Archive pour la catégorie 'SARKO II'

Ca chauffe pour le nain…………………..(07/10/2017)

Affaire des écoutes téléphoniques : un procès requis contre Nicolas Sarkozy

Vendredi soir, le parquet national financier a demandé le renvoi de l’ex-chef d’Etat devant le tribunal correctionnel pour « corruption, trafic d’influence et recel de violation du secret professionnel. »

Nicolas Sarkozy lors d\'un discours, le 20 novembre 2016 à Paris.
Nicolas Sarkozy lors d’un discours, le 20 novembre 2016 à Paris. (ERIC FEFERBERG / AFP)
avatar

franceinfoRadio France

Mis à jour le 07/10/2017 | 07:11
publié le 06/10/2017 | 22:17

Le parquet national financier (PNF) demande vendredi 6 octobre le renvoi de l’ancien président de la République, Nicolas Sarkozy, devant un tribunal correctionnel dans l’affaire dite des « écoutes » pour  »corruption, trafic d’influence et recel de violation du secret professionnel », a appris franceinfo par une source proche du dossier, confirmant une information du Parisien.

Les juges ont également réclamé le renvoi en correctionnelle de deux autres acteurs du dossier : l’avocat de Nicolas Sarkozy, maître Thierry Herzog et l’ex-premier avocat général auprès de la Cour de cassation, Gilbert Azibert. Selon la même source, ces réquisitions du parquet national financier remontent au 4 octobre et n’a pas encore été notifié aux différentes parties. Contacté par franceinfo, le parquet national financier n’a souhaité faire aucun commentaire.

Dans cette affaire, Nicolas Sarkozy a été mis en examen pour « corruption » et « trafic d’influence » en juillet 2014. Il est soupçonné, avec son avocat, Thierry Herzog, d’avoir tenté d’obtenir de Gilbert Azibert, alors magistrat à la Cour de cassation, des informations couvertes par le secret dans le cadre d’une procédure sur la saisie des agendas de l’ancien chef de l’Etat, en marge de l’enquête sur l’affaire Bettencourt (dans laquelle Nicolas Sarkozy a bénéficié d’un non-lieu en 2013). En échange de ses services, Nicolas Sarkozy lui aurait promis d’user de son influence pour lui obtenir une nomination à poste de prestige à Monaco.

Publié dans:SARKO II |on 7 octobre, 2017 |Pas de commentaires »

A la soupe………………………(16/02/2012)

Hervé Morin retire sa candidature

81 commentaires

 

A la soupe...........................(16/02/2012) dans Politique

Hervé Morin le 28 janvier 2012 à Montreuil. (© AFP Fred Dufour) soupe

Le président du Nouveau Centre, Hervé Morin, annonce le retrait de sa candidature à la présidentielle et son ralliement à Nicolas Sarkozy dans une interview au Figaro Magazine à paraître vendredi et publiée en partie jeudi sur lefigaro.fr.

«Ma détermination ne doit pas tourner à l’obstination», déclare M. Morin en annonçant qu’il «renonce» à concourir et qu’il se rallie au président de la République.

L’ancien ministre de la Défense affirme attendre du chef de l’Etat, désormais candidat, qu’«il tire les conséquences des erreurs de ce quinquennat» pour «retrouver une démocratie équilibrée». Il demande notamment l’introduction d’«une part de proportionnelle aux législatives».

M. Morin explique que «dans ce contexte de crise, les Français n’ont pas eu forcément envie d’aller vers une candidature portée par un homme neuf issu d’un parti jeune qui n’existait que depuis quatre ans et qui n’est pas suffisamment reconnu aujourd’hui».

Dénonçant une «inégalité scandaleuse de traitement médiatique des candidats», il reconnaît qu’il était loin d’avoir les 500 signatures nécessaires pour se présenter. «Je n’en étais qu’à 280», affirme-t-il.

L’un des lieutenants de M. Morin, Jean Dionis du Séjour, a exprimé sa «déception» de voir «cette aventure de trois mois prendre fin». «C’est un échec. Nous devrons en tirer les leçons dès le congrès du Nouveau Centre le 25 février», a déclaré le député du Lot-et-Garonne en reconnaissant que M. Morin n’avait «pas réussi à rassembler le parti autour de sa candidature».

S’agissant du ralliement à M. Sarkozy, «on va s’en expliquer tous ensemble le 25», a-t-il dit. Mais «bien sûr, certains membres du Nouveau Centre préfèreront soutenir François Bayrou, même s’ils seront minoritaires» selon lui, «en raison de l’ambiguïté» de la stratégie du candidat du MoDem pour le second tour de la présidentielle, qui «était déjà le coeur du divorce de 2007».

Un autre proche de M. Morin a également exprimé à l’AFP sa «tristesse» après l’abandon de M. Morin. «On sait que la politique, c’est dur mais, là, ça a été une campagne douloureuse. Les 15 coups de couteaux dans le dos tous les jours, c’est pas facile à vivre…», a déploré cette source en allusion aux nombreuses critiques internes au Nouveau Centre contre la candidature d’Hervé Morin.

Le secrétaire général de l’UMP, Jean-François Copé, a lui salué la nouvelle du retrait d’Hervé Morin jeudi matin sur Europe 1, soulignant qu’en ces «temps difficiles, notre famille politique a besoin d’être rassemblée» autour de Nicolas Sarkozy.

(AFP)

 

Publié dans:Politique, PRESIDENTIELLES 2012, SARKO II |on 16 février, 2012 |Pas de commentaires »

Sarko II : à travers la presse……………………(16/02/2012)

La presse peu convaincue par la prestation de Nicolas Sarkozy

217 commentaires

 

Sarko II : à travers la presse........................(16/02/2012) dans Politique

Le président Nicolas Sarkozy sur le plateau de TF1, le 15 février 2012. (© AFP Lionel Bonaventure)

 

La quasi totalité des éditoriaux de la presse de jeudi est consacrée à l’annonce de la candidature du président de la République sur TF1 mais celui-ci n’a guère convaincu leurs auteurs, d’aucuns ironisant sur son annonce de référendums populaires aux accents de « gadget ».

« Le président a séduit sûrement, mais il n’aura guère convaincu », pense Olivier Picard (Les Dernières Nouvelles d’Alsace).

Dans L’Eclair des Pyrénées, Philippe Reinhard pense que « le problème n’est pas une question de crédibilité, mais une question d’affection. Sur ce terrain, il a déjà perdu la partie. Et sa prestation d’hier soir l’enfonce encore un peu plus. S’il veut convaincre le pays de le réélire, il lui faudra faire beaucoup mieux. » « Le recours au référendum à chaque fois qu’un blocage menacera un projet de réforme, le come-back de la valeur travail, les accents antiélites politiques et syndicales, la caricature de la position de son adversaire sur l’immigration: les ficelles sarkozystes semblaient bien grosses hier soir » commente Paul Quinio de Libération.

Patrick Fluckiger de l’Alsace juge, lui, qu’avec le référendum « Nicolas Sarkozy n’a pas pu s’empêcher de glisser une proposition-gadget qui fleure le « y’a qu’à ». Dans La République du Centre, Jacques Camus voit le référendum comme un « sacré revirement venant de la part de celui qui s’est surexposé en accaparant toutes les manettes ».

Pour François Ernenwein de La Croix, « il faudra sans doute plus de créativité, plus d’efficacité et plus d’équité. Notamment face à l’accroissement spectaculaire des inégalités. » « Il n’y a dans cette candidature rien qui fasse rêver. Il n’y a qu’une immersion directe dans les épreuves à affronter », pense Hervé Chabaud de L’Union, tout comme Philippe Waucampt du Républicain Lorrain: « Sa déclaration de candidature est banale, sans élan, dépourvue du moindre vibrato de nature à faire rêver. » Jean-Claude Souléry de La Dépêche du Midi trouve qu’ »hier soir, certes loin des ors de l’Élysée, dans un studio de TF1 qui paraissait soudain trop grand, Nicolas Sarkozy l’a joué petit bras. » « Le tout nouveau candidat Sarkozy tient sa démonstration. Le reste s’enchaîne sans véritable surprise » analyse Michel Lépinay dans Paris-Normandie.

L’éditorialiste de L’Humanité Patrick Apel-Muller explique qu’ »il prétend mener campagne sur des valeurs, alors que celles qui le préoccupent véritablement sont cotées en Bourse ».

Paul-Henri du Limbert du Figaro préfère jouer sur les comparaisons: « il faut donc revoir sa compétitivité, son système de protection sociale, ses dépenses publiques, tout ce dont ne parle pas François Hollande et que Nicolas Sarkozy va mettre sur la table d’ici au premier tour. Ouvrir les yeux sur la réalité ou détourner le regard: c’est l’enjeu de cette présidentielle. »

(AFP)

Publié dans:Politique, PRESIDENTIELLES 2012, SARKO II |on 16 février, 2012 |Pas de commentaires »

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente