Archive pour la catégorie '« AFFAIRES »'

Quelle farce…………………………..(07/12/2019)

Logo Francetv info 12H37
ALERTE INFO
Mise en examen de François Bayrou : Emmanuel Macron maintient son « amitié » au président du MoDem et « continuera à échanger avec lui »
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:"AFFAIRES" |on 7 décembre, 2019 |Pas de commentaires »

Belle famille sarkosyste…………….(02/12/2019)

Par L’Obs

Publié le 01 décembre 2019 à 17h27

 du financement libyen de la campagne présidentielle de 2007 rebondit une nouvelle fois. Le site d’information Mediapart dévoile dimanche 1er décembre qu’un proche de Nicolas Sarkozy, Thierry Gaubert, a reçu un virement de près d’un demi-million d’euros en provenance de Libye, un an avant l’élection présidentielle.

Thierry Gaubert est un ancien collaborateur de Nicolas Sarkozy à la mairie de Neuilly et au ministère du Budget, il est aussi proche de son bras droit Brice Hortefeux.

La justice a découvert des mouvements bancaires surprenants sur plusieurs comptes détenus par lui à la banque suisse Pictet. Sur le compte numéro 188512, ouvert aux Bahamas, un versement de 440 000 euros apparaît ainsi le 8 février 2006. La somme est virée dès le lendemain par Thierry Gaubert sur un autre compte, non identifié.

D’où venaitl’argent ? D’une société offshore, Rossfield Limited. « Cette société Rossfield, au cœur de l’affaire Sarkozy-Kadhafi depuis des années, venait d’être créditée une semaine plus tôt, le 31 janvier, par le Trésor public libyen, d’une somme de trois millions d’euros. Rossfield n’est d’ailleurs alimentée que par de l’argent du régime Kadhafi », écrit Mediapart, qui précise : trois millions en janvier 2006, un autre en mai et deux derniers en novembre.

Lire aussi : Sarkozy, Kadhafi et les valises de billets : dans les coulisses de l’affaire libyenne

Par l’intermédiaire de Takieddine

Le site d’information a aussi établi que Rossfield appartient au sulfureux intermédiaire Ziad Takieddine. Joint par Mediapart, Thierry Gaubert a toutefois nié, affirmant que « Rossfield n’est pas du tout M. Takieddine » et qu’il ne s’agissait « pas du tout d’argent libyen ». Contactés par l’AFP, Thierry Gaubert et Ziad Takieddine n’ont pas réagi.

« Le fait qu’un virement parti de la société Rossfield ait été orienté vers un pilier du clan Sarkozy, intime de Brice Hortefeux, constitue un tournant dans l’enquête », commente Mediapart, qui relève aussi que « le virement au profit de Thierry Gaubert est intervenu un mois et demi seulement après une rencontre secrète à Tripoli entre Brice Hortefeux, alors ministre délégué aux collectivités territoriales, et un dignitaire libyen de haut rang, Abdallah Senoussi, beau-frère de Kadhafi et chef du renseignement militaire de la dictature. »

Sarkozy est mis en examen

Après six ans de travail des juges d’instruction, une somme d’indices troublants a donné corps à la thèse d’un financement de la campagne présidentielle victorieuse de Nicolas Sarkozy en 2007 par le régime de Khadafi.

En novembre 2016, Ziad Takieddine, mis en examen, avait affirmé avoir remis entre fin 2006 et début 2007 cinq millions d’euros à Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, et à son directeur de cabinet Claude Guéant.

Lire aussi : Financement libyen : le fils de Kadhafi renouvelle ses accusations contre Sarkozy

Mais aucune preuve matérielle n’a été retrouvée, même si des mouvements de fonds suspects ont conduit à huit mises en examen à ce jour. Nicolas Sarkozy est mis en examen dans cette affaire pour « corruption passive », « financement illicite de campagne électorale » et « recel de détournements de fonds publics ». Avec plusieurs proches, il conteste la validité de cette enquête judiciaire. L’examen de leurs requêtes en nullité doit avoir lieu le 19 mars devant la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris. Brice Hortefeux est placé sous le statut de témoin assisté.

Quant à Thierry Gaubert, il est décidément au cœur de plusieurs scandales puisqu’il est aussi jugé depuis début octobre dans l’affaire Karachi – des contrats d’armement qui alimentent des soupçons de financement occulte de la campagne d’Edouard Balladur en 1995. Le parquet a déjà requis quatre ans de prison, dont deux ans ferme, à son encontre.

L'Obs
Publié dans:"AFFAIRES" |on 2 décembre, 2019 |Pas de commentaires »

Déception………..(25/11/2019)

AFP
Caroline de Haas

VIOLENCES CONJUGALES – “Une déception immense”. Édouard Philippe a annoncé ce lundi 25 novembre les conclusions du Grenelle contre les violences conjugales, en présentant de nombreuses propositions. Parmi elles, une formation obligatoire pour les enseignants sur l’égalité entre les filles et les garçons, la  suppression de l’obligation alimentaire pour les enfants vis-à-vis de leur père qui ont assassiné leur mère ou encore un appel à projets pour que des centres de prise en charge des hommes violents ouvrent dans chaque région.

Des mesures qui n’ont pas convaincu le mouvement #NousToutes et sa porte-parole Caroline de Haas, qui ont fait descendre samedi 50.000 personnes dans les rues de Paris. “La déception est à la hauteur de l’immense mouvement qu’on a créé ces derniers mois et ce week-end. La déception est à la hauteur de l’attente soulevée ces derniers mois”, a-t-elle commencé.

Elle a aussi déploré que le Premier ministre n’ait pas eu un mot pour les nombreuses manifestations du week-end.

Publié dans:"AFFAIRES" |on 25 novembre, 2019 |Pas de commentaires »

Curieux……………………..(16/11/2019)

Logo Francetv info 11H04
ALERTE INFO
Projet d’attentat contre Emmanuel Macron : les deux suspects liés à l’ultradroite ont été mis en examen
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:"AFFAIRES" |on 16 novembre, 2019 |Pas de commentaires »

Gilets jaunes………………………(07/11/2019)

Logo Francetv info 15H43
ALERTE INFO
« Gilets jaunes » : deux policiers renvoyés devant le tribunal correctionnel pour des violences dans le cadre de la manifestation du 1er mai 2019
Publié dans:"AFFAIRES" |on 7 novembre, 2019 |Pas de commentaires »

Les affaires sont les affaires……….(07/11/20169)

Logo Francetv info 09H56
ALERTE INFO
Syrie : le groupe Lafarge n’est plus poursuivi pour « complicité de crimes contre l’humanité », mais reste mis en examen pour « financement du terrorisme »
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:"AFFAIRES" |on 7 novembre, 2019 |Pas de commentaires »

Pas joli joli tout ça……………………………….(17/10/2019)

Logo Francetv info 10H20
ALERTE INFO
Affaire Epstein : une première plainte a été déposée contre le Français Jean-Luc Brunel, ex-agent de mannequins
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:"AFFAIRES" |on 17 octobre, 2019 |Pas de commentaires »

Gilets jaunes acte 48…………….(12/10/2019)

Plusieurs centaines de manifestants défilent dans les rues de Toulouse, samedi 12 octobre 2019. Et pour cause : la Ville rose est la capitale nationale des gilets jaunes, à l’occasion de l’acte 48 du mouvement, débuté il y a près d’un an, le 17 novembre 2018.

Ambiance tendue au centre-ville

Les autorités craignaient des débordements, si bien qu’un imposant dispositif de sécurité a été mis en place par la préfecture de la Haute-Garonne, ce samedi, au centre-ville de Toulouse. La place du Capitole a également été interdite aux manifestants.

Lire aussi : Gilets jaunes. Appel national à Toulouse : à quoi faut-il s’attendre pour l’acte 48, samedi ?

Comme chaque samedi, cette manifestation (non déclarée en préfecture) a débuté aux abords du métro Jean-Jaurès, dans l’hyper centre de Toulouse, aux alentours de 14 heures.

Mais dès le début du rassemblement, des affrontements entre certains individus et les forces de l’ordre ont éclaté au centre-ville, notamment au niveau de la rue Alsace-Lorraine et sur les boulevards situés entre Jeanne d’Arc et Jean-Jaurès, mais aussi au niveau de la rue Bayard. Les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogène mais aussi du canon à eau pour tenter de disperser les manifestants. Un hélicoptère de la gendarmerie est également mobilisé.

ACTU.

Publié dans:"AFFAIRES" |on 12 octobre, 2019 |Pas de commentaires »

Un pote à Jonas……………….(11/10/2019)

hierry Solère, le 4 juillet 2017. MARTIN BUREAU / AFP

Le député des Hauts-de-Seine La République en marche (LRM) Thierry Solère, ex-Les Républicains (LR), a été mis en examen, vendredi 11 octobre par trois juges d’instruction, a rapporté dans un communiqué la procureure de la République de Nanterre.

La mise en examen concerne des infractions de fraude fiscale, détournement de fonds publics par dépositaire de l’autorité publique, recel de violation du secret professionnel, trafic d’influence passif concernant quatre sociétés, recel d’abus de bien sociaux, recel d’abus de confiance, financement illicite de campagnes électorales, portant sur une période comprise entre 2003 et 2017, a-t-elle précisé.

Le député avait été entendu début octobre pendant cinq jours par les juges d’instruction du pôle économique et financier du tribunal de grande instance de Nanterre. Depuis quelques mois, Thierry Solère s’était rapproché de la majorité pour préparer les municipales de 2020 pour LRM. Sollicité par Le Monde vendredi soir, Matignon s’est refusé à tout commentaire.

Lire aussi Soupçons de fraude fiscale : le député Thierry Solère entendu par les juges depuis trois jours

Jean-Jacques Urvoas condamné pour lui avoir transmis des informations

M. Solère, exclu des Républicains en 2017 avant de rejoindre LRM, est soupçonné d’avoir usé de sa position d’élu (comme conseiller général puis député des Hauts-de-Seine) pour favoriser certaines de ces sociétés de conseil afin qu’elles obtiennent des contrats publics. L’embauche de l’épouse d’un ex-dirigeant d’une de ces sociétés en tant qu’assistante parlementaire intéresse en outre les enquêteurs.

Le 1er octobre, l’ancien ministre de la justice socialiste Jean-Jacques Urvoas a été condamné par la cour de justice de la République à un mois de prison avec sursis et 5 000 euros d’amende pour avoir transmis à M. Solère des éléments de l’enquête lorsqu’il était garde des sceaux.

Lire aussi Jean-Jacques Urvoas condamné à un mois de prison avec sursis pour « violation du secret »

L’enquête porte aussi sur des prêts immobiliers consentis à Thierry Solère par un ami promoteur, permettant l’acquisition de plusieurs appartements, revendus ensuite en réalisant de fortes plus-values. Sur ce volet, l’avocat du député, Me Pierre-Olivier Sur, a toujours assuré qu’il tenait à disposition de la justice les documents prouvant la légalité des prêts.

En juillet 2018, Thierry Solère avait été placé en garde à vue, mais était ressorti libre, sans poursuites. En février dernier, le parquet a décidé de confier l’enquête, qui regarde aussi des soupçons de fausses déclarations à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HAPTV), à un juge d’instruction.

Outre Thierry Solère, six personnes physiques et six personnes morales sont visées par les investigations et sont soupçonnés de tout ou partie des infractions, sur une période allant de 2005 à 2017.

 Le Monde
Publié dans:"AFFAIRES" |on 11 octobre, 2019 |Pas de commentaires »

??????????? (11/10/2019)

Logo Francetv info 15H10
ALERTE INFO
Un agent de la DGSE, le service de renseignement extérieur, est mort lors d’un entraînement dans le Loiret
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:"AFFAIRES" |on 11 octobre, 2019 |Pas de commentaires »
12345...128

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente