Hamon inspiré par les blagues de Hollande, Le Pen boudée par les expatriés...
Grands discours, petites phrases, propositions-chocs ou anecdotes… Chaque jour, jusqu’au 7 mai 2017, date du second tour de l’élection présidentielle, franceinfo résume ce qu’il ne faut pas rater de l’actualité de la campagne. Voici l’essentiel à retenir du vendredi 31 mars.

#1 Le nom de Valls hué à Montpellier

Deux jours après avoir lâché Benoît Hamon pour soutenir Emmanuel Macron, Manuel Valls en a pris pour son grade, hier soir, lors du meeting du candidat socialiste à Montpellier (Hérault). A chaque fois que son nom a été cité, l’ancien Premier ministre a été sifflé par la salle, selon France Inter. Après sept vagues de huées, Benoît Hamon a demandé au public d’en rester là et a préféré attaquer Jean-Luc Mélenchon, accusé de refuser toute alliance.

#2 Hamon inspiré par les blagues de Hollande

Avant son meeting montpelliérain, Benoît Hamon s’est rendu à Béziers (Hérault), où des lycéennes lui ont tendu un carnet de correspondance pour une dédicace. Plutôt qu’une heure de colle pour avoir séché les cours, l’ancien ministre de l’Education nationale y a inscrit un mot d’encouragement pour le bac, immortalisé par un journaliste du JDD. Comme le rappelle Le Lab, François Hollande s’est souvent amusé avec les carnets de correspondance de ses sympathisants.

#3 Le Pen boudée par les Français de l’étranger

Selon un sondage [PDF] réalisé par BVA début mars et publié vendredi 31 mars, la candidate du Front national, Marine Le Pen, n’arriverait qu’en quatrième position au premier tour chez les Français de l’étranger. Elle ne recueille que 9% des intentions de vote, loin, très loin derrière Emmanuel Macron, qui fait la course en tête (36%). Le podium est complété par François Fillon (31%) et Benoît Hamon (13%).

#4 Le débat de France 2 maintenu au 20 avril

Dur, dur de se mettre d’accord quand on est 11 autour de la table. Les représentants des candidats n’ont trouvé aucun consensus, hier soir, lors d’une réunion consacrée à un éventuel changement de date ou de format du débat télévisé d’avant premier tour. Malgré les réserves du Conseil supérieur de l’audiovisuel, l’émission restera telle que prévue. Rendez-vous devant votre téléviseur le 20 avril, à trois jours du scrutin.

#5 Les dissidents de Fillon relégués dans l’ombre

Un mois après avoir lâché François Fillon, les sécessionnistes Les Républicains tentent péniblement de continuer à exister. Sur le site du Monde, Bruno Le Maire assure faire campagne pour sa réélection aux législatives dans l’Eure, Jérôme Peyrat raconte qu’il se fait insulter sur les marchés par « le noyau dur des fillonistes » et Franck Riester ne cache pas son ennui loin du front de la présidentielle.

Suivez-nous
Publié dans:Politique |on 31 mars, 2017 |Pas de commentaires »

La lettre de Laurent Joffrin………………(31/03/2017)

Libération 31 mars 2017
Laurent Joffrin
La lettre de campagne
de Laurent Joffrin

Gaffes, bévues et boulettes

On sous-estime toujours le rôle de l’erreur en politique. On attribue aux leaders des pensées stratégiques profondes, argumentées, longuement mûries, alors que souvent ils ne font, comme les autres hommes, que se tromper platement. La gaffe, la bévue, la boulette sont des puissants moteurs de l’histoire. Ainsi au Parti socialiste. Premier ministre, Manuel Valls mène une politique sociale-libérale qui déconcerte ses électeurs et ses militants. Au lieu de chercher à les rassurer, au lieu de corriger son action, au lieu de montrer, au moins en partie, qu’il n’oublie pas les promesses de 2012, il accentue les clivages, droitise son discours, dénonce hautement ses contradicteurs. Il espère prendre le PS par la droite pour le transformer. Mais les divisions deviennent trop fortes : il n’y a plus rien à transformer. Valls est réduit à se faire le supplétif de Macron. Il croit qu’il voit loin : son regard se perd dans le vide. Il se cogne à tous les obstacles.

Les frondeurs, Hamon en tête, en déduisent qu’ils peuvent enfin triompher sur une ligne de gauche. Ils crient à la trahison, instruisent le procès des réformistes, stigmatisent les félons. Ils oublient qu’un parti social-démocrate a justement pour fonction de faire cohabiter réalisme et radicalité, rupture et réforme, qu’il ne peut gagner, ni même exister, sans réunir ceux qui veulent gouverner et ceux rêvent d’un ailleurs. Et une fois les mal pensants excommuniés, comment sauver l’Eglise ? Comment se réconcilier avec des hérétiques ? D’autant que s’il y a traîtrise, c’est aussi celle des électeurs, qui veulent des réformes, même partielles, et se retrouvent ostracisés par les porteurs de la vraie croix. Heurtés par un discours d’exclusion, constatant qu’on s’intéresse plus aux écolos ou aux insoumis qu’aux braves socialistes, ces soutiens de la gauche de gouvernement filent chez Macron. Quant aux tenants de la rupture, voyant l’affaiblissement du PS, ils en profitent pour faire un tour chez Mélenchon. Les deux chaises qui supportent le postérieur socialiste s’écartent brusquement. Après Valls, Hamon tombe par terre.

Et aussi

• Les fillonistes continuent à filer la métaphore du «cabinet noir». Comme le raconte le Figaro ce matin, ils attribuent maintenant à Hollande la paternité de l’aventure Macron. Ainsi le leader d’En marche serait-il secrètement cornaqué par son ancien patron (qu’il a pourtant trahi…). Ruse suprême de la raison hollandaise. Pendant cinq ans, la droite a dénoncé l’incapacité supposée du Président. Le voici crédité d’un machiavélisme diabolique. La réhabilitation n’est pas loin.

• David Rachline, directeur de campagne de Marine Le Pen, en tient aussi pour le «cabinet noir». Mais cette fois, c’est celui de Fillon. Il suggère que les documents publiés dans la presse sont transmis aux journalistes contre rémunération par d’occultes informateurs. Il prend comme exemple les pratiques supposées de Fillon, qui avait demandé l’accélération d’un certain nombre d’enquêtes pour essayer d’écarter M. Sarkozy. Il y a décidément des complots partout.

• Syndicat régulièrement dénoncé pour ses complaisances supposées envers le patronat, la CFDT dépasse maintenant la CGT aux élections professionnelles du secteur privé. Elle avait pourtant soutenu la loi El Khomry sous les invectives des vrais défenseurs des salariés. Les salariés en question ne semblent pas lui en tenir rigueur.

Laurent Joffrin
Publié dans:Politique |on 31 mars, 2017 |Pas de commentaires »

Belle réussite………………..(31/03/2017)

Logo Francetv info 08h52
Alerte info
INFO FRANCEINFO. Défauts sur la cuve de l’EPR de Flamanville : l’Autorité de sûreté nucléaire avait alerté EDF dès 2005 de dysfonctionnements chez le fabricantEDF a été alertée dès 2005, avant la fabrication de la cuve de l’EPR de Flamanville (Manche), que le fournisseur Creusot Forge connaissait de sérieux problèmes de qualité, révèlent des documents dévoilés par franceinfo. L’entreprise, ainsi qu’Areva, semblent avoir ignoré les avertissements de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) et installé la cuve dans le bâtiment réacteur en 2014, en dépit de ces mises en garde. Cet élément-clé de l’EPR attend toujours d’être validé par le gendarme du nucléaire en raison d’une teneur en carbone trop importante.
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:"AFFAIRES" |on 31 mars, 2017 |Pas de commentaires »

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente