Jonas dans la tourmente……………..(24/07/2018)

Les ennuis s’accumulent. Alors que l’Élysée peine à endiguer l’emballement politico-médiatique autour de l’affaire Benalla, Emmanuel Macron semble pâtir des répercussions de cette polémique. Selon le baromètre mensuel réalisé par l’institut Ipsos pour le magazine Le Point, le chef de l’État perd 4 points d’opinions favorables en juillet 2018, et chute à 32% d’avis positifs. Il s’agit de son niveau le plus bas historique, lui qui avait été testé à 46% au lendemain de son élection. Selon l’étude publiée ce mardi, la défiance vis-à-vis du président de la République atteint elle aussi un record. En effet, les avis négatifs plafonnent désormais à 60% des sondés (-1%), contre seulement 27% en mai 2017.

À ce jour, Emmanuel Macron refuse toujours de s’exprimer sur cette affaire. Seules quelques déclarations de sa part ont fuité à l’issue d’une réunion organisée dimanche soir à l’Élysée avec Édouard Philippe, Gérard Collomb, Benjamin Griveaux, et Christophe Castaner. Lors de ce huis clos, le président a jugé que les agissements de son ex-collaborateur étaient «choquants et inacceptables», et il a souligné que personne ne devait être au-dessus des lois. S’il entend rester «maître des horloges» sur son calendrier, il subira toutefois la pression de la presse nationale et internationale lors de son déplacement dans les Hautes-Pyrénées, mercredi après-midi et jeudi matin, puis lors de sa visite en Espagne et au Portugal, entre jeudi soir et vendredi soir.

 Le Figaro
Publié dans : SONDAGES |le 24 juillet, 2018 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente