Archive pour le 5 février, 2020

Retraites………….(05/02/2020)

Les syndicats opposés à la réforme appellent à faire grève et manifester jeudi, lors d’une neuvième journée d’action interprofessionnelle. Mais ils lorgnent aussi le calendrier parlementaire.

  • Retraites : la mobilisation se poursuit «sans trêve»

Ils n’ont pas dit leur dernier mot. Jeudi, les syndicats CGT, FO, FSU et Solidaires, ainsi que des organisations de jeunesse, appellent à une neuvième mobilisation interprofessionnelle pour réclamer le retrait de la réforme des retraites du gouvernement, dont l’examen a commencé à l’Assemblée. A Paris, le cortège partira à 13h30 de la gare de l’Est pour rejoindre la place de la Nation. «Le soutien de la population au mouvement social s’amplifie, des initiatives unitaires sont prises sur tout le territoire, les journées de grèves et de manifestations du vendredi 24 et du mercredi 29 janvier ont encore rassemblé des centaines de milliers de personnes. C’est la preuve d’un rejet massif des propositions portées par le gouvernement», écrivaient-ils fin janvier, au soir de leur dernière mobilisation. Un rendez-vous qui avait rassemblé des milliers de manifestants, certes moins nombreux qu’au premier jour du mouvement, mais toujours déterminés, selon les centrales.

«Même le Conseil d’Etat nous donne raison»

«Il n’y aura pas de trêve», préviennent les syndicats. «On est convaincus de nos analyses, on va pas dire qu’on laisse tomber maintenant, entonne Yves Veyrier, le secrétaire général de FO. Même le Conseil d’Etat nous donne raison en montrant que le gouvernement ne respecte ni les organisations syndicales ni les institutions de la République.» «Il faut continuer, il y a encore des secteurs à mobiliser et on poursuit notre travail de proximité pour les convaincre de nous rejoindre», explique de son côté Céline Verzeletti, du bureau confédéral de la CGT. Dans les prochains jours, la centrale va imprimer et diffuser un nouveau tract à un million d’exemplaires pour mieux faire connaître ses propositions alternatives sur les retraites.

 Liberation.fr
Publié dans:RETRAITES |on 5 février, 2020 |Pas de commentaires »

La lettre de Laurent Joffrin……………..(05/02/2020)

Libération 05 février 2020
Laurent Joffrin
La lettre politique
de Laurent Joffrin

Démocrates en hiver

Tout un symbole. Alors que le caucus de l’Iowa lance traditionnellement la course à l’investiture démocrate – et permet parfois au futur président (comme pour Obama en 2008) de se détacher du lot, une panne technique difficilement compréhensible a empêché la promulgation des résultats. Il a fallu attendre deux jours pour avoir un résultat à peu près fiable, même s’il ne comptabilise que 71% des votes. Pete Buttigieg l’emporterait d’une courte tête devant Bernie Sanders, Elizabeth Warren serait en troisième position et Joe Biden aurait fait… un bide. Désastreux cafouillage, dont les partisans de Trump font évidemment des gorges chaudes.

Au même moment, le président prononce un triomphal discours sur «l’état de l’Union», après avoir ridiculisé ses adversaires empêtrés dans ce caucus devenu le chaos de l’Iowa. Il devrait aussi sortir à son avantage de la procédure de destitution qui devait le faire trébucher, grâce au vote au canon de la majorité républicaine du Sénat. Indignés par le marchandage éhonté du président, qui a voulu échanger en Ukraine, contre une aide militaire, des informations compromettantes pour Joe Biden, les démocrates lui ont tendu un piège dans lequel ils sont eux-mêmes tombés. Acquitté contre toute raison mais sauvé par sa majorité, Trump pourra plastronner pendant toute la campagne en clamant partout qu’il a été blanchi alors qu’il est noir comme le charbon dont il fait sans cesse l’éloge, en climato-négationniste assumé.

Tout cela ne présage rien de bon. Cette présidence imprévisible, foutraque, ubuesque, garde ses partisans perinde ac cadaver. Ses opposants se divisent tels les Curiaces face à Horace, les uns sont trop verts, les autres chenus à l’envi et le parti n’a pas de stratégie, hésitant toujours entre la ferveur militante d’un Sanders et le centrisme mou d’un Buttigieg ou d’un Biden. L’économie continue de se bien porter, le libéralisme intérieur du président creuse les inégalités, mais continue de créer des emplois qui maintiennent le chômage à un niveau historiquement bas. Les foucades protectionnistes de Trump plaisent à sa base – elles ont même permis de diminuer le déficit commercial avec la Chine. Sa xénophobie permanente consolide son socle électoral. Les sondages du président sont revenus à un étiage plutôt élevé.

Libre-échangistes, multilatéralistes, multiculturalistes, les démocrates ne réussissent toujours pas à rétablir l’ancienne alliance des minorités et des «blue collars» de la classe salariale qui a porté Roosevelt, Kennedy ou Clinton au pouvoir. La gauche et les classes populaires : casse-tête universel qui laisse le champ libre aux populistes. Aux Etats-Unis comme en Europe.

LAURENT JOFFRIN
 
Publié dans:ACTUALITES |on 5 février, 2020 |Pas de commentaires »

Et vive le sport……………………..(05/02/2020)

Logo Francetv info 07H31
ALERTE INFO
Violences sexuelles dans le patinage : pourquoi Roxana Maracineanu ne peut-elle pas limoger Didier Gailhaguet, le président de la fédération ?
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:"AFFAIRES" |on 5 février, 2020 |Pas de commentaires »

LREM titube……………….(04/02/2020)

Circulaire Castaner et projet de loi retraites mis en cause par le Conseil d’Etat, dissidences aux municipales, extension du congé de deuil refusée, liberté de blasphémer… Le gouvernement et la majorité enchaînent les couacs en quelques jours.

  • La République en marche s’embourbe dans les bourdes

«Je vous rassure, ce n’est pas notre stratégie de tout faire foirer.» A l’instar de ce conseiller ministériel, ils sont nombreux dans la majorité à compter les pots cassés ces dix derniers jours. La séquence avait pourtant tout pour renforcer un gouvernement qui venait de surmonter, en décembre, la plus grande grève en France depuis 1968. Après un premier «compromis» trouvé pour la réforme des retraites avec une partie des syndicats, l’exécutif voyait aussi le ciel économique s’éclaircir : baisse record des inscrits à Pôle Emploi depuis 2008, investissements étrangers et nombre d’apprentis en hausse… Sans compter la baisse de l’impôt sur le revenu qui devait sauter aux yeux de 95% des Français à la lecture de leur bulletin de paie de janvier. De quoi permettre de défendre un premier «bilan» de la politique économique d’Emmanuel Macron avant d’ouvrir une nouvelle phase : arrivée du projet de loi retraites au Parlement, propositions sur les fronts annoncés par le chef de l’Etat dans ses discours.

Publié dans:Non classé |on 5 février, 2020 |Pas de commentaires »

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente