Archive pour le 5 mai, 2017

Avis aux lecteurs (trices)…………………..(05/05/2017)

Mes chers Ami(es), la campagne électorale prenant fin ce soir, votre blog ne fournira plus d’informations, d’opinions avant dimanche soir.

N’oubliez pas d’aller voter ! Est ce nécessaire de le rappeler ?

@mitiés et à dimanche.

Publié dans:AVIS |on 5 mai, 2017 |Pas de commentaires »

Cinq infos……………….(05/05/2017)

Logo Francetv info 05 mai 2017
Drapeau français Elections 2017
Les #5 infos de la présidentielle aujourd’hui
Le mystérieux potentiel Premier ministre de Macron, l’abstention au second tour, la banderole de Greenpeace
le mystérieux potentiel Premier ministre de Macron, l'abstention au second tour, la banderole de Greenpeace
Grands discours, petites phrases, propositions-chocs ou anecdotes… Chaque jour, jusqu’au 7 mai 2017, date du second tour de l’élection présidentielle, franceinfo résume ce qu’il ne faut pas rater de l’actualité de la campagne. Voici l’essentiel à retenir du vendredi 5 mai.

#1 Macron a trouvé son potentiel Premier ministre

Il y a quelques jours, il expliquait hésiter entre un homme et une femme. Emmanuel Macron a désormais choisi qui sera son Premier ministre, s’il est élu président. C’est ce qu’il a affirmé au micro d’Europe 1. Le candidat d’En marche ! a toutefois refusé de donner le nom de son potentiel chef de gouvernement, car celui-ci n’est pas encore au courant. « Il sera à l’image des engagements que j’ai pris et du portrait chinois que j’ai pu faire. C’est quelqu’un qui aura une expérience dans le champ politique, les compétences pour diriger une majorité parlementaire et les compétences pour animer un collectif gouvernemental qui sera profondément renouvelé », a déclaré Emmanuel Macron.

#2 Le Pen défend son attitude lors du débat

« Ma parole n’était que l’écho de la violence sociale qui va exploser dans le pays », en cas de victoire d’Emmanuel Macron. Sur RTL, Marine Le Pen a défendu le ton qu’elle a adopté lors du débat d’entre-deux-tours. Une stratégie qui ne lui a pas permis de parler de son programme mais la candidate FN n’en a cure. « Mais mon programme, moi, est connu », a-t-elle justifié. Pourtant, en interne, raconte Le Monde, la musique est tout autre. « Des critiques ont été émises jusque dans son camp, et en grand nombre – un fait suffisamment rare pour être noté dans cette famille politique qui chérit l’autorité et l’ordre », écrit le quotidien.

#3 Un Français sur quatre va s’abstenir

Le second tour de l’élection présidentielle devrait être marqué par une très forte abstention, selon un sondage Odoxa pour franceinfo. A en croire cette enquête, il est « fort probable » que la participation de dimanche se situe « en dessous de celle du premier tour » (77,77%) et qu’elle soit plus faible que celles observées lors des trois dernières présidentielles de 2002, 2007 et 2012. En 2002, la participation au second tour avait atteint 79,7%, elle avait même culminé à près de 84% en 2007, puis s’était élevée à 80,3% en 2012.

#4 Dupont-Aignan espère « des surprises »

« Je lisais les journaux ce matin et je me disais : est-ce qu’on est vraiment encore en démocratie ? » s’est interrogé Nicolas Dupont-Aignan sur franceinfo. « Aujourd’hui en France, vous avez le choix entre Monsieur Macron et Monsieur Macron », a ajouté le président de Debout la France, récemment rallié à Marine Le Pen. Le potentiel Premier ministre de la candidate frontiste s’est également livré à des prédictions : « Je pense que le président quel qu’il soit, s’il y a une telle abstention, devra affronter la rue en septembre. » « On a l’impression qu’Emmanuel Macron est déjà élu. Eh bien, je pense que l’on va avoir des surprises. Et je l’espère », a-t-il conclu.

#5 Greenpeace proteste sur la tour Eiffel

Une action-choc à 48 heures de l’ouverture des bureaux de vote. Des militants de Greenpeace ont escaladé la tour Eiffel pour y déployer une gigantesque banderole sur laquelle est inscrit « Liberté, égalité, fraternité #Resist ». Une initiative destinée à mettre en garde les Français « contre la montée des nationalismes et des autoritarismes ». L’ONG entend également alerter sur les valeurs de la devise française, « menacées par le projet du Front national », a expliqué Jean-François Julliard, directeur général de Greenpeace France, au micro de franceinfo. Douze personnes ont été interpellées et ont été placées en garde à vue, la préfecture de police déplorant des « dysfonctionnements dans le dispositif de sécurité » autour du monument.

Publié dans:Politique |on 5 mai, 2017 |Pas de commentaires »

« Je t’aime, moi non plus »…………………(05/05/2017)

Publié dans:Politique |on 5 mai, 2017 |Pas de commentaires »

Ca continue…………………………….(05/05/2017)

Publié dans:TERRORISME |on 5 mai, 2017 |Pas de commentaires »

Greenpace fait des siennes……………..(05/05/2017)

Publié dans:Politique |on 5 mai, 2017 |Pas de commentaires »

Peut-elle gouverner ? (05/05/2017)

 

 

Actualités > Présidentielle 2017 > Comment et avec qui Marine Le Pen pourrait-elle gouverner ?
Comment et avec qui Marine Le Pen pourrait-elle gouverner ?

Marine Le Pen sur le plateau de TF1, le 25 avril dernier. (Martin BUREAU/AFP)
Composition de son gouvernement, législatives difficiles, attitude de la haute fonction publique… Si elle gagne dimanche, Marine Le Pen devra surmonter bien des embûches. Tour d’horizon.
Mael ThierryPublié le 05 mai 2017 à 06h00
L’extrême droite est aux portes du pouvoir. Le FN, fondé par Jean-Marie Le Pen et marginalisé depuis 40 ans, peut s’emparer des rênes de l’Etat. Jusqu’ici, il n’avait dirigé que quelques mairies et aucun grand exécutif. C’est dire le vertigineux saut dans l’inconnu. De quels leviers Marine Le Pen, une fois devenue présidente de la République, pourrait-elle disposer ? Dans quel type de régime la France basculerait-elle ? Explications.
Le Pen à l’Elysée, Dupont-Aignan à Matignon : à quoi ressembleraient leurs 100 premiers jours
Si Marine Le Pen remporte le second tour dimanche, pourra-t-elle avoir une majorité le 18 juin prochain ? A l’Assemblée nationale, le FN ne compte actuellement que deux représentants sur les 577 élus, Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard. Pour disposer d’une majorité aux prochaines législatives, il faudrait « une vague Bleu Marine », à laquelle Florian Philippot veut croire :
« Les Français confirmeront leur choix. »
Pour y parvenir, le FN compte sur l’efficacité de la marque « Marine » et sur son implantation dans certains territoires où il compte désormais des élus locaux. Au vu des résultats du premier tour de la présidentielle, le parti d’extrême droite peut nourrir des espoirs : Marine Le Pen est arrivée en tête dans 216 circonscriptions et fait plus de 30% dans 83 d’entre elles. Dans le Nord-Pas-de-Calais, elle réalise même plus de 35% des voix au premier tour dans 12 circonscriptions.
Présidentielle 2017 : tous les résultats du premier tour de l’élection
Elle compte aussi sur son alliance électorale avec Nicolas Dupont-Aignan. Le principe : le FN et Debout la France présenteront chacun leurs candidats, sauf dans des circonscriptions où ils s’effaceront l’un pour l’autre. Mais « DLF » part également de très très loin… avec un seul député aujourd’hui (Dupont-Aignan). Autant dire que Marine Le Pen devrait gravir l’Everest. Elle peut aussi espérer compter sur le renfort ponctuel de quelques parlementaires issus des Républicains et prêts à travailler avec elle. Mais combien seront-ils ? Si, une fois à l’Elysée, Marine Le Pen ne parvenait pas à se constituer une majorité, son Premier ministre et son gouvernement risqueraient d’être renversés au lendemain du second tour des législatives.
Vous aimez cet article ?Inscrivez-vous à la Newsletter de l’Obs
×

S’inscrire
Une majorité hostile
La nouvelle présidente peut se retrouver avec une majorité hostile face à elle (En Marche ! ou LR) et être contrainte à une cohabitation. Dans « le Canard enchaîné », l’eurodéputé FN Gilles Lebreton explique ce que serait alors la stratégie de Marine Le Pen pour éviter un tel scénario : « Si la nouvelle Assemblée nous est hostile, nous changerons la loi électorale par un référendum organisé dès l’été prochain, puis la présidente dissoudra l’Assemblée « , dit-il.
L’idée : instaurer via un référendum le scrutin à la proportionnelle intégrale (avec une prime majoritaire) qui figurait dans ses 144 engagements. Un tel mode de scrutin pourrait être favorable au FN : il attribuerait en effet une prime majoritaire de 30% des sièges pour la liste arrivée en tête, ce qui pourrait permettre au parti de Marine Le Pen d’espérer devenir majoritaire en sièges.
Avec qui pourrait-elle gouverner ?
Hormis la petite boutique de Dupont-Aignan, Marine Le Pen n’a pas d’alliés. Le souverainiste serait son Premier ministre. Mais qui pourrait-elle nommer dans son gouvernement ? Louis Aliot, son compagnon, est trop proche d’elle ; Marion Maréchal-Le Pen, pas assez expérimentée à son goût… Au FN, personne ou presque n’a d’expérience de l’Etat, excepté l’énarque Florian Philippot. Parmi les « gars de la Marine » qui peuvent espérer un ministère, le sénateur David Rachline, le secrétaire général du FN Nicolas Bay, le maire d’Hénin-Beaumont Steeve Briois…
Marion Maréchal-Le Pen, « c’est Belzébuth grimé en Bambi »
En dehors du FN, seules quelques rares figures lui ont publiquement apporté leur soutien, comme Françoise Hostalier, ex-secrétaire d’Etat à l’enseignement scolaire d’Alain Juppé. En 2012, l’ex-magistrat Jean-Paul Garraud, ancien secrétaire national UMP à la justice, plaidait aussi pour une alliance :
« Une majorité des électeurs de l’UMP et des électeurs du FN veulent un rapprochement… On devient pragmatique ou on reste dans les blocages idéologiques ? »
Mais c’était en 2012. Qui le suivrait aujourd’hui ? Que feront les hauts fonctionnaires ? Rares sont ceux qui, comme Thierry Dana, l’ambassadeur de France au Japon, ont prévenu avant l’élection : si Marine Le Pen était élue, ils ne la serviraient pas. Dans une enquête de « l’Obs », quelques hauts fonctionnaires indiquaient cependant réfléchir à leur attitude : démissionner, rester en poste en acceptant le verdict des urnes ou résister ?
EXCLUSIF. Fonctionnaires, ils refuseront de servir le Front national
Que ferait, par exemple, Odile Renaud-Basso, la directrice du Trésor, en première ligne en cas de sortie de l’euro ? Ou François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France dont Marine Le Pen veut reprendre le contrôle ? L’homme a été nommé en 2015 pour une durée de six ans renouvelable. Lors d’une conférence à l’ENA en 2013, Jean-Marc Sauvé, qui est à la tête du Conseil d’Etat, s’était déjà interrogé à voix haute : « L’obéissance comme la désobéissance d’un fonctionnaire peuvent être coupables. »
Pourrait-elle gouverner par référendum ?
La candidate frontiste veut débuter son mandat par une consultation populaire permettant de changer la Constitution pour y inscrire notamment la priorité nationale, la supériorité absolue du droit français sur le droit européen, donc l’abrogation des traités qui nous lient à Bruxelles, et le passage à la proportionnelle intégrale.
A cette occasion, elle compte aussi élargir le champ d’application du référendum, ce qui, pour le spécialiste de droit constitutionnel Dominique Rousseau, s’apparente à « un coup d’Etat institutionnel « .
Pour quel type de présidence ?
Pour le politologue et directeur de l’Observatoire des radicalités politiques de la Fondation Jean-Jaurès Jean-Yves Camus, Marine Le Pen entend non seulement marginaliser les corps intermédiaires, via ses référendums, mais aussi le Parlement dont elle promet de réduire le nombre d’élus (300 députés contre 577

L’OBS

Publié dans:Politique |on 5 mai, 2017 |Pas de commentaires »

Invitation……………………….(05/05/2017)

Invitation............................(05/05/2017) dans Libres Propos

Camille Niaufre – Avaaz Se désabonner

19:36 (Il y a 4 heures)

cleardot dans Libres Propos
cleardot
cleardot
À moi
cleardot
Chères amies, chers amis,

Nous arrivons à la fin d’une campagne longue et difficile!

Quel que soit le résultat du scrutin de dimanche, nous nous rassemblerons lundi 8 mai à 8H30 Place du Trocadéro pour envoyer un message au monde entier: nous resterons unis contre la haine pour défendre nos valeurs communes d’unité et de fraternité.

Retrouvons-nous à 8H30 du matin, sur la Place du Trocadéro avec une grande banderole, beaucoup de membres d’Avaaz et quelques surprises… Nous devrions ainsi capter l’attention des médias, juste avant le lancement des cérémonies officielles, et nos images feront le tour du monde!

Cliquez ci-dessous pour vous inscrire:

Je participe!
Si nous sommes suffisamment nombreux à participer lundi, nous pouvons envoyer un message retentissant au monde entier — alors venez nombreux-se et invitez vos proches et ami-e-s.

Nous vous attendons toutes et tous avec impatience!

Camille, Christoph, Joseph, Andrew, Anna, Aloys et toute l’équipe d’Avaaz

P.S. Avez-vous vu la vidéo qui circule à l’occasion des élections: “Ne vous Trumpez pas”?? Elle est complètement virale — près de 2 millions de personnes l’ont visionnée en 48 heures! Jetez un coup d’oeil maintenant et partagez-la tout autour de vous: www.avaaz.org/LePenNon.

12533742425

Publié dans:Libres Propos |on 5 mai, 2017 |Pas de commentaires »

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente