Retraites……………..(11/12/2019)

Des usagers du réseau RATP attendent devant l\'entrée du métro 4, en pleine grève contre la réforme des retraites, à Paris le 9 décembre 2019.
Des usagers du réseau RATP attendent devant l’entrée du métro 4, en pleine grève contre la réforme des retraites, à Paris le 9 décembre 2019. (SAMUEL BOIVIN / NURPHOTO / AFP)
Ce qu’il faut savoirEt de sept jours. La mobilisation contre la réforme des retraites, entamée lors de la grève du 5 décembre, se poursuit, alors que le gouvernement doit présenter l’intégralité de son projet mercredi 11 décembre. Les manifestations dans le pays ont rassemblé 339 000 personnes dans toute la France, selon le ministère de l’Intérieur, contre 885 000 personnes selon les syndicats, mardi. Quant au trafic RATP et SNCF, il est toujours très perturbé. Franceinfo suit en direct l’évolution de la situation.

Les derniers arbitrages révélées. Selon nos informations, le gouvernement a décidé que la réforme ne s’appliquerait qu’aux personnes nées après 1975. L’âge départ ne sera pas modifié et un âge pivot à 64 ans sera mis en place.

Le projet du gouvernement présenté ce mercredi. Le Premier ministre, Edouard Philippe, doit présenter « l’intégralité du projet du gouvernement » pour la réforme des retraites mercredi. L’exécutif pourrait lâcher du lest sur le temps de transition entre les régimes spéciaux et le système unique à points, ainsi que sur l’âge des premières générations concernées. Suivez en direct les annonces du Premier ministre.

Un trafic toujours aussi perturbé à la SNCF et à la RATP. Un TGV sur 4, 3 TER sur 10 et 1 Transilien sur 5 en moyenne circuleront mercredi, a annoncé la SNCF. Côté Intercités, 1 train sur 4 circulera, en moyenne. Quant à la RATP, 10 lignes de métros seront à nouveau fermées (2, 3, 3bis, 5, 6, 7bis, 10, 11, 12 et 13), 1 RER B sur 3 circulera, et 1 train sur 2 pour le RER A. Enfin, le trafic pour les bus et les trams « devrait être assuré à hauteur de 50% », selon la régie. Comme les jours précédents, ces perturbations ont gonflé les bouchons en Ile-de-France, avec un pic à 475 km.

Moins de manifestants à Paris et dans le reste du pays. D’après le cabinet indépendant Occurrence, 27 000 personnes ont manifesté dans les rues de Paris, mardi. La police en a compté 31 000 et les syndicats, 180 000. A titre de comparaison, ils étaient entre 65 000 (police) et  250 000 (syndicats) personnes le jeudi 5 décembre. A Bordeaux, Avignon, Marseille, Lyon et dans de nombreuses autres villes de France, les manifestants ont aussi battu le pavé. Au total, entre 339 000 personnes, selon la police, et 885 000 personnes, selon les syndicats, ont manifesté en France, contre de 806 000 à 1,5 million le 5 décembre. 

La police rejoint le mouvement. Les syndicats de policiers appellent à un rassemblement ce mercredi, à 10h30, au siège du Conseil économique, social et environnemental, à Paris, avant les annonces d’Edouard Philippe. « Nous avons su démontrer notre capacité à sauver le pays, nous saurons démontrer notre capacité à défendre notre statut », affirment-ils dans un communiqué.

 

Publié dans : RETRAITES |le 11 décembre, 2019 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente