Archive pour le 18 décembre, 2019

Un pote à Macron……………………(18/12/2019)

Logo Francetv info 16H40
ALERTE INFO
La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique saisit la justice pour les « omissions » de Jean-Paul Delevoye
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:"AFFAIRES" |on 18 décembre, 2019 |Pas de commentaires »

Retraites…………(158/12/2019)

Le leader de la CFDT, Laurent Berger, s\'exprime dans la cour de Matignon, à Paris, le 25 novembre 2019.
Le leader de la CFDT, Laurent Berger, s’exprime dans la cour de Matignon, à Paris, le 25 novembre 2019. (ERIC FEFERBERG / AFP)
Ce qu’il faut savoirLe jour d’après. Au lendemain d’une importante journée de manifestations dans toute la France, qui a réuni 615 000 personnes selon le ministère de l’Intérieur (1,8 million d’après la CGT), le Premier ministre reçoit les syndicats et le patronat, mercredi 18 décembre, dans l’après-midi. Les rencontres ont débuté à 14 heures à Matignon. Suivez notre direct.

Emmanuel Macron « disposé à améliorer » le projet de réforme des retraites. C’est ce que l’Elysée a affirmé. Le président envisage notamment « une amélioration possible autour de l’âge pivot », auquel s’oppose la CFDT. L’Elysée a également fait savoir qu’Emmanuel Macron « a demandé au gouvernement d’être disponible pendant les fêtes pour poursuivre les discussions avec les partenaires sociaux si besoin. L’objectif étant d’obtenir une pause du mouvement social pendant les fêtes ».

Mobilisation à la SNCF. Dans la matinée, le taux de grévistes à la SNCF atteignait 13,6%. Parmi eux, 65,6% des conducteurs, 43,8% des contrôleurs et 22,7% des aiguilleurs étaient en grève.

Un nouveau « monsieur Retraites ». Il y avait un petit nouveau autour de la table du Conseil des ministres : le député LREM du Nord Laurent Pietraszewski, qui a été nommé secrétaire d’Etat en charge des Retraites. Cette nomination est intervenue deux jours après la démission du haut-commissaire chargé du dossier, Jean-Paul Delevoye, rattrapé par une semaine de révélations sur ses activités parallèles et mandats non déclarés.

« Tu maîtrises ce sujet extrêmement complexe. » Lors de la passation de pouvoir, mercredi matin, Jean-Paul Delevoye a remercié ses équipes, le gouvernement, les partenaires sociaux, ainsi que les citoyens qui ont participé à la concertation. En revanche, pas un mot sur ses fameux mandats parallèles qui ont provoqué sa démission. Sur son successeur, il a expliqué que Laurent Pietraszewski faisait partie des « ambassadeurs » de la réforme au sein des députés.

Le live

Suivez le live et réagissez en direct
#GREVE
 iyes
Publié dans:RETRAITES |on 18 décembre, 2019 |Pas de commentaires »

Faut-il les plaindre ? (18/12/2019)

Logo Francetv info 14H08
ALERTE INFO
« On est au milieu du cyclone » : secoués par la réforme des retraites, les députés LREM tentent de garder le cap
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:ACTUALITES |on 18 décembre, 2019 |Pas de commentaires »

Enfin…………………….(18/12/2019)

Logo Francetv info 11H00
ALERTE INFO
Procès en appel des Balkany : quatre ans de prison ferme requis contre le maire de Levallois-Perret et quatre ans dont deux avec sursis contre son épouse
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:"AFFAIRES" |on 18 décembre, 2019 |Pas de commentaires »

Retraite……………………(18/12/2019)

Logo Francetv info 08H45
ALERTE INFO
Réforme des retraites : les réponses aux questions que vous nous avez posées
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:RETRAITES |on 18 décembre, 2019 |Pas de commentaires »

On prend les mêmes…………..(15/12/20169)

Laurent Pietraszewski, à l’Assemblée nationale, le 1er août 2017. (THOMAS PADILLA / MAXPPP)
avatar
franceinfo
France Télévisions
Mis à jour le 18/12/2019 | 08:26
publié le 18/12/2019 | il y a 15 minutes

DIRECT. Grève contre la réforme des retraites : la passation de pouvoir entre Jean-Paul Delevoye et Laurent Pietraszewski aura lieu à 9 heures au ministère de la Santé

Il y aura un petit nouveau autour de la table du Conseil des ministres. Le député LREM du Nord Laurent Pietraszewski a été nommé secrétaire d’Etat en charge des Retraites, mercredi 18 décembre. Cette nomination intervient deux jours après la démission du haut-commissaire chargé du dossier, Jean-Paul Delevoye, rattrapé par une semaine de révélations sur ses activités parallèles et mandats non déclarés. Le décret a été publié dans la nuit au Journal officiel.

La nomination de Laurent Pietraszewski intervient au lendemain d’une journée d’importante mobilisation contre la réforme des retraites portée par la gouvernement. Le Premier ministre, Edouard Philippe, recevra, mercredi, les organisations syndicales et patronales représentatives dans une série de rencontres bilatérales à Matignon, avant une multilatérale jeudi. L’intersyndicale a annoncé, mardi, quede nouvelles actions locales auraient lieu dès jeudi.

Un macroniste de la première heure
Elu de la 11e circonscription du Nord (Armentières, Lille Sud-Ouest et Lomme) depuis juin 2017, Laurent Pietraszewski, âgé de 53 ans, est un macroniste de la première heure. « J’ai rejoint En marche le 6 avril 2016 le jour de l’ouverture de la plateforme », disait ce spécialiste des ressources humaines à l’AFP en 2017, après son élection, avec 67,17% des voix face à la candidate frontiste Nathalie Acs.

A l’Assemblée, celui qui est membre de la Commission des affaires sociales et du Conseil d’orientation des retraites (COR) était d’ailleurs pressenti pour être rapporteur de la future loi sur les retraites. Il a aussi été lerapporteur des lois Travail. Depuis septembre, il est également porte-parole du groupe des députés La République en marche (LREM).

Un spécialiste de la gestion de carrière
Ce père de deux enfants a passé l’essentiel de sa carrière professionnelle au sein du groupe Auchan. Depuis 2010, il s’y occupait de « la gestion de carrière des 46 000 salariés de l’enseigne », indique La Croix.

Né à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) en novembre 1966, Laurent Pietraszewski a grandi jusqu’à l’âge de 6 ans à Epinay-sur-Seine, avant de passer son adolescence à Lambersart, près de Lille.

A LIRE AUSSI

Publié dans:RETRAITES |on 18 décembre, 2019 |Pas de commentaires »

Retraites………………(18/12/2019)

e bras de fer va continuer pendant les fêtes. Mardi soir, l’intersyndicale a appelé à des actions locales contre la réforme des retraites ce jeudi et jusqu’à la fin du mois, selon un communiqué. Elle n’a en revanche pas appelé, pour le moment, à une journée d’action nationale, après celle de mardi qui a rassemblé 615.000 personnes selon la police, et 1,8 million selon la CGT.

Les syndicats à l’origine de la mobilisation contre la réforme des retraites ont décidé la poursuite du mouvement par des « actions locales le 19 et jusque fin décembre » et l’absence de trêve « jusqu’au retrait » du projet du gouvernement, selon leur communiqué commun lu à l’issue d’une intersyndicale.

Rencontres bilatérales à Matignon mercredi

«C’est un ultimatum», a commenté à l’issue de plus de trois heures de réunion Benoît Teste (FSU), pour qui «ce n’était pas complètement mûr pour fixer une nouvelle date de mobilisation nationale dès ce soir». «Pour l’instant nous appelons à multiplier les mobilisations locales,» a expliqué Eric Beynel (Solidaires), tandis que Catherine Perret (CGT) estimait qu’il fallait «privilégier la proximité pour favoriser l’élargissement de la participation».

La journée d’action de mardi, la troisième depuis le 5 décembre contre le projet de réforme des retraites du gouvernement, marquée dans toute la France par grèves et manifestations. Pour la première fois depuis le début du mouvement, l’ensemble des syndicats, dont la CFDT, avaient appelé à manifester.

Le Premier ministre, Edouard Philippe, recevra mercredi les organisations syndicales et patronales représentatives dans une série de rencontres bilatérales à Matignon, avant une multilatérale jeudi

20 Minutes

Publié dans:RETRAITES |on 18 décembre, 2019 |Pas de commentaires »

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente