Cinq infos…………………………..(25/04/2017)

Logo Francetv info 25 avril 2017
Drapeau français Elections 2017
Les #5 infos de la présidentielle aujourd’hui
La pause de Macron, la percée du FN en vue des législatives, le silence gêné de Philippot sur Boutin
la pause de Macron, la percée du FN en vue des législatives, le silence gêné de Philippot sur Boutin
Grands discours, petites phrases, propositions-chocs ou anecdotes… Chaque jour, jusqu’au 7 mai 2017, date du second tour de l’élection présidentielle, franceinfo résume ce qu’il ne faut pas rater de l’actualité de la campagne. Voici l’essentiel à retenir de ce mardi 25 avril.

#1 La pause d’Emmanuel Macron

Mais où est passé Emmanuel Macron ? Alors que Marine Le Pen a multiplié les déplacements et les interventions depuis dimanche, le candidat d’En marche ! n’a pas pris la parole. « C’est une pause sur le terrain, pas une pause dans la campagne. Nous n’avons pas été présomptueux, nous n’avons pas écrit la feuille de route de l’entre-deux-tours avant le premier. Donc hier, nous avons pris le temps qu’il fallait pour analyser la situation », explique à franceinfo Sylvain Fort, directeur de la communication du candidat. Ce silence doit prendre fin aujourd’hui, avec l’hommage national rendu au policier tué sur les Champs-Elysées et une interview dans le « 20 heures » de France 2.

#2 La percée du FN dans 84 circonscriptions

C’est un résultat que les cadres du Front national ont dû regarder avec gourmandise. Dans 84 circonscriptions législatives, Marine Le Pen a obtenu plus de 30% des voix au premier tour, un score qui place les candidats frontistes en position de force pour les législatives (puisque des triangulaires sont possibles). Voici la carte de ces circonscriptions.

#3 Le silence gêné de Philippot sur Boutin

Principale personnalité de droite à avoir apporté son soutien à Marine Le Pen, Christine Boutin embarrasse Florian Philippot. Sur franceinfo, le vice-président du Front national a été interrogé sur les propos homophobes de la présidente d’honneur du Parti chrétien démocrate, qui lui ont valu une condamnation. « Christine Boutin est responsable de Christine Boutin et moi je suis responsable de moi. Elle ne nous rejoint pas. Elle vote pour nous », a-t-il répondu, après avoir marqué un blanc.

#4 La charge d’Hortefeux contre les primaires

Brice Hortefeux ne veut plus entendre parler de primaires. « La primaire, première et dernière », a lancé sur Europe 1 ce proche de Nicolas Sarkozy. Et l’ancien ministre de l’Intérieur de s’expliquer : « Comment persévérer dans un système qui aboutit à ce que les deux candidats qui se sont pliés à l’exercice de la primaire soient éliminés dès le premier tour ? Et que les deux candidats qui s’en sont totalement exonérés soient aujourd’hui les gagnants du premier tour ? »

#5 La réunion des vallsistes

Pendant ce temps-là, Manuel Valls poursuit son offensive. Après son intervention sur France Inter lundi – « c’est la fin d’une histoire » pour le PS, a-t-il notamment déclaré –, l’ancien Premier ministre, qui avait appelé à voter pour Emmanuel Macron avant le premier tour, réunit ses soutiens mardi soir à la Maison de la Chimie, à Paris. Quelque 150 à 200 personnes sont attendues, précise Le Point.

Suivez-nous
Publié dans : ELECTIONS |le 25 avril, 2017 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente