Archive pour la catégorie 'Non classé'

Il lui reste les costards………………………….(24/04/2017)

Publié dans:"AFFAIRES", Politique |on 24 avril, 2017 |Pas de commentaires »

La lettre de Laurent Joffrin……………..(24/04/2017)

Libération 24 avril 2017
Laurent Joffrin
La lettre de campagne

Vendre la peau de l’ours…

Il faut saluer la performance mais aussi confesser un doute. L’itinéraire d’Emmanuel Macron est totalement inédit dans l’histoire politique française. Novice en politique, jamais élu, doté d’un programme social-libéral qui n’a jamais pris dans une élection française, fondateur d’un mouvement qui compte à peine douze mois d’existence, il se hisse en tête d’une présidentielle. Ce n’est pas une surprise, c’est un tour de force. Pour les amateurs d’histoire, il faut remonter à l’élection de Louis-Napoléon en 1848 pour trouver un vague précédent. Et encore le patronyme du neveu à longues moustaches expliquait-il beaucoup de choses. Le nom de Bonaparte, qui avait conquis l’Europe, évoquait plus de souvenirs que celui de Macron, qui a libéralisé des lignes d’autobus. Macron partait de plus bas. La chance l’a servi, certes. Mais qui l’eut cru il y a un an ?

Pourtant le doute s’instille dans l’esprit du commentateur. Il tient à l’étrange spectacle d’hier soir. Un discours trop long et trop pâle, une posture de vainqueur avant la vraie victoire, des partisans dont on attendait qu’ils scandent «République ! République !» et qui se contentent d’un «Brigitte ! Brigitte !». Dangereux de vendre la peau de l’ours dans une élection aussi décisive. Ou plutôt la peau de la panthère, installée sur un socle de sept millions de voix, prête à bondir en jouant le remake de 2005, quand les partisans de l’Europe au référendum, partis à 60% d’intentions de vote se sont ramassés à 45%. Pour ou contre la mondialisation ? Si telle est la question, le résultat n’est pas si assuré dans une France à vif. Le destin du jeune premier du premier tour n’est pas encore écrit. Obama junior ou Lecanuet enfant ? Sa chance, c’est le vote raisonnable des électeurs rationnels. Fragile…

Et aussi

La droite est dans les cordes mais beaucoup de ses électeurs estiment qu’on leur a volé l’élection. Ils peuvent se venger en jouant le pire. Il faut toujours se souvenir que Fillon est sorti de la primaire avec 30% des intentions de vote. La défaite était impensable. C’est son obstination à se maintenir malgré la mise en examen qui a conduit au désastre pour LR. Non le recul de ses idées très droitières et si peu macroniennes.

La gauche creuse ses divisions. Hamon maintient la ligne frondeuse qui lui a valu un petit 6%. Valls annonce une scission du PS et se voit en supplétif d’En Marche. Mélenchon exhale son amertume alors qu’il a réalisé un score remarquable. Les uns veulent rejoindre Macron, les autres le démolir. La soupe ou la ciguë. Dans les deux cas, c’est l’effacement assuré pour cinq ans.

Victoire des sondeurs, dont on se méfiait tant. Depuis un mois, les enquêtes avaient annoncé les quatre premiers, et depuis une dizaine de jours l’ordre exact d’arrivée. C’était déjà le cas en 2007 et en 2012. Ce qui ne dispense pas de rester prudent. En 2002, les pronostics ont été déjoués. Comme la météo, c’est un instrument fiable qui se trompe de temps en temps.

Publié dans:Politique |on 24 avril, 2017 |Pas de commentaires »

Cinq infos…………………..(24/04/2017)

Logo Francetv info 24 avril 2017
Drapeau français Elections 2017
Les #5 infos de la présidentielle aujourd’hui
Macron critiqué pour sa soirée à La Rotonde, Fillon dézingué par son camp, Le Pen devancée au second tour
Macron critiqué pour sa soirée à La Rotonde, Fillon dézingué par son camp, Le Pen devancée au second tour
Grands discours, petites phrases, propositions-chocs ou anecdotes… Chaque jour, jusqu’au 7 mai 2017, date du second tour de l’élection présidentielle, franceinfo résume ce qu’il ne faut pas rater de l’actualité de la campagne. Voici l’essentiel à retenir de ce lundi 24 avril.

#1 Le Pen n’a recueilli aucune voix dans 56 communes

Marine Le Pen a réalisé un score historique, avec plus de 7,5 millions de voix lors du premier tour, dimanche 23 avril. Mais la candidate du Front national n’a pas séduit partout : elle n’a obtenu strictement aucune voix dans 56 communes. Il s’agit de petits villages avec moins de 100 inscrits sur les listes électorales. La majorité de ces bourgs se situent dans le sud-ouest de la France.

#2 Macron refuse d’être comparé à Sarkozy après avoir célébré sa qualification à La Rotonde

Emmanuel Macron a fêté sa qualification pour le second tour à La Rotonde, un restaurant historique du 6e arrondissement de Paris, dimanche. Plusieurs élus ont comparé cette soirée avec celle de Nicolas Sarkozy au Fouquet’s, le 6 mai 2007, au soir de sa victoire à l’élection présidentielle. « C’était mon moment du cœur, a répondu Emmanuel Macron, balayant les critiques. Moi, je n’ai pas de leçons à recevoir du petit milieu parisien. »

#3 Les ténors de la droite dézinguent Fillon

« Un véritable gâchis », « un fiasco lamentable », « une catastrophe », « un terrible naufrage »… Les ténors de la droite ont multiplié les remarques acerbes à l’égard de François Fillon, arrivé troisième du premier tour avec 19,94% des voix. Plusieurs élus expliquent la défaite du candidat par les affaires qui ont plombé sa campagne. Un comité politique se tient lundi matin au siège des Républicains, à Paris, pour tirer les leçons de cet échec.

#4 Le débat de l’entre-deux-tours aura bien lieu

Un face-à-face inédit. Le débat de l’entre-deux-tours opposera Emmanuel Macron et Marine Le Pen, mercredi 3 mai, a confirmé lundi le porte-parole d’En marche ! sur Europe 1. « Le débat n’avait pas eu lieu en 2002 lorsque le deuxième tour opposait Jacques Chirac à Jean-Marie Le Pen, a rappelé Benjamin Griveaux. Là, il aura bien lieu et c’est un débat que nous voulons. »

#5 Macron devancerait Le Pen au second tour

Quel choix feront les Français dimanche 7 mai ? Emmanuel Macron est crédité de 62% d’intentions de vote, contre 38% pour Marine Le Pen, selon notre sondage Ipsos/Sopra Steria réalisé à l’issue du premier tour, dimanche 23 avril. Le candidat d’En marche ! bénéficierait d’un report de voix massif des électeurs ayant voté pour Benoît Hamon (79%) et Jean-Luc Mélenchon (62%).

Publié dans:Politique |on 24 avril, 2017 |Pas de commentaires »

C’est la moindre des choses…………………..(24/04/2017)

Publié dans:Politique |on 24 avril, 2017 |Pas de commentaires »

On ne tire pas sur les ambulances……………….(24/04/2017)

Publié dans:Politique |on 24 avril, 2017 |Pas de commentaires »

Siffle beau merle………………………..(24/04/2017)

Publié dans:Politique |on 24 avril, 2017 |Pas de commentaires »

La sentence du « motodidacte »…………….(24/04/2017)

Publié dans:Politique |on 24 avril, 2017 |Pas de commentaires »

L’édito de Laurent Joffrin…………………….(24/04/2017)

EDITORIAL

La baraka de Macron, par Laurent Joffrin

Par Laurent Joffrin, Photo Denis Allard. Réa — 23 avril 2017 à 23:06
Emmanuel Macron quitte son bureau de vote du Touquet, le 23 avril.Zoom
Emmanuel Macron quitte son bureau de vote du Touquet, le 23 avril. Photo Denis Allard. Réa pour Libération

ÉditoVictoire de Macron, succès relatif de Le Pen, chute de Fillon, percée de Mélenchon : quel pays ! Mesurons la rupture en cours. La France, divisée depuis deux siècles entre droite et gauche, choisit un centriste néophyte auteur d’une ébouriffante cavalcade et une candidate d’extrême droite au score inférieur à ses attentes, laissant droite et gauche sur le bord de la route. La France, désabusée à l’égard de sa classe politique, devait voter en traînant les pieds : c’est un sursaut civique qui se produit. Jean-Luc Mélenchon devait jouer les seconds rôles, comme le faisait en général la gauche radicale. Il tutoie les premiers. La France, enfin, rejetait sans appel le quinquennat Hollande : elle place en tête un conseiller puis ministre dudit Hollande, pour une variante un peu plus libérale de la politique jusque-là vouée aux gémonies. Insoumise, décidément, la France !

La droite a perdu une élection imperdable : c’est de sa faute. En maintenant la candidature d’un François Fillon plombé par les affaires, elle s’est suicidée. La gauche est éliminée d’emblée : c’est de sa faute. Elle a joué la division jusqu’au bout et ses électeurs les plus modérés l’ont abandonnée pour Macron. Au terme d’une équipée invraisemblable, qui doit autant à sa baraka d’enfer qu’à son incontestable talent, Emmanuel Macron passe la ligne en tête. Chérubin a fait la nique à tous les barbons… Le second tour opposera donc le social-libéralisme au nationalisme, l’ouverture à la fermeture, l’Europe unie à la France seule. En principe, grâce aux républicains de tous les partis, le jeune premier du scrutin l’emporte sur la vilaine marâtre. Mais le FN réalise le score le plus fort de son histoire à une présidentielle. Et si le combat se change en une confrontation peuple-élites, qui peut augurer à coup sûr du résultat ? Dans un décor neuf, tout est possible. Autrement dit, vigilance.

Laurent Joffrin Photo Denis Allard. Réa

Publié dans:Politique |on 24 avril, 2017 |Pas de commentaires »

Le second s’annonce……………………..(24/04/2017)

Publié dans:Politique |on 24 avril, 2017 |Pas de commentaires »

Coup de gueule………………

Au vu des résultats de ce premier tour, l’envie me prend de régler quelques comptes.

Les Christian PAUL et autres Benoît Hamon, Arnaud MONTEBOURG, Philippe GUEDJ ont réussi à faire ce que la droite « la plus bête du monde » n’avait pu réaliser : détruire le PS de l’intérieur.

A coups d’égo surdimensionnés, de trahison multiples, de coups bas, ils ont pourri le quinquennat de François HOLLANDE, certainement le meilleur Président de la cinquième République.

Respectant les consignes de Martine AUBRY qui n’a jamais digérée d’avoir été battu aux primaires, ils ont contraint le gouvernement (dont, en principe ils étaient les alliés naturels) à sortir le fameux 49-3 pour éviter ces mêmes frondeurs à déposer une motion de censure contre  leurs « alliés ».

Durant cinq années, ils ont donné l’affligeant spectacle de la désunion, de la haine, de la contradiction bête et méchante pour empêcher le Président de se représenter.

Comment faire confiance et voter pour de telles personnes ?

Depuis 2007, ce blog se bat contre tout ce que représente les candidats en lice : trahison, forfaiture, malversation, tricheries en tous genres, et continuera de le faire tant que son animateur aura un souffle de vie.

Honte aux frondeurs qui ont permis à MLP de réaliser un tel score.

Avant les législatives, ce blog publiera la liste de ces traitres à notre juste cause.

Si vous aviez un soupçon de courage vous devriez rentrer dans l’ombre afin que l’on tente de vous oublier : est-ce possible après vos comportements de Iago de bas étages ?

Soyez honnis et bannis de la politique à jamais.

Publié dans:Non classé |on 23 avril, 2017 |Pas de commentaires »
12345...458

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente