Archive pour le 3 mai, 2017

Le débat……………………………..(03/05/2017)

Publié dans:Politique |on 3 mai, 2017 |Pas de commentaires »

Le débat……………………………(03/05/2017)

Publié dans:Politique |on 3 mai, 2017 |Pas de commentaires »

Le débat………………………………(03/05/2017)

Publié dans:Politique |on 3 mai, 2017 |Pas de commentaires »

La lettre de Lautrent Joffrin…………..(03/05/2017)

Libération 03 mai 2017
Laurent Joffrin
La lettre de campagne
de Laurent Joffrin

Débats sur le débat

Les débats télévisés ont rarement une influence sur le vote. Le débat Hollande Sarkozy, remporté par Hollande aux dires de tous, n’avait pas empêché son adversaire de poursuivre la remontée qu’il avait entamée en se saisissant de thèmes identitaires et qui a abouti à un score serré. La joute Royal-Sarkozy, où Sarkozy avait dominé, n’avait pas fait bouger d’un iota les sondages qui donnaient de toute manière Sarkozy vainqueur dans l’élection. Aux dires de la plupart des spécialistes de communication politique, et contrairement à une idée très répandue, la télévision ne fait pas l’élection.

Mais il y a des exceptions. Les réparties brutales de Trump face à Clinton l’ont sans doute aidé à créer la surprise dans l’élection américaine. Dans cette campagne-ci, la percée de Mélenchon s’est matérialisée de manière spectaculaire après le premier débat, où il était apparu comme le meilleur représentant de la gauche. Si on remonte dans le passé, on estime que la bonne performance de Kennedy face à Nixon en 1960, premier grand duel cathodique de l’Histoire, a contribué à son élection, de même que les punchlines giscardiennes en 1974 («Vous n’avez pas le monopole du cœur, M. Mitterrand», une des meilleures trouvailles de la vie politique française). D’une manière générale, le vainqueur de l’élection est aussi celui qui domine le grand débat d’avant second tour. Dans quel sens agit la causalité ? C’est une variante de la poule et de l’œuf.

En fait, les candidats ont peu à gagner dans l’exercice, mais beaucoup à perdre. Si Macron réussit son débat, cela ne changera sans doute pas grand-chose. Mais s’il le rate, cela peut lui coûter cher. Comme une équipe de football qui arrive au match retour avec des buts d’avance, il a intérêt à jouer le nul. Pas trop nul, on espère…

Il a un bon dossier sur l’Europe, où les palinodies frontistes ont semé la confusion. Mais l’Europe n’est guère populaire. Il possède une indiscutable maîtrise technique, sans doute supérieure à celle de son opposante. Mais le rôle du sachant péremptoire est dangereux : Macron doit montrer qu’il n’est pas le candidat d’en haut. Délicat… Il doit surtout prouver qu’il est le candidat de la République, qui n’est pas la République si elle n’est pas sociale. Tout est là.

Et aussi

• Macron a interrompu sa glissade dans les sondages. Il reste à 59-60% selon les instituts quasi unanimes. Dans le «rolling» de Paris Match, il reprend un demi-point. L’opération Dupont-Aignan n’a pas eu d’effet mesurable pour le Front.

• L’Eglise catholique au bord du schisme électoral. De très nombreuses personnalités catholiques ont pris clairement position contre le FN et préconisé un vote Macron. Mais les évêques distillent des homélies embrouillées. L’Eglise prêche l’accueil des réprouvés, ce qui devrait suffire à condamner le FN. Mais Marine Le Pen est la seule à vouloir abroger le mariage pour tous et les cathos activistes de Sens commun ne sont pas loin du FN, quoique toujours reliés à la droite classique. En 2002, l’Eglise n’avait pas hésité.

• Onfray se surpasse. «Le belliciste BHL a donc gagné, dit-il et avec lui Pierre Bergé, locataire d’utérus d’autrui, Jacques Attali, plagiaire notoire et condamné comme tel par la justice, Alain Minc, plagiaire du précédent, Manuel Valls, traître en chef, Kouchner, sac de riz chez les médecins et médecin chez les sacs de riz, Cohn-Bendit, pédophile au siècle dernier.» Des arguments hautement métaphysiques pour montrer que Macron est aussi dangereux que Le Pen, le tout au nom de la «vraie gauche». Ce n’est plus la philosophie à coups de marteau mais la philosophie des coups sous la ceinture. Pour Onfray, plus on est à gauche, moins on doit faire barrage à Le Pen. Allez comprendre. Il est vrai que son style rappelle furieusement celui de l’Action française avant-guerre…

Laurent Joffrin
Publié dans:Politique |on 3 mai, 2017 |Pas de commentaires »

L’édito de Lautrent Joffrin………………(03/05/2017)

Twitter

ÉditoUne idée fausse se répand, peut-être encouragée par certaines attitudes malheureuses: ceux qui recommandent de ne pas s’abstenir face à Marine Le Pen traiteraient avec condescendance, voire avec mépris, ceux qui envisagent de le faire. Telle n’est en rien notre idée, notre intention ou le sens de notre argumentation. Chacun est libre de son vote, chacun décide en conscience et il y a bien longtemps que les journaux ne prétendent plus définir une position à la place des électeurs. Ils se contentent, dans certaines occasions décisives, de communiquer la leur, ce qui n’est pas la même chose. Après tout, exprimer un désaccord républicain, c’est plutôt une marque de respect, qui tient l’interlocuteur pour une personne accessible aux arguments, quitte à ce qu’il les rejette après examen. On comprend bien, au demeurant, l’irritation légitime de citoyens que la présence en force du Front national contraint, s’il veut lui barrer la route, à voter pour un candidat qui lui déplaît. Aussi bien, il est clair que les effets destructeurs du libéralisme économique sont pour beaucoup dans la montée du Front national. Encore que les facteurs de cette montée soient multiples : dans plusieurs pays au taux de chômage très inférieur à celui de la France et dotés d’un Etat-providence très développé, les partis nationalistes ou xénophobes réalisent des scores élevés. Mais partout la classe dirigeante par son aveuglement – et souvent son avidité – a suscité la colère d’une grande partie de la population. Difficile de plébisciter un candidat qui ne rompt guère avec les politiques antérieures. Sauf qu’il ne s’agit pas d’un plébiscite, mais d’un choix entre deux options qu’on ne saurait mettre sur le même plan, même si on les réprouve toutes les deux. Tel est l’argument, qui ne méprise personne mais s’attache à rendre compte d’une réalité. Un argument que personne n’est obligé de suivre…

Laurent Joffrin

Publié dans:Politique |on 3 mai, 2017 |Pas de commentaires »

Cinq infos………………………….(03/05/2017)

Logo Francetv info 03 mai 2017
Drapeau français Elections 2017
Les #5 infos de la présidentielle aujourd’hui
Macron et Le Pen se préparent au débat, le camp Mélenchon rumine sa défaite, la droite confiante pour les législatives
Macron et Le Pen se préparent au débat, le camp Mélenchon rumine sa défaite, la droite confiante pour les législatives
Grands discours, petites phrases, propositions-chocs ou anecdotes… Chaque jour, jusqu’au 7 mai 2017, date du second tour de l’élection présidentielle, franceinfo résume ce qu’il ne faut pas rater de l’actualité de la campagne. Voici l’essentiel à retenir du mercredi 3 mai.

#1 Jour J pour le débat d’entre-deux-tours

Emmanuel Macron et Marine Le Pen se retrouvent ce soir pour le traditionnel débat d’entre-deux tours. Comment s’y sont-ils préparés ? Franceinfo vous raconte les coulisses de ce débat. Le candidat d’En marche ! a, par exemple, regardé les vidéos des anciens débats et demandé à ses conseillers des notes pour alimenter sa réflexion. « Marine Le Pen n’est pas dans l’agression, assure de son côté un proche de la candidate, mais dans la sérénité. Elle restera dans ‘la France apaisée’ [son slogan de l'été dernier]. »

#2 Nicolas Dupont-Aignan raille les « idiots utiles du système » qui manifestent dans sa ville

« Tous ces gauchistes qui viennent en bus protester devant ma mairie feraient mieux de protester contre M. Macron, qui va leur faire une loi Travail bis. » Dans un entretien au Parisien, Nicolas Dupont-Aignan n’est pas tendre avec les centaines de personnes venues manifester devant sa mairie de Yerres (Essonne) pour dénoncer son alliance avec Marine Le Pen. « Ayant été réélu à Yerres avec 80% des voix à trois reprises, il y a forcément des mécontents quant à mon choix du second tour. L’avenir de la France, et pas mon avenir politique, est en jeu. Ce n’est pas un ralliement, c’est un accord de gouvernement sérieux et équilibré », a-t-il insisté.

#3 La rancune tenace du camp Mélenchon

Ils ne digèrent (toujours) pas la défaite. Invité de France Inter ce matin, le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon, Alexis Corbière, a fustigé « les donneurs de leçon » : « Il y avait une bonne méthode pour évacuer Marine Le Pen au premier tour, c’était de voter Jean-Luc Mélenchon. Où sont-ils ces donneurs de leçons au Parti socialiste ? A quoi a servi la candidature qu’ils ont maintenue jusqu’au bout ? », s’est-il écrié. « Je persiste à penser qu’une candidature inutile qui est allée dans le mur, qui a consacré d’ailleurs ses derniers jours à insulter Jean-Luc Mélenchon, n’a pas démontré son efficacité (…), a-t-il ajouté.

#4 François Baroin : « Nous gagnerons les législatives »

« Nous sommes le dernier pôle de stabilité dans ce grand chamboule-tout ». Invité de RTL, François Baroin, chef de file de la droite pour les législatives, a tenté de rassurer ses troupes et les électeurs après la cuisante défaite de la présidentielle. « Nous gagnerons les législatives », a-t-il assuré, avant d’ajouter : « Macron a gagné la bataille de l’ambiguïté, nous gagnerons celle de la clarté ».

#5 Vous avez raté les « lunettes-sourcils » de François Fillon

L’initiative a coûté la coquette somme de 30 000 euros au parti Les Républicains. L’équipe de campagne de François Fillon avait prévu de distribuer aux électeurs pas moins de 15 000 paires de lunettes de soleil en plastique affublées d’épais sourcils en feutre lors du week-end précédant le premier tour de l’élection présidentielle, affirme Le Point. Les objets, qui devaient servir à « rendre plus sympathique » le candidat, devaient être distribués par des militants portant des tee-shirts « Je ne sourcille pas, je vote Fillon », assure l’hebdomadaire. Mais l’opération a finalement été avortée.

Publié dans:Politique |on 3 mai, 2017 |Pas de commentaires »

Le débat……………………..(03/05/2017)

Publié dans:Politique |on 3 mai, 2017 |Pas de commentaires »

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente