Archive pour la catégorie '« AFFAIRES »'

Honte à vous messieurs………………..(03/09/2019)

FÉMINICIDE – Une centaine de personnes du collectif #NousToutes se sont rassemblées dimanche soir pour dénoncer le « 100e féminicide » de l’année. Une femme a été retrouvée morte à Cagnes sur Mer samedi vraisemblablement « suite à une dispute conjugale ». Son compagnon est en garde à vue.
01 sept. 19:16 – La rédaction de LCI

« Une dispute conjugale » est vraisemblablement à l’origine de la mort d’une femme dont le corps a été découvert sous un tas d’ordures dans une rue de Cagnes-sur-Mer. Ce décès est le 100e féminicide en France depuis le début de l’année 2019 selon le collectif #NousToutes qui a décidé d’organiser un rassemblement à Paris ce dimanche soir àdeux jours du « Grenelle » destiné à lutter contre les violences conjugales.

 

Brandissant des panneaux dédiés à chacune des victimes, les manifestantes  ont rendu hommage aux femmes tuées en égrénant à tour de rôle leurs prénoms:   »Céline, Sarah, Maguy, Clothilde, Eliane, Euphémie… » avant de coller les  pancartes sur le sol.

 

« Nous voulons un milliard, pas un million », ont lancé à l’unisson les  manifestantes, en allusion à leur demande récurrente: « Il nous faudrait un  milliard d’euros pour lutter efficacement contre les violences conjugales, c’est trois fois et demi moins que ce que coûtent chaque année » ces violences,  a assuré à l’AFP Anaïs Leleux, du collectif #NousToutes. « Si la France le décidait aujourd’hui elle pourrait faire reculer de  manière radicale toutes les violences sexistes et sexuelles que cachent les féminicides », a de son côté affirmé à l’AFP Caroline De Haas, autre membre de  #NousToutes, en assurant que « beaucoup de féminicides auraient pu être empêchés  s’il n’y avait pas eu de dysfonctionnements ».

 Dans la nuit de vendredi à samedi 31 août, la police de Cagnes-sur-Mer a reçu un appel pour signaler une « dispute conjugale » se déroulant dans une rue du quartier où a été découvert le corps de cette femme, sous un tas de détritus. « L’hypothèse d’une dispute conjugale est  vraisemblable », a indiqué dimanche une source policière. « Le corps était totalement dissimulé sous des branchages et une couette ».   »La victime, retrouvée habillée, portait d’importantes traces de coups et avait  le visage tuméfié, mais on ignore si ces coups sont à l’origine de son décès.  L’autopsie permettra de nous le dire », a-t-elle poursuivi.

Publié dans:"AFFAIRES" |on 3 septembre, 2019 |Pas de commentaires »

Merci messieurs…………………………….(28/08/2019)

Logo Francetv info 08H00
ALERTE INFO
Ces entreprises qui polluent, ferment et abandonnent tout derrière elles
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:"AFFAIRES" |on 28 août, 2019 |Pas de commentaires »

La lettre de Laurent Joffrin……………………….(27/08/2019)

 
 
 
 
Libération 27 août 2019
Laurent Joffrin
La lettre politique
de Laurent Joffrin

L’arroseur populiste arrosé

C’est entendu, les nationaux-populistes ont le vent en poupe depuis une décennie, portés par le désarroi des classes populaires. Pourtant une vérité émerge depuis quelques mois qui finira bien, on peut l’espérer, par arriver jusqu’au cerveau de leurs électeurs : leur remarquable capacité à se tirer des balles dans le pied et, selon une loi balistique oblique mais vérifiée, dans le dos de leur peuple. Quelques exemples.

En Italie, Matteo Salvini, matamore triomphant il y a encore quelques jours, champion de la rhétorique xénophobe, veut provoquer des élections qui lui permettraient de consacrer dans les urnes sa percée fulgurante dans les sondages. Du coup, les autres partis se ressaisissent. Nécessité faisant loi, voyant que la politique de la Ligue handicape l’économie de la péninsule, que les réquisitoires contre l’Europe tournent à vide, que l’indifférence du gouvernement italien envers les noyades de migrants dans la Méditerranée finit par entacher l’honneur même d’un pays qui a accueilli un nombre considérable de réfugiés, les anciens ennemis du Parti démocrate et de Cinq Etoiles se rabibochent et menacent de se coaliser. Dans ce cas, Salvini se retrouverait hors les murs pour quelques années alors qu’il pensait toucher au but, tandis que d’autres essaieront tant bien que mal de redresser une économie en déroute.

Donald Trump, après avoir déclaré une guerre mondiale du commerce, se rend compte qu’il a peut-être déclenché au passage une récession planétaire. Auquel cas son argument principal de campagne, la bonne santé de l’économie américaine, risque de tomber à l’eau. Par la même occasion, la relative prospérité des ouvriers yankees qu’il est censé défendre pourrait se faner comme une mèche blonde sans teinture.

Boris Johnson, jouant son va-tout sur le «hard Brexit», découvre que les négociations avec l’Europe toujours unie sont plus ardues qu’il ne le pensait. Du coup, la sortie de l’Union sans accord pourrait bien se retourner contre la Grande-Bretagne, qui court le risque d’un chaos aux frontières, d’une paralysie économique et d’un éclatement du royaume. A terme, les Britanniques, peuple résilient, surmonteront à coup sûr l’épreuve. Ce sera au prix d’une libéralisation brutale de l’économie et d’une ouverture encore plus grande à la mondialisation, vieux projet de Johnson et des conservateurs les plus radicaux. Mais perspective qui se situe à l’opposé exact des espoirs des électeurs brexiters, qui voulaient quitter l’Union pour se protéger des tempêtes du grand large et qui se retrouveront encore plus exposés aux vents mauvais de la désindustrialisation et de la concurrence salariale des pays émergents. Ainsi agissent les démagogues : ils s’intitulent hérauts du peuple et ne font que son malheur.

LAURENT JOFFRIN
Publié dans:"AFFAIRES" |on 27 août, 2019 |Pas de commentaires »

Bonne santé…………………………………………(26/08/2019)

Logo Francetv info 11H57
ALERTE INFO
L’article à lire pour comprendre la pénurie de médicaments qui inquiète patients, médecins et pharmaciens
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:"AFFAIRES" |on 26 août, 2019 |Pas de commentaires »

Remember…………………………………….(09/08/2019)

Logo Francetv info 18h59
Alerte info
Attentat de la rue des Rosiers : le 9 août 1982, une opération d’Abou Nidal faisait 6 morts et 22 blessés à Paris
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:"AFFAIRES" |on 9 août, 2019 |Pas de commentaires »

Fallait-il y penser avant……………………………(23/07/2019)

 
5,1 Go (34 %) utilisés sur 15 Go
Dernière activité sur le compte : il y a 2 heures

Détails

 
   
 
Publié dans:"AFFAIRES" |on 23 juillet, 2019 |Pas de commentaires »

Etonnant, non ? (23/07/2019)

Logo Francetv info 11h08
Alerte info
Affaire Rugy : l’enquête du gouvernement valide dans l’ensemble les travaux dans le logement de fonction de l’ex-ministre
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:"AFFAIRES" |on 23 juillet, 2019 |Pas de commentaires »

La lettre de Laurent Joffrin……………………………(22/07/2019)

Libération 16 juillet 2019
Laurent Joffrin
La lettre politique
de Laurent Joffrin

Affaire Rugy : la République et les ors

Ce Rugy est un maladroit, c’est entendu. Se faire servir du homard (qu’il n’aime pas, dit-il) à l’heure des téléphones mobiles qui sont autant d’yeux indiscrets et dont les images circulent par nature sur le Net, c’est une faute politique autant qu’une faute de goût. Une sole aurait suffi. De même, demander des travaux par définition dispendieux dans l’appartement privé du ministère, seraient-ils nécessaires, c’est s’exposer à la rumeur publique. Fautes très évitables, difficiles à comprendre quand la vie de la République est rythmée par les révoltes populaires, dans les urnes ou dans la rue. Et si les enquêtes en cours montrent qu’il a confondu argent public et argent privé, alors qu’il s’en défend, son sort est scellé.

Mais la question va plus loin que le sort d’un ministre vert pâle. Beaucoup de gens savent – les journalistes notamment – que l’hôtel de Lassay est un endroit marqué par le luxe, qu’il soit discret ou ostentatoire. Palais aristocratique bâti dans le goût italien, il offre au visiteur une cuisine raffinée et l’une des meilleures caves de France, constituée à l’origine par le duc de Morny, demi-frère de Napoléon III, descendant par la main gauche de Talleyrand, ministre de l’Intérieur puis président du Corps législatif, spéculateur et jouisseur célèbre en son temps. L’édifice abrite depuis un siècle et demi la résidence du président de l’Assemblée, sans que la chose ait soulevé polémique. Ce président reçoit beaucoup : ses visiteurs sont bien traités.

Faut-il désormais s’en gendarmer ? Question plus complexe qu’il y paraît. Revenant au pouvoir après l’Empire, la République a considéré qu’elle ne pouvait se passer d’apparat. Tout pouvoir a besoin d’une mise en scène. Ainsi les thuriféraires de l’égalité ont investi sans mauvaise conscience les palais parisiens de l’ancienne aristocratie : l’Assemblée nationale au Palais-Bourbon, ancienne demeure de la famille de Condé, qui n’était guère républicaine ; le Président à l’Elysée, naguère propriété de la marquise de Pompadour puis du prince Murat ; les ministères dans les hôtels particuliers du Faubourg Saint-Germain ; le Sénat au Palais du Luxembourg, etc. Napoléon installa les préfets dans des demeures imposantes, considérant que le représentant de l’Etat dans les départements devait soutenir le train de vie des grandes familles locales. Ils y sont toujours.

Mœurs anciennes ? Pas tout à fait. François Mitterrand porté au pouvoir par l’Union de la Gauche conserva les rituels monarchiques de la Ve. Recevant les grands de ce monde, il écarta l’idée de les convier dans d’anciennes usines réhabilitées et choisit délibérément le château de Versailles pour son premier sommet international. La France socialiste, disait-il, doit impressionner autant que celle du Général ou de Giscard. Emmanuel Macron pense comme lui.

On dira que les démocraties scandinaves contraignent leurs gouvernements à un maintien sobre et à des demeures modestes. De même le Premier ministre britannique loge au 10 Downing Street dans un appartement cossu mais exigu. C’est oublier que ces pays sont des monarchies. Les gouvernants sont modestement traités. Mais le faste demeure, réservé aux familles royales qui règnent encore aujourd’hui sur ces nations qu’on dit austères.

Ayant coupé la tête du Roi, la République a hérité des deux fonctions du Prince : l’incarnation symbolique et l’exercice de la responsabilité. Elle a donc fusionné apparat et efficacité. On peut rêver d’un pouvoir sans faste, entièrement dédié à sa tâche, sans symboles ni dorures. Après tout, Robespierre habitait chez le menuisier Duplay. Mais l’Incorruptible a laissé dans la mémoire française un souvenir, disons, mélangé. Ni en Suède, ni au Danemark, ni en Grande-Bretagne, le peuple ne demande l’abolition de la monarchie, alors même que ces monarques, à la différence des ministres, ne font à peu près rien tout en vivant comme des nababs.

Mieux réguler l’usage des palais officiels par les élus, surveiller de plus près leurs dépenses ? A coup sûr. Mais exiger un régime de moines-soldats ? Hum… De la dénonciation générale et systématique des élus au poujadisme, il n’y a qu’un pas. Faut-il faire déménager l’Assemblée, transformer le Palais-Bourbon en musée et loger les députés dans un immeuble impersonnel et fonctionnel ? Mettre le président de la République dans un bureau de comptable ? Les Savonarole de la presse y seraient sans doute favorables. Constatons que personne ne le demande.

LAURENT JOFFRIN
Publié dans:"AFFAIRES" |on 22 juillet, 2019 |Pas de commentaires »

A nos frais bien entendu…………………..(22/07/2019)

Logo Francetv info 12h03
Alerte info
Quand Emmanuel Macron recevait le Tout-Paris à Bercy pour se constituer un carnet d’adresses
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:"AFFAIRES" |on 22 juillet, 2019 |Pas de commentaires »

Cette « chère » Mme Trogneux……………………..(19/07/2019)

Emmanuel et Brigitte Macron à l’Elysée le 8 octobre 2018.

ÉLYSÉE – 280.000 euros. C’est le budget officiel alloué en 2018 à Brigitte Macron. Dans son rapport annuel sur le budget de la présidence, publié ce jeudi 18 juillet, la Cour des comptes détaille les dépenses de la Première dame dont le rôle et les moyens avaient été pour la première fois clarifiés via une “charte de transparence” après l’élection d’Emmanuel Macron.

Ce montant correspond à la rémunération de son équipe de quatre personnes: deux conseillers (directeur et chef de cabinet) et deux secrétaires. “Les conseillers préparent les rendez-vous de Brigitte Macron. Des personnalités
internationales peuvent être reçues à la demande de la cellule diplomatique de la Présidence. Ils travaillent également à la préparation d’événements de la Première dame ou de déplacements communs avec le président de la République comme le Noël de l’Élysée ou les dîners d’État”, décrit la Cour.

Une assistante est aussi chargée de la “vie sociale” de l’Élysée comme la gestion des cadeaux de la Présidence ou les invitations aux déjeuners et dîners avec le Président.

Mais ce budget n’est pas le “coût” véritable de Brigitte Macron. Il ne prend pas en compte ses déplacements en France ou ses voyages à l’étranger, affectés à d’autres budgets. En 2018, elle a effectué 15 voyages officiels à l’étranger aux côtés du président. Par exemple lors de sa visite d’État aux États-Unis en avril ou encore pour la finale de la coupe du monde en juillet en Russie.

HUFF

Publié dans:"AFFAIRES" |on 19 juillet, 2019 |Pas de commentaires »
12345...125

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente