Archive pour la catégorie 'ELECTIONS'

franceinfo communique…………………………(16/02/2017)

Logo Francetv info

  17h00
Alerte info
CARTE. Présidentielle : découvrez qui arrive en tête des intentions de vote dans votre régionL’élection présidentielle se transformera-t-elle en duel entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron ? A un peu plus de deux mois du premier tour, les choses sont évidemment très loin d’être faites. Mais si François Fillon décroche, plombé par les affaires, la patronne du Front national fait la course en tête dans neuf régions de France métropolitaine, selon un sondage réalisé par Ipsos Sopra-Steria et le Cevipof pour les antennes régionales de France 3, diffusé jeudi 16 février. Le leader d’En Marche ! est en tête des intentions de vote dans trois autres régions.
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:ELECTIONS |on 16 février, 2017 |Pas de commentaires »

franceinfo……………………………….(10/02/2017)

Logo Francetv info

10 février 2017
Drapeau français Elections 2017
Les #5 infos de la présidentielle aujourd’hui
Fillon chute encore dans les sondages, Le Foll se rapproche d’Hamon, Poutou confiant
Fillon chute encore dans les sondages, Le Foll se rapproche d'Hamon, Poutou confiant
Grands discours, petites phrases, propositions-chocs ou anecdotes… Chaque jour, jusqu’au 7 mai 2017, date du second tour de l’élection présidentielle, franceinfo résume ce qu’il ne faut pas rater de l’actualité de la campagne. Voici l’essentiel à retenir de ce vendredi 10 février.

#1 Pour 7 Français sur 10, Fillon doit renoncer

La chute s’accélère pour François Fillon. Selon un sondage Odoxa pour franceinfo publié aujourd’hui, 70% des personnes interrogées demandent au candidat de la droite de renoncer à se présenter à l’élection présidentielle. Ils sont 79% à ne pas avoir été convaincus par ses explications, lors de sa conférence de presse organisée lundi. Les sympathisants de droite ne font d’ailleurs pas exception (61%). Pire, les trois-quarts des Français (74%) et la moitié des sympathisants de droite (53%) ont désormais une « mauvaise opinion » de l’ancien Premier ministre.

Hier, un sondage Harris Interactive pour France Télévisions donnait le candidat de la droite éliminé dès le premier tour de la présidentielle, s’il avait lieu dimanche prochain.

#2 Le Foll est prêt à voter Hamon, mais sous conditions

D’accord pour soutenir Benoît Hamon dans la campagne présidentielle, mais pas à n’importe quel prix. Sur France 2, ce matin, Stéphane Le Foll invite le candidat de la gauche à prendre davantage en compte le « contexte politique » lié à la montée de l’extrême droite. « Je suis prêt à faire en sorte d’aider le candidat sorti de cette primaire parce que je ne suis pas là pour mettre des bâtons dans les roues et je suis respectueux », a déclaré le porte-parole du gouvernement, qui fera un choix « le moment venu ».

#3 Lagarde a un conseil pour Fillon

Jean-Christophe Lagarde continue de soutenir François Fillon parce qu’il pense qu’il « a respecté la loi ». Pour autant, le président de l’UDI a tenu à lui adresser un conseil, ce matin sur franceinfo. « Moi, je serais lui, je prendrais un engagement devant les Français : je dirais que, si je suis élu président de la République, je ne ferai pas jouer mon immunité présidentielle. »

#4 Le porte-parole de Mélenchon s’en prend à Hamon

Alexis Corbière n’a pas épargné Benoît Hamon, ce matin, sur LCI. Le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon a dénoncé son « arrogance ». Le vainqueur de la primaire de la gauche n’aurait toujours pas appelé le candidat de la France insoumise. « Ça fait pratiquement quinze jours. Il a jugé d’abord plus important d’aller voir Cazeneuve et Hollande. Il est pris dans des contradictions, il a cru que la dynamique de sa victoire l’amenait à nous étouffer, à avoir une forme d’arrogance. Je crois qu’il a tort », assure-t-il.

#5 Poutou a la moitié de ses signatures

Déjà candidat en 2012, Philippe Poutou semble confiant cette fois encore. « On est à la moitié des signatures, cela s’accélère heureusement… », a expliqué le porte-parole du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) sur LCI. La date limite d’envoi des 500 parrainages par les élus, nécessaires pour se présenter à la présidentielle, est fixée au 17 mars 2017.

Suivez-nous

Publié dans:ELECTIONS |on 10 février, 2017 |Pas de commentaires »

Francetv info…………………………………(09/02/2017)

Logo Francetv info

09 février 2017
Drapeau français Elections 2017
Les #5 infos de la présidentielle aujourd’hui
Fillon distancé dans les sondages, Hamon pas assez rapide pour Jadot, l’affaire Théo entre dans la campagne
Fillon distancé dans les sondages, Hamon pas assez rapide pour Jadot, l'affaire Théo entre dans la campagne

Grands discours, petites phrases, propositions-chocs ou anecdotes… Chaque jour, jusqu’au 7 mai 2017, date du second tour de l’élection présidentielle, franceinfo résume ce qu’il ne faut pas rater de l’actualité de la campagne. Voici l’essentiel à retenir de ce jeudi 9 février.

#1 Fillon distancé dans les sondages

Les choses sont évidemment très loin d’être faites. Mais si le premier tour de la présidentielle avait lieu dimanche prochain, François Fillon ne recueillerait que 19% des voix, selon un sondage Harris Interactive pour France Télévisions, publié aujourd’hui. L’ancien Premier ministre est distancé par Marine Le Pen (24%) et par Emmanuel Macron (21%). Derrière, Benoît Hamon recueille 14% des intentions de vote, devant Jean-Luc Mélenchon (12%). François Bayrou, s’il était candidat, obtiendrait 5% des voix. Emmanuel Macron et Marine Le Pen seraient donc qualifiés pour le second tour.

Hier, un sondage Elabe réalisé pour BFMTV et L’Express reléguait aussi François Fillon au troisième rang des intentions de vote pour la présidentielle, derrière là encore Marine Le Pen et Emmanuel Macron.

#2 Duflot lance un appel à Mélenchon

L’ancienne ministre Cécile Duflot, battue à la primaire écologiste, a une nouvelle fois appelé au rassemblement ce matin, sur RTL. Elle estime que « des convergences existent » entre Benoît Hamon et Yannick Jadot, et que « Jean-Luc Mélenchon doit participer aussi à cette discussion ». Elle a aussi fait un point sur l’état des parrainages du candidat écologiste. Selon elle, Yannick Jadot aurait déjà obtenu « un peu plus de 400 parrainages ».

#3 Jadot veut qu’Hamon accélère

De son côté, le candidat écologiste Yannick Jadot trouve que les discussions avec Benoît Hamon « n’avancent pas assez vite ». Sur RFI, il a confirmé que son équipe et celle du candidat PS « discutent régulièrement » et qu’il y aura d’ailleurs ce week-end « une première réunion sur le projet ». Simplement, prévient l’écologiste, « il ne faut pas qu’on se prépare pour 2022. Il y a eu une dynamique autour de sa candidature, et sa candidature n’est certainement pas le fait de rejoindre un Parti socialiste usé dans un vieux bus diesel ».

 

#4 Les candidats à la présidentielle s’emparent de l’affaire Théo

Après François Fillon, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon, c’est Emmanuel Macron qui a réagi à la violente interpellation de Théo par des policiers, le 2 février, à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Dans une tribune publiée sur sa page Facebook, le candidat En Marche ! estime que « l’autorité des forces de l’ordre n’est jamais acquise : elle se conquiert au quotidien ». Il rend également hommage à Théo et à son entourage, qui « font preuve d’un formidable sang-froid. Depuis plusieurs jours, ce sont eux qui incarnent la responsabilité. Ce sont eux qui refusent l’escalade de la violence ».

#5 Le Pen en une d’un hebdomadaire britannique

Comme au mois d’octobre dernier, le magazine conservateur britannique The Spectator a choisi de consacrer sa couverture de la semaine à Marine Le Pen. La dernière fois, il avait donné à la candidate FN des allures de Marianne, et le titre prédisait « la victoire de Le Pen ». Cette fois, elle apparaît avec un drapeau français à la main, sous le titre : « Le grand effondrement de la France ».

Publié dans:ELECTIONS |on 9 février, 2017 |Pas de commentaires »

Ce qu’il faut savoir…………………………….(02/02/2017)

Logo Francetv info 02 février 2017
Drapeau français Elections 2017
Les #5 infos de la présidentielle aujourd’hui
La vidéo qui accable Fillon, la droite se cherche un plan B, la popularité de Hamon décolle…
la vidéo qui accable Fillon, la droite se cherche un plan B, la popularité de Hamon décolle...
Grands discours, petites phrases, propositions-chocs ou anecdotes… Chaque jour, jusqu’au 7 mai 2017, date du second tour de l’élection présidentielle, franceinfo résume ce qu’il ne faut pas rater de l’actualité de la campagne. Voici l’essentiel à retenir de ce jeudi 2 février.

#1 Quand Penelope Fillon disait n’avoir « jamais été l’assistante » de son mari

La phrase est dévastatrice pour la défense de François Fillon. « Je n’ai jamais été son assistante, ou quoi que ce soit de ce genre-là. » Ces propos, Penelope Fillon les a tenus lors d’une interview au journal britannique Sunday Telegraph en 2007. Le magazine « Envoyé Spécial », de France 2, a mis la main sur la vidéo et en diffusera des extraits ce soir. Cette déclaration ne fait pas les affaires de l’ancien Premier ministre, qui s’échine à démontrer que l’emploi de son épouse comme assistante parlementaire n’était pas fictif.

#2 La droite se cherche déjà un nouveau candidat

Quel plan B pour la droite ? Malgré la tribune de soutien à François Fillon cosignée par 17 poids lourds des Républicains et de l’UDI dans Le Figaro, on s’active en coulisses pour trouver un candidat de substitution. Le député Philippe Gosselin prépare ainsi une tribune proposant Alain Juppé comme recours, tandis qu’un autre, Georges Fenech, fait tourner une pétition pour demander un nouveau candidat. Selon des proches de Nicolas Sarkozy cités par Le Figaro, l’ancien président n’aurait d’ailleurs « pas fait le deuil de son retour »

#3 Le micro-parti de Fillon récupère les dons de la campagne présidentielle

Les dons adressés à François Fillon pour sa campagne présidentielle sont versés à son micro-parti, Force républicaine, et non aux Républicains, révèle Mediapart. En utilisant le bulletin du site Fillon2017.fr, les internautes sont en effet invités à adresser leur chèque à l’AFFR., l’Association de financement de Force républicaine. Une situation qui agace le trésorier des Républicains, le sarkozyste Daniel Fasquelle, et qui pourrait encore attiser les tensions à droite, en pleine affaire Penelope Fillon.

#4 Marine Le Pen veut taxer les contrats de travail des étrangers

Les contrats de travail des étrangers seront plus taxés que les autres si Marine Le Pen arrive au pouvoir. « Nous appliquerons la priorité nationale à l’emploi par l’intermédiaire d’une taxe additionnelle sur tout nouveau contrat d’employé étranger. Cette recette sera versée à l’indemnisation des chômeurs », explique la présidente du Front national dans une longue interview au Monde.

#5 Benoît Hamon est le politique préféré des Français, selon un sondage

Sa victoire à la primaire de la gauche booste sa popularité. Selon un sondage YouGov pour le Huffington Post et i-Télé, Benoît Hamon est la personnalité politique suscitant le plus « d’opinions positives » (28%) auprès des Français. Il détrône de justesse un autre candidat à la présidentielle, Emmanuel Macron.

Publié dans:ELECTIONS |on 2 février, 2017 |Pas de commentaires »

Primaires……………………(29/01/2017)

Logo Francetv info 18h00
Alerte info
Primaire de la gauche : 1 306 852 personnes ont voté à 17 heures sur 75% des bureaux, le PS annonce toujours une participation en forte hausse. Suivez notre directL’heure du choix décisif est arrivée. Les Français partageant les valeurs de la gauche sont invités à se rendre aux urnes, dimanche 29 janvier, pour décider qui, de Benoît Hamon ou de Manuel Valls, sera le candidat du PS et de ses alliés à l’élection présidentielle. A 17 heures, 1 306 852 personnes ont voté, sur 75% des bureaux de vote, un chiffre en forte hausse par rapport au premier tour, d’après Christophe Borgel, président du Comité d’organisation de la primaire de la gauche. Vote, résultats, réactions… Toute la journée, suivez ce second tour de la primaire de la gauche en direct sur franceinfo.
Publié dans:ELECTIONS |on 29 janvier, 2017 |Pas de commentaires »

Primaires…………………………………….(29/01/2017)

Logo Francetv info 13h24
Alerte info
Primaire de la gauche : 567 563 personnes ont voté à la mi-journée sur 75% des bureaux, le PS annonce une « forte hausse » de la participation. Suivez notre directL’heure du choix décisif est arrivée. Les Français partageant les valeurs de la gauche sont invités à se rendre aux urnes, dimanche 29 janvier, pour décider qui, de Benoît Hamon ou de Manuel Valls, sera le candidat du PS et de ses alliés à l’élection présidentielle. A la mi-journée, 567 563 personnes ont voté, sur 75% des bureaux de vote, un chiffre en « forte hausse » par rapport au premier tour, d’après Christophe Borgel, président du Comité d’organisation de la primaire de la gauche.
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:ELECTIONS |on 29 janvier, 2017 |Pas de commentaires »

Elections………………….(05/01/2017)

Logo Francetv info 07h00
Alerte info
Primaire de la gauche : Valls fait la course en tête, Montebourg et Hamon au coude-à-coude, selon un sondage Harris Interactive pour France Télévisions« Je ne suis pas favori, je suis outsider », assurait Manuel Valls avant les vacances de Noël. Les enquêtes d’opinion semblent pourtant bel et bien indiquer le contraire. A deux semaines et demi du premier tour de la primaire de la gauche, l’ancien Premier ministre se classe en tête des intentions de vote, au premier comme au second tour, selon un sondage Harris Interactive pour France Télévisions publié jeudi 5 janvier.
Publié dans:ELECTIONS |on 5 janvier, 2017 |Pas de commentaires »

Elections…………………….(04/01/2017)

04 janvier 2017

Drapeau français Elections 2017
Les #5 infos de la présidentielle aujourd’hui
Fillon se dit « gaulliste et chrétien », Royal et Le Foll restent neutres, Mélenchon se réjouirait de traiter avec Trump
Fillon se dit "gaulliste et chrétien", Royal et Le Foll restent neutres, Mélenchon se réjouirait de traiter avec Trump
Grands discours, petites phrases, propositions-chocs ou anecdotes… Chaque jour, jusqu’au 7 mai 2017, date du second tour de l’élection présidentielle, franceinfo résume ce qu’il ne faut pas rater de l’actualité de la campagne. Voici l’essentiel à retenir de ce mercredi 4 janvier.

#1 Sur la Sécu, Fillon se dit « gaulliste et chrétien »

Après un mois de décembre de disette médiatique, François Fillon reprend sa campagne. Invité mardi soir du JT de TF1, le vainqueur de la primaire de la droite a de nouveau été interrogé sur ses propositions concernant la Sécurité sociale, jugées par certains trop radicales, y compris dans son propre camp. « Je ne change pas de programme, je réformerai la Sécurité sociale », a d’abord affirmé le candidat, ajoutant avoir été « caricaturé de manière scandaleuse ». « Je suis gaulliste et de surcroît je suis chrétien, cela veut dire que je ne prendrai jamais une décision qui sera contraire au respect de la dignité humaine, au respect de la personne, de la solidarité », a assuré François Fillon.

#2 Royal et Le Foll n’ont pas encore fait leur choix pour la primaire

« Je ne ferai pas de choix jusqu’au premier tour » de la primaire de la gauche, prévient mercredi matin le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, invité de franceinfo. Ce proche de François Hollande semble procéder par élimination : il indique qu’il exclut de voter pour Arnaud Montebourg et Benoît Hamon. Quant à Ségolène Royal, invitée de France 2, elle ne sait pas non plus pour qui voter, en tout cas « pas encore« . La ministre de l’Environnement précise qu’elle « jugerait la cohérence entre le discours et les actes », rappelant au passage son différend avec l’ex-Premier ministre Manuel Valls sur le dossier des boues rouges.

#3 La fille de Mitterrand vote Peillon

Mazarine Pingeot, la fille de François Mitterrand, a fait son choix : elle soutient Vincent Peillon. « D’abord, c’est un professeur de philosophie (…) Ça veut dire qu’il a une hauteur de vue », justifie-t-elle, en annonçant sa décision mercredi matin sur Europe 1. « Et puis j’ai confiance, je trouve qu’il a un discours, notamment sur la laïcité, qui est très clair. J’ai envie de le suivre », ajoute la romancière qui précise qu’elle se rangera « évidemment derrière celui qui sera élu » à l’issue de la primaire de la gauche. Petit détail : son compagnon, Didier Le Bret, figure dans le staff de l’ancien ministre de l’Education nationale, comme le note L’Express.

#4 Selon Valls, Hollande soutient… Valls

D’après Le Canard enchaîné, François Hollande et Manuel Valls sont en froid et ne s’adressent plus la parole. Faux, réplique l’ancien Premier ministre mercredi matin sur RTL. « Nous nous sommes parlés il y a quelques jours pour nous souhaiter la bonne année », affirme Manuel Valls. Et le candidat à la primaire explique implicitement bénéficier du soutien du chef de l’Etat : « Ne pensez pas un seul instant que François Hollande ne suit pas cette primaire avec intérêt et qu’il ne souhaite pas la victoire de celui qui a assumé les responsabilités du pouvoir, qui assume le bilan et qui ouvre d’autres choix. »

#5 Mélenchon se réjouirait de traiter avec Trump

Que pense Jean-Luc Mélenchon, chantre du protectionnisme à la française, de Donald Trump, président élu américain qui a promis de s’attaquer au libre-échange ? « Je me réjouirais de traiter avec Trump. Il se place du côté des Américains, et moi je me placerais du côté des Français », déclare le candidat de la France insoumise, mercredi sur France Inter. « En quelques jours, nous réglerions les questions du Tafta [accord de libre-échange entre l'Union europénne et les Etats-Unis] et du Ceta [accord de libre-échange entre l’Union europénne et le Canada] », promet Jean-Luc MELECHON.

Publié dans:ELECTIONS |on 4 janvier, 2017 |Pas de commentaires »

Rafale………………………….(23/09/2016)

Logo Francetv info 09H14
ALERTE INFO
La France et l’Inde signent l’achat de 36 avions de combat Rafale par New DelhiC’est fait : la France et l’Inde ont signé, vendredi 23 septembre, l’achat de 36 avions de combat Rafale par New Delhi, a constaté France 2 sur place. Il s’agit d’un contrat historique pour Dassault Aviation.
Publié dans:ELECTIONS |on 23 septembre, 2016 |Pas de commentaires »

Sondages……………………………..(04/05/2016)

Sondages : la cote de Hollande et Valls frémit, les 18-25 ans leur tournent le dos
J.Cl. | 04 Mai 2016, 07h46 | MAJ : 04 Mai 2016, 12h13
RÉAGIR

41
François Hollande et Manuel Valls, le 9 mars dernier à l'Elysée. 
François Hollande et Manuel Valls, le 9 mars dernier à l’Elysée.  (LP/Frédéric Dugit)

Cet infime frémissement devrait faire sourire l’entourage de François Hollande, au lendemain de ce qui est considéré comme son premier discours de campagne.

La cote de popularité du Président de la République a augmenté de 3 points en un mois et s’établit à 16%, selon un sondage de YouGov France (1) pour le Huffington Post et iTélé publié ce mercredi.

François Hollande progresse dans toutes les franges de l’opinion, sauf au sein de son propre parti politique. A droite, il enregistre une hausse de 5 points chez les sympathisants frontistes (7% d’avis favorables) et une hausse d’1 point auprès des sympathisants du parti Les Républicains (6% d’avis favorables).

A gauche, le bilan est plus mitigé avec une hausse de 3 points auprès des sympathisants du Front de Gauche (21% d’avis favorables) mais aussi une baisse de 2 points au parti socialiste (40% d’avis favorables).

Le Premier ministre Manuel Valls connaît lui aussi un léger mieux dans l’opinion. Avec 22% d’opinions favorables, Manuel Valls regagne pour la première fois des points, deux, depuis décembre 2015.

Selon ce sondage, les trois principales préoccupations des Français sont « le chômage et l’emploi » (33%), devant « l’immigration » (14%) tout comme « la protection sociale » (14%).

L’Elysée s’attachera d’avantage à cette enquête d’opinion qu’au baromètre TNS-Sofres-One point (2) pour le Figaro magazine. Avec 13% de cote de confiance, en baisse de deux points en un mois, François Hollande retrouve son plus bas niveau depuis l’automne 2014, avec un total de 84% (+1) des Français qui ne lui font «pas confiance» pour résoudre les problèmes de la France.

En baisse de un point à 26%, Manuel Valls limite les dégâts, mais le Premier ministre atteint également son plus bas niveau dans ce baromètre depuis son entrée en fonction en avril 2014. 70% (+1) des personnes interrogées ne lui font pas confiance.

27%  des 18-25 ans prêts à voter Le Pen au premier tour

Mais si l’exécutif remonte un peu dans le cœur des Français, il ne peut plus compter sur les jeunes, pourtant présentés comme la priorité du candidat Hollande lors de son élection en 2012. Selon le quatrième baromètre de l’Ifop (2) pour l’association Anacej, les 18-25 ans, à un an de la présidentielle, sont prêts à placer en tête… Marine Le Pen.

La présidente du Front national engrangerait 27% de leurs suffrages au premier tour, devant Nicolas Sarkozy (21%), Jean-Luc Mélenchon (17%). Les gestes consentis aux étudiants pour enrayer leur mobilisation contre la loi Travail et apaiser Nuit Debout n’y ont rien fait, le président de la République sortant arriverait en 4e position, avec 13% des voix. Si Alain Juppé était candidat, lui ferait jeu égal, à 29%, avec Marine Le Pen, mais François Hollande serait encore derrière Mélenchon.

Même scénario si Manuel Valls était le candidat du Parti socialiste : le Premier ministre serait derrière Marine Le Pen, Nicolas Sarkozy ou Alain Juppé et Jean-Luc Mélenchon.

Au deuxième tour, en revanche, et quel que soit son adversaire, Marine Le Pen ne serait pas élue par les jeunes.

(1) Sondage réalisé par internet les 27 et 29 avril auprès de 1013 personnes de 18 ans et plus.
(2) Enquête réalisée en face à face du 26 au 30 avril après de 1 000 personnes de 18 ans et plus.
(3) Sondage réalisé par questionnaire en ligne du 12 au 21 avril auprès de 1 202 personnes de 18 à 25 ans.

Le Parisien.fr

Publié dans:ELECTIONS, SONDAGES |on 4 mai, 2016 |Pas de commentaires »
12

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente