Archive pour la catégorie 'INFORMATION'

Si le « coiffeur » s’y met……………(23/11/2017)

Immigration : un rapport du Sénat met en doute la politique de Macron 2/14

logo de Le Figaro Le Figaro

Jean-Marc LeclercIl y a 2 heures
PARTAGER
PARTAGER
TWEETER
PARTAGER
ENVOYER PAR E-MAIL
Si le

Sous-marin argentin disparu: un bruit inquiétant détecté

 dans INFORMATION

9f8e92
  • Logo de Non Stop Zapping
  • Chine : des livreurs massacrent des colis (Vidéo)
  • Un rat crée la panique dans le métro de New-York (Vidéo)
  • Une femme piège son harceleur en le filmant (Vidéo)
  • Gilles Verdez dézingue à tour de bras : Aliagas, Lapix, Dechavanne, Castaldi... (Vidéo)

  • Gérard Filoche : la journaliste Anna Cabana le dézingue après son tweet antisémite (Vidéo)

  • Zap politique - Nadine Morano sur les migrants : "La France c’est pire qu’une passoire" (vidéo)Logo de Non Stop Zapping

Un avis de la Commission des lois du Sénat critique l’action du gouvernement sur l’immigration et prédit qu’il «sera dans l’incapacité de tenir ses engagements en matière d’éloignement» des clandestins.

«Dans le projet de loi de finances pour 2018, environ 14.500 éloignements forcés sont budgétés, soit moins que sous le mandat de François Hollande (15.161 éloignements forcés en 2014, 15.485 en 2015)». Le sénateur Les Républicains (LR) du Rhône, François-Noël Buffet, jette un sérieux pavé dans la mare migratoire en publiant, ce mercredi 23 novembre, son dernier avis budgétaire sur l’immigration, l’asile et l’intégration des étrangers en France.

Ce rapport de 60 pages, truffé de chiffres et de graphiques, pointe l’incroyable distorsion entre le discours et la réalité sur ce sujet hypersensible pour le gouvernement. La Commission des lois de la Haute Assemblée présidée par Philippe Bas considère ainsi que «si le Président de la République a annoncé, le 15 octobre 2017, son intention d’expulser les étrangers en situation irrégulière ayant commis un délit, son gouvernement n’y consacre pas les moyens nécessaires.»

75.000 expulsables sont restés en France en 2016

Pour le sénateur Buffet, «la lutte contre l’immigration irrégulière constitue, une nouvelle fois, le parent pauvre» de la politique migratoire. Cet avocat de formation a glané les chiffres qui dérangent: «92.076 mesures d’éloignement ont été prononcées en 2016 et seules 18 % d’entre elles ont été réellement exécutées, soit par un éloignement spontané, soit par un éloignement aidé, soit par un éloignement forcé. Pour cette seule année 2016, 75.587 personnes se sont maintenues sur le territoire français malgré la mesure d’éloignement prononcée à leur encontre.»

Selon lui, «les éloignements forcés exécutés ont baissé entre 2015 et 2016: ils sont passés de 15.458 (soit 17,40% des mesures d’éloignement prononcées) à 12.961 (soit 14,08% des mesures d’éloignement prononcées).» «Pas de quoi pavoiser pour les prédécesseurs de Gerard Collomb à Beauvau», ironise le député LR des Alpes-Maritimes, Éric Ciotti, qui ne s’estime guère surpris par les conclusions de son collègue du Sénat.

figarofr: Deux migrants Soudanais près du terminal de ferrys d'Ouistreham.© Pascal Rossignol/REUTERS Deux migrants Soudanais près du terminal de ferrys d’Ouistreham.

La justice libère trois fois plus qu’avant

Les causes de «l’échec» de la politique d’éloignement sont analysées. «Depuis 2016, le juge des libertés et de la détention n’intervient plus après cinq jours de rétention mais après 48 heures. Dans les faits, les services de l’État n’ont pas suffisamment de temps pour constituer un dossier étayé, ce qui conduit souvent le juge à prononcer la fin de la rétention.» Ainsi, «en 2017, 19,30 % étrangers placés en Centre de rétention administrative (CRA) ont été libérés dès les quarante-huit premières heures de rétention, alors qu’en 2016 seuls 6,35 % des retenus avaient été libérés pendant les soixante-douze premières heures de rétention.» En clair: la justice libère trois fois plus qu’avant.

Par ailleurs, «les moyens des services en charge des éloignements forcés sont insuffisants.» Occupées à bloquer la frontière au sud notamment, les forces de l’ordre ont vu se dégarnir leur dispositif dédié aux missions d’expulsion. Le rapporteur Buffet est catégorique: «L’action de la direction centrale de la police aux frontières (DCPAF) a en effet été réorientée vers le rétablissement des contrôles aux frontières intérieures (environ 4500 effectifs ), au détriment de la politique d’éloignement (environ 1500 effectifs pour la gestion des centres de rétention administrative et 300 pour les reconduites à la frontière)».

62% des clandestins refusent la prise d’empreintes

Pour expulser un étranger en situation irrégulière, encore faut-il que son pays d’origine veuille bien le reprendre en délivrant l’indispensable «laissez-passer» consulaire. Or sur les sésames délivrés, «moins de la moitié (…) (46,20 %) ont été délivrés dans des délais utiles à l’éloignement en 2016», écrit François-Noël Buffet. Il révèle que «seuls 11,8 % des laissez-passer consulaires ont été délivrés dans les temps par le Mali, 17,2 % dans le cas de l’Égypte et 48 % dans celui de l’Algérie».

Selon lui, «certains pays comme le Maroc, la Tunisie ou le Pakistan, refusent l’éloignement groupé de plusieurs de leurs ressortissants, ce qui complexifie encore les procédures.» D’où la récente nomination d’un ambassadeur chargé des migrations pour faire avancer ce dossier. «La tâche s’annonce ardue», prédit le sénateur.

Il affirme également que «les mesures de transfert prises sur le fondement des accords de Dublin connaissent de graves difficultés, tant au niveau européen qu’au niveau national.» Ainsi, «seuls 23 % des franchissements irréguliers d’une frontière extérieure de l’Union font-ils l’objet d’un prélèvement d’empreintes digitales.» Par ailleurs, «au niveau national, 62 % des étrangers interpellés par la direction centrale de la police aux frontières (DCPAF) refusent que leurs empreintes soient recueillies.»

Le Sénat ne s’interroge même plus: dans un tel contexte, estime-t-il, «le Gouvernement sera dans l’incapacité de tenir ses engagements en matière d’éloignements forcés». Pour 2017, le ministère de l’Intérieur est plus que jamais attendu sur les résultats.

Publié dans:INFORMATION |on 23 novembre, 2017 |Pas de commentaires »

Question fondamentale…………………………(04/11/2017)

Publié dans:INFORMATION |on 4 novembre, 2017 |Pas de commentaires »

Mesdames, veuillez noter SVP…………………….(02/11/2017)

Harcèlement et agressions sexuelles : Sandrine Rousseau lance une adresse mail pour mettre en contact des victimes

logo de Franceinfo Franceinfo

FranceinfoIl y a 2 heures
A partir de cinq signalements, les victimes ont la possibilité d’être mises en relation, afin de décider éventuellement de porter l’affaire devant la justice.

Mesdames, veuillez noter SVP.........................(02/11/2017) dans INFORMATION© Fournis par Francetv info

« Savoir que l’on est plusieurs victimes à porter plainte donne beaucoup de force. » Sandrine Rousseau a annoncé mardi 31 octobre sur son compte Twitter la création de l’adresse mail suisjeseule@gmail.com, à destination des victimes de harcèlement ou d’agression sexuelles.

L’ancienne élue écologiste, qui accuse Denis Baupin, avec 13 autres femmes, de tels faits, espèrent ainsi mettre en relation les victimes d’un même agresseur présumé et de « faciliter un éventuel dépôt de plainte groupé », a rapporté Le Parisien.

 

Mises en relation à partir de cinq signalements

 

En collaboration avec l’association Parler, fondée par Sandrine Rousseau, cette boîte mail compte recueillir les témoignages de victimes. « Nous vous enverrons un court questionnaire à remplir et à nous retourner. Ces informations seront tenues secrètes », a détaillé l’ancienne élue écologiste.

Publicité

A partir de huit signalements sur une même personne, les victimes auront la possibilité de prendre contact entre elles. Pour Sandrine Rousseau, l’envoi d’un mail reste un premier pas et n’engage en rien des procédures, a-t-elle déclaré à RTL. « De nombreuses solutions existent déjà mais rien n’est suffisant à ce stade. (…) Il fautdonner [aux victimes]les moyens de passer d’une forme de colèreexprimée sur les réseaux sociaux au dépôt de plainte. C’est une manière d’obliger la justice à regarder ce qu’elle ne veut pas regarder », a-t-elle ajouté, citée par la radio.

Publié dans:INFORMATION |on 2 novembre, 2017 |Pas de commentaires »

Amusez-vous ?? (31/10/2017)

Publié dans:INFORMATION |on 31 octobre, 2017 |Pas de commentaires »

Changement d’heure…………………(28/10/2017)

 

Changement d’heure : la France passe à l’heure d’hiver

Dimanche 29 octobre à 3 heures du matin, il sera en fait 2 heures. Pensez à remettre vos pendules à l’heure !

Le passage à l'heure d'hiver se fait dans la nuit du 29 au 30 octobre 2016 (illustration).
Le passage à l’heure d’hiver se fait dans la nuit du 29 au 30 octobre 2016 (illustration).Crédit : JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Partager l’article
publié le 28/10/2017 à 09:26

L’été est bel et bien terminé. Mais pour les amateurs de la grasse matinée le dimanche, c’est une excellente nouvelle : la France passe à l’heure d’hiver dans la nuit du 28 au 29 octobre, à 3 heures du matin. Comme chaque année, il ne faudra pas oublier de régler les montres, horloges et autres appareils électriques puisqu’à 3 heures du matin… Il sera en fait 2 heures. Une heure de sommeil de gagnée donc.

En France, le changement d’heure a été institué en 1976, pour des soucis d’économies d’énergie. Le but étant de mieux faire coïncider les horaires d’activité avec l’ensoleillement pour limiter l’utilisation des éclairages artificiels. Depuis, il s’est étendu à 70 pays dans le monde, essentiellement dans les régions tempérées.

Selon un rapport gouvernemental de 2010, le changement d’heure permettrait d’économiser 440 gigawatts par heure, soit la consommation en éclairage d’une ville de 800.000 personnes pendant un an.

Quelles conséquences ?

Le changement d’heure ne fait néanmoins pas l’unanimité parmi les Français. Troubles du sommeil, de l’alimentation, perturbations du rythme biologique, augmentation du nombre accidents de la route… Nombre de conséquences néfastes sont imputées au changement d’heure imposé depuis les années 70.

S’il n’aurait que peu d’impact sur la santé, chaque année,il est reproché au changement d’heure d’augmenter le nombre d’accidents de la route. « Chaque année, le passage à l’heure d’hiver provoque un pic d’accidentalité routière de +47% pour les piétons en fin de journée », peut-on lire sur le site de la Sécurité Routière. Pour la deuxième année, une opération « Bien Vu ensemble » a été lancée par le gouvernement pour contrer cette conséquence du changement d’heure et « encourager les bons comportements à adopter pour éviter les accidents », est-il indiqué dans le communiqué de la Sécurité Routière

Publié dans:INFORMATION |on 28 octobre, 2017 |Pas de commentaires »

Attention……………………….(26/10/2017)

 

 

 

 

                             Résultat de recherche d'images pour "changement d'heure 2017 france"

Publié dans:INFORMATION |on 26 octobre, 2017 |Pas de commentaires »

RIP Madame…………………………..(19/10/2017)

Publié dans:INFORMATION |on 19 octobre, 2017 |Pas de commentaires »

Une vie de DRH……………………….(13/10/2017)

Presse magazine : un mail de la DRH de Mondadori scandalise les salariés

Presse magazine : un mail de la DRH de Mondadori scandalise les salariés
Couvertures de magazines du groupe Mondadori France (Mondadori.fr – capture d’écran)

Dans un mail, la directrice des ressources humaines ironisait sur une opération de dératisation après un rapport du CHSCT.

Partager ce contenu

L’ambiance est tendue dans le groupe de presse Mondadori France (une trentaine de magazines, dont « Closer », « Science et vie », « Télé Star », « Télé Poche » etc.), rapportent « le Canard enchaîné » et « CB News ».

Une « analyse de l’environnement psychosocial » a été réalisée par le cabinet Actysens, qui a interrogé les salariés. Cette étude de 171 pages était demandée par le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) de l’entreprise.

La suite après cette publicité

Elle a été retardée plusieurs mois par le groupe, qui a notamment contesté en référé la demande du CHSCT auprès du tribunal de grande instance de Nanterre (action déboutée par ordonnance en décembre 2016).

« Burn-out », « harcèlement »…

« Le Canard enchaîné » indique que 440 personnes ont répondu à un questionnaire et 58 à un entretien individuel. Les conclusions ne sont pas flatteuses pour la filiale française du groupe italien de Berlusconi : « Nous avons été choqués, pendant les entretiens, par les nombreuses références, en particulier, aux actes ou aux pensées violentes : idées suicidaires, références à des violences verbales (insultes, cris au poste de travail) et à des pulsions agressives dirigées envers d’autres salariés. »

Publié dans:INFORMATION |on 13 octobre, 2017 |Pas de commentaires »

Les « fainéants » de Jonas sont riches…………….(04/10/2017)

Publié dans:INFORMATION |on 4 octobre, 2017 |Pas de commentaires »

Bon appetit…………………..(21/09/2017)

Publié dans:INFORMATION |on 21 septembre, 2017 |Pas de commentaires »
12345...21

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente