Archive pour la catégorie 'HUMOUR'

Bof…………………………….(27/04/2012)

Publié dans:HUMOUR |on 27 avril, 2012 |Pas de commentaires »

Festival de Pinocchios pour Sarko…………………..(17/04/2012)

Nicolas Sarkozy, festival du Pinocchio sur France Inter

Créé le 17-04-2012 à 11h00 – Mis à jour à 17h22      78 réactions

Le Nouvel Observateur

Par Le Nouvel Observateur

Festival de Pinocchios pour Sarko.......................(17/04/2012) dans HUMOUR 2612125

Le « Nouvel Observateur » décerne une avalanche de Pinocchios à Nicolas Sarkozy pour son intervention sur France Inter, mardi 17 avril.

  • 2519187 dans LA VIE EN SARKOZYE2519187 dans PRESIDENTIELLES 2012« La France est le seul pays de l’OCDE à n’avoir connu aucun trimestre de récession depuis le deuxième trimestre 2009. »



 

La France a connu un trimestre de croissance négative : le deuxième trimestre 2011. En fait, le chef de l’Etat joue sur la définition de la récession – qui commence à partir de deux trimestres – et il serait plus exact de préciser que la France n’a pas connu de récession depuis le deuxième trimestre 2009. Ce qui est absolument faux, c’est de dire qu’elle est la seule dans ce cas.

En effet, comme l’ont rappelé nos confrères du « Monde« , l’Allemagne et les Etats-Unis n’ont connu qu’un semestre de croissance négative depuis le deuxième trimestre 2009, tout comme la France. Mais la Pologne et la Suisse, elles, n’en ont connu aucun.

 

Le chef de l’Etat travestit également la réalité en abordant le programme de son principal concurrent :

  • 251918725191872519187« La compétitivité est un mot qui n’est pas prononcé une fois dans le programme du candidat socialiste. »

Faux. Dans le projet de François Hollande, le mot « compétitivité » apparaît une fois. Il se situe dès la première proposition du candidat, dans la phrase : « Je permettrai aux régions, pivots de l’animation économique, de prendre des participations dans les entreprises stratégiques pour le développement local et la compétitivité de la France. »

 

Ce n’est pas tout : pour rappeler son opposition à l’homophobie, le chef de l’Etat a commis une erreur au sujet du député UMP, Christian Vanneste :

  • 25191872519187« Christian Vanneste a été exclu de l’UMP par une décision de Jean-François Copé. »

 

 

Le député UMP du Nord, qui s’est fait remarquer notamment par ses interventions douteuses sur les homosexuels, dément l’affirmation du chef de l’Etat. Interrogé par nos confrères de Rue89, il répond :

« Dans un parti politique, il y a des statuts. Pour exclure quelqu’un, il faut respecter les statuts. Ces gens-là annoncent mon exclusion, mon retrait d’investiture, mais je n’ai aucun contact avec eux. Enfin, il est difficile d’exclure quelqu’un pour avoir tenu une vérité historique. »

 

A l’international, Nicolas Sarkozy souffre de légers troubles de la mémoire au sujet de l’ancien dictateur libyen Kadhafi :

  • 2519187251918725191872519187« Il n’a jamais été question de vendre une centrale à monsieur Kadhafi. S’il y a bien dans le monde un chef d’Etat qui n’a pas frayé avec monsieur Kadhafi, et est responsable de son départ et de ce qui lui est arrivé, je pense peut-être que c’est moi. »

 


S’il n’a pas « frayé », il a pour le moins été chaleureux avec le dictateur . En décembre 2007, le guide de la révolution libyenne a été accueilli à Paris pour une visite de cinq jours. Une visite au protocole inhabituel : reçu à l’hôtel Marigny, conformément à ses caprices, le colonel a fait ériger dans les jardins une tente bédouine pour y accueillir ses invités.

Rama Yade, alors secrétaire d’Etat aux droits de l’homme, s’était dite « dérangée » : « Le colonel Kadhafi doit comprendre que notre pays n’est pas un paillasson sur lequel un dirigeant, terroriste ou non, peut venir s’essuyer les pieds du sang de ses forfaits. »

Aux critiques, Nicolas Sarkozy répondait alors : « Si nous n’accueillons pas des pays qui prennent le chemin de la respectabilité, que devons-nous dire à ceux qui prennent le chemin inverse ? » Il a ensuite déclaré :

Je peux témoigner de la collaboration des services français avec les services libyens pendant les quatre années où j’étais ministre de l’Intérieur. »

Pas question de vendre une centrale ? Le 27 juillet 2007, « Le Figaro » rappelait que Nicolas Sarkozy, au cours de sa visite à Tripoli, avait proposé de fournir à la Libye des technologies nucléaires civiles, après la signature d’un projet de coopération dans les « applications pacifiques de l’énergie nucléaire. »

 

Autre sujet très sensible, l’affaire Bettencourt, que Nicolas Sarkozy s’efforce de ne pas commenter, tout en affirmant :

2519187« Sur ma campagne 2007, vous devez le savoir, les comptes ont été si exacts que personne ne les a contestés. »




La justice se rapproche pourtant de plus en plus de Nicolas Sarkozy, dans le cadre de l’affaire Bettencourt. Ces comptes font l’objet d’une réquisition judiciaire auprès de la Commission nationale des comptes de campagne. Le dossier Bettencourt comporte un volet sur un possible financement politique occulte, ouvert notamment après des déclarations de l’ex-comptable de Liliane Bettencourt, Claire Thibout. Celle-ci a, entre autres, affirmé avoir remis 50.000 euros en espèces à l’ancien homme de confiance de l’héritière de l’Oréal, Patrice de Maistre. Ce dernier lui aurait déclaré qu’il les remettrait à l’ancien trésorier de l’UMP, Eric Woerth, pour la campagne de Nicolas Sarkozy.

 

Enfin, toujours sur l’affaire Bettencourt, mais cette fois dans le volet concernant les fadettes des journalistes du « Monde », Nicolas Sarkozy a déclaré :

 

  • 25191872519187« Il n’y a eu aucun journaliste qui a été espionné. Il y a une procédure en violation du secret de l’instruction et c’est cette procédure en violation du secret de l’instruction que de… pourquoi d’ailleurs, pourquoi espionner un journaliste ? Pour savoir ce qu’il va dire le lendemain dans le journal ? »

 

En septembre 2010, le procureur Philippe Courroye ouvre une enquête préliminaire pour violation du secret de l’enquête après des révélations du « Monde » sur une perquisition réalisée par la juge Isabelle Prévost-Desprez chez Liliane Bettencourt. Il soupçonne la magistrate d’être la source des journalistes et il aurait fait saisir les « fadettes » (factures téléphoniques détaillées) de ces derniers pour le vérifier.

Le quotidien porte alors plainte contre X pour violation du secret des sources. En mai 2011, une information judiciaire pour « atteinte au secret des correspondances par personne dépositaire de l’autorité publique dans l’exercice de ses fonctions » est confiée à la juge Sylvia Zimmermann.

La Cour de cassation a jugé la saisie des fadettes des journalistes contraire à leur droit au secret des sources, et Philippe Courroye a été mis en examen fin janvier pour « collecte illicite de données à caractère personnel par un moyen frauduleux, déloyal et illicite » et « violation du secret des correspondances », comme son adjointe Marie-Christine Daubigney. Mais la cour d’appel de Paris a annulé ces mises en examen sur un point de procédure le 22 mars ; le « Monde » a annoncé qu’il allait se pourvoir en cassation. Philippe Courroye reste procureur de Nanterre : la Chancellerie affirme que son départ n’est pas « à l’ordre du jour », et lui-même exclut toute démission.

Le patron du renseignement intérieur (DCRI), Bernard Squarcini, est lui aussi mis en examen. Contrairement à son supérieur Frédéric Péchenard, qui assume pourtant avoir demandé « d’identifier » la source d’un journaliste du « Monde ».

Ainsi il n’y a pas eu d’écoute de journaliste, mais il y a bien eu un espionnage.

Donald Hebert, Louis Morice, Anne-Sophie Hojlo et Cédric Coussseau – Le Nouvel Observateur

 

Le principe des Pinocchios de l’Obs :

2519187 Un Pinocchio = Une simple erreur, une imprécision.

25191872519187Deux Pinocchios = Une erreur manifeste, un mensonge par omission

251918725191872519187 Trois Pinocchios = le mensonge prémédité, avec intention de nuire.

Le Nouvel Observateur

Par Le Nouvel Observateur

La semaine de Louison………………….(14/04/2012)

La semaine de Louison : Poutou superstar, Bayrou sur le Titanic

Créé le 13-04-2012 à 19h07 – Mis à jour à 19h47      1 réaction

Louison Dessinatrice

Par Louison Dessinatrice
dessinatrice

La semaine politique croquée par la dessinatrice Louison.

 (Louison - Le Nouvel Observateur)

(Louison – Le Nouvel Observateur)

Lundi

Ce lundi 9 avril marquait le début de la campagne officielle. Au menu : toutes les affiches officielles des candidats et, surtout, leurs clips de campagne.

 

La semaine de Louison......................(14/04/2012) dans HUMOUR 3406073

 

Mardi

Il est dans une situation paradoxale. S’il bénéficie d’une popularité importante, François Bayrou décroche dans les sondages et passe sous la barre des 10%. Le candidat du Modem saura-t-il éviter le naufrage ? Ralliera-t-il François Hollande ou Nicolas Sarkozy ?

 

3406117 dans HUMOUR

 

Mercredi et jeudi

10 candidats, deux soirées, deux non-débats. Les 10 candidats à l’élection présidentielle ont passé leur grand oral sur France 2, dans l’émission politique « Des paroles et des actes ».

 

3415081

 

Jeudi

C’est un Philippe Poutou décomplexé que l’on a découvert mercredi soir sur le plateau de David Pujadas. Le public de l’émission « Des paroles et des actes » a été conquis par les improvisations pleines d’humour et d’auto-dérision du candidat du Nouveau parti anticapitaliste.

 

3427196

 

Pour dimanche

Dimanche 15 avril, la bataille des meetings aura lieu. François Hollande sera au château de Vincennes. Nicolas Sarkozy, lui, prendra la place de la Concorde. La victoire sera essentiellement psychologique : qui, du candidat socialiste ou du président-candidat, aura le plus grand nombre de militants présents ?

 

3427206

Louison Dessinatrice

Par Louison Dessinatrice
dessinatrice

Publié dans:HUMOUR |on 14 avril, 2012 |Pas de commentaires »

Les Pinocchios du NouvelObs………………….(12/04/2012)

Des paroles et des Pinocchios pour les candidats

Créé le 12-04-2012 à 08h49 – Mis à jour à 12h49      18 réactions

Donald Hebert

Par Donald Hebert

Le nez de François Hollande, Nicolas Dupont-Aignan et Philippe Poutou aurait dû s’allonger lors de l’émission de France 2 « Des paroles et des actes ».

inShare0

 (Wiaz)

(Wiaz)

Le « Nouvel Observateur » décerne plusieurs Pinocchios à Nicolas Dupont-Aignan, François Hollande et Philippe Poutou pour leur intervention dans l’émission « Des paroles et des actes » sur France 2 mercredi 11 avril.

Nicolas Dupont-Aignan et l’euro

Pour justifier sa proposition d’abandonner la monnaie unique, le candidat de « Debout la République » a déclaré :

  • Les Pinocchios du NouvelObs......................(12/04/2012) dans HUMOUR 25191872519187 dans PRESIDENTIELLES 20122519187« La croissance française a commencé à être faible à partir de l’euro. »

Faux. La croissance du PIB (Produit intérieur brut) français a commencé à faiblir bien avant le début des années 2000 et l’arrivée de l’euro. La France a certes connu des taux médiocres dans la dernière décennie (0,9% en 2002 et 2003, voire une récession de 2,7% en 2009), mais les décennies précédentes ont elles aussi eu leur lot de mauvaises années (1% en 1991 et 1981, 1,1% en 1996, récession de 0,7% en 1993 et de 1,1% en 1975). En réalité la croissance française est « en berne » depuis les années 70. Nicolas Dupont-Aignan affirme que la loi de 1973 accordant le monopole de la création de monnaie aux banques en est responsable. Mais cette période est en fait surtout celle des premiers chocs pétroliers.

3418696

 

 

François Hollande et la pochette surprise

Pour railler Nicolas Sarkozy, François Hollande a déclaré :

  • 25191872519187« Moi, je ne suis pas le candidat pochette surprise. »

 

Le candidat socialiste semble avoir oublié de quelle manière il a annoncé sa proposition de taxer les revenus à 75% au-delà d’un million d’euros. Elle ne figurait pas dans son projet présenté dès janvier – bien avant Nicolas Sarkozy, qui a présenté le sien jeudi 5 avril. François Hollande l’a annoncé un soir sur TF1 à l’émission « Paroles de candidat ». Or, pendant ce temps, Jérôme Cahuzac, le responsable des questions fiscales dans l’équipe socialiste, était en direct sur le plateau de « Mots croisés » :

 
Cahuzac apprend que Hollande entend imposer les… par LeNouvelObservateur

Philippe Poutou libéral

Enfin un petit clin d’oeil à Philippe Poutou. Favorable à l’ouverture de toutes les frontières, le candidat du NPA, face à l’insistance des journalistes, a déclaré :

  •  2519187« Je suis libéral »

Ce qui est bien évidemment un trait d’humour du candidat du parti anti-capitaliste, qui a rapidement corrigé le tir, précisant qu’il était simplement adepte de la liberté.

 

Le principe des Pinocchios de l’Obs :

2519187 Un Pinocchio = Une simple erreur, une imprécision.

25191872519187Deux Pinocchios = Une erreur manifeste, un mensonge par omission

251918725191872519187 Trois Pinocchios = le mensonge prémédité, avec intention de nuire.

Donald Hebert

Par Donald Hebert

Publié dans:HUMOUR, PRESIDENTIELLES 2012 |on 12 avril, 2012 |Pas de commentaires »

A voir absolument…………….(07/04/2012)

Appuyer sur chaque dessin pour avoir un film évocateur……………..

 

 

La Politique Animée est une série de 12 petits films d’animation qui font le bilan de 5 ans de Sarkozysme.
A voir sur : http://www.ungrandpresident.fr

Ces films ont été réalisés par un collectif d’artistes anonymes qui ne souhaitent pas que Monsieur Sarkozy soit réélu.

Nous souhaitons que ces films soient vus par le plus grand nombre. Aidez-nous à les diffuser.

Bon visionnage.

Les Artistes Anonymes

Publié dans:HUMOUR |on 7 avril, 2012 |Pas de commentaires »

Les nez s’allongent………………..(7/04/2012)

La campagne présidentielle, le temps des Pinocchios

Créé le 04-04-2012 à 18h04 – Mis à jour le 07-04-2012 à 08h18      3 réactions

Donald Hebert

Par Donald Hebert

Nicolas Sarkozy, François Hollande, Marine Le Pen… plus on s’approche du 1er tour, plus le nez des candidats s’allonge.

Le temps des Pinocchios. (Wiaz)

Le temps des Pinocchios. (Wiaz)

Mots-clés : Campagne, présidentielle, Election, Pinocchio, Fact-checking, Programmes

Plus on approche du vote, plus le nez des candidats s’allonge. C’est d’abord sur le bilan du quinquennat que les politiques travestissent la réalité. A commencer par Nicolas Sarkozy qui répète sur toutes les ondes que « le pouvoir d’achat a augmenté de 1,4% chaque année« , et que son quinquennat n’a vu croître les statistiques du chômage que de 400.000 demandeurs d’emploi supplémentaires. Faux, bien sûr ! Mais, côté PS, l’exagération sévit aussi. Martine Aubry a attribué deux tiers du déficit à la politique de Nicolas Sarkozy. Et François Hollande a triplé le montant des cadeaux fiscaux accordés par le sortant aux plus aisés.

Dans le brouhaha des bobards et contrebobards, il devient difficile de cerner la réalité. L’UMP va jusqu’à inventer un « programme caché » de François Hollande, multipliant par deux le chiffrage du programme du PS, et à s’attribuer la paternité de la taxe Tobin ! Des argumentaires repris par les ténors de la majorité et par le chef de l’Etat lui-même qui, à chaque intervention, reproche aux socialistes de prôner une régularisation massive des étrangers, la retraite à 60 ans pour tous, la fin du nucléaire… Faux évidemment. Côté FN, il est particulièrement difficile de recenser tous les mensonges de Marine Le Pen, même si elle tente de crédibiliser ses arguments, chiffres à l’appui. Elle vient de s’illustrer en affirmant à tort que toute la viande distribuée en Ile-de-France était halal. Mais c’est au sujet des bienfaits de la sortie de l’euro et de la préférence nationale que la candidate vaticine le plus.

Enfin, le Front de Gauche n’est pas non plus en reste. Sur le plateau de Canal+, le directeur de communication de Mélenchon a tenté de piéger Pierre Moscovici, directeur de campagne de François Hollande, à propos d’une éventuelle alliance avec le centre. Il a diffusé une vidéo de 2009 où le dirigeant socialiste évoquait cette possibilité, mais, en tronquant l’extrait, il s’est lui-même décrédibilisé. Ces craques ne sont pourtant rien en comparaison du colossal pipeau du « bouclier fiscal allemand ». En 2007, pour justifier la création d’un tel dispositif en France, Nicolas Sarkozy avait invoqué son existence outre-Rhin. Trois ans plus tard, il faisait référence à sa suppression là-bas pour justifier, chez nous, sa disparition. La vérité ? Le bouclier fiscal tel que l’a conçu Sarkozy n’a jamais existé en Allemagne !

La semaine de Louison………………………(31/03/2012)

Louison vous parle Bettencourt et ruralité, le tout sans méprisance

Créé le 30-03-2012 à 18h29 – Mis à jour à 19h34      1 réaction

Le Nouvel Observateur

Par Le Nouvel Observateur

De l’argent sale, des parties fines, Louison trouve que la campagne mériterait un bon coup de shampoing. Ca tombe bien la semaine politique est placée sous le signe de Liliane Bettencourt.

Lundi

Lundi, Louison remise tous ses produits de beauté. Le gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt, première actionnaire du groupe L’oréal, est incarcéré. La question du financement de la campagne de 2007 de Nicolas Sarkozy resurgit en 2012. Faudra-t-il attendre 2017 pour élucider les mystères de 2012, comme la candidature de Jacques Cheminade ?

La semaine de Louison...........................(31/03/2012) dans HUMOUR 3318362

Mardi

DSK retrouve une vieille amie, la justice. Il est mis en examen pour proxénétisme aggravé en bande organisée. Dans le même temps, « Le Monde » diffuse les extraits de ses déclarations en garde à vue. On y apprend que Dominique Strauss-Kahn parle de « matériel » quand il évoque les prostituées qui devaient le rejoindre pour des parties fines.

3333164 dans Politique

Mercredi

Mercredi c’est orthographie! Le candidat Sarkozy fait une démonstration de langue française en meeting à Nantes. Un détail ? Rappelons juste que cinq ans après, « la bravitude » suit toujours Ségolène Royal comme son ombre…

3334212 dans PRESIDENTIELLES 2012

Jeudi

En politique, on dit bien qu’il faut labourer le terrain, récolter les voix, semer des idées, faire germer un espoir. Jeudi, fini les métaphores, on passe au concret. 7 candidats se présentent donc devant une assemblée de la FNSEA (Fédération nationale des syndicats des exploitants agricoles) pour un grand oral. On pouvait penser que les agriculteurs sortiraient les fourches pour Eva Joly, mais c’est finalement Marine Le Pen qui s’attire les sifflets du public.

3349963

Vendredi

Sarkozy? Bettencourt? Louison trouve que ce vendredi ressemble furieusement au lundi. Heureusement que le week-end arrive.

3349131

Le Nouvel Observateur

Par Le Nouvel Observateur

Dans (sou)rions un peu : l’idée du jour……………..(28/03/2012)

Dans (sou)rions un peu : l'idée du jour.................(28/03/2012) dans HUMOUR
Publié dans:HUMOUR |on 28 mars, 2012 |Pas de commentaires »

La semaine de Louison…………………..(24/03/2012)

Louison n’a pas trop la tête à la politique cette semaine

Créé le 23-03-2012 à 19h33 – Mis à jour à 19h35      Réagir

Le Nouvel Observateur

Par Le Nouvel Observateur

Après le drame de la Toulouse, la campagne est suspendue, mais pas pour longtemps…

inShare0

Mardi

Pas de lundi dans la semaine de Louison après la tuerie dans une école juive. Alors du coup, mardi, Marianne n’est pas d’humeur politique non plus.

La semaine de Louison.......................(24/03/2012) dans HUMOUR 3288747

Mercredi

Tous les candidats se rendent à Montauban pour l’enterrement des militaires. Mais derrière l’unité de façade, le vent de la campagne souffle déjà.

3295341 dans HUMOUR

Jeudi

Le drame de Toulouse n’est pas encore terminé. Mohamed Merah est encore retranché dans son appartement, mais Jean-François Copé a déjà lui une petite idée de la suite.

3309855

Vendredi

Une semaine après son grand meeting à la Bastille, Jean-Luc Mélenchon est donné en troisième place dans un sondage BVA. De quoi inquiéter le duo de tête?

3308896

Le Nouvel Observateur

Par Le Nouvel Observateur

Publié dans:HUMOUR |on 24 mars, 2012 |Pas de commentaires »

La semaine de Louison……………..(17/03/2012)

Les hauts et les (très) bas de la semaine politique de Louison

Créé le 16-03-2012 à 18h47 – Mis à jour à 20h52      2 réactions

Le Nouvel Observateur

Par Le Nouvel Observateur

De Villepinte à la Bastille, en passant par cloclo, Louison a vécu une semaine tourmentée.

Mélenchon à la Bastille Louison

Mélenchon à la Bastille Louison

Lundi

Chez Louison, lundi c’est Sarkozy. Lors de son meeting à Villepinte devant une salle remplie à moitié-moitié par les fans et par Gérard Depardieu, le candidat a critiqué sévèrement l’espace Shengen.

La semaine de Louison.................(17/03/2012) dans HUMOUR 3244122

Mardi

Le refrain du FN sur les signatures prend fin. Tant mieux, Louison en a plein les oreilles de Marine Le Pen, presque autant que de cloclo. Et pourtant on n’est que mardi…

3273262 dans HUMOUR

Mercredi

Courbe croisées, parallèles, tangentes, asymptotiques… Louison n’y comprend plus rien. Mais elle a un peu mal au coeur en revanche.

3273348

Jeudi

Des échauffourées éclatent entre des métallos d’Arcelor-Mittal venus à Paris et des CRS devant le QG de Sarkozy. Les gaz lacrymo sont de sortie. Pendant ce temps là, le candidat traite un journaliste de couillon. La France (forte) se porte bien.

3273224

Vendredi

Louison pense déjà au week-end. Parce que c’est vendredi et qu’elle est flemmarde. Mais aussi parce que Mélenchon a prévu de reprendre la Bastille. Il a prévenu : « I’m dangerous ». Il veut faire son discours depuis une tribune, mais Louison a une meilleure idée:

3273230

Le Nouvel Observateur

Par Le Nouvel Observateur

Publié dans:HUMOUR |on 17 mars, 2012 |Pas de commentaires »
1...34567...31

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente