Archive pour le 3 décembre, 2019

Prévisions pour la joirnée du 5/12…………………..(03/12/019)

TRAFIC – Seul un Transilien sur 10 circulera en moyenne jeudi en Île-de-France, selon les prévisions fournies par la SNCF. Côté RATP, le trafic sera très fortement perturbé. Voici les prévisions en détail.

03 déc. 20:05 – La rédaction de LCI
Une journée noire dans les transports franciliens. La SNCF et la RATP ont dévoilé mardi les prévisions de trafic pour la journée d’action du jeudi 5 décembre, et le trafic sera extrêmement perturbé à Paris et en Île-de-France.

Globalement, on ne comptera ce jour-là qu’un seul Transilien en circulation sur 10 côté SNCF. Quant à la RATP, elle prévoit de fortes perturbations sur l’ensemble des lignes de métro, à l’exception des lignes automatiques (1 et 14), avec 11 lignes totalement interrompues.

Voir aussi

RER et trains au compte-gouttes en Ile-de-France

Dans le détail, la SNCF prévoit seulement 3 trains par heure aux heures de pointe sur le RER A (axes Cergy-Poissy), 1 train sur 5 toute la journée sur le RER B (partie nord), 2 trains par heure aux heures de pointe sur le RER C, entre 2 et 4 trains par heure sur le RER D et 2 trains par heure sur le RER E, toujours aux heures de pointe.

Sur la partie RATP du RER A, on comptera 1 train sur 2. Sur la partie RATP du RER B (au sud de Paris), est prévu 1 train sur 3.

La situation sera similaire sur les lignes de train. Aux heures de pointe, on comptera ainsi 1 train par heure sur la ligne H, 2 à 3 par heure sur la ligne J, un bus de remplacement sur la ligne K, 2 trains par heure sur les lignes L, N et P. Aucun train ne circulera sur les lignes R et U. Enfin, on comptera 2 trains sur 3 sur le T4 et 1 sur 2 sur le T11.

A savoir : les lignes E et P seront perturbées dès mercredi 4 décembre, à partir de 20 heures.

Pour connaître la circulation en temps réel : www.transilien.com

Voir aussi

Le métro quasiment à l’arrêt

Selon la RATP, le trafic ne sera normal que sur les lignes automatiques, 1 et 14, mais avec un « risque de saturation en heures de pointe ».

Le trafic sera fortement perturbé sur les lignes 4 (1 train sur 3), 7 (1 trains sur 4), 9 (1 train sur 4 entre Nation et Mairie de Montreuil), uniquement aux heures de pointe.

Enfin, le trafic sera totalement interrompu sur les autres lignes : 2, 3, 3 bis, 5, 6, 7 bis, 8, 10, 11, 12 et 13.

Bus et tram au ralenti

Durant la journée de jeudi, on comptera 1 tramway sur 2 sur le T6 et 1 tramway sur 3 sur le T7 et le T8 toute la journée. Sur les autres lignes (T1, T2, T3a, T3b et T5), la circulation sera de 1 tramway sur 3 aux heures de pointe.

Côté bus, 1 bus sur 3 sera en circulation en moyenne dans la région. La liste des lignes de bus ouvertes sera précisée mercredi sur le site de la RATP.

L’évolution du trafic en direct sera à retrouver sur www.ratp.fr.

La rédaction de LCI

Mis à jour : Aujourd’hui à 20:05Créé : Aujourd’hui à 20:0

Publié dans:GREVES |on 3 décembre, 2019 |Pas de commentaires »

La lettre de Laurent Joffrin……..(03/12/2019)

Consultez la version en ligne
Libération 03 décembre 2019
Laurent Joffrin
La lettrepolitique
de Laurent Joffrin

Vade retro, Conseil déontologique !

La création d’un «Conseil de déontologie journalistique et de médiation», qui a tenu sa première séance lundi 2 décembre, suscite une polémique furibarde qui divise l’auguste profession, dont certaines éminences ont sonné le tocsin pour dénoncer une tentative de mise au pas de la presse.

Cette instance en gestation ne prononcera aucune sanction, ne comprendra aucun représentant du gouvernement et cherchera seulement à améliorer la pratique et l’image d’une profession décriée (taux de confiance : 24%) en recueillant les plaintes du public pour tenter de juger de leur pertinence, dans des avis indicatifs élaborés en commun. En dépit de toutes ces assurances, elle a suscité des réactions où, il faut bien le dire, le sophisme le dispute à la mauvaise foi.

Le projet, accusent ses contempteurs, est d’initiative gouvernementale. Outre que l’affirmation est inexacte – on en discute au sein de la profession depuis des lustres – cette remarque n’a guère de sens. Si le gouvernement dit qu’il fait jour à midi, faut-il proclamer aussitôt, pour démontrer son indépendance d’esprit, qu’on n’y voit goutte à cette heure-là ? Le projet doit être jugé en lui-même, bon ou mauvais, et non en fonction de son origine.

Menace-t-il la liberté de la presse ? Ce genre de conseil existe dans une centaine de pays, dont dix-huit en Europe. A suivre ces procureurs, la liberté de la presse serait honteusement comprimée en Suède, en Allemagne, en Belgique, au Canada et dans maints pays démocratiques. Supposition ridicule.

On ajoute aussitôt que le gouvernement Philippe a fait voter deux lois très critiquables, l’une sur les fausses nouvelles, l’autre sur le secret des affaires, ce qui invaliderait sa démarche. Nouveau sophisme. Le projet doit être jugé pour lui-même, non à la lumière d’autres textes. Si un gouvernement met en avant trois projets, deux mauvais et un bon, faut-il déclarer le troisième inacceptable au prétexte que les deux premiers le sont ? D’autant que le gouvernement ne sera en aucune manière représenté dans ce conseil qu’on voue aux gémonies. Simple posture qui consiste à se draper dans l’indépendance pour ne pas discuter du fond.

On ajoute alors qu’une loi sur la presse régule la profession depuis 1881 et qu’elle donne satisfaction. Quel besoin d’y ajouter une instance déontologique ? C’est ignorer volontairement qu’il existe, dans l’interstice des lois, une zone grise où les erreurs de la presse peuvent se glisser, volontairement ou non. Une série documentaire consacrée à l’affaire dite «du petit Grégory» remporte actuellement un grand succès. Les dérapages de la presse y sont patents, sans que les lois qui l’encadrent aient été violées. Ces entorses à la déontologie ont provoqué le malheur d’une famille ou de deux, accusées à force d’hypothèses hasardeuses et de rumeurs rapportées sans précautions. N’y a-t-il rien à redire à ces pratiques ? Et que penser de l’affaire Baudis, où la cruauté médiatique a lourdement suggéré la culpabilité d’un homme parfaitement innocent, sans que la loi ait été pour autant enfreinte ? Et de toutes ces affaires, petites ou grandes, où la pratique journalistique peut être valablement mise en cause ? La loi, fort heureusement, ne peut tout prévoir ni tout régenter. C’est à la profession des’interroger. Pourquoi pas dans une instance professionnelle ?

Nos procureurs rétorquent que c’est aux lecteurs de se prononcer, et non «à des journalistes de juger d’autres journalistes». Mais les mêmes proclament dans le même temps qu’ils ont mis en place, dans leurs entreprises, des organes déontologiques qui suffisent bien à la tâche. Autrement dit, ils ne veulent pas que «des journalistes jugent d’autres journalistes», sauf quand ceux-ci appartiennent au média mis en cause, et sont donc, par construction, juge et partie. Magnifiquelogique…

Etienne Gernelle, directeur du Point, qu’on a connu mieux inspiré, va jusqu’à comparer le projet de Conseil à l’organe chargé par Pétain de contrôler la presse sous l’Occupation. C’est aller directement au point Godwin et assimiler l’actuelle République au régime de Vichy. On lui laisse la responsabilité de cette comparaison grotesque.

La vérité, c’est que la mise en place d’un Conseil déontologique en France rattraperait un retard évident. Ces organes existent dans la plupart des grandes démocraties. Ils s’efforcent, au grand jour, indépendamment des pouvoirs, de réfléchir à l’exercice du métier difficile de journaliste et de dégager un consensus, non sur des lignes politiques ou des préférences culturelles, mais sur la meilleure manière de pratiquer une forme d’honnêteté intellectuelle, non dans l’expression des opinions, qui restent évidemment libres et diverses, mais dans le compte rendu des faits. N’est-ce pas la base d’un débat public libre et un tant soit peu rationnel, à l’heure des excès dangereux du populisme, des rumeurs et des fake news qui inondent les réseaux ? N’en déplaise à ces faux défenseurs de la liberté de la presse qui ne font que l’enfoncer par leur étroitesse corporatiste.

LAURENT JOFFRIN
Publié dans:Politique |on 3 décembre, 2019 |Pas de commentaires »

Feue la SNCF………………(03/12/2019)

Logo Francetv info 07H31
ALERTE INFO
Fin du monopole de la SNCF : comment la mise en concurrence va-t-elle se dérouler à partir de 2020 ?
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:TRANSPORTS |on 3 décembre, 2019 |Pas de commentaires »

Faut-il s’en contenter ? (03/12/2019)

Logo Francetv info 09H14
ALERTE INFO
Education : la France reste un des pays les « plus inégalitaires », mais ses élèves se situent dans la moyenne du classement Pisa
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:Education |on 3 décembre, 2019 |Pas de commentaires »

Grèves du 5/12…………………(03/12/2019)

Logo Francetv info 10H52
ALERTE INFO
Blocages des dépôts pétroliers : faut-il craindre des pénuries d’essence à la pompe ?
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:GREVES |on 3 décembre, 2019 |Pas de commentaires »

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente