La lettre de Laurent Joffrin………………….(05/02/2019)

Libération 05 février 2019
Laurent Joffrin
La lettre politique
de Laurent Joffrin

Hard Brexit et avenir flasque

Il faut peut-être se résoudre à l’inévitable. L’Union européenne, fatiguée des palinodies britanniques, n’a aucune intention de modifier le projet d’accord auquel elle est arrivée avec Londres après deux ans de négociation au couteau. Le gouvernement de Madame May avait topé avec Bruxelles : la Première ministre s’est elle-même reniée pour garder une fragile majorité au Parlement. Comment se fier à l’inconstante Albion ?

Ainsi, contre la volonté des peuples et des gouvernements, qui redoutent ses conséquences, le «hard Brexit» pourrait bien s’imposer de lui-même, comme une créature folle qui échappe à ses créateurs, en raison des divisions profondes qui déchirent l’opinion britannique. Faute de s’accorder sur la moins mauvaise des solutions, on a choisi la pire. Bel exemple de souverainisme en actes. Beaucoup de commentateurs, d’acteurs ou de responsables, de part et d’autre de la Manche, annoncent en chœur une catastrophe. C’est pousser un peu loin le bouchon. Après tout, le peuple britannique a vaillamment résisté aux offensives furieuses de la Luftwaffe. Il survivra à l’épreuve du Brexit.

On peut prévoir mille complications aux frontières, d’innombrables tracasseries administratives, le chambard dans certains secteurs comme la pêche, un renchérissement des produits à la consommation lié à l’instauration de nouveaux droits de douane, un ralentissement économique né de l’incertitude entretenue depuis des mois, qui ne se dissipera pas de sitôt. Tout cela est absurde, mais à long terme, la Grande-Bretagne se retrouvera vis-à-vis de l’Union comme bien d’autres pays extérieurs qui commercent avec elle. Avec cette ironique et amère conséquence en prime : pour échapper aux contraintes nées des règles européennes, elle devra se soumettre, en moindre position de force, à celles de la mondialisation libérale.

Les ultralibéraux triompheront : principaux promoteurs de la rupture sans phrases, ils ont pour projet de transformer leur pays en une sorte de vaste Singapour, attirant, par l’effet du dumping social et d’une flexibilité généralisée, capitaux et multinationales. Censé protéger les classes populaires – justification habituelle des souverainistes – le Brexit les soumettra à une concurrence plus rude et les privera des protections sociales en vigueur. Vaste tromperie du nationalisme, qui joue la souveraineté contre la sécurité populaire dont il se réclame. En moyenne, la Grande-Bretagne perdra peut-être moins qu’on ne pense à l’affaire. Qu’y gagnera-t-elle ? Rien.

LAURENT JOFFRIN
La lettre de Laurent Joffrin......................(05/02/2019) dans Non classé NL-POLITIQUE-300x250-20181204
Publié dans : Non classé |le 6 février, 2019 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente