Le Brexit vu par Le Monde…………………….(29/03/2019)

Le gouvernement britannique a annoncé qu’il présenterait une troisième fois vendredi son accord de sortie de l’UE aux députés. Theresa May met sa démission en gage.

Retour à la case départ. Mercredi soir, les députés britanniques ont voté contre les huit options destinées à trouver une solution alternative à l’accord de retrait de l’Union européenne négocié par la Première ministre Theresa May. La situation est donc de nouveau bloquée, plaçant le Royaume-Uni mais aussi l’Europe dans une incertitude totale, deux mois des élections européennes. En attendant un nouveau vote vendredi, retour sur les scénarios possibles.

Premier scénario : May se sacrifie, son accord est voté

La Première ministre a mis sa démission dans la balance pour convaincre les députés – notamment ceux de son Parti conservateur – d’adopter l’accord déjà refusé deux fois. « Elle a été poussée par son propre camp mais elle a aussi la conviction personnelle qu’il faut absolument cet accord pour sortir de la crise », analyse pour Le Parisien Emmanuelle Saulnier-Cassia, professeure agrégée spécialisée en droit de l’Union européenne qui organise justement vendredi à Versailles un colloque international sur le Brexit*. « C’est une ultime tentative mais cela ne donne pas vraiment plus de chance à l’accord », précise toutefois l’experte.

 

D’autant que ce qui sera soumis au vote vendredi n’est pas vraiment l’accord à proprement parler. Le gouvernement a finalement décidé de ne présenter qu’une partie, le Traité de retrait, et d’en exclure la Déclaration politique sur la future relation avec l’Union européenne (UE), ce qui fait débat. C’est ce qui a fait que le président de la Chambre des communes, le speaker John Bercow, a accepté la tenue même de ce troisième vote car il l’avait auparavant rejeté au motif que le Parlement présentait un texte inchangé. « La motion est nouvelle et substantiellement différente », a-t-il estimé jeudi soir. Mais cela ne devrait donc pas régler le problème car il ne s’agit toujours pas d’approuver la Déclaration politique qui servira de cadre à la relation future entre l’UE et le Royaume-Uni.

 

-
Publié dans : Non classé |le 29 mars, 2019 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente