La lettre de Laurent Joffrin………….(06/06/2018)

Libération 06 juin 2018
Laurent Joffrin
La lettre politique
de Laurent Joffrin

Ramadan : bye bye prêcheur

Pas de mise en examen. Le prédicateur vedette de l’islam européen a marqué un point dans la longue procédure qui se déroule devant la justice française. De toute évidence, il n’y avait pas assez d’éléments probants dans l’accusation portée contre lui – il y faut des indices «graves et concordants» – pour qu’il soit mis en examen dans cette partie du dossier (il l’est déjà dans deux autres affaires). Une victoire judiciaire, donc, même si elle est peut-être transitoire. En revanche, Tariq Ramadan, sans qu’on le remarque beaucoup, vient d’essuyer une grave défaite symbolique. Il a reconnu devant les juges la réalité des relations extraconjugales  qu’il a entretenues avec la plaignante et quatre autres femmes. Ce n’est pas un crime en droit français, même si l’adultère tombe sous le coup de la morale. Mais en droit islamique ? A se remémorer les prêches du théologien, l’adultère est sévèrement condamné par la tradition coranique. Dans certains pays, particulièrement rétrogrades, il est même puni de lapidation. Un châtiment pour lequel Ramadan, dans une joute célèbre avec Nicolas Sarkozy, avait proposé un «moratoire». Sage précaution…

Voilà donc un prédicateur qui reconnaît avoir sciemment transgressé les principes dont il s’était fait l’ardent avocat. Rien de tragique à nos yeux incroyants, même si les bribes de témoignages qui ont filtré décrivent, en Ramadan, un adepte du sexe «pimenté», à côté duquel Dominique Strauss-Kahn passerait pour un moine cistercien. Une remarque, toutefois : comme d’autres dans bien des religions, le prédicateur était qu’un tartuffe et le guide religieux un farceur théologique. Le prévenu Ramadan a droit à toutes les garanties offertes par le droit français. Mais comme gardien de la foi, c’est autre chose. Bye bye prêcheur…

Et aussi

On se souvient que la «révolution conservatrice» des années 80 a été menée, entre autres, au nom de la théorie du «ruissellement». L’enrichissement des riches, disait-on, profiterait in fine aux plus pauvres, grâce à l’accroissement global des richesses. L’Insee vient d’en mesurer les effets : en France, pays plutôt moins inégalitaire que les autres, le patrimoine des classes supérieures a augmenté de plus de 100% depuis 1998 alors que celui des 20% les plus modestes a diminué. Etrange ruissellement qui défie les lois de la pesanteur en ruisselant vers le haut.

Suicide mode d’emploi. L’Europe a réussi à ne pas se mettre d’accord sur une politique commune d’immigration. L’Italie, comme la Grèce ou l’Espagne, se plaint de supporter une charge excessive en regard de celle qui est imposée aux autres pays, ce qui n’est pas faux. Le mutisme de l’Europe donnera aux nationalistes le prétexte qu’ils cherchent pour s’affranchir de toute règle commune et mettre en œuvre des législations de plus en plus répressives.

Laurent Joffrin
Publié dans : Politique |le 6 juin, 2018 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente