Un meneur…………………………(25/10/2017)

10 choses à savoir sur Christophe Castaner, futur patron de La République en Marche
Christophe Castaner, le 28 juin 2017. (PDN/SIPA)

C’est l’une des rares personnalités de la macronie à avoir émergé. Retour sur le parcours de l’actuel porte-parole du gouvernement.

Nathalie Funes Publié le 25 octobre 2017 à 10h39
Partager ce contenu

Un jeu d’équilibriste : le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner a confirmé, ce mercredi 25 octobre, sa candidature pour prendre la tête du parti La République en Marche, tout en tentant de faire oublier qu’il a été adoubé par Emmanuel Macron en personne, lundi lors d’un dîner à l’Elysée :

« S’il m’a choisi et s’il a soutenu ma candidature [...], c’est parce que, aujourd’hui, j’ai aussi le soutien, je pense, de la base des militants de LREM. »

Personne n’imagine en effet que la direction du parti présidentiel échappe, le 18 novembre, à ce fidèle des fidèles du chef de l’Etat. La mission de l’ex-socialiste sera de taille, dans un parti qui revendique 385.000 adhérents mais vidé de ses cadres au fil des élections successives. Voici dix choses à savoir sur le « M. Service après-vente » de la macronie.

1Accent

Moins prononcé et moins chantant qu’on ne le lit ici ou là. Perceptible, surtout sur les mots « jaune », « blanche » et « rose ». Pour ceux qui l’ignorent encore, Christophe Castaner vient du sud de la France. Il est né dans le Var, il y a un peu plus de 51 ans, a grandi à Manosque, la ville de Jean Giono, dans les Alpes-de-Haute-Provence, et fait ses études de droit à Aix-en-Provence.

Il est aussi le seul membre du gouvernement à employer des expressions qui ne sont comprises qu’au sud de la Loire, comme « y’a dégun », pour « il n’y a personne ».

Publié dans : BIOGRAPHIE |le 25 octobre, 2017 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente