Archive pour mai, 2019

La lettre de Laurent Joffrin………………………(31/05/2019)

Libération 31 mai 2019
Laurent Joffrin
La lettre politique
de Laurent Joffrin

Jadot, président ?

Le paysage politique français, longtemps partagé en deux (droite et gauche), est donc divisé en trois courants, comme viennent de le confirmer les élections européennes : les nationalistes (Marine Le Pen et divers supplétifs, genre Philippot ou Dupont-Aignan) ; la droite (LR et Macron) ; la gauche au sens large (Jadot, Mélenchon, les socialistes, les communistes). Tout cela peut encore changer trois fois dans les années qui viennent, mais au-delà des péripéties, deux choses demeureront : la présidentielle restera l’élection reine ; ces trois courants sont enracinés dans la vie politique, même si leur force relative peut évoluer.

Sur le papier, chacun d’entre eux peut se voir au deuxième tour de la présidentielle, en présentant un candidat ou une candidate susceptible de dépasser les 20%. Marine Le Pen et Emmanuel Macron ont toutes les chances d’y parvenir. Il en va tout autrement pour la gauche : émiettée, celle-ci verra ses candidats éliminés dès le premier tour et ses électeurs condamnés à arbitrer une nouvelle fois un duel Macron-Le Pen.

A moins que… A moins qu’un de ses sous-courants ne s’impose aux autres. C’est de toute évidence l’idée qui a germé dans le cerveau fiévreux de Yannick Jadot. Commentant le résultat du scrutin, le héraut des Verts a aussitôt appelé à d’autres succès, aux municipales, aux régionales, mais aussi pour plus tard, c’est-à-dire pour la présidentielle. L’écologie, a-t-il dit sans ambages, a vocation à assumer le pouvoir. Or le pouvoir, en France, se trouve à l’Elysée. Folle ambition ? Pas forcément. Déjà Jadot a fait un bond de 20 points dans les sondages de popularité, en tête des personnalités politiques du pays à 32% d’opinions favorables (30% pour Macron, 28% pour Marine Le Pen, 20% pour Mélenchon, les autres derrière, sondage Odoxa). L’écologie, on le sait, tend à dominer les esprits bien au-delà de l’électorat vert. Quant aux Verts eux-mêmes, ils peuvent espérer de bons résultats dans les élections locales et régionales, ce qui leur ouvrirait la porte pour 2022. Jadot, dans cette hypothèse, aura beau jeu de dire à ses concurrents de gauche : je suis devant, ralliez-vous à moi et nous gagnons, présentez-vous et nous perdons tous. Voilà qui donne des ailes…

Que feront ses partenaires ? La France insoumise voudra évidemment continuer à naviguer en solitaire. Mais à quelque 6% elle ne pèsera guère. Reste l’ancienne gauche, PS et PC. Elle peut s’effacer derrière Jadot, considérant qu’au fond elle a fait son temps, que le socialisme, ou la social-démocratie, idéologies du XXe siècle, doivent se fondre dorénavant dans l’écologie. Mais elle peut aussi considérer que son héritage peut être renouvelé, que la justice sociale reste prioritaire, même dans le cadre de la défense de la planète, que son influence, si on cumule les scores de ses différentes composantes, égale celle des Verts. Choix stratégique. On dira que ce sont spéculations prématurées, que nous sommes à trois ans de l’échéance. Certes. Mais les choix d’aujourd’hui gouverneront les résultats de demain.

LAURENT JOFFRIN
Publié dans:Non classé |on 31 mai, 2019 |Pas de commentaires »

La Bérézina droitière…………………………(31/05/2019)

Logo Francetv info 17H16
ALERTE INFO
Après la déroute aux européennes, une vingtaine de députés Les Républicains envisagent de créer un nouveau groupe à l’Assemblée dès la semaine prochaine
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:Non classé |on 31 mai, 2019 |Pas de commentaires »

Réforme constitutionnelle……………………………(31/05/2019)

. JEAN-CLAUDE COUTAUSSE POUR LE MONDE

Le Monde dévoile en exclusivité le nouveau projet de loi constitutionnelle « pour un renouveau de la vie démocratique » qui sera présenté fin juin, début juillet en conseil des ministres. Plus resserré que celui qui avait été présenté en mai 2018 et dont l’examen avait été stoppé à la suite de l’« affaire Benalla » – il a été expurgé de toute la partie concernant l’organisation des débats parlementaires –, il est accompagné d’un projet de loi organique, comportant notamment les dispositions relatives à la réduction du nombre de parlementaires, et d’un projet de loi ordinaire tenant compte de l’introduction de la proportionnelle pour l’élection des députés.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Le report tactique mais risqué de la révision constitutionnelle
  • L’écologie érigée en priorité

Le projet de loi constitutionnelle consacre la dimension écologique en inscrivant à l’article 1er de la Constitution, qui définit les principes de la République française, qu’« elle agit pour la préservation de l’environnement et de la diversité biologique et contre les changements climatiques ». C’est là un geste fort qui va au-delà de la Charte de l’environnement, rattachée à la Constitution en 2004, et du simple ajout à l’article 34, concernant l’objet des lois, de l’« action contre les changements climatiques », comme cela était prévu dans le précédent projet, avant que les députés de la commission des lois le réécrivent.

Le gouvernement reprend ainsi à son compte un point qui avait longuement agité les rangs de la majorité et de l’exécutif au printemps 2018. Nicolas Hulot, alors ministre de la transition écologique et solidaire, qui plaidait pour l’inscription de la préservation de l’environnement et de la biodiversité à l’article 1, avait perdu plusieurs arbitrages face au premier ministre, Edouard Philippe, plus que réticent à cet égard.

Le Monde.fr

Publié dans:Non classé |on 31 mai, 2019 |Pas de commentaires »

La lettre de Laurent Joffrin……………………….(30/05/2019)

Libération 30 mai 2019
Laurent Joffrin
La lettre politique
de Laurent Joffrin

Qui aura le Trône de LR ?

Tout devait aller mieux dans les terres de Droiteros. Le règne cruel du roi Sarkotheon semblait loin. Certes, une sanglante guerre de succession avait opposé Jaime Fillonister à Alan Jupstone, gagnée par Fillonister aidé de la secte du Grand Moineau «Sens commun». Mais une sombre affaire d’argent avait terrassé Fillonister avant la grande bataille de 2017. Il a cédé la place à Ser Wauquiez, chevalier cruel au casque d’argent, adepte du bullshit, ce sortilège verbal redoutable, suffisamment cynique pour se préserver et envoyer au combat un chevalier du Grand Moineau sans expérience, Ser Bellamy.

Las ! La chute calamiteuse de Ser Bellamy à la bataille de Strasbourg rejaillit sur Ser Wauquiez, désormais mal assuré sur le Trône de LR. Jon Bertrand Snow, roi du Nord faussement retiré dans les terres neigeuses des Hauts-de-France, rôde en successeur possible ; Daenerys Pécresse à la chevelure d’or, maîtresse des terres peuplées d’Ile-de-France, dont le visage angélique cache une ruse et une énergie intactes, envisage de marcher sur Droiteros, tandis que deux femmes fortes, la blonde Brienne de Morano aux coups d’épée ravageurs et la magicienne Melisandre Dati, aux colères légendaires, s’agitent en coulisse.

Il faut aussi compter avec les discours habiles du nain ductile Tyrion Zemmour, qui prêche sans relâche pour un accomodement entre les rois de Droiteros et les sauvageons RN qui s’amassent de l’autre côté du Grand Mur, sur lequel on aperçoit quelques fissures. Sachant que le fantôme de Sarkotheon hante toujours les esprits de Droiteros et qu’il peut encore influer sur le destin des Sept Royaumes. Pour l’instant, les seigneurs ennemis attendent le jugement de Gherard l’Archer, roi du Sénat au physique débonnaire et aux flèches acérées. Mais on doute que de son lointain château du Luxembourg, il puisse ramener la paix à Droiteros. La guerre se profile donc et devrait reprendre à l’automne. On parle de Noces Pourpres en septembre et chacun affûte son épée.

A moins que le Mur du Nord ne cède tout à coup. On verrait alors les bandes hurlantes des sauvageons du RN se répandre en étripant tout ce qui bouge sur les terres divisées de Droiteros. En tout état de cause pour Ser Wauquiez, «winter is coming».

LAURENT JOFFRIN
Publié dans:Non classé |on 30 mai, 2019 |Pas de commentaires »

Le BAC……………………………….(29/05/2019)

Logo Francetv info 20H20
ALERTE INFO
Plusieurs syndicats d’enseignants appellent à une grève de la surveillance du baccalauréat pour protester contre les réformes dans l’Éducation nationale
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:Non classé |on 29 mai, 2019 |Pas de commentaires »

La lettre de Laurent Joffrin………………….(29/05/2019)

Libération 29 mai 2019
Laurent Joffrin
La lettre politique
de Laurent Joffrin

La défaite de la pensée Finkielkraut

On connaît l’aphorisme d’Audiard : «Un con qui marche va plus loin que deux intellectuels assis.» Il vient de trouver une traduction spectaculaire lors de ces européennes, à droite en, tout cas : un philosophe en tête de liste va moins loin que deux politiques en campagne. C’est la mésaventure de François-Xavier Bellamy, penseur du conservatisme versaillais, écrasé entre les deux machines électorales Macron et Le Pen. Le héraut malheureux des tradis a élégamment reconnu sa déconfiture. A vrai dire, c’est moins l’homme qui est en cause que ses idées.

Peut-être parce qu’il regarde trop la télévision, son mentor Laurent Wauquiez a pensé que l’omniprésence des chroniqueurs réacs dans les studios lui montrait la voie. Il est vrai qu’on pouvait s’y tromper : entre Eric Zemmour, Ivan Rioufol, Elisabeth Lévy, Alexandre Devecchio, Natacha Polony, Vincent Trémolet de Villers, Charlotte d’Ornellas, Mathieu Bock-Côté, Eugénie Bastié, André Bercoff, Geoffroy Lejeune, une nuée de publicistes conservateurs s’est abattue sur les studios comme une volée de corbeaux sur un champ labouré, survolés par l’aigle précurseur et académique Alain Finkielkraut, qui est le contraire d’une buse. Transmission, tradition, autorité, identité, «racines chrétiennes», lutte contre la décadence, contre Mai 68, contre l’islam, la PMA, le mondialisme, le start-upisme, le politiquement correct, l’immigration, le «grand remplacement», le pédagogisme, le mariage pour tous, le multiculturalisme, la GPA, la «théorie du genre» : tous ces thèmes, qui sont le fond de sauce d’un anticonformisme uniforme, semblaient occuper les esprits et les cœurs. Ni une ni deux : on offrirait la tête de liste à l’un de ces intellos-Figaro dont la valeur paraissait si actuelle, le jeune François-Xavier, propre sur lui et féru de pensée anti-moderne, soutenu à bout de bras par le concert tympanisant de la «presse Trocadéro» bien décrit dans Libé par Jérôme Lefilliâtre. Résultat : 8%.

Cette gamelle démontre, s’il en était besoin, l’emprise toute relative exercée par les médias sur les électeurs, à des années-lumière du schéma déterministe popularisé par la sociologie bourdieusienne. Symbole de cette autonomie imprévisible du sujet votant, du découplement qui sépare le lecteur de l’électeur, le spectateur du citoyen : à Neuilly, dans le XVIearrondissement de Paris, à Versailles même, la droite Hermès a laissé tomber comme une vieille soutane le pauvre Bellamy, trahi par les siens jusque dans ses fiefs de principe, portant au pinacle électoral Macron le mondialiste sans âme. Conclusion implacable : la pensée conservatrice a conquis dans les médias une place disproportionnée par rapport à son impact réel sur la société. Elle est distancée par la xénophobie popu du RN et par l’élitisme libéral d’En Marche. Le peuple ne se met pas en transe quand on lui parle «racines chrétiennes» et famille tradi ; la bourgeoisie pense moins en lisant des livres qu’en tâtant son portefeuille. Macron-Medef qui abolit l’ISF, allège les impôts sur les revenus du capital, libéralise le code du travail, réforme la SNCF au forceps, lui convient somme toute mieux que les Cassandre souverainistes de la décadence occidentale. Au bout du compte, les classes dirigeantes aiment plus les costumes tuyau de poêle du Président que les vestes de chasse Arnys de Fillon. La droite classique, désormais, ce n’est plus Wauquiez tendance Valeurs Actuelles. C’est Macron.

LAURENT JOFFRIN
Publié dans:Non classé |on 29 mai, 2019 |Pas de commentaires »

Bonne question…………………………………(29/05/2019)

Logo Francetv info 18H05
ALERTE INFO
Européennes : le Parti animaliste, l’UPR, le Parti pirate et la liste des « gilets jaunes » sont-ils vraiment arrivés en tête dans certaines communes ?
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:Non classé |on 29 mai, 2019 |Pas de commentaires »

A savoir………………………………………..(29/05/2019)

Logo Francetv info 12H56
ALERTE INFO
Qui sont les Français condamnés à mort en Irak pour appartenance à l’Etat islamique ?
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:Non classé |on 29 mai, 2019 |Pas de commentaires »

La lettre de Laurent Joffrin……………………….(28/05/2019)

Libération 28 mai 2019
Laurent Joffrin
La lettre politique
de Laurent Joffrin

La France insoumise a «un problème»

Clémentine Autain est sortie du bois la première. Il y a, dit-elle, «un problème de ligne et de profil politique» à La France insoumise, qui a trop misé sur «le ressentiment, la haine, ou le clash permanent». Nostra culpa : «Sans doute avons-nous pris trop de distance avec un discours de gauche.»

«Problème» il y a, de toute évidence. Sur une ligne dégagiste, LFI a divisé par trois en deux ans le score de Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle (de 18% à 6%). C’est l’effet des innombrables sorties de route volontaires des insoumis, toutes justifiées par la culture de l’anathème : agressivité permanente, dénigrement constant du reste de la gauche, procès en sorcellerie contre Jadot, «haine» assumée contre les journalistes de tous bords, vociférations grand-guignolesques contre une perquisition judiciaire, invocation rituelle d’un «raz-de-marée» populaire qui n’a jamais eu lieu, sauf avec le mouvement des gilets jaunes, parti tout seul, quand LFI n’appelait à rien ; déification compensatoire de certains leaders gilets jaunes aux options pour le moins ambiguës, discours européen incompréhensible consistant à prévoir une «sortie des traités» qui ne serait pas une sortie de l’Union, alors que l’Union est justement bâtie sur un traité, etc. A force de considérer que l’enfer, c’est les autres, tous traîtres, soumis ou vendus, on reste seul avec ses certitudes.

Problème plus large, d’ailleurs : le recul de la gauche radicale est général en Europe. La débâcle la plus spectaculaire a frappé le parti dégagiste Podemos, miné par les divisions, tombé à 10% en Espagne, après avoir perdu la plupart des villes conquises dans la foulée du mouvement des «indignés», dont Madrid et Barcelone, excusez du peu. Il n’est pas le seul. Au total, le groupe d’extrême gauche au Parlement européen est passé de plus de 50 sièges à moins de 40, représentant tout au plus 5% de l’électorat. Gauche radicale, gauche marginale. A force de dire non à tout, les énergies militantes se lassent et passent chez ceux qui disent oui à quelque chose. Elles ont gonflé le mouvement écologiste, qui se bat sur un programme positif de réformes immédiates et, au lieu de dénoncer mécaniquement tous les compromis, cherche des alliances européennes pour y parvenir.

C’est l’essence même du dégagisme qui est en cause. Le peuple d’un côté, les élites de l’autre : sommaire et faux. Les élites ne sont pas toujours réactionnaires ni le peuple progressiste. C’est en bâtissant une coalition «interclasses» qu’on réunit une majorité ou, à tout le moins, qu’on impose des réformes de progrès. C’est avec des civils qu’on fait des militaires, et donc avec des gens qui ne pensent pas comme soi qu’on élargit son influence. Sans quoi on reste au balcon à distribuer les excommunications. Le dégagisme a marché un temps. Il est usé, ou alors il profite aux nationalistes. LFI en avait fait un dogme, un leitmotiv, un ADN. Effectivement, il y a «un problème».

LAURENT JOFFRIN
Publié dans:Non classé |on 28 mai, 2019 |Pas de commentaires »

Justice expéditive………………………………(28/05/2019)

Logo Francetv info 12H25
ALERTE INFO
Deux nouveaux Français condamnés à mort en Irak pour appartenance à l’Etat islamique
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:Non classé |on 28 mai, 2019 |Pas de commentaires »
12345...10

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente