Réforme du Code du travail……………..(05/09/2017)

Code du travail : le PS soutient les mobilisations syndicales du 12 septembre

Cette question de la participation ou non du PS à la manifestation du 12 septembre a suscité quelques remous ces derniers jours au sein même du parti.

Le porte-parole du PS, Rachid Temal, lors d\'une conférence de presse, le 27 août 2017. 
Le porte-parole du PS, Rachid Temal, lors d’une conférence de presse, le 27 août 2017.  (PATRICK KOVARIK / AFP)
avatar

franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le 04/09/2017 | 22:48
publié le 04/09/2017 | 22:48

86 partages

PartagerTwitterPartagerEnvoyer
LA NEWSLETTER ACTUNous la préparons pour vous chaque matin

Le bureau national du Parti socialiste a pris sa décision. Le PS affichera son « soutien » à toutes les initiatives syndicales contre la réforme du code du travail, a affirmé lundi 4 septembre le numéro deux du parti Rachid Temal.« Le PS, respectueux de l’indépendance syndicale, soutient toutes les initiatives syndicales contre la loi Pénicaud en appelant à des démarches unitaires », a-t-il précisé. « Le PS va éditer un tract national contre la loi Pénicaud et appelle ses fédérations à mener des actions de mobilisation. »

Au cours d’un point presse, l’un des porte-parole du PS, Karim Bouamrane, a précisé que les participants à ce bureau national avaient « été unanimes pour stigmatiser les ordonnances » présentées mercredi 30 août par le Premier ministre, Edouard Philippe, et la ministre du Travail, Muriel Pénicaud.

« Tous les socialistes qui souhaitent défiler le 12 sont les bienvenus, il y aura des responsables socialistes qui seront présents le 12″ mais « on regrette que le cortège ne soit pas unitaire », a-t-il souligné en référence à FO et à la CFDT, qui n’ont pas appelé à manifester.

Des divisions au sein du parti

Cette question de la participation ou non du PS à la manifestation du 12 septembre a suscité quelques remous ces derniers jours au sein même du parti. Vendredi, le président du groupe Nouvelle Gauche à l’Assemblée nationale, Olivier Faure, a semblé trancher en annonçant que le PS n’appelait pas à manifester, contrairement à ce qu’avaient pu dire deux autres membres de la direction collégiale provisoire du PS, Luc Carvounas et François Kalfon.

Mais Rachid Temal a rectifié quelques heures plus tard, rappelant que la décision définitive serait prise lundi soir lors de la réunion du bureau national.

Le mouvement du 1er juillet (M1717) a pour sa part annoncé lundi qu’il serait présent, probablement avec son fondateur, Benoît Hamon, à la manifestation du 12 septembre. Ce sera aussi le cas du Mouvement des Jeunes socialistes, proche de l’ancien candidat à la présidentielle socialiste.

Publié dans : Justice |le 5 septembre, 2017 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente