Retraites……………………………(12/12/2019)

Par G.S.

Publié le 12 décembre 2019 à 10h46

 Ma porte est ouverte, ma main est tendue », a martelé Edouard Philippe mercredi 11 décembre, jour de la présentation du projet de réforme des retraites du gouvernement. Il est peu de dire que l’exposé par le Premier ministre du contenu du futur « système universel de retraite » par points n’a pas permis d’apaiser les syndicats, pire, a provoqué la bascule dans le mouvement de la CFDT, syndicat qui a pourtant déjà accompagné plusieurs réformes gouvernementales dans le passé.

Pour ramener à la table des négociations l’organisation dirigée par Laurent Berger, qui estime qu’une « ligne rouge a été franchie » avec l’instauration d’un âge pivot à 64 ans en dessous duquel les salariés subiront une décote de leur pension de retraite, les membres du gouvernement et de la majorité se succèdent donc depuis mercredi dans les médias pour répéter que, non, le dialogue n’est pas rompu, et que, oui, la main de l’exécutif reste tendue vers les syndicats.

Le service après-vente du gouvernement s’est mis en route, les habituels éléments de langage répétés en boucle : l’heure est au branle-bas de combat. Pas moins de six ministres montent au front dans les matinales ce jeudi, en première ligne notamment, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire qui assure qu’« il y a de la place pour la négociation, que ce soit sur la pénibilité, que ce soit sur les modalités pour parvenir à l’équilibre ».

Le gouvernement est-il prêt à une inflexion ? « Les modalités pour arriver à l’équilibre financier, c’est négociable », répond le locataire de Bercy, sur le plateau des « 4 vérités » de France 2. « Nous proposons l’âge pivot à 64 ans, avec un système de bonus et de malus […]. Est-ce qu’il y a de meilleures solutions ? Peut-être, venons en discuter. »
Sur Radio-Classique, la secrétaire d’Etat à l’Egalité femmes-hommes, Marlène Schiappa, a appuyé les propos de son collègue du gouvernement : « Bruno Le Maire a raison de rappeler qu’Edouard Philippe est disponible pour poursuivre le dialogue et négocier sur le fond de la réforme des retraites. Si les partenaires sociaux ont une meilleure proposition qu’ils la formulent, je crois à l’écoute, au dialogue et à l’échange ! »

 

Publié dans : RETRAITES |le 12 décembre, 2019 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente