Archive pour la catégorie 'HOMMAGE'

RIP Messieurs……………..(26/11/2019)

« Barkhane », G5 Sahel, Minusma : le point sur les opérations militaires internationales au Sahel

La zone, qui couvre une zone vaste comme l’Europe et traverse cinq pays, est en proie depuis des années à la menace de groupes djihadistes.

Publié aujourd’hui à 12h57, mis à jour à 14h07

Temps de Lecture 2 min.

Un soldat de l’opération « Barkhane » à Gao, dans le nord du Mali, en 2017. <img src= »https://img.lemde.fr/2019/11/26/0/0/4134/2751/688/0/60/0/e2730da_465e87bdbf7c4c3793ca811bb7095947-465e87bdbf7c4c3793ca811bb7095947-0.jpg »>
Un soldat de l’opération « Barkhane » à Gao, dans le nord du Mali, en 2017. Christophe Petit Tesson / AP

Un accident d’hélicoptères au Mali, lundi 25 novembre, a causé la mort de 13 militaires de la force « Barkhane ». Il s’agit de l’événement le plus meurtrier pour la mission française depuis son déploiement au Mali en 2013. Le Sahel, zone particulièrement instable, est le théâtre de nombreuses opérations militaires.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Au Sahel, l’action militaire contre les djihadistes montre ses limites
  • L’armée française au Sahel, de « Serval » à « Barkhane »

Le 11 janvier 2013, la France lance l’opération « Serval » avec 1 700 soldats, des avions et des hélicoptères pour arrêter la progression de colonnes djihadistes qui contrôlent le nord du Mali, et soutenir les troupes du pays face à la menace d’une offensive vers la capitale, Bamako.

Le 1er août 2014, cette mission est remplacée par l’opération « Barkhane » et étendue à l’ensemble de la bande sahélo-saharienne, une zone vaste comme l’Europe. Cinq pays sont concernés : Mali, Mauritanie, Niger, Burkina Faso et Tchad.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Au cœur de la guerre antiterroriste avec les soldats de la force « Barkhane »

L’opération porte le nom d’une dune prenant la forme d’un croissant sous l’effet du vent. Elle est actuellement la plus importante opération extérieure de l’armée française, avec environ 4 500 militaires déployés. Depuis 2013, quarante et un soldats ont été tués dans la région du Sahel.

  • Le G5 Sahel, la coopération des pays de la région

En novembre 2015, les dirigeants de l’organisation G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Niger, Burkina Faso et Tchad) réunis en sommet décident de créer une force conjointe pour lutter contre les groupes djihadistes qui essaiment dans la région.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi En cinq ans, le G5 Sahel a échoué à faire ses preuves

Face à la dégradation de la situation dans le centre du Mali, limitrophe du Burkina Faso et du Niger, gagnés à leur tour par les violences, ils réactivent le projet en 2017. Le président français Emmanuel Macron a apporté son soutien à cette initiative, Paris y voyant un possible modèle de prise en main par les Etats africains de leur sécurité.

Mais la mise en œuvre est marquée par des problèmes de financement et d’organisation. Se posent aussi les cas d’accusations de violations des droits de l’homme par les troupes de la force conjointe.

  • La Minusma, une des missions les plus importantes de l’ONU

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma), elle, s’est déployée à partir du 1er juillet 2013, à la suite de la Mission internationale de soutien au Mali (Misma) formée par la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao).

Lire aussi Le Mali demande une « présence accrue » de casques bleus dans le centre du pays

Avec un effectif d’environ 13 000 casques bleus, la Minusma est l’une des missions les plus importantes des Nations unies. Régulièrement attaquée, elle a payé un lourd tribut : plus de 200 soldats sont morts depuis sa mise en place, dont plus d’une centaine dans des actions hostiles.

  • L’EUTM Mali, en charge de la formation des troupes

La Mission européenne de formation de l’armée malienne (EUTM Mali), lancée en février 2013, réunit 620 militaires de 28 pays européens, avec une mission de formation des militaires maliens, sans participer aux combats.

Son objectif est de remettre sur pied une armée sous-entraînée et sous-équipée en apportant une expertise dans la préparation opérationnelle, le soutien logistique, le renseignement et la formation des unités combattantes sur le camp de Koulikoro, à 60 km au nord-est de la capitale Bamako.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Au Mali, les troupes européennes en soutien face aux djihadistes

Son mandat a été prolongé en mai 2018 par l’Union européenne pour deux ans, avec un budget quasi doublé à 59,7 millions d’euros. Sa mission a été étendue à la formation de la force du G5 Sahel.

Nombre de soldats français morts en opération

 Le Monde

Created with Highcharts 6.1.125 nov.13 mortsUzbin,10 mortsAccident en Bosnie,9 mortsAtten


<img height= »1″ width= »1″ src= »//www.facebook.com/tr?id=122349388153507&ev=PageView&noscript=1″/><img height= »1″ width= »1″ src= »//www.google-analytics.com/collect?v=1&t=pageview&tid=UA-15394037-2&dl=https%3A%2F%2Fwww.lemonde.fr%2Fafrique%2Farticle%2F2019%2F11%2F26%2Fbarkhane-g5-sahel-minusma-le-point-sur-les-operations-militaires-internationales-au-sahel_6020584_3212.html&dt=Le+Monde.fr+-+Actualit%C3%A9s+et+Infos+en+France+et+dans+le+monde »>

 

 

Publié dans:HOMMAGE |on 26 novembre, 2019 |Pas de commentaires »

Un seigneur…………..(25/11/2019)

Dans « Le dernier hiver du Cid » Jérôme Garcin relate les derniers mois de Gérard Philipe

Jérôme Garcin publie chez Gallimard « Le dernier hiver du Cid ». Il y évoque les trois derniers mois de la vie de Gérard Philipe. Le comédien de théâtre et de cinéma alors idole de la jeunesse est mort il y a juste 60 ans.

\"Le dernier hiver du Cid\" de Jérôme Garcin (Gallimard)
« Le dernier hiver du Cid » de Jérôme Garcin (Gallimard) (Gallimard)

Le 25 novembre 1959 disparaissait à Paris un artiste déjà mythique de son vivant. Gérard Philippe succombait à un foudroyant cancer du foie. Il n’aura jamais 37 ans et restera pour toujours Le Cid dans une régie de Jean Vilar ou Fanfan la Tulipe dans le film de Christian-Jaque.

Jérôme Garcin avait trois ans à la mort du comédien mais il connait bien l’histoire de Gérard Philipe. S’il ne l’a jamais vu jouer sur scène, l’animateur de l’émission Le Masque et la Plume sur France Inter a épousé la fille de l’artiste, Anne-Marie. Le journaliste et écrivain rapporte dans ce livre avec beaucoup de tact et de respect la toute fin de vie de Gérard Philipe dont on n’a jamais su s’il connaissait la gravité de son état ou s’il feignait l’optimisme pour préserver son épouse, Anne.

 

L
Publié dans:HOMMAGE |on 25 novembre, 2019 |Pas de commentaires »

Merci Poupou…………..(13/11/2019)

dailymotion

Publié dans:HOMMAGE |on 13 novembre, 2019 |Pas de commentaires »

RIP………………………………(18/08/2018)

Logo Francetv info 11h48
Alerte info
Kofi Annan, l’ancien secrétaire général de l’ONU et prix Nobel de la paix, est mort à l’âge de 80 ans
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:HOMMAGE |on 18 août, 2018 |Pas de commentaires »

Des champions………………..(17/07/2018)

Sur les Champs-Elysées, des supporteurs au passage des joueurs de l’équipe de France, lundi.

Publié dans:HOMMAGE |on 17 juillet, 2018 |Pas de commentaires »

Bleu, blanc beur……………………..(06/07/2018)

Bleus : l'excitation des supporteurs en Russie

Publié dans:HOMMAGE |on 6 juillet, 2018 |Pas de commentaires »

La lettre de Laurent Joffrin…………(05/07/2018)

Libération 05 juillet 2018
Laurent Joffrin
La lettre politique
de Laurent Joffrin

Claude Lanzmann, le XXe siècle incarné

Claude Lanzmann arrive dans un dîner, le sourire en coin, l’œil ironique, avançant comme le pilier de rugby dont il avait la carrure : «Je n’accepterai rien d’autre qu’une admiration inconditionnelle.» Demi-plaisanterie : il cultivait une forme d’orgueil qui confinait à la vanité, tempérée par l’humour. Libé avait longuement loué Shoah à sa sortie. Il était devenu ami du journal et, fierté en miroir, nous avions retrouvé une reproduction en grand de nos papiers, punaisée sur une porte de son appartement du XIVe arrondissement. Exigeante amitié : à intervalles réguliers, sa voix traînante retentissait dans le téléphone : «Shoah est projeté demain à Limoges, (à Londres, à Valparaiso…), c’est un événement, il faut que vous en parliez !» Pour le film, comme pour les Temps modernes, Lanzmann était prêt à tout, même à se changer, lui, le cinéaste adulé, l’écrivain célébré, le journaliste et l’aventurier, en attaché de presse insistant, quémandeur, infatigable. Irritant ? Pas vraiment : luttant avec ces petits moyens pour une œuvre immense, Lanzmann avait raison. C’était un têtu, un acharné, un obsessionnel. Sans ces défauts, point de création.

A lire Claude Lanzmann, une vie pour mémoire

Film à nul autre pareil, ni fiction ni documentaire, mais monument, Shoah explore – «comme un maniaque», disait-il – la machinerie nazie, dont la vérité se trouve, d’abord, dans les détails, rapportés avec une précision vertigineuse. Evénement, donc, parce qu’il rejette toutes les règles : plus de neuf heures d’exploration, sans une image d’archives, sans un commentaire, avec ces longs plans d’aujourd’hui, sur les lieux mêmes, où l’on ne voit que le vent, le ciel serein, la terre refermée, ces voix d’outre-mort, ces survivants en larmes, ces bourreaux piégés, ces témoins polonais qui ont tout oublié, tout occulté. Dans la longue histoire du génocide, Shoah est une borne décisive, qui rend leur réalité aux victimes et aux bourreaux leur folie minutieuse, industrielle, administrative.

Pour son voyage d’Ulysse au cœur du XXe siècle des crimes démesurés, Lanzmann laisse un héritage unique. Sa dévotion à Israël, étrangeté pour un sartrien de naissance, vient de là, avec sa longue série de films aussi forts qu’apologétiques, qui font, non approuver, mais comprendre la fragilité et les excès de cet Etat neuf né de la mémoire la plus persistante. Intellectuel, mais aussi écrivain à la plume vibrante, longuement aiguisée dans l’artisanat du «journalisme alimentaire» et ses portraits «people» tout en nuances, Lanzmann sera l’homme de ce XXe siècle qui a ébranlé la confiance en l’homme, pour le voir tout de même survivre et souvent triompher. Résistant lucide, existentialiste au sens plein du terme, journaliste zélé, cinéaste sans peur, séducteur brusque et enflammé, égocentrique tourné vers les autres, créateur entêté, Lanzmann laisse une œuvre et une vie, qui sont, autant que des objets d’art, des objets d’histoire contondants.

Laurent Joffrin
Publié dans:HOMMAGE |on 5 juillet, 2018 |Pas de commentaires »

Cocorico………………………….(30/06/2018)

Logo Francetv info 19h04
Alerte info
Coupe du monde 2018 : Mbappé superstar, Pavard comme Thuram, Messi muselé… Ce qu’il faut retenir de la qualification des Bleus
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:HOMMAGE |on 30 juin, 2018 |Pas de commentaires »

Respect Madame………………..(30/06/2018)

Simone Veil et son mari, Antoine Veil, le 28 février 1980.

Publié dans:HOMMAGE |on 30 juin, 2018 |Pas de commentaires »

Remember…………………..(10/06/2018)

10 juin 1944, Oradour-sur-Glane, 642 villageois, hommes, femmes, enfants sont massacrés par les nazis. Un village marqué à jamais par l’horreur. Un village pour ne jamais oublier.

Par Cécile Gauthier Publié le 10/06/2018 à 11:32 Mis à jour le 10/06/2018 à 11:45

Figé dans l’histoire... Figé dans l’ignominie de la guerre. Un village à jamais marqué par l’atrocité. Un témoignage incroyable pour les générations futures.

Des lycéens visitent pour la première fois le village, l’émotion est forte, l’image restera gravée dans leur mémoire.

D’autres élèves vont à la rencontre de Robert Hébras, dernier survivant du massacre, dernier témoin de l’horreur.

C’était le 10 juin 1944. La vie s’est arrêtée à Oradour-sur-Glane. Le petit village de Haute-Vienne a perdu la quasi totalité de ses habitants. 642 hommes, femmes et enfants sont morts, fusillés, gazés, brulés par les nazis.

Publié dans:HOMMAGE |on 10 juin, 2018 |Pas de commentaires »
12345...11

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente