Archive pour la catégorie '« AFFAIRES »'

Sans commentaire…………………….(19/09/2019)

Logo Francetv info 10H38
ALERTE INFO
Les propriétaires du château de Vaux-le-Vicomte séquestrés et volés, le montant du préjudice financier estimé à deux millions d’euros
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:"AFFAIRES" |on 19 septembre, 2019 |Pas de commentaires »

Gilets jaunes……………………………….(14/09/2019)

Logo Francetv info 17H21
ALERTE INFO
« Gilets jaunes » : des heurts avec les forces de l’ordre à Nantes, 1 800 personnes rassemblées et 26 interpellations, selon la police
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:"AFFAIRES" |on 15 septembre, 2019 |Pas de commentaires »

La lettre de Laurent Joffrin…………..(13/09/2019)

Libération 13 septembre 2019
Laurent Joffrin
La lettre politique
de Laurent Joffrin

Dura lex

Les Balkany possédaient une villa des îles joliment nommée «Pamplemousse». Il faut la rebaptiser : «Citron vert», ou «orange amère» seraient plus adéquats. Patrick Balkany écope de quatre ans ferme pour fraude fiscale avec mandat de dépôt, son épouse de trois ans sans emprisonnement à l’audience, sans doute pour ménager sa santé, atteinte par ces affaires à répétition. On ne rit plus.

C’est un fait que Patrick Balkany et son épouse ont largement attigé. Outre les faits eux-mêmes, accablants et en partie reconnus par les accusés, c’est aussi leur attitude qui reçoit une sanction abrupte. Cyniques, hâbleurs, impudents, les époux Balkany avaient nargué la justice avec une arrogante faconde propre à indisposer le plus indulgent des magistrats. Leur avocat, usant d’un étrange argument, avait tenté de minimiser les pratiques de ses clients en expliquant qu’elles étaient en France un sport national, ce que les contribuables qui sont assez bêtes pour régler leurs impôts apprécieront. Ils paient cher ces écarts.

On ne s’attardera pas plus sur le couple de Levallois durement sanctionné. Le jugement est surtout un avertissement plus général et, peut-être, un tournant. La justice, de toute évidence, entend montrer qu’elle traitera désormais les contrevenants indépendamment de leur notoriété ou de leur pouvoir. Jérôme Cahuzac, lui aussi convaincu de fraude fiscale (alors qu’il était ministre du Budget et qu’il avait spectaculairement menti à la représentation nationale…), avait été condamné à une peine soigneusement ajustée pour lui éviter l’incarcération. Apparemment, cette époque de relative longanimité prend fin. On peut deviner les serrements de fesses subreptices qui étreignent désormais les augustes séants des puissants en délicatesse avec la justice et dont les procès se tiendront dans les mois et les années qui viennent.

Ce tournant concerne aussi une certaine culture longtemps en vigueur dans la classe politique. Personne au sein de la sarkozie, dont les Balkany étaient un ornement baroque, ne pouvait sérieusement ignorer les bizarreries du train de vie des tonitruants Thénardier de Levallois-Perret. Comme d’autres personnages ensuite rattrapés par la patrouille, ils continuaient de plastronner avec éclat au sein de leur mairie et de leur parti, sans que quiconque, apparemment, ne s’en soit inquiété, ni leurs proches, ni leurs amis ou alliés politiques, ni même celui qui était alors président de la République. Peut-être eussent-ils dû prendre quelques précautions…

Pour être complet, cette tolérance envers ceux qui mordent la ligne était aussi le fait des électeurs, qui fustigent à qui mieux mieux la classe politique prise comme un tout, mais reconduisent imperturbablement leur maire ou leur député, quels que soient ses ennuis judiciaires. Ce civisme affiché, sourcilleux en général et oublieux en particulier, tient plus du poujadisme à géométrie variable que de l’exigence républicaine. Malchanceux (peut-être), les Balkany servent dès lors de symbole pour les citoyens soucieux de rectitude publique. Personne parmi les puissants qui jouent avec la loi n’est plus à l’abri. Le couperet tombe tardivement sur des prévenus plus visibles que d’autres. C’est un jugement sévère. Mais c’est surtout un message à la cantonade.

LAURENT JOFFRIN
Publié dans:"AFFAIRES" |on 13 septembre, 2019 |Pas de commentaires »

Enfin !! (12/09/2019)

Logo Francetv info 15H04
ALERTE INFO
Patrick Balkany arrive à la prison de la Santé après sa condamnation à quatre ans de prison ferme
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:"AFFAIRES" |on 13 septembre, 2019 |Pas de commentaires »

Braves gens…………………………….(12/09/2019)

Logo Francetv info 08H06
ALERTE INFO
« J’étais la gouvernante de Marielle de Sarnez » : ce que révèle l’enquête de police sur les assistants parlementaires du MoDem
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:"AFFAIRES" |on 13 septembre, 2019 |Pas de commentaires »

Une paille……………………………….(12/09/2019)

Logo Francetv info 16H31
ALERTE INFO
Fraude fiscale : Google va payer un total de 965 millions d’euros pour clore les poursuites en France
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:"AFFAIRES" |on 12 septembre, 2019 |Pas de commentaires »

La lettre de Laurent Joffrin…………………..(12/09/2019)

Libération 12 septembre 2019
Laurent Joffrin
La lettre politique
de Laurent Joffrin

Ferrand ferré

Richard Ferrand, quoique mis en examen, conservera son poste au perchoir de l’Assemblée. Telle est sa volonté et, comme personne ne peut le contraindre à démissionner, il restera totalement et intégralement perché.

L’homme est présumé innocent, formule sacramentelle qui signifie en fait qu’il est soupçonné par la justice de n’être… pas totalement innocent. Mais ce sont des soupçons. L’association Anticor, dont émane la plainte, l’accuse plus ou moins de malversations. Peut-être est-ce une affaire de cornecul, peut-être a-t-il effectivement franchi la ligne jaune. La justice le dira. Mais il reste.

L’histoire, en fait, illustre la remarquable élasticité de la jurisprudence macronienne en matière d’affaires politico-financières. Les ministres Modem, Marielle de Sarnez, François Bayrou et Sylvie Goulard, également présumés innocents mais touchés par les investigations de la justice, ont démissionné comme un seul homme – ou comme une seule femme – en raison de soupçons pesant sur leur gestion des assistants parlementaires. Mais Ferrand, quoique également ferré par la justice, reste.

François de Rugy, mis en examen par Mediapart, sans cette fois que la justice soit saisie, ni qu’on ait pu démontrer qu’il avait commis des actions illégales, a démissionné. Mais Ferrand reste.

En d’autres temps, Bernard Tapie, Dominique Strauss-Kahn, Thomas Thévenoud (le ministre saisi de phobie administrative) et quelques autres, ont démissionné. Mais Ferrand reste.

Aquilino Morelle, coupable d’addiction aux chaussures bien cirées, étranger à toute affaire judiciaire, a été écarté dans l’heure. Mais Ferrand reste.

Pour justifier cette persistance dans l’être, on invoque la séparation des pouvoirs, la minceur des charges, et, bien sûr, le mantra de la présomption d’innocence, qu’on avait pourtant négligé dans les autres affaires. Comme Ferrand lui-même, d’ailleurs, puisqu’il n’avait pas été le dernier à fustiger – à juste titre – l’acharnement de François Fillon à maintenir sa candidature malgré une mise en examen retentissante. Mais lui reste.

Peut-être la clé de ce mystère réside-t-elle dans la communication de l’Elysée. La présidence a en effet indiqué que Richard Ferrand «gardait toute la confiance du président de la République». Voilà qui résout la question. Quoiqu’en dise la justice, si Macron le souhaite, Ferrand reste.

LAURENT JOFFRIN
Publié dans:"AFFAIRES" |on 12 septembre, 2019 |Pas de commentaires »

En prison aussi ? (12/09/2019)

Logo Francetv info 20H47
ALERTE INFO
Mise en examen de Richard Ferrand : Edouard Philippe lui assure « son amitié réelle » et son « soutien total »
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:"AFFAIRES" |on 12 septembre, 2019 |Pas de commentaires »

La lettre de Laurent Joffrin……………………(11/09/2019)

Libération 11 septembre 2019
Laurent Joffrin
La lettre politique
de Laurent Joffrin

Négocier avec les homophobes ?

Le Graët la boulette. Parlant sur France Info des débordements homophobes dont une minorité de supporteurs du foot est responsable, il dit : «Je n’arrêterais pas les matchs, je suis contre totalement. […] Je vais être tout à fait clair. Le football reçoit tout le monde, toutes les classes sociales. Je suis totalement contre. Je ne veux pas être pris en otage sur l’homophobie. […] C’est une erreur [d’interrompre les matchs]. Mais je ferai arrêter un match pour des cris racistes.»

Etrange casuistique du président de la Fédération française de football : interrompre les matchs pour des insultes racistes, d’accord. Mais pour des insultes homophobes, où va-t-on ? Ainsi comme dans le classement du championnat, il y a une hiérarchie entre les discriminations. «Sale N…», non ; «sale pé…» ça passe. Un fait de match en quelque sorte. On pourrait aussi faire un classement de la c…, où la déclaration de Le Graët serait en bonne place. Pas un mauvais diable, par ailleurs, Le Graët gère plutôt bien sa fédération et il s’était naguère honorablement comporté dans l’affaire OM-VA, intransigeant avec la corruption dans le foot.

A lire aussi Punir les ultras, ou comment marquer un but contre son camp

Les partisans de l’indulgence plaident la tradition footballistique, qui ne s’embarrasse guère de langage soutenu et de raffinement verbal dans le commentaire de tribune. L’ennui, c’est que les insultes homophobes sont prohibées par la loi. Il faudrait donc laisser faire au nom de la coutume, quitte à enfreindre la loi et à humilier la communauté gay. Drôle d’argument.

Saisi de l’affaire, le président de la République a déclaré solennellement qu’il fallait faire preuve «de discernement». Forte parole à coup sûr. S’il avait déclaré qu’il fallait faire preuve «d’aveuglement», il aurait surpris. On ne sait, au demeurant, ce qu’il veut «discerner». Les homophobes au sein d’un groupe de supporteurs braillards, de manière à séparer le bon grain familier de l’ivraie anti-homo ? Mystère. On croit plutôt comprendre que, chez le supporteur, il discerne un électeur, qu’il faut manier avec précaution. Mais il devrait aussi discerner le votant chez l’homosexuel, qui peut lui aussi lui coûter des voix. Il devrait surtout discerner que les deux discriminations sont également condamnables et qu’il n’est pas de mauvaise politique de les réprimer toutes deux à égalité.

A lire aussi «On peut tous sortir gagnants de l’éradication de l’homophobie dans les stades»

En interrompant les matchs ? On peut discuter des moyens. L’arrêt du jeu sanctionne sans discernement tous les spectateurs et casse l’ambiance. Mais comment faire ? Expulser les contrevenants après les avoir discernés ? Malaisé, puisqu’il faudrait dépêcher des pandores parmi les spectateurs, chargés de discerner, comme le Président, les insulteurs et les autres. Une opération de police en plein match ? Ce n’est guère plus simple.

A vrai dire, dans les affaires de hooligans, on avait recouru aussi à des arrêts de matchs ou bien contraint les équipes à jouer à huis clos. Frappés au portefeuille, les clubs avaient alors coopéré volontiers avec les pouvoirs publics pour lutter plus énergiquement contre le hooliganisme. Pourquoi le même remède – efficace de toute évidence – ne serait-il pas appliqué aux insupportables supporteurs auteurs de saillies racistes et homophobes ? Sur ce point, la position de la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, a le mérite de la clarté et contraste avec celle d’Emmanuel Macron et son «discernement», qui consiste à ménager «en même temps» les insulteurs et les insultés, ce qui n’est pas un jugement de Salomon, mais une abstention un peu trouillarde. Il faut négocier, dit-on, discuter, trouver des compromis. Heureux supporteurs de football, mis en position de négocier l’application d’une loi qui dérange certains d’entre eux. C’est la nouvelle ligne macroniste : écouter, débattre, compatir. Avec les homophobes ?

LAURENT JOFFRIN
Publié dans:"AFFAIRES" |on 11 septembre, 2019 |Pas de commentaires »

That is the question………………………(08/09/2019)

Logo Francetv info 10H21
ALERTE INFO
« Est-ce que je suis encore crédible ? » : écolos convaincus, ils racontent leurs dilemmes quotidiens pour respecter leurs principes
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:"AFFAIRES" |on 8 septembre, 2019 |Pas de commentaires »
12345...125

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente