Archive pour le 6 décembre, 2019

La lettre de Laurent Joffrin…………(03/12/2019)

Consultez la version en ligne
Libération 06 décembre 2019
Laurent Joffrin
La lettrepolitique
de Laurent Joffrin

Revanchesyndicale

Une journée de protestation, mais aussi une journée de revanche. Les centrales syndicales, qu’on disait moribondes, décalées, incapables de mobiliser les salariés, dépassées par les nouvelles formes de lutte, abonnées aux manifs sans manifestants, ont fait cette fois la démonstration de leur maîtrise et de leur représentativité.

Mauvaise nouvelle pour le gouvernement, qui doit faire face à une protestation massive. Mais si on laisse de côté le débat politique immédiat, bonne nouvelle, au fond, pour la démocratie sociale. Il apparaît cette fois qu’une manifestation déclarée, sur un itinéraire prévu d’avance, avec un service d’ordre aguerri et des mots d’ordre clairs, peut atteindre ses objectifs (immédiats en tout cas), réduire à la portion congrue les minorités violentes qui auraient pu entacher le défilé de leurs actions illégales et contre-productives.

A lire aussi : Notre dossier «Retraites, une réforme contestée»

Ces cortèges massifs et pacifiques, à Paris et dans le reste de la France, contrastent évidemment avec ceux des gilets jaunes, qui exprimaient une colère sincère mais refusaient toute logique de représentation ou de négociation et donnaient lieu à des débordements, facilités par une absence quasi totale d’organisation. On dira que ces violences ont obligé Emmanuel Macron à lâcher du lest (quelque 17 milliards…). Mais une fois ces concessions obtenues, le mouvement s’est poursuivi en vain.

Et surtout, la démonstration de force syndicale a déjà eu des effets : le gouvernement s’apprêterait à des concessions importantes dans l’espoir d’apaiser le mouvement, avec un Premier ministre qui se défend de vouloir «la confrontation». Si ces informations se confirment, l’adaptation des régimes spéciaux sera lissée dans le temps, les profs obtiendront des garanties et le pilotage du système sera délégué à un organisme paritaire. Ce n’est pas le retrait du projet. Mais ce sont des atténuations tangibles. Autrement dit, l’action sociale pacifique, à condition qu’elle soit massive, a aussi des effets. Une manière de faire rentrer dans le jeu ces «corps intermédiaires» qu’Emmanuel Macron a ostensiblement snobés au début de son mandat, à son grand détriment, mais qui sont les piliers décisifs de la démocratie sociale.

LAURENT JOFFRIN
Publié dans:Politique |on 6 décembre, 2019 |Pas de commentaires »

SNCF…………………………….(06/12/2019)

Logo Francetv info 12H55
ALERTE INFO
Réforme des retraites : 87,2% des conducteurs de la SNCF sont en grève aujourd’hui, contre 85,7% hier, indique la direction
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:GREVES |on 6 décembre, 2019 |Pas de commentaires »

Le 10/12, ça repart…..(06/12/2019)

. De nouvelles manifestations auront lieu le 10 décembre. LP/Arnaud Journois
Par R.L. avec AFP

Le 6 décembre 2019 à 12h29, modifié le 6 décembre 2019 à 13h04

Alors que le Premier ministre devrait s’exprimer mercredi ou jeudi sur le projet de réforme des retraites, les syndicats maintiennent la pression. L’intersyndicale CGT-FO-Solidaires-FSU et quatre organisations de jeunesse ont appelé vendredi à une nouvelle journée de grèves et de manifestations. Quelque 800 000 personnes ont déjà défilé j eudi.

« Rendez-vous tous dans la rue le 10 décembre pour une nouvelle journée interprofessionnelle », a déclaré Catherine Perret, secrétaire confédérale CGT, au sortir de la réunion de l’intersyndicale. Cette dernière « se réunira le mardi soir pour décider de la suite », a-t-elle précisé, émettant le souhait d’un parcours de manifestation parisienne d’Invalides à Denfert-Rochereau.

« Nous sommes déterminés, ce n’est pas un mouvement d’humeur de quelque jours », a lancé Bernadette Groison, secrétaire générale de la FSU, première fédération chez les enseignants, une profession particulièrement remontée.

Selon les syndicats, « il y a des AG (assemblées générales) partout en France. Dans les transports, ce week-end, les salariés ne lâcheront rien. La balle est dans le camp du gouvernement », a ajouté Catherine Perret, estimant que le gouvernement n’avait pas pris la mesure de la grogne slE

Le Parisien

Publié dans:GREVES |on 6 décembre, 2019 |Pas de commentaires »

Le 05/12…………………(06/12/2019)

Paris, Lyon, Montpellier ou Toulouse.

Des manifestants membres du syndicat FO manifestent le 5 décembre 2019 à Nantes.
Des manifestants membres du syndicat FO manifestent le 5 décembre 2019 à Nantes. (JEREMIE LUSSEAU / HANS LUCAS)

Au moins 806 000 personnes, selon le gouvernement, sont descendues dans la rue jeudi 5 décembre partout en France, dans le cadre d’une mobilisation interprofessionnelle contre la réforme des retraites. La CGT annonçait elle plus de 1,5 million de manifestants dans tout le pays.

Selon le ministère de l’Intérieur, 65 000 personnes ont défilé dans la capitale. Le cabinet Occurrence, qui travaille pour un collectif de médias, dont franceinfo, a dénombré 40 500 manifestants depuis un point de comptage sur le parcours du défilé parisien, un chiffre susceptible d’avoir été affecté par les heurts ayant conduit certains manifestants à modifier leur itinéraire.

« Il reste des marges de négociations »

« C’est beau cette manifestation avec les avocats, les gilets jaunes, les soignants, les pompiers, ça fait plaisir », s’est réjoui Pascal Marichala, chercheur au CNRS venu en famille à Bordeaux, où 20 000 personnes ont battu le pavé selon la préfecture, 53 000 selon la CGT. « Ca me rappelle 68 ! C’est bourré, il y a plein de monde ! », commentait Désiré, 79 ans, 59 ans de militantisme à Lutte ouvrière, dans le cortège parisien. Des affrontements entre policiers et manifestants ont eu lieu dans plusieurs villes, dont Paris, Lyon, Montpellier ou Toulouse.

« C’est une très forte mobilisation dans le public comme dans le privé », s’est réjoui plus tôt Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT. « On démarre très, très haut », a réagi en début de soirée le secrétaire général de Force ouvrière, Yves Veyrier, sur RTL, appelant le gouvernement abandonner la réforme. Pour FO, cette mobilisation est d’une « ampleur rare, inédite depuis 2010 et 1995″.

En dépit des incidents, le Premier ministre, Edouard Philippe, a « rendu hommage » aux syndicats, notant que dans « un très grand nombre de villes », les manifestations « se sont bien passées ». Le président Emmanuel Macron est « calme et déterminé à mener cette réforme, dans l’écoute et la consultation », a indiqué l’Élysée, précisant que « le Premier ministre s’exprimerait vers le milieu de la semaine prochaine sur l’architecture générale de la réforme ». « Il reste des marges de négociation », a assuré la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye.

Publié dans:GREVES |on 6 décembre, 2019 |Pas de commentaires »

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente