Archive pour la catégorie 'Non classé'

Déjà la discorde……?

 

 

Les fidèles du président élu se divisent sur son projet d’inclure des personnalités de gauche et du centre dans le gouvernement. Tandis que des voix s’élèvent, à gauche, pour dénoncer ceux qui pourraient se laisser tenter.

Par Liberation.fr

LIBERATION.FR : mardi 15 mai 2007

     

28 réactions  

loadNbReaction(‘NbReactions’,curDocId);

L’heure n’est pas aux «récompenses» mais au «rassemblement des talents». C’est Brice Hortefeux, l’un des principaux lieutenants de Nicolas Sarkozy qui le dit, alors que les grincements de dents se font de plus en plus entendre à l’UMP contre la volonté d’ouverture à gauche de Nicolas Sarkozy.

Sur le même sujet

Le président élu n’a «jamais promis un poste à qui que ce soit» au sein du futur gouvernement, a tonné mardi l’ancien ministre délégué aux Collectivités locales interrogé sur RTL. «La conviction de Nicolas Sarkozy (…) qu’il souhaite concrétiser aujourd’hui, c’est que l’équipe qui sera constituée ne résumera pas ni à un camp voire même à un clan et c’est cela la nouveauté».

Nicolas Sarkozy, qui poursuit ses consultations – il reçoit cet après-midi le président du Parti radical de gauche  Jean-Michel Baylet – «souhaite effectivement associer des personnes qui, au-delà des clivages classiques et en bousculant ces clivages classiques, partagent une même conviction que notre pays a besoin de réformes», a précisé Hortefeux.

Et d’ajouter, à l’adresse de Patrick Devedjian qui a eu lundi des propos critiques contre l’ouverture annoncée à des ministres du centre et de la gauche: «Le temps n’est pas celui des récompenses mais du rassemblement des talents et je suis convaincu que Patrick Devedjian partage cette opinion».

A gauche, c’est l’ancienne ministre socialiste  Elisabeth Guigou qui est montée en première ligne mardi. L’hypothèse que Bernard Kouchner, Hubert Védrine ou encore Anne Lauvergeon puissent entrer au gouvernement, «me désole personnellement», a-t-elle confié sur France Info.

«Dans l’immédiat, ceux qui acceptent se font complices d’une manoeuvre qui vise purement et simplement à laminer la gauche aux élections législatives», a-t-elle prévenu. Selon la députée socialiste de Seine-Saint-Denis, «dans quelques semaines ils risquent d’être otages d’une politique de droite, très à droite, et que ceux qui sont cités ont dénoncée pendant la campagne électorale».

Pour sa part, le président du groupe PS à l’Assemblée nationale Jean-Marc Ayrault a mis en garde « ceux qui, venus de la gauche, s’embarquent dans l’aventure » avec Nicolas Sarkozy, jugeant que « chacun est devant sa conscience ».

De son côté, Charles Pasqua a estimé sur i-télé que Nicolas Sarkozy était «en train de tenter l’ouverture qu’aurait dû faire Jacques Chirac en 2002».

Publié dans:Politique |on 15 mai, 2007 |Pas de commentaires »

Citation du jour…..

Qu’en pensez-vous Mesdames…?

 » Ne réduisez pas Ségolène Royal à son statut de femme, elle mérite mieux que ça. « 

Publié dans:Politique |on 14 mai, 2007 |Pas de commentaires »

Attendons-nous à……( la TVA sociale)

Le titre de cet article aurait pu avoir en sous-titre: »Quand l’ancien ministre était contre. »

La TVA sociale ? Une supercherie. Elle aurait un impact récessif et serait défavorable aux salariés. Sarkozy le sait parfaitement et le député PS Didier Migaud se fait fort de le rappeler.

La preuve ? Le conseiller budgétaire de Ségolène Royal cite le compte rendu de l’audition de Sarkozy devant la Commission des finances du Sénat en novembre 2004: » Monsieur Nicolas Sarkozy, ministre de l’Economie avait, au vu des études dont il disposait, estimé que l’impact d’une augmentation de la TVA serait selon lui, deux fois plus défavorable qu’une augmentation équivalente de la CSG. Il a ajouté que l’accroissement du taux normal de la TVA serait problématique pour la compétitivité française. »

Cela ne l’a pas empêché de l’inscrire à son programme trois ans plus tard…….Comprenne qui peut…!!

Publié dans:Politique |on 14 mai, 2007 |Pas de commentaires »

Liberté de la presse sous le CAC 40 de Sarko..

A prendre au conditionnel…

Un article du JDD sur Cécilia Sarkozy aurait été censuré

         

UN ARTICLE SUR CÉCILIA SARKOZY AURAIT ÉTÉ CENSURÉ
agrandir la photo

PARIS (Reuters) – Un article du Journal du Dimanche révélant que Cécilia Sarkozy n’aurait pas voté lors du second tour de la présidentielle aurait été censuré par l’actionnaire de référence de l’hebdomadaire, le groupe Lagardère, selon une information parue sur le site internet Rue89.

« Selon nos informations, le Journal du Dimanche a renoncé à publier un article racontant comment Nicolas et Cécilia Sarkozy avaient passé leur dernier dimanche, le 6 mai, jour du second tour », lit-on sur ce site fondé par d’anciens journalistes de Libération.

Selon eux, leurs confrères du JDD auraient « découvert », en consultant le registre du bureau de vote où était inscrite Cécilia Sarkozy que l’épouse du candidat de l’UMP « n’avait pas voté ».

Le directeur de la rédaction de l’hebdomadaire dominical, Jacques Espérandieu, a alors demandé à ses journalistes samedi, veille de la parution du journal, d’appeler Cécilia Sarkozy avant de publier l’information, indiquent les rédacteurs de Rue89.

Cécilia Sarkozy n’a pas voulu faire de commentaire, ajoute le site internet.

« A la suite de quoi, plusieurs membres de la garde rapprochée de Nicolas Sarkozy seraient intervenus », affirme Rue89 qui cite notamment Claude Guéant, le directeur de campagne de Nicolas Sarkozy et Franck Louvrier, son responsable de la communication.

« Finalement, Arnaud Largardère, patron du groupe Lagardère, a exigé que l’article soit remis dans un tiroir », affirme Rue 89.

Le directeur de la rédaction du Journal du Dimanche n’était pas joignable par téléphone dimanche en milieu d’après-midi. Le groupe Lagardère n’a pas non plus pu être joint.

« L’article, illustré d’une photo de la liste d’émargement, mentionnait également de vifs échanges, dans la soirée (du 6 mai), au sein du couple », précise Rue89.

Cécilia Sarkozy n’avait pas accompagné Nicolas Sarkozy au bureau de vote de l’école maternelle Edith Gorce Franklin, sur l’île de la Jatte, le 6 mai contrairement à ce qui s’était produit au premier tour.

Il n’avait pas été alors précisé si elle avait voté par la suite.

Publié dans:Politique |on 13 mai, 2007 |Pas de commentaires »

De qui cette citation….?

 

 » Je préfère risquer en osant, que regretter de ne pas avoir su saisir l’occasion qui se présentait »

C’est beau comme de l’antique…..avec un bon café et deux aspirines, ça passe…..

Publié dans:Politique |on 13 mai, 2007 |Pas de commentaires »

Les supputations de « Libé »…..

Une semaine après son élection à la présidence de la République, Nicolas Sarkozy poursuit ses consultations en vue de constituer un gouvernement qu’il veut à la fois resserré, ouvert à des personnalités du centre et de gauche, respectant la parité homme-femme et privilégiant «l’efficacité».

 

« Philippe Seguin à la Justice, Alain Juppé au Développement durable, Jean-Louis Borloo à la Stratégie économique et à l’Emploi et Hubert Védrine aux Affaires étrangères, ça aurait une certaine gueule », déclarait samedi à Reuters un député UMP proche du président élu, qui commentait les dernières rumeurs.

« Il n’y a pas grand monde qui sait, hormis Nicolas Sarkozy, François Fillon et Claude Guéant », reconnaissait-il cependant.

François Fillon, conseiller politique de Nicolas Sarkozy, est le seul élément à peu près acquis du casting gouvernemental, dans le rôle de Premier ministre. Sa nomination devrait être annoncée jeudi en fin de matinée, au lendemain de la passation de pouvoir entre Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy.

Quant à l’ex-directeur de campagne du président de l’UMP, Claude Guéant, tout laisse penser qu’il sera secrétaire général de l’Elysée, dont le porte-parole sera David Martinon, ancien conseiller diplomatique de Nicolas Sarkozy au ministère de l’Intérieur.

Claude Guéant a d’ailleurs rejoint samedi Nicolas Sarkozy à La Lanterne, résidence normalement réservée au Premier ministre, à Versailles. Le président élu s’y est retiré pour le week-end, avec sa femme Cécilia, pour continuer des consultations entamées dès son retour, mercredi soir, de sa brève croisière maltaise sur un yacht appartenant à l’homme d’affaires Vincent Bolloré.

Il a reçu samedi matin l’ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin et a été filmé raccompagnant l’ex-ministre socialiste de l’Education nationale, Claude Allègre.

Ce dernier n’a pas caché pendant la campagne son aversion pour la candidate du PS, Ségolène Royal. Il avait déjà été reçu, en catimini, au QG de Nicolas Sarkozy entre les deux tours.

Il fait partie de la petite cohorte des personnalités réputées de gauche « consultées » ces derniers jours par Nicolas Sarkozy, comme l’ancien ministre des Affaires étrangères Hubert Védrine ou la PDG d’Areva, Anne Lauvergeon, qui fut une proche collaboratrice du président socialiste François Mitterrand.

Là encore les rumeurs vont bon train. A en croire tel proche de Nicolas Sarkozy, l’un et l’autre auraient décliné l’offre du président élu. Selon tel autre, « Védrine réfléchit encore » et tout n’est peut-être pas fini avec Anne Lauvergeon.

Quant à l’ancien ministre socialiste de la Santé Bernard Kouchner, il a été « approché », confirme Claude Guéant.

Si elles n’entrent pas au gouvernement, certaines des personnalités de gauche « consultées » ou « approchées » – les noms de hauts fonctionnaires comme Jean-Pierre Jouyet, ancien membre du cabinet du Premier ministre socialiste Lionel Jospin, sont également cités – pourraient se voir confier des « missions ».

Ce serait notamment le cas de Claude Allègre, à l’instar de Martin Hirsch, président d’Emmaüs-France, à qui Nicolas Sarkozy a notamment demandé de réfléchir à la mise en oeuvre d’un « revenu de solidarité active ».

Du côté de l’UDF, trois noms se détachent des « ministrables » éventuels : ceux du ministre sortant de l’Education Gilles de Robien, du président du groupe UDF à l’Assemblée nationale Hervé Morin et de l’ancien communiste Maurice Leroy, qui est devenu un des députés centristes les plus proches du président de l’UDF, François Bayrou et que l’on cite notamment pour l’agriculture.

Pour le député UMP Dominique Paillé, une chose est certaine: « Nicolas Sarkozy veut faire un gouvernement de poids lourds et chercher l’ouverture. »

Lors d’une rencontre avec les parlementaires de l’UMP, jeudi, le président élu a prévenu qu’il préférerait « l’efficacité » à la « fidélité » pour constituer « la meilleure équipe de France » et ne pas rééditer l’erreur faite, selon lui, en 1995 et 2002 par le président Jacques Chirac, qui avait privilégié des fidèles.

L’avertissement s’adressait notamment à certains de ses proches, comme Brice Hortefeux, actuel ministre délégué aux collectivités territoriales, qui pourrait prendre la tête d’une future direction collégiale de l’UMP. D’autres peuvent encore espérer être choisis après les élections législatives, lors de la nomination de secrétaires d’Etat.

Les noms qui circulent par le bouche-à-oreille et dans la presse, au gré de rumeurs souvent contradictoires, sont beaucoup plus nombreux que les postes à pourvoir (15, en l’occurrence).

Le maire de Bordeaux et fondateur de l’UMP Alain Juppé et le ministre de l’Emploi Jean-Louis Borloo paraissent avoir de bonnes chances d’appartenir au prochain gouvernement. Mais pour tous les autres, l’incertitude reste de mise.

Respecter la parité homme-femme promise par le candidat Sarkozy n’est pas la moindre des difficultés rencontrées par le président élu pour former un gouvernement de 15 ministres.

« Le président l’a dit, donc on le fera. C’est un défi mais c’est aussi un progrès », confie Claude Guéant.

Outre Anne Lauvergeon, sont le plus souvent citées l’actuelle ministre de la Défense, Michèle Alliot-Marie, pour la Justice ou l’Intérieur, sa collègue du Commerce extérieur Christine Lagarde et l’ex-porte-parole de campagne de Nicolas Sarkozy Rachida Dati, ainsi que les députées UMP Valérie Pécresse et Christine Boutin ou l’ancienne conseillère du président Jacques Chirac, Christine Albanel.

Une autre difficulté réside dans la redéfinition des périmètres des ministères, Nicolas Sarkozy souhaitant fusionner certains portefeuilles comme le sport et la santé ou en créer ex-nihilo de nouveaux, comme celui regroupant l’environnement, le développement durable et la gestion de l’énergie et de l’eau.

« De toute façon, il va nous surprendre », prédit un proche collaborateur de l’un des « ministrables ». Réponse « entre vendredi et lundi au plus tard », selon Claude Guéant.

chrislila
sintoma
daflon
alzaz
Jojo
PHIL
chrislila
Doudou
Alai
veritas
Les supputations de
Publié dans:Politique |on 13 mai, 2007 |Pas de commentaires »

De qui cette citation….?

 » Ma France c’est une nation ouverte, accueillante, c’est la patrie des droits de l’homme.  »

De qui cette superbe citation ? Sophocle? de Gaulle? Ségolène Royal?

Vous n’y êtes pas, c’est Rastignac….pourvu qu’il s’en souvienne..!

Publié dans:Politique |on 12 mai, 2007 |Pas de commentaires »

A méditer…..surtout par Rastignac…

Liberté

Sur mes cahiers d’écolier
Sur mon pupitre et les arbres
Sur le sable sur la neige
J’écris ton nom

Sur toutes les pages lues
Sur toutes les pages blanches
Pierre sang papier ou cendre
J’écris ton nom

Sur les images dorées
Sur les armes des guerriers
Sur la couronne des rois
J’écris ton nom

Sur la jungle et le désert
Sur les nids sur les genêts
Sur l’écho de mon enfance
J’écris ton nom

Sur les merveilles des nuits
Sur le pain blanc des journées
Sur les saisons fiancées
J’écris ton nom

Sur tous mes chiffons d’azur
Sur l’étang soleil moisi
Sur le lac lune vivante
J’écris ton nom

Sur les champs sur l’horizon
Sur les ailes des oiseaux
Et sur le moulin des ombres
J’écris ton nom

Sur chaque bouffée d’aurore
Sur la mer sur les bateaux
Sur la montagne démente
J’écris ton nom

Sur la mousse des nuages
Sur les sueurs de l’orage
Sur la pluie épaisse et fade
J’écris ton nom

Sur les formes scintillantes
Sur les cloches des couleurs
Sur la vérité physique
J’écris ton nom

Sur les sentiers éveillés
Sur les routes déployées
Sur les places qui débordent
J’écris ton nom

Sur la lampe qui s’allume
Sur la lampe qui s’éteint
Sur mes maisons réunis
J’écris ton nom

Sur le fruit coupé en deux
Dur miroir et de ma chambre
Sur mon lit coquille vide
J’écris ton nom

Sur mon chien gourmand et tendre
Sur ses oreilles dressées
Sur sa patte maladroite
J’écris ton nom

Sur le tremplin de ma porte
Sur les objets familiers
Sur le flot du feu béni
J’écris ton nom

Sur toute chair accordée
Sur le front de mes amis
Sur chaque main qui se tend
J’écris ton nom

Sur la vitre des surprises
Sur les lèvres attentives
Bien au-dessus du silence
J’écris ton nom

Sur mes refuges détruits
Sur mes phares écroulés
Sur les murs de mon ennui
J’écris ton nom

Sur l’absence sans désir
Sur la solitude nue
Sur les marches de la mort
J’écris ton nom

Sur la santé revenue
Sur le risque disparu
Sur l’espoir sans souvenir
J’écris ton nom

Et par le pouvoir d’un mot
Je recommence ma vie
Je suis né pour te connaître
Pour te nommer

Liberté.
Paul Eluard
in Poésies et vérités 1942
Ed. de Minuit, 1942

 

 

Publié dans:Non classé |on 12 mai, 2007 |Pas de commentaires »

Dîner sur l’herbe….

Les médias se font l’écho du « pince-fesses » du 6 Mai, réunissant au Fouquet’s (les tickets restaurant ne sont pas admis) Tsarkozy I et ses groupies. Afin que nul n’en ignore, je vais vous fournir quelques noms de la « France d’en (très)haut », heureux élus, admis à festoyer avec « le candidat du peuple », qui, pour une fois, n’a pas mangé à l’usine. Rastignac a donc retrouvé: Martin Bouygues (TF, Bouygues télécom, Bouygues Travaux Publics,, Alstom, etc…); Vincent Bolloré (Havas, Direct TV, journaux gratuits, instituts de sondages CSA); Alain Minc (président du conseil de surveillance du « Monde », conseiller du multimilliardaire François Pinault, de Charles Milhaud, des Caisses d’Epargne et autres…). Il ne me faudrait pas oublier Dominique Desseigne (surnommé Dodo),patron du groupe Barrière, propriétaire justement du Fouquet’s, des hôtels de luxe et des casinos de Deauville, d’Enghien, de La Baule et autres Palavas les Flots. Le belge Albert Frère (premier actionnaire de Suez[ et la fusion avec GdF??], Toital, M6, etc..) figurait au rang des invités. Pour le show bizz, le franco-helvético-belge Johnny Halliday, accompagné de Madame, Jean Réno etc…Que du beau monde…..Le CAC 40 est ravi…Et vous..?

Publié dans:Politique |on 12 mai, 2007 |Pas de commentaires »

Attendons-nous à…(le piège du contrat unique)

La proposition la plus tonitruante du « Rastignac neuilléen », l’instauration d’un contrat unique, ne peut que susciter l’inquiétude. Voilà comment le candidat de l’UMP présentait sa mesure, lors de l’émission « A vous de juger », sur France 2, en novembre 2006: » Avec mon système, on n’a plus de CDD, on n’a qu’un CDI dont les droits sociaux augmentent au fur et à mesure de l’ancienneté du contrat. A ce moment là, vous aurez un CDI comme les autres. »

Manipulation rhétorique, semi-mensonge, méconnaissance ou bluf sarkozien?? En fait de CDI, ce que propose Sarkozy n’est autre que le CNE érigé en norme…!!!

Soit un contrat permettant à l’employeur de licencier le salarié sans motif pendant une période indéterminée. Un vrai progrès social aux yeux d’un Sarkozy qui a fondé toute sa politique de l’emploi sur un axiome totalement aberrant, inspiré du Medef:’faciliter le licenciement pour faciliter l’embauche. » C’est un cadeau pour les entreprises (NDR: Merci patron, merci patron, quel plaisir de travailler pour vous, on est heureux comme des fous (Les Charlots).

Et un piège pour les salariés. Pour eux, le contrat unique, c’est la garantie de l’insécurité professionnelle: » Licenciement sans motif, sans recours, plus de droit collectif mais des transactions individuelles avec indemnités, en échange d’hypothétiques promesses de reclassement », comme le rappelle très justement le socialiste Gérard Filoche, inspecteur du travail, sur son blog.

A terme, c’est aussi l’assurance de répercussions négatives sur la productivité. « Un salarié ne produit bien que s’il se sent sécurisé dans son travail », analyse Michel Sapin, secrétaire national PS en charge de l’économie et de la fiscalité.

En plus d’être arbitraire et injuste, la politique de sarkozy s’avère inefficace et contre-productive.

Publié dans:Politique |on 12 mai, 2007 |Pas de commentaires »
1...494495496497498...514

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente