La lettre de Laurent Joffrin………….(21/11/2019)

Laurent Joffrin – Libération <newsletter@liberation.cccampaigns.net>

17:57 (il y a 57 minutes)

La lettre de Laurent Joffrin.............(21/11/2019) dans Politique cleardot
cleardot dans Politique
À moi
cleardot
Libération 21 novembre 2019
Laurent Joffrin
La lettrepolitique
de Laurent Joffrin

La Terre est-ellevraiment ronde ?

Dimanche dernier a eu lieu à Rio de Janeiro le congrès brésilien des «terreplatistes», ces distingués scientifiques rétifs à la pensée unique, qui affirment avec maints arguments que la terre, loin d’être ronde comme le voudrait une orthodoxie étouffante, est en fait plate comme la main. Appuyés sur leur expérience, ils avancent des raisonnements à la logique implacable : on voit bien que l’horizon est rectiligne, que la mer à vue d’œil ne présente aucune rotondité, que, d’ailleurs, on peut apercevoir à des kilomètres telle ou telle ville ou telle ou telle montagne, qu’un avion volant en ligne droite garde son altitude au lieu de se perdre dans l’espace, etc. Ils décrivent une planète horizontale entourée d’un mur de glace circulaire qu’on prend à tort pour le continent Antarctique, au-dessus de laquelle les autres planètes évoluent selon un ballet bien réglé.

Quelque 7% des Brésiliens, dit-on, adhèrent à cette théorie, et l’on retrouve des pourcentages similaires dans d’autres pays. Quant aux photos prises dans l’espace par des satellites, elles sont le fruit d’un savant montage réalisé par la Nasa, que les «terreplatistes» tiennent pour une succursale de Hollywood. Pour faire bonne mesure, les mêmes estiment aussi que l’évolution n’existe pas, que la création du monde et des espèces s’est faite en sept jours, que l’univers a été créé très récemment, ou encore que le réchauffement climatique est une coquecigrue propagée par des communistes.

On tient souvent ces géophysiciens dissidents pour d’aimables farceurs et on affirme le plus souvent que la Terre est bien ronde, qu’elle tourne sur elle-même en même temps qu’autour du Soleil. A cette nuance près : le «terreplatisme» dépasse très largement le cadre de la géophysique. On en trouve tout autant, parfois plus, en politique.

A lire aussi Est-il vrai qu’un Français sur dix croit que la Terre est plate ?

Ainsi, un certain nombre de militants d’En marche affirment qu’Emmanuel Macron reste de gauche. D’autres jugent que la réforme des retraites projetée par le gouvernement est parfaitement conforme à l’intérêt des salariés. Une partie des membres de La France insoumise tient Jean-Luc Mélenchon pour un homme sage, tout de sang-froid et de modération. Certains militants communistes voient dans le PCF un parti d’avenir. Beaucoup de lepénistes pensent que les solutions proposées par le RN sont réalistes et humaines. Beaucoup de souverainistes dénoncent «la dictature» de la Commission européenne sur les populations du continent. Les partisans du Brexit ont soutenu avec force que la séparation d’avec l’Union européenne allait permettre de renflouer les caisses de la Sécurité sociale britannique.

Aux Etats-Unis, les républicains, dans leur grande majorité, maintiennent que Donald Trump n’a exercé aucun chantage sur le gouvernement ukrainien dans le but de compromettre un adversaire politique. Donald Trump lui-même, dans son activité sur Twitter, se révèle un adepte virulent du «terreplatisme» en politique, niant le réchauffement climatique, décrivant le New York Times comme une feuille corrompue et mensongère, défendant sans cesse les «vérités alternatives» qui illustrent ses thèses.

Tony Blair, dans un trait d’humour habituel dans son pays, avait confessé qu’il se rassurait à la fin de son mandat, en constatant que quelque 15% des Britanniques continuaient de le soutenir malgré l’impopularité due à la guerre d’Irak, avant de s’apercevoir qu’ils étaient aussi 15% à croire qu’Elvis Presley était toujours vivant.

Au temps des réseaux, le «terreplatisme» est un exercice de plus en plus répandu, qui touche d’abord les extrêmes, mais s’infiltre aussi dans les partis de gouvernement. Dans des temps très anciens, on appelait cela des billevesées et, en politique, du mensonge et de la démagogie. Mais ce sont là catégories de l’ancien monde…

LAURENT JOFFRIN
Publié dans : Politique |le 21 novembre, 2019 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente