Archive pour le 1 avril, 2017

Flash « franceinfo »………………………….(01/04/2017)

Logo Francetv info 16h31
Alerte info
INFO FRANCE 3. Deux jeunes filles, soupçonnées de vouloir commettre un attentat, interpellées dans les Alpes-MaritimesDeux jeunes filles, âgées de 14 et 17 ans, ont été arrêtées, samedi 1er avril dans les environs de Nice (Alpes-Maritimes), rapporte une source judiciaire à l’AFP, confirmant une information de France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur. Les deux adolescentes projetaient de commettre une attaque terroriste. L’enquête, sur laquelle aucun détail n’a été donné, est menée par le parquet antiterroriste de Paris, précise cette même source.
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:TERRORISME |on 1 avril, 2017 |Pas de commentaires »

Ce qui change ………………………..(01/04/02017)

Immobilier, prix du gaz, étiquetage de la viande… Ce qui change au 1er avril

Franceinfo fait le tour des principales mesures qui entrent en vigueur samedi.

La vitrine d\'une agence immobilière à La Gacilly ( Morbihan), en septembre 2013.
La vitrine d’une agence immobilière à La Gacilly ( Morbihan), en septembre 2013. (ALAIN LE BOT / AFP)
avatar

franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le 31/03/2017 | 06:02
publié le 30/03/2017 | 20:53

Les annonces immobilières devront être plus précises, les tarifs du gaz vont baisser, les artisans du bâtiment devront indiquer leurs tarifs sur internet… Samedi 1er avril, de nombreuses nouvelles mesures vont entrer en vigueur, avec parfois un impact sur la vie quotidienne des Français. Franceinfo fait le tour des changements les plus importants.

Les tarifs du gaz baissent (un peu)

Les tarifs réglementés du gaz baissent de 0,73% pour le fournisseur Engie, selon un communiqué de la Commission de régulation de l’énergie, publié jeudi 30 mars. Cette diminution est de 0,3% pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 0,5% pour ceux qui ont un double usage cuisson et eau chaude, et de 0,8% pour les foyers qui se chauffent au gaz. Environ 7 millions de foyers sont concernés par ce changement.

Les artisans doivent être plus transparents sur leurs tarifs

Les professionnels intervenant au domicile des particuliers pour des travaux, comme les plombiers ou les serruriers, devront obligatoirement afficher leurs tarifs sur internet s’ils ont un site, selon un arrêté paru au Journal officiel le 28 janvier.

Toutes les informations concernant le taux horaire de main d’œuvre, les modalités de décompte du temps estimé, les prix des prestations forfaitaires, les frais de déplacement ou le caractère gratuit ou payant du devis « doivent également être aisément accessibles sur tout espace de communication en ligne dédié au professionnel », indique le texte.

Avant les travaux, les professionnels devront également remettre au client un document comportant les informations précontractuelles et contractuelles (qui figuraient auparavant sur le devis et l’ordre de réparation).

L’étiquetage de certains aliments se précise

A partir de samedi, faites attention aux étiquettes des lasagnes surgelées ou des yaourts que vous glissez dans le chariot. Une expérimentation, qui doit durer jusqu’à début 2019, prévoit que l’origine des viandes présentes dans les produits transformés, ou du lait dans les briques ou produits laitiers, soit annoncée quand la part de viande est au moins égale à 8% et quand la part de lait est au moins égale à 50%.

Pour la viande, la précision d’origine du produit s’applique au pays de naissance, d’élevage et d’abattage des animaux. S’agissant du lait, elle concerne le pays de collecte, de conditionnement et de transformation. L’arrêté est entré en vigueur le 1er janvier, mais la mesure, jusqu’ici facultative, devient obligatoire.

Les annonces immobilières deviennent plus claires

Les annonces immobilières relatives à une vente ou une location de logement vont être plus précises. Un arrêté, paru au Journal officiel en janvier, impose de nouvelles obligations aux professionnels qui mettent en relation acquéreurs ou locataires et vendeurs ou bailleurs de biens immobiliers.

En ce qui concerne la vente, les annonces doivent désormais préciser systématiquement le prix de vente du bien et à qui incombe le paiement des honoraires de l’intermédiaire. Quant aux annonces de location, elles informeront les futurs locataires du montant du loyer mensuel « tout compris », des modalités de décompte des charges locatives, de la surface et de la commune du bien.

La trêve hivernale se termine pour les locataires

Le début du mois d’avril marque la fin de la trêve hivernale. Celle-ci suspend les expulsions du 1er novembre au 31 mars de chaque année, sauf si « le relogement des intéressés [est] assuré dans des conditions suffisantes », explique le site de l’administration française. Les expulsions sont désormais à nouveau possible en cas d’impayés.

Publié dans:Economie |on 1 avril, 2017 |Pas de commentaires »

L’édito de Lautrent Joffrin……………….(01/04/2017)

Socle

ÉditoLes péchés originels s’effacent difficilement. Celui de la droite française dans cette campagne, c’est d’avoir gardé Fillon. Imaginons un instant qu’elle ait pris son courage à deux mains pour trouver un remplaçant au candidat menacé d’une mise en examen : le nouveau héraut du conservatisme libéral, porté par le désir d’alternance qui anime l’électorat LR, serait probablement le favori de l’élection. Elle ne l’a pas voulu, elle en paie le prix : François Fillon se débat depuis plus d’un mois dans un marécage de soupçons où sa campagne se noie. Il court désormais le grand risque de perdre un scrutin en principe imperdable. Pourtant, l’électorat de droite est toujours là. De manière surprenante, le candidat handicapé parvient tout de même à réunir plus de 17 % des intentions de vote dans les enquêtes d’opinion. C’est peu en regard de l’adhésion massive qu’il suscitait au sortir de la primaire. Mais c’est beaucoup par rapport à l’intensité des coups portés contre lui par la justice (et non par un hypothétique «cabinet noir» dont on cherche vainement la trace). Dans certains sondages, il accuse seulement quatre points de retard sur Emmanuel Macron. Fillon garde un socle, sur lequel il peut encore bâtir. Il compte sur le message implicite qu’il s’efforce de populariser chez ceux qui l’ont abandonné : voulez-vous un candidat soupçonné qui applique votre programme ou bien un candidat immaculé qui en applique un autre ? Voulez-vous faire passer vos scrupules éthiques avant vos convictions – et vos intérêts – ou bien sacrifier ceux-ci à la rectitude éthique ? Un candidat blanc comme neige qui accroît les impôts ou bien un mis en examen qui les diminue ? Personne ne peut encore garantir que la morale l’emportera sur les convictions partisanes. Il arrive malheureusement en démocratie que les électeurs soient aussi cyniques que les dirigeants.

Laurent Joffrin Photo Albert Facelly

Liberation.fr
Publié dans:Politique |on 1 avril, 2017 |Pas de commentaires »

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente