Archive pour la catégorie 'SONDAGES'

Sondage « franceinfo »……………..(28/03/2017)

Logo Francetv info

  07h33
Alerte info
Présidentielle : Fillon toujours nettement distancé par Le Pen et Macron, selon un sondage Ipsos pour France TélévisionsA vingt-six jours de l’élection présidentielle, l’hypothèse d’un duel entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron au second tour se renforce un peu plus. Selon un sondage Ipsos-Sopra Steria pour France Télévisions et Radio France, publié mardi 28 mars, les deux candidats font la course en tête, avec respectivement 25% et 24% des intentions de vote. Si le premier tour avait lieu dimanche, le candidat de la droite, François Fillon, serait nettement distancé, avec seulement 18% des voix. A gauche, Jean-Luc Mélenchon (14%) devancerait Benoît Hamon (12%).
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:SONDAGES |on 28 mars, 2017 |Pas de commentaires »

Sondage……………………(09/03/2017)

Logo Francetv info 07h33
Alerte info
Présidentielle : Emmanuel Macron a gagné six points en deux semaines, selon un sondage Harris Interactive pour France TélévisionsLes fruits du ralliement de François Bayrou et des affaires qui entourent François Fillon ? En seulement deux semaines, les intentions de vote en faveur d’Emmanuel Macron au premier tour de l’élection présidentielle ont connu un bond de six points, selon un sondage Harris Interactive pour France Télévisions publié jeudi 9 mars. Si le scrutin avait lieu dimanche, l’ancien ministre de l’Economie obtiendrait 26% des voix, au coude-à-coude avec la candidate du Front national, Marine Le Pen, créditée de 25% des intentions de vote.
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:Politique, SONDAGES |on 9 mars, 2017 |Pas de commentaires »

franceinfo communique………………………(24/02/2017)

Logo Francetv info 08h00
Alerte info
Présidentielle : six Français sur dix approuvent le ralliement de François Bayrou à Emmanuel Macron, selon un sondage Odoxa pour franceinfoDans le détail, les trois quarts des sympathisants de gauche approuvent le soutien de François Bayrou à Emmanuel Macron, contre 53% des sympathisants de droite.
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:Politique, SONDAGES |on 24 février, 2017 |Pas de commentaires »

Franceinfo……………………………………(10/02/2017)

Logo Francetv info

  07h37
Alerte info
Affaires Fillon : huit Français sur dix n’ont pas été convaincus par la défense du candidat, selon un sondage Odoxa pour franceinfoAprès deux semaines de silence, François Fillon, au cœur d’une enquête préliminaire pour détournement de fonds publics, s’est expliqué face aux Français, lundi 6 février. Mais cette conférence de presse n’a pas eu l’effet escompté : quatre jours plus tard, 79% des personnes interrogées avouent ne pas avoir été convaincues par la défense du candidat de la droite à la présidentielle, selon un sondage Odoxa pour franceinfo dévoilé vendredi. Les sympathisants de droite ne font d’ailleurs pas exception (61%).
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:Politique, SONDAGES |on 10 février, 2017 |Pas de commentaires »

Sondage………………………(09/02/2017)

Logo Francetv info

07h30
Alerte info
Election présidentielle : Fillon distancé par Le Pen et Macron, selon un sondage Harris Interactive pour France TélévisionsFrançois Fillon arrivera-t-il à se qualifier pour le second tour de l’élection présidentielle ? A deux mois et demi du scrutin, les choses sont évidemment très loin d’être faites. Mais si le premier tour avait lieu dimanche prochain, l’ancien Premier ministre serait battu, en ne recueillant que 19% des voix, selon un sondage Harris Interactive pour France Télévisions, publié jeudi 9 février.
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:Politique, SONDAGES |on 9 février, 2017 |Pas de commentaires »

Sondage…………………………………(03/02/2017)

Logo Francetv info 07h30
Alerte info
Présidentielle : six Français sur dix pensent que François Fillon doit renoncer, selon un sondage Odoxa pour franceinfoLes personnes étaient interrogées sur le fait que le candidat, pris dans l’affaire Penelope Fillon, ait raison ou non de « tenir bon et maintenir sa candidature tant qu’il n’est pas mis en examen ».
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans:Politique, SONDAGES |on 3 février, 2017 |Pas de commentaires »

Sondages……………………………..(04/05/2016)

Sondages : la cote de Hollande et Valls frémit, les 18-25 ans leur tournent le dos
J.Cl. | 04 Mai 2016, 07h46 | MAJ : 04 Mai 2016, 12h13
RÉAGIR

41
François Hollande et Manuel Valls, le 9 mars dernier à l'Elysée. 
François Hollande et Manuel Valls, le 9 mars dernier à l’Elysée.  (LP/Frédéric Dugit)

Cet infime frémissement devrait faire sourire l’entourage de François Hollande, au lendemain de ce qui est considéré comme son premier discours de campagne.

La cote de popularité du Président de la République a augmenté de 3 points en un mois et s’établit à 16%, selon un sondage de YouGov France (1) pour le Huffington Post et iTélé publié ce mercredi.

François Hollande progresse dans toutes les franges de l’opinion, sauf au sein de son propre parti politique. A droite, il enregistre une hausse de 5 points chez les sympathisants frontistes (7% d’avis favorables) et une hausse d’1 point auprès des sympathisants du parti Les Républicains (6% d’avis favorables).

A gauche, le bilan est plus mitigé avec une hausse de 3 points auprès des sympathisants du Front de Gauche (21% d’avis favorables) mais aussi une baisse de 2 points au parti socialiste (40% d’avis favorables).

Le Premier ministre Manuel Valls connaît lui aussi un léger mieux dans l’opinion. Avec 22% d’opinions favorables, Manuel Valls regagne pour la première fois des points, deux, depuis décembre 2015.

Selon ce sondage, les trois principales préoccupations des Français sont « le chômage et l’emploi » (33%), devant « l’immigration » (14%) tout comme « la protection sociale » (14%).

L’Elysée s’attachera d’avantage à cette enquête d’opinion qu’au baromètre TNS-Sofres-One point (2) pour le Figaro magazine. Avec 13% de cote de confiance, en baisse de deux points en un mois, François Hollande retrouve son plus bas niveau depuis l’automne 2014, avec un total de 84% (+1) des Français qui ne lui font «pas confiance» pour résoudre les problèmes de la France.

En baisse de un point à 26%, Manuel Valls limite les dégâts, mais le Premier ministre atteint également son plus bas niveau dans ce baromètre depuis son entrée en fonction en avril 2014. 70% (+1) des personnes interrogées ne lui font pas confiance.

27%  des 18-25 ans prêts à voter Le Pen au premier tour

Mais si l’exécutif remonte un peu dans le cœur des Français, il ne peut plus compter sur les jeunes, pourtant présentés comme la priorité du candidat Hollande lors de son élection en 2012. Selon le quatrième baromètre de l’Ifop (2) pour l’association Anacej, les 18-25 ans, à un an de la présidentielle, sont prêts à placer en tête… Marine Le Pen.

La présidente du Front national engrangerait 27% de leurs suffrages au premier tour, devant Nicolas Sarkozy (21%), Jean-Luc Mélenchon (17%). Les gestes consentis aux étudiants pour enrayer leur mobilisation contre la loi Travail et apaiser Nuit Debout n’y ont rien fait, le président de la République sortant arriverait en 4e position, avec 13% des voix. Si Alain Juppé était candidat, lui ferait jeu égal, à 29%, avec Marine Le Pen, mais François Hollande serait encore derrière Mélenchon.

Même scénario si Manuel Valls était le candidat du Parti socialiste : le Premier ministre serait derrière Marine Le Pen, Nicolas Sarkozy ou Alain Juppé et Jean-Luc Mélenchon.

Au deuxième tour, en revanche, et quel que soit son adversaire, Marine Le Pen ne serait pas élue par les jeunes.

(1) Sondage réalisé par internet les 27 et 29 avril auprès de 1013 personnes de 18 ans et plus.
(2) Enquête réalisée en face à face du 26 au 30 avril après de 1 000 personnes de 18 ans et plus.
(3) Sondage réalisé par questionnaire en ligne du 12 au 21 avril auprès de 1 202 personnes de 18 à 25 ans.

Le Parisien.fr

Publié dans:ELECTIONS, SONDAGES |on 4 mai, 2016 |Pas de commentaires »

Sondages……………………………….(13/11/2015)

Logo FranceTV Info Logo FranceTV Info La newsletter régionales
J-23 avant le 1er tour
bandeau abonnement alert
Cette newsletter a été préparée par Mathieu Dehlinger et Bastien Hugues
Faut-il croire les sondages ?
Faut-il croire les sondages ?
puce Qui gagnera la bataille des régionales en Ile-de-France ? Valérie Pécresse « écrase »-t-elle Claude Bartolone, ou bien les deux candidats sont-ils « au coude-à-coude » ? Deux sondages publiés cette semaine livrent des conclusions contradictoires sur le scénario du second tour. (Francetv info)
 Dans trois autres régions, des sondages BVA ont été épinglés pour « un défaut de méthode qui ôte à leurs résultats leur caractère significatif ». (Mediapart)puce
 Une fois de plus, la question de la fiabilité des sondages est sur la table. En mars déjà, une vive polémique avait éclaté lors des départementales : le score du FN avait été nettement surestimé par les instituts. (Francetv info)
pucepuce Une commission des sondages existe bien, pour parer à d’éventuelles dérives. Mais de son propre aveu, elle n’a pas « énormément de pouvoir » et se borne à faire des « mises au point », rendues publiques. (Libération)
 Quoi qu’il en soit, au moins 20% des électeurs se décident au dernier moment, rappelle Daniel Boy, directeur de recherche au Cevipof. (Thinkovery)
puce Selon un sondage Ipsos, 34% des Français certains d’aller voter disent d’ailleurs que leur vote peut encore changer. A trois semaines du spucecrutin, les dés sont donc encore loin d’être jetés. (Ipsos)
icon citation Citations
« Oui, ce serait un drame que le FN gagne une, deux ou trois régions. Pour l’image de la France, ce serait une catastrophe. »
Manuel Valls, Premier ministre
(Europe 1)
« Avons-nous autre chose à dire à nos fidèles que d’aller voter ? Sûrement. Nous voulons ajouter : pensez au sort des petits et des humbles ; pensez à l’accueil ; pensez au respect de la vie et de la dignité de la personne humaine ; pensez aux politiques sociales et familiales, à l’éducation des jeunes… »
Mgr Pontier, président de la Conférence des évêques de France
(La Croix)
« Les politiciens devraient inviter les gens de quartier. Jamais on demande l’avis des ouvriers. »
Marie-Claude, électrice à Armentières (Nord)
(Libération)
« Les écolos n’ont jamais rien fait pousser de leur vie, sauf du cannabis sur leurs balcons ! »
Bruno Retailleau, tête de liste LR-UDI en Pays de la Loire
(Le Figaro)
icon sondage Sondage
Le PS dans le piège du front républicain
puce « Ce n’est pas une bonne nouvelle pour le gouvernement, observe Emmanuel Rivière, de l’institut TNS Sofres. Les Français n’attribuent pas à ces élections des enjeux politiques colossaux. » (Le Figaro)
puce La méconnaissance de l’institution, ce « n’est pas bon pour les socialistes sortants », acquiesce Brice Teinturier, de l’institut Ipsos. « La région reste perçue comme une institution opaque. Les Français discernent mal ses domaines de compétences et ses actions quotidiennes. » (Francetv info)
Brèves de campagne avec logo france 3
« Quand j’vois ton port, j’ai honte, j’ai honte ! » Dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, un internaute a répondu, sous forme de parodie, à la vidéo anti-Le Pen de Frédéric Cuvillier. En quelques heures, la vidéo de cet internaute, resté anonyme, a été vue plusieurs milliers de fois. (France 3 Nord-Pas-de-Calais)
En Ile-de-France, une liste « des drogués, des putes et des exclus ». Un ancien d’EELV a regroupé des membres du Parti pirate, du syndicat du travail sexuel, des militants LGBT ou pro-cannabis ou encore des « street artistes ». (France 3 Ile-de-France)
Le Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, « ça déchire grave les potos ». C’est le message d’une vidéo pédagogique sur la fusion des régions, destinées aux collégiens et lycéens. Mais à trop vouloir être « swag », le clip fait un flop. (France 3 Midi-Pyrénées)
icon sondage Carte
Où gagne-t-on le plus souvent au Loto ?
Ce que disent les sondages, région par région
Publié dans:Politique, SONDAGES |on 13 novembre, 2015 |Pas de commentaires »

Mais votent à droite………………………………….(05/04/2015)

Six Français sur dix veulent garder Manuel Valls et son cap

L'Obs avec AFP

Voir tous ses articles

Publié le 05-04-2015 à 07h51

62% des personnes interrogées rejettent un changement de Premier ministre « dans les semaines qui viennent ». Seules 37% d’entre elles l’appellent de leurs voeux.

Discours du Premier ministre après l'annonce des résultats du 1er tour des élections départementales, le 22 mars 2015. (Alain Jocard/AFP PHOTO)Discours du Premier ministre après l’annonce des résultats du 1er tour des élections départementales, le 22 mars 2015. (Alain Jocard/AFP PHOTO)

Six Français sur dix ne veulent pas d’un changement de Premier ministre et souhaitent que Manuel Valls maintienne le même cap économique, selon un sondage Ifop pour le Journal du dimanche publié le 5 avril.

D’après cette enquête d’opinion, 62% des personnes interrogées rejettent un changement de Premier ministre  »dans les semaines qui viennent ». Seules 37% d’entre elles l’appellent de leurs voeux (1% sans opinion).

Elles sont nettement plus partagées sur l’opportunité d’un remaniement gouvernemental, souhaité par 49% et rejeté par 50%.

Bayrou, Aubry et Delanoë

Parmi une liste de personnalités de gauche et du centre proposées par l’Ifop, aucune ne recueille une majorité favorable à leur entrée au gouvernement.

Le président du Modem François Bayrou devrait entrer au gouvernement pour 45% des sondés (54% sont contre). La maire socialiste de LilleMartine Aubry suit avec 41% (contre 58%).

Viennent ensuite l’ancien maire de Paris Bertrand Delanoë (39% contre 60%), les ex-ministres Arnaud Montebourg (33% contre 64%) et Benoît Hamon (30/62), la maire de la capitale Anne Hidalgo (28/67), l’ancienne ministre écologiste Cécile Duflot (25/72), le président de l’AssembléeClaude Bartolone (25/64).

Maintenir le cap des réformes

A noter que le sénateur Europe Ecologie/Les Verts Jean-Vincent Placé, ne voit ses ambitions – affichées – d’entrer au gouvernement soutenues par seulement 16% des sondés contre 67% qui n’en veulent pas et 17% qui disent ne pas le connaître.

Enfin, pour 60% des personnes interrogées, Manuel Valls doit maintenir « avant tout le cap des réformes en faveur des entreprises et de la relance de l’activité économique ».

Elles sont 38% à souhaiter que le chef du gouvernement « cherche avant tout à rassembler les différentes sensibilités de gauche quitte à modifier son cap économique ».

Sondage réalisé les 3 et 4 avril auprès d’un échantillon de 1.005 personnes représentatif de la population française de 18 ans et plus (méthode des quotas).

 

Publié dans:SONDAGES |on 5 avril, 2015 |Pas de commentaires »

Sondage…………………………………………(14/03/2015)

92% des sympathisants écologistes pour un retour d’EELV au gouvernement

13 Mars 2015, 19h23 | MAJ : 13 Mars 2015, 20h13

Exclusif
ILLUSTRATION. Selon un sondage Odoxa pour l'émission CQFD d'i-Télé et «Le Parisien» - «Aujourd'hui en France», 92% des sympathisants écologistes souhaitent un retour d'EELV au gouvernement. 
ILLUSTRATION. Selon un sondage Odoxa pour l’émission CQFD d’i-Télé et «Le Parisien» – «Aujourd’hui en France», 92% des sympathisants écologistes souhaitent un retour d’EELV au gouvernement.  LP/OLIVIER ARANDEL

Si la question divise les cadres du mouvement écolo, la base électorale a tranché. Et dans son écrasante majorité. Selon un sondage Odoxa pour l’émission CQFD d’i-Télé et «Le Parisien» – «Aujourd’hui en France», 92% des sympathisants écologistes souhaitent un retour d’Europe Ecologie – Les Verts (EELV) au gouvernement.

Conclusion de Céline Bracq, directrice générale d’Odoxa : «Le divorce est donc bel et bien consommé entre Cécile Duflot et sa base électorale, ce qui lui rend la tâche particulièrement difficile si elle souhaite se présenter à nouveau à l’élection présidentielle.»

L’ex-ministre du Logement a claqué la porte du gouvernement lorsque Manuel Valls est arrivé à Matignon au printemps dernier. Certaine d’être soutenue par la majorité de ses militants, la députée de Paris n’a depuis cessé de défendre cette ligne contre l’avis d’autres dirigeants du parti, comme François de Rugy, Barbara Pompili ou Jean-Vincent Placé, partisans d’un retour dans les rangs gouvernementaux.

Si les sympathisants écologistes se prononcent massivement pour la seconde option, les Français, eux, clament leur réticence. 59% d’entre eux se disent opposés à un retour des écolos au gouvernement. «Les tensions avec les socialistes ont agacé et celles qui ont éclaté au sein même de leur mouvement font qu’il est difficile de savoir aujourd’hui où habitent les Verts : dans la maison Mélenchon ou celle de la sociale-démocratie?» analyse Céline Bracq.

Autre conséquence de ces divisions, les personnes interrogées ne sont guère optimistes pour l’avenir d’EELV. Selon notre sondage Odoxa, 60% des Français estiment que le parti écologiste risque d’imploser. Maigre consolation pour les écolos, ils prédisaient (dans les mêmes proportions) un sort équivalent au PS et à l’UMP, dans deux autres sondages Odoxa pour notre journal, respectivement parus en février et en novembre.

Retrouvez l’intégralité de ce sondage dans l’édition du «Parisien» – «Aujourd’hui en France» à paraître ce samedi.

*Enquête réalisée auprès d’un échantillon de 1008 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus et interrogé par Internet les 12 et 13 mars 2015. Méthode des quotas.

Publié dans:SONDAGES |on 14 mars, 2015 |Pas de commentaires »
12345...34

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente