Archive pour la catégorie 'ACTUALITES'

La lettre de Laurent Joffrin………..(20/11/2019)

Libération 20 novembre 2019
Laurent Joffrin
La lettrepolitique
de Laurent Joffrin

Interdire Polanski ?

Deux projections de J’accuse, le film de Roman Polanski sur l’affaire Dreyfus, ont été annulées, l’une à Bordeaux, l’autre à Rennes, à la suite de manifestations organisées par des groupes féministes. Hier mardi, la collectivité Est Ensemble, qui regroupe neuf communes de Seine-Saint-Denis, a voulu déprogrammer ce même film, qui devait être projeté dans ses six cinémas publics – avant de changer d’avis. Funestes initiatives.

On comprend la motivation des protestataires. Considérant que le cinéaste est un violeur, les militantes sont choquées de voir son film à l’affiche comme n’importe quel autre, tout comme elles sont indignées des hommages qu’on peut lui rendre ici et là. Argument choc : on ne peut pas séparer l’artiste et l’œuvre. Les turpitudes du créateur ne sauraient être excusées par ses créations, quelle que soit leur qualité, et même si J’accuse est généralement considéré comme un excellent film. Au premier abord, l’argument semble logique. Le cinéaste tourne le film : les deux sont intimement liés. Polanski, lui-même, a souligné cette continuité quand il a suggéré lourdement, dans un entretien, qu’il s’était identifié au personnage de Dreyfus, comme si le sort d’un innocent victime d’une machination à forte connotation raciste pouvait être comparé à sa propre situation. Rappelons que les faits de viol sur une mineure par lui perpétrés, quoique anciens, sont établis. Et qu’il est accusé par plusieurs femmes dont il est difficile, a priori, de penser qu’elles sont toutes des mythomanes. S’il n’y avait pas prescription, Roman Polanski aurait été mis en examen et sommé de s’expliquer devant des juges. Il bénéficie de la présomption d’innocence. Mais il est fortement soupçonné. L’ire féministe est pour le moins compréhensible.

Sauf que… l’artiste et l’œuvre sont liés. Sont-ilsconfondus ? C’est une tout autre affaire. On peut être un sale type et un grand artiste. Cela s’est vu. Imaginons qu’on généralise cette confusion (dans tous les sens du terme). Exeunt les autres œuvres de Polanski, tournées, qui plus est, à l’époque de ses méfaits réels ou supposés : Répulsion, Rosemary’s Baby, Chinatown, Tess, le Pianiste, The Ghost Writer, etc. Elargissons : censurés, tout autant, les films d’Alfred Hitchcock, dont le comportement à l’égard des femmes pose aussi des questions, ou encore ceux de Chaplin, qui n’était pas blanc-bleu. Ou encore, dans le domaine de la pop, les chansons de Michael Jackson, et en littérature la pléiade d’écrivains coupables de collaboration plus ou moins active pendant la guerre : Céline, Léautaud, Drieu La Rochelle, Brasillach et tant d’autres. Anastasie moralisatrice aurait du pain sur la planche…

C’est d’ailleurs le raisonnement tenu en Seine-Saint-Denis. Apprenant que J’accuse était déprogrammé, les directeurs des salles concernées ont répondu avec un certain esprit : «Nous demandons dès à présent à nos élus la liste des cinéastes dont nous n’aurons plus le droit de programmer les films et la définition de leurs critères», avant d’ajouter : «Un comité de vérification de la moralité des artistes programmés est-il prévu, puisque la liberté individuelle des spectateurs n’est pas suffisante ?» Questions pertinentes qui rejoignent l’attitude du public : J’accuse est en tête des entrées de la semaine. Faut-il désigner ces milliers de spectateurs comme des complices de viol ?

A vrai dire, ce n’est pas la censure qui peut édifier. C’est le surcroît d’information. Adèle Haenel avait demandé que la projection du film soit accompagnée d’un débat sur le viol, le machisme, et le sort réservé aux femmes par la domination masculine. Position autrementintelligente. Les élus d’Est Ensemble en ont d’ailleurs convenu. Après s’être entretenu avec les directeurs des cinémas concernés, le président socialiste de la collectivité, Gérard Cosme, est revenu sur sa décision. «Après avoir entendu chacun, en mon âme et conscience, je maintiens la programmation de J’accuse», a-t-il déclaré, tout en demandant que des débats accompagnent le film. «J’estime qu’en programmant le film, a expliqué Annie Thomas, directrice du Trianon à Romainville, je ne cautionne pas tous les violeurs de France.» On ne saurait mieux dire.

LAURENT JOFFRIN
Publié dans:ACTUALITES |on 20 novembre, 2019 |Pas de commentaires »

Sauvez nos hôpitaux…………(20/11/2019)

Logo Francetv info 07H04
ALERTE INFO
Salaires des infirmiers, nombre de lits, niveau de la dette… Neuf graphiques pour comprendre la situation des hôpitaux, avant les annonces d’Edouard Philippe
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:ACTUALITES |on 20 novembre, 2019 |Pas de commentaires »

Gilets jaunes…………………………..(18/11/2019)

Logo Francetv info 13H37
ALERTE INFO
Quelques dizaines de « gilets jaunes » occupent brièvement le premier étage des Galeries Lafayette à Paris pour dénoncer la société de consommation
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:ACTUALITES |on 17 novembre, 2019 |Pas de commentaires »

Gilets jaunes……………………(16/11/2019)

Logo Francetv info 14H25
ALERTE INFO
« Gilets jaunes » : la préfecture de police de Paris annule la manifestation place d’Italie en raison des violences
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:ACTUALITES |on 16 novembre, 2019 |Pas de commentaires »

Gilets jaunes……………..(15/11/2019)

Logo Francetv info 18H09
ALERTE INFO
« Gilets jaunes » : à quoi s’attendre ce week-end pour le premier anniversaire du mouvement ?
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:ACTUALITES |on 15 novembre, 2019 |Pas de commentaires »

La lettre de Laurent Joffrin………………..(13/11/2019)

Libération 13 novembre 2019
Laurent Joffrin
La lettrepolitique
de Laurent Joffrin

Anquetil maillot jaune, Poulidor gilet jaune

On parle ici d’un temps que les moins de 60 ans ne peuvent pas connaître, ou bien seulement par ouï-dire. Dans les rolling-sixties, ces deux rouleurs à bicyclette formaient le grand duo mythique de la France des Trente Glorieuses : Jacques Anquetil et Raymond Poulidor. Les biographes du second, disparu aujourd’hui, le disent tous : Anquetil gagnait les courses, Poulidor gagnait les cœurs. Anquetil était le premier de la classe cycliste, Poulidor l’éternel second. Anquetil était froid, calculateur, élégant, d’une redoutable intelligence tactique, il a gagné cinq Tours de France en sus de multiples trophées. Poulidor était généreux, simple, courageux, moins maîtrisé, sans doute aussi fort que l’autre, mais souvent malchanceux. Iln’ajamais gagné le Tour.

à lire aussi Mort de Raymond Poulidor, la fin d’un cycle

Anquetil triomphait souvent en solitaire, dans les étapes contre la montre où il amassait son capital de secondes qu’il gérait ensuite en investisseur avisé. Poulidor gagnait les étapes devant le peloton, en montagne souvent, caracolant en tête avec superbe, mais il perdait au classement général. Ilremportaitles défaites avec panache. Le public se reconnaissait en Poulidor, coureur glorieux mais finalement battu, comme les Français aiment à se représenter dans l’Histoire, de Vercingétorix à Napoléon. Anquetil était cérébral, ambitieux, dominateur, presque intellectuel : un coureur d’élite. Poulidor était enraciné, paysan et fier de l’être, nanti d’un fort accent régional, candide dans ses mots, modeste dans son maintien : un coureur populaire. Transposons à la France d’aujourd’hui : Anquetil était maillot jaune, Poulidor gilet jaune.

à voir aussi Poulidor, le diapoRaymond

On comprend mieux, si besoin était, les déconvenues du champion Macron, maillot jaune de la politique, et l’effet néfaste de sa rhétorique sur les «premiers de cordée», qui sont les Anquetil du nouveau siècle. Les Français préfèrent les seconds de cordée, voire les derniers. Ni Anquetil ni Poulidor ne faisaient de politique. Ils sont pourtant, à soixante ans de distance, des personnages politiques, des mythes ancrés au fond de la conscience nationale. Quand on n’aime pas Anquetil, on ne peut guère aimer Macron, le calculateur brillant au palmarès impeccable. Fort heureusement, celle qui prit deux fois la place de Poulidor à la présidentielle, Marine Le Pen, est aussi agressive – et somme toute impopulaire – que son prédécesseur en cyclisme était adulé et sympathique.

LAURENT JOFFRIN
Publié dans:ACTUALITES |on 13 novembre, 2019 |Pas de commentaires »

Que du social…………………….(09/11/2019)

Logo Francetv info 10H44
ALERTE INFO
Logement : ce que le nouveau mode de calcul des APL va changer pour les 6,5 millions de bénéficiaires
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:ACTUALITES |on 9 novembre, 2019 |Pas de commentaires »

La lettre de Laurent Joffrin………..(08/11/2019)

Libération 08 novembre 2019
Laurent Joffrin
La lettre politique
de Laurent Joffrin

Comment rater un appel à manifester

Faisonsun rêve. Après l’attaque contre la mosquée de Bayonne, un certain nombre d’organisations antiracistes, ou progressistes, justement indignées par le climat d’hostilité qui se développe dans le pays envers les musulmans et les musulmanes, décident d’organiser une manifestation de solidarité envers ces compatriotes injustement montrés du doigt et souvent discriminés dans leur vie quotidienne. Pour obtenir le soutien le plus large, elles placent le défilé sous l’égide d’associations de défense des droits humains et rédigent un texte d’inspiration universaliste qui stigmatise les discriminations, les violences et tous les actes de racisme antimusulman. Prudemment, elles évitent d’entrer dans des considérations sur les lois de 2004 ou de 2010 sur les signes religieux ostensibles, sachant bien que cette référence ne manquerait pas de diviser ceux qui sont choqués par la situation faite à nos compatriotes de culture musulmane, mais professent des conceptions divergentes en matière de laïcité.

Ainsi, le jour dit, toutes les associations se retrouvent sur un même mot d’ordre : halte à l’insupportable racisme antimusulman qui infeste le débat public depuis des années. Elles mettent ainsi de leur côté toutes les chances de rassembler massivement les partisans d’une République laïque, accueillante et tolérante, sachant que les principes universalistes sont les seuls à même de rassembler tout le monde.

C’eût été trop simple. En lieu et place de cet appel rassembleur (et fictif), on fait signer un manifeste peu clair, dont on ne sait s’il procède d’un calcul ou du simple amateurisme. Il assimile par exemple les textes contre les signes religieux ostensibles à des «lois liberticides» (dixit sur BFM mercredi le Conseil contre l’islamophobie en France, qui figure parmi les initiateurs de la manifestation). Du coup, une partie des leaders qui avaient signé le texte font machine arrière (Ruffin, Jadot, Quatennens), invoquent, qui la consommation de gaufres, qui une lecture trop rapide, pour expliquer leur défaut de vigilance et déclarent qu’ils sont pris ce jour-là par des obligations autrement importantes (match de football, débat avec des associations, etc.). Le PS, tout en condamnant, comme les organisateurs, «la haine» antimusulmane, décide de s’abstenir. On doit même retirer en catastrophe de la liste des signataires un prêcheur qui a fait il y a quelques années des déclarations peu conformes aux valeurs du mouvement #metoo (un éloge du viol conjugal, pour être clair).

Si bien que ces derniers jours, la discussion, au lieu de se concentrer sur l’objet de la manifestation – le sort injuste fait aux musulmans – s’égare dans une discussion âpre et byzantine sur la lettre du texte et l’identité politique de ses rédacteurs. Au passage, la gauche française démontre encore une fois son aptitude à se diviser, y compris sur un sujet – l’antiracisme et le soutien à une minorité maltraitée – qui devrait la réunir sur la base de valeurs républicaines communes.

LAURENT JOFFRIN
 
Publié dans:ACTUALITES |on 8 novembre, 2019 |Pas de commentaires »

Vite, une camomille………………(08/11/2019)

Logo Francetv info 07H54
ALERTE INFO
Réforme des retraites : Macron et Philippe excédés par les propos de Delevoye sur la « clause du grand-père »
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:ACTUALITES |on 8 novembre, 2019 |Pas de commentaires »

Privatisation………………..(07/11/2019)

Logo Francetv info 18H34
ALERTE INFO
Quatre questions sur la privatisation et l’entrée en Bourse de la Française des jeux
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:ACTUALITES |on 7 novembre, 2019 |Pas de commentaires »
12345...7

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente