Archive pour le 12 septembre, 2019

A suivre de près…………………………..(12/09/2019)

Logo Francetv info 14H26
ALERTE INFO
Faut-il faire le deuil de sa retraite ? Un économiste démonte cette idée répandue
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:RETRAITES |on 12 septembre, 2019 |Pas de commentaires »

Encore un succès gouvernemental…………………..(12/09/2019)

Logo Francetv info 15H18
ALERTE INFO
Urgences : l’association des médecins urgentistes de France rejoint la grève
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:GREVES |on 12 septembre, 2019 |Pas de commentaires »

Une paille……………………………….(12/09/2019)

Logo Francetv info 16H31
ALERTE INFO
Fraude fiscale : Google va payer un total de 965 millions d’euros pour clore les poursuites en France
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:"AFFAIRES" |on 12 septembre, 2019 |Pas de commentaires »

La lettre de Laurent Joffrin…………………..(12/09/2019)

Libération 12 septembre 2019
Laurent Joffrin
La lettre politique
de Laurent Joffrin

Ferrand ferré

Richard Ferrand, quoique mis en examen, conservera son poste au perchoir de l’Assemblée. Telle est sa volonté et, comme personne ne peut le contraindre à démissionner, il restera totalement et intégralement perché.

L’homme est présumé innocent, formule sacramentelle qui signifie en fait qu’il est soupçonné par la justice de n’être… pas totalement innocent. Mais ce sont des soupçons. L’association Anticor, dont émane la plainte, l’accuse plus ou moins de malversations. Peut-être est-ce une affaire de cornecul, peut-être a-t-il effectivement franchi la ligne jaune. La justice le dira. Mais il reste.

L’histoire, en fait, illustre la remarquable élasticité de la jurisprudence macronienne en matière d’affaires politico-financières. Les ministres Modem, Marielle de Sarnez, François Bayrou et Sylvie Goulard, également présumés innocents mais touchés par les investigations de la justice, ont démissionné comme un seul homme – ou comme une seule femme – en raison de soupçons pesant sur leur gestion des assistants parlementaires. Mais Ferrand, quoique également ferré par la justice, reste.

François de Rugy, mis en examen par Mediapart, sans cette fois que la justice soit saisie, ni qu’on ait pu démontrer qu’il avait commis des actions illégales, a démissionné. Mais Ferrand reste.

En d’autres temps, Bernard Tapie, Dominique Strauss-Kahn, Thomas Thévenoud (le ministre saisi de phobie administrative) et quelques autres, ont démissionné. Mais Ferrand reste.

Aquilino Morelle, coupable d’addiction aux chaussures bien cirées, étranger à toute affaire judiciaire, a été écarté dans l’heure. Mais Ferrand reste.

Pour justifier cette persistance dans l’être, on invoque la séparation des pouvoirs, la minceur des charges, et, bien sûr, le mantra de la présomption d’innocence, qu’on avait pourtant négligé dans les autres affaires. Comme Ferrand lui-même, d’ailleurs, puisqu’il n’avait pas été le dernier à fustiger – à juste titre – l’acharnement de François Fillon à maintenir sa candidature malgré une mise en examen retentissante. Mais lui reste.

Peut-être la clé de ce mystère réside-t-elle dans la communication de l’Elysée. La présidence a en effet indiqué que Richard Ferrand «gardait toute la confiance du président de la République». Voilà qui résout la question. Quoiqu’en dise la justice, si Macron le souhaite, Ferrand reste.

LAURENT JOFFRIN
Publié dans:"AFFAIRES" |on 12 septembre, 2019 |Pas de commentaires »

En prison aussi ? (12/09/2019)

Logo Francetv info 20H47
ALERTE INFO
Mise en examen de Richard Ferrand : Edouard Philippe lui assure « son amitié réelle » et son « soutien total »
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:"AFFAIRES" |on 12 septembre, 2019 |Pas de commentaires »

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente