Archive pour la catégorie 'SONDAGES'

Code du Travail…ce qu’il en reste……………(18/09/2017)

Sondage

Réforme du code du travail: 60% des Français craignent une hausse de la précarité des salariés

Par Luc Peillon , Lilian Alemagna et BIG — 17 septembre 2017 à 20:46
Sondage ViaVoice : l'image du gouvernement (infographie BiG)Zoom
Sondage ViaVoice : l’image du gouvernement (infographie BiG) BiG

Selon un sondage Viavoice pour «Libération», 53 % des Français estiment que la politique de l’exécutif bénéficie aux plus aisés. Néanmoins le soutien aux manifs à venir reste minoritaire.

  • Réforme du code du travail: 60% des Français craignent une hausse de la précarité des salariés

Les premières limites du «en même temps». Après un été où le chef de l’Etat a connu une chute historique dans les enquêtes d’opinion, les Français jugent sévèrement les premiers pas de la présidence Macron. Sur la forme mais aussi sur le fond de sa politique économique et sociale.

Selon notre sondage Viavoice, le gouvernement va devoir, à dix jours de la présentation de ses choix budgétaires pour le quinquennat, et alors que le bras de fer dans la rue sur le code du travail ne fait que commencer (lire ci-contre), cravacher pour expliquer que sa politique s’adresse «à tous les Français». Certes, les personnes interrogées sont très partagées sur les soutiens aux manifestations, mais les erreurs de l’été ont infusé. Résultat, souligne Aurélien Preud’homme, directeur des études politiques à Viavoice : la «politique économique [est] perçue comme essentiellement à destination des plus aisés» et la «réforme du droit du travail […] comme favorisant les licenciements et la précarité». Une étude pas vraiment rassurante pour l’exécutif.

Sondage ViaVoice : le code du travail (infographie BiG)

Une Réforme qui ne convainc pas

Rare concession faite par les Français au gouvernement dans son argumentaire sur la refonte du code du travail : «le droit du travail a un impact négatif sur l’emploi», estiment 58 % des sondés. Et encore, ce chiffre est en baisse de cinq points depuis septembre 2015. Pour le reste, le sentiment sur ce texte phare du début de quinquennat est plutôt négatif. Non, les ordonnances Pénicaud «n’aideront pas les grandes entreprises à créer des emplois», estiment la moitié des personnes interrogées, contre 37 % qui pensent l’inverse. Pour 52 % des sondés, elles ne favoriseront pas, non plus, le dialogue social (contre 36 % de oui).

Plus des deux tiers (68 %) estiment en revanche que la réforme favorisera les licenciements, et 65 % considèrent qu’elle affaiblira le rôle des syndicats. Pour 60 % des sondés, la réforme du code du travail va «accroître la précarité des salariés». Seul effet éventuellement bénéfique, pour une petite majorité des Français (45 %) : les ordonnances aideront les TPE/PME à créer des emplois (41 % pensent le contraire).

Liberation.fr

Publié dans:SONDAGES |on 18 septembre, 2017 |Pas de commentaires »

La dégringolade continue………………….(04/09/2017)

  • Assurance vie

  • Vif échange entre Richard Girardot, PDG de Nestlé (à gauche), et Michel-Édouard Leclerc, président du groupement des centres E.Leclerc (à droite)

La baisse de popularité de Macron et Philippe s’accentue

5/87

logo de BFMTV BFMTV

Charlie Vandekerkhove avec AFPIl y a 10 heures
Le président de la République ne recueille plus que 30% d’opinions favorables, contre 32% pour le Premier ministre.

La dégringolade continue......................(04/09/2017) dans SONDAGES© Fournis par BFMNewsLa popularité d’Emmanuel Macron et d’Edouard Philippe continue de baisser. D’après un nouveau sondage YouGov pour Le HuffPost et CNEWS publié ce lundi, la cote de popularité du président a atteint 30% d’opinions favorables fin août, contre 43% fin juin et 36% fin juillet. Le Premier ministre recueille quant à lui 32% d’opinions favorables fin août, contre 39% fin juin et 37% fin juillet. Cette étude a été réalisée en ligne les 28 et 29 août auprès d’un échantillon de 1.003 personnes représentatif de la population.

Regain de popularité chez les sympathisants LR

Chez le président de la République, le recul est surtout marqué auprès des sympathisants PS, et EELV (39%, -8 points sur un mois). Chez les sympathisants du centre, on compte 75% d’opinions favorables (-6 points) mais le chef de l’Etat connaît un regain de popularité auprès des sympathisants Les Républicains (45%, +6 points), alors qu’a été lancée la réforme du code du travail. Les sympathisants d’extrême gauche ne sont que 12% à avoir une opinion favorables (-7 points) et ceux d’extrême droite 9% (-5 points).

En ce qui concerne Edouard Philippe, son image ne bouge guère chez les sympathisants Les Républicains (46% d’opinions favorables, -1 point sur un mois) mais remonte de 7 points auprès des centristes (84%) et des sympathisants PS, EE-LV (43%, +2 points). A l’inverse, sa cote baisse chez les sympathisants d’extrême droite (8%, -17 points) et d’extrême gauche (13%, -3 points).

Les mesures sur l’éducation font consensus

Cette étude révèle également que malgré cette baisse de popularité de l’exécutif, les premières réformes dans le secteur de l’Education font consensus. 7 Français sur 10 se disent par exemple favorables au dédoublement des classes de CP dans le réseau d’éducation prioritaire, plus de 6 sur 10 approuvent aussi le retour, par endroit, de la semaine de 4 jours (64%, dont 30% de « tout à fait favorables »).

Pour le collège, 8 personnes sur 10 se disent favorables à la réouverture des classes bilangues et près de 8 sur 10 également à la mise en place d’études dirigées après la classe dans tous les collèges.

Publicité

La mesure la plus consensuelle reste la mise en place de stages de remise à niveau en mathématique et français avant l’entrée en 6ème, puisque 84% des Français sont pour. Pourtant, le ministre de l’Education nationale souffre lui aussi d’un problème de popularité: seulement 33% des Français déclarent avoir confiance en lui pour réformer efficacement l’Education nationale dans son ensemble.

Publié dans:SONDAGES |on 4 septembre, 2017 |Pas de commentaires »

Et ça continue……………………..(02/09/2017)

Cote de confiance en forte baisse pour Macron (-13) et Philippe (-8) (sondage)

Par AFP — 31 août 2017 à 12:19
Le président Emmanuel Macron et le Premier ministre Edouard Philippe le 13 juillet 2013 à ParisZoom
Le président Emmanuel Macron et le Premier ministre Edouard Philippe le 13 juillet 2013 à Paris Photo Matthieu Alexandre. AFP

  • Cote de confiance en forte baisse pour Macron (-13) et Philippe (-8) (sondage)

La cote de confiance d’Emmanuel Macron a chuté de 13 points en un mois, pour tomber à 41%, et celle d’Édouard Philippe en a perdu 8, à 39%, selon un sondage Kantar Sofres-OnePoint pour Le Figaro Magazine.

En juillet, la cote de confiance du chef de l’Etat était de 54% et de 47% pour le Premier ministre.

Emmanuel Macron conserve son socle chez les Marcheurs (90%), mais le perd en partie chez les socialistes (52%), avec une chute de 12 points, et chez les Républicains (45%), avec une chute de 17 points.

Dans ce baromètre, Nicolas Hulot reste la première personne que les Français souhaitent voir «jouer un rôle important au cours des mois et des années à venir» avec 51%, même s’il perd 12 points. Il devance Jean-Luc Mélenchon, à 41% (+1).

Enquête réalisée en face à face auprès d’un échantillon de 983 personnes, interrogées entre les 24 et 28 août, selon la méthode des quotas.

AFP

Liberation.fr
Publié dans:SONDAGES |on 2 septembre, 2017 |Pas de commentaires »

Sondage…………………………………..(30/08/2017)

Un nouveau sondage marque la chute de popularité d’Emmanuel Macron

05h50, le 30 août 2017, modifié à 06h55, le 30 août 2017

  • A
  • A
Un nouveau sondage marque la chute de popularité d'Emmanuel Macron

La cote de popularité d’Emmanuel Macron a chuté de 11 points en un mois@ PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP
Partagez sur :

Une majorité de Français interrogés a désormais une « mauvaise opinion » d’Emmanuel Macron (55%, +11) et d’Edouard Philippe (50%, +8), selon un nouveau sondage BVA.

La cote de popularité d’Emmanuel Macron a chuté de 11 points en un mois, avec 43% seulement de « bonnes opinions », et celle d’Edouard Philippe en a perdu 9 à 46%, selon un sondage BVA diffusé mercredi.

En nette baisse. Le chef de l’État a ainsi perdu un total de 19 points de popularité en trois mois et le Premier ministre en a perdu 13 durant la même période. À la veille de la rentrée politique, une majorité de Français interrogés a désormais une « mauvaise opinion » d’Emmanuel Macron (55%, +11) et d’Édouard Philippe (50%, +8), selon cet observatoire mensuel pour La Tribune et Orange. En 2007, à la même époque, Nicolas Sarkozy recueillait encore 57% de bonnes opinions. En 2012 en revanche, la cote de François Hollande (46%) était négative dès septembre.

Hulot inspire toujours confiance. Emmanuel Macron a surtout perdu en popularité auprès des sympathisants de droite (38%, -20), mais également auprès de ceux du Parti socialiste (51%, -13). Nicolas Hulot reste quant à lui en tête des personnalités dont les Français souhaitent qu’ils aient « davantage d’influence », mais perd 4 points avec 40% d’opinions favorables. Il devance Jean-Yves Le Drian (34%), Alain Juppé (34%), Xavier Bertrand (33%) et Bruno Le Maire (33%), qui gagnent chacun 1 point.

Enquête réalisée en ligne du 28 au 29 août auprès de 1.162 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d’erreur de 1,4 à 3,1 points.

Publié dans:SONDAGES |on 30 août, 2017 |Pas de commentaires »

Plus dure sera la chute

EXCLUSIF. La popularité de Macron s’effondre encore : – 14 points

23h38 , le 26 août 2017

SONDAGE -57% des Français se déclarent désormais mécontents de l’action d’Emmanuel Macron, selon le baromètre Ifop pour le JDD.

Emmanuel Macron est en forte baisse dans notre sondage. (Reuters)

Partager sur :

Quatre mois après son élection triomphale, Emmanuel Macron est désormais un président minoritaire. Selon notre baromètre Ifop-JDD, le chef de l’Etat perd 14 points en un mois :  seuls 40% des Français se déclarent satisfaits de son action,  et 57% se déclarent mécontents (dont 20% « très mécontents »). Cette chute très abrupte prolonge celle du mois dernier (-10 points en juillet) pour aboutir à un effondrement de 24 points sans précédent : Jacques Chirac avait cédé 20 points entre mai et août 1995.

3685 BAROMETRE Predecesseurs

54% des Français étaient satisfaits de François Hollande en août 2012

La comparaison avec ses deux devanciers à l’Elysée est nettement en défaveur de Macron : à la même distance de son élection, Nicolas Sarkozy recueillait 69% d’appréciations favorables en 2007 ; et François Hollande, avec 54% de jugements positifs en août 2012, pouvait encore compter sur un soutien majoritaire dans l’opinion. De son côté, le Premier ministre chute également. Il perd 9 points de popularité : 47% des Français sont satisfaits de son action et 45% sont mécontents.

L’enquête a été menée par l’Ifop pour le JDD auprès d’un échantillon de 1 023 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne et par téléphone du 25 au 26 août 2017.

EUROPE 1

Publié dans:SONDAGES |on 27 août, 2017 |Pas de commentaires »

Sondage……………………………..(12/08/2017)

Sondage. Deux tiers des Français mécontents de l’action de Macron Modifié le 11/08/2017 à 19:46 | Publié le 11/08/2017 à 19:33

  • Deux tiers des Français (64%) sont mécontents de l'action d'Emmanuel Macron.
    Deux tiers des Français (64%) sont mécontents de l’action d’Emmanuel Macron. |

 

Deux tiers des Français (64 %) sont mécontents de l’action d’Emmanuel Macron, près de 100 jours après son élection, soit 10 points de plus que pour son prédécesseur François Hollande au même moment, selon un sondage Ifop

Seulement 36 % des Français se disent satisfaits de l’action président de la République. Ce nouveau sondage, publié vendredi sur le site internet du Figaro, va dans le même sens que les précédents. L’institut a interrogé les Français sur une quinzaine de mesures prises ou annoncées par le chef de l’État depuis sa prise de fonction.

Mesures les plus populaires : taxe d’habitation, loi de moralisation…

Une des mesures les plus populaires est la réduction du budget de certains ministères pour ramener comme promis le déficit public sous la limite européenne de 3 % du produit intérieur brut (57 % de satisfaction).

Le vote de la loi de moralisation de la vie publique est salué par 55 % des sondés et la suppression progressive de la taxe d’habitation pour 80 % des foyers par 52 % d’entre eux.

Les moins populaires : baisse des APL, hausse de la CSG, la crise de Villiers…

À l’inverse, la baisse des allocations logement de cinq euros par mois recueille 60 % d’opinions défavorables, la hausse de la CSG pour financer une baisse des cotisations salariales en recueille 53 % et le projet de réforme du droit du travail 51 %.

Dans la crise politique qui a opposé Emmanuel Macron à l’ancien chef d’état-major des armées en raison d’une coupe de 850 millions d’euros du budget de la Défense, seuls 18 % des Français soutiennent le président contre 41 % pour Pierre de Villiers.

Le sondage a été réalisé en ligne du 7 au 9 août auprès d’un échantillon de 1 001 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Publié dans:SONDAGES |on 12 août, 2017 |Pas de commentaires »

Jonas sur la mauvaise pente………………….(03/08/2017)

  • Par Le Figaro.fr avec AFP
  • Mis à jour le 03/08/2017 à 08:06
  • Publié le 03/08/2017 à 08:02
Abonnez-vous à Figaro Premium

La popularité d’Emmanuel Macron est en forte baisse (-7), avec 36% seulement de jugements positifs sur son action, et le chef de l’État se voit désormais devancé par Édouard Philippe (-2), selon un sondage YouGov diffusé aujourd’hui.

Trois mois après son arrivée à l’Élysée, Emmanuel Macron perd notamment 14 points en un mois auprès des sympathisants centristes et 8 auprès de ceux des Républicains. 49% (+13) des personnes interrogées jugent négativement son action.

Le Premier ministre le devance d’un point avec 37% d’avis favorables, malgré une forte baisse de popularité auprès également des proches des centristes (-10) et des Républicains (-10). 42% (+11) portent sur son action un jugement défavorable, selon cette enquête pour le Huffington Post et CNews.

A l’image du couple exécutif, le gouvernement voit sa popularité s’effriter avec 33% d’opinions positives, soit une perte de cinq points. Mais près d’un Français sur deux (49%, -8%) estime que le gouvernement est « prêt à prendre des décisions impopulaires si elles sont bonnes pour le pays ». Moins d’un sur trois (32%) dit avoir confiance en lui pour moraliser la vie publique.

Le chômage et l’emploi (25%, -2) restent les principales préoccupations des Français, devant l’immigration (15%, +1) et la protection sociale (14%, +1).

Enquête réalisée du 26 au 27 juillet auprès de 1.003 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d’erreur de 1,4 à 3,1 points.

Publié dans:SONDAGES |on 3 août, 2017 |Pas de commentaires »

Sondage…….navrant…………………………(23/07/2017)

Publié dans:SONDAGES |on 23 juillet, 2017 |Pas de commentaires »

Sondage………………………..(23/07/2017)

Baisse de popularité: Emmanuel Macron perd 10 points en un mois

Par LEXPRESS.fr avec AFP , publié le 23/07/2017 à 07:30 , mis à jour à 08:10

Le président français Emmanuel Macron lors d'un point presse à Paris le 16 juillet 2017 (photo d'illustration).

Le président français Emmanuel Macron lors d’un point presse à Paris le 16 juillet 2017 (photo d’illustration).afp.com/STEPHANE MAHE

La cote de popularité du chef de l’Etat est en forte baisse en juillet, avec 54% de satisfaits, selon un sondage publié par l’hebdomadaire Le Journal du Dimanche (JDD).

C’est une chute brutale. La cote de popularité d’Emmanuel Macron a perdu dix points en juillet, avec 54% de satisfaits, selon un sondage publié par l’hebdomadaire Le Journal du Dimanche (JDD).

Selon cette enquête réalisée pour le JDD par l’Institut français d’opinion publique (Ifop), le Premier ministre Edouard Philippe enregistre lui aussi un fort recul, passant sur la même période de 64% à 56% de satisfaits, soit une baisse de huit points.

Le total des mécontents passe de 35% à 43%

Pour le président Macron, 47% des sondés se disent « plutôt satisfaits » (contre 54% en juin) et 7% sont « très satisfaits » (contre 10% en juin), soit une baisse globale de dix points sur les deux catégories. Simultanément, le total des mécontents passe de 35% à 43% de juin à juillet, se répartissant entre « très mécontents » (15% en juillet, contre 12% en juin) et « plutôt mécontents » (de 23% à 28%). 3% des sondés ne se prononcent pas, contre 1% le mois dernier.

Pour le chef du gouvernement Edouard Philippe, 52% des sondés se montrent « plutôt satisfaits » (contre 59% un mois plus tôt) et 4% se disent « très satisfaits » (-1%). Chez les mécontents, 27% se disent « plutôt mécontents » (+3%) et 10% « très mécontents » (+2%). Le taux des personnes interrogées ne se prononçant pas passe de 4% à 7%.

L’enquête a été réalisée par l’Ifop auprès d’un échantillon de 1.947 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas, du 17 au 22 juillet, par questionnaire auto-administré en ligne et par téléphone.

Publié dans:SONDAGES |on 23 juillet, 2017 |Pas de commentaires »

Il va être tout triste le minet………………………(23/07/2017)

Baisse de popularité: Emmanuel Macron perd 10 points en un mois

Par LEXPRESS.fr avec AFP , publié le 23/07/2017 à 07:30 , mis à jour à 08:51

Le président français Emmanuel Macron lors d'un point presse à Paris le 16 juillet 2017 (photo d'illustration).

Le président français Emmanuel Macron lors d’un point presse à Paris le 16 juillet 2017 (photo d’illustration).afp.com/STEPHANE MAHE

La cote de popularité du chef de l’Etat est en forte baisse en juillet, avec 54% de satisfaits, selon un sondage publié par l’hebdomadaire Le Journal du Dimanche (JDD).

C’est une chute brutale. La cote de popularité d’Emmanuel Macron a perdu dix points en juillet, avec 54% de satisfaits, selon un sondage publié par l’hebdomadaire Le Journal du Dimanche (JDD).

Selon cette enquête réalisée pour le JDD par l’Institut français d’opinion publique (Ifop), le Premier ministre Edouard Philippe enregistre lui aussi un fort recul, passant sur la même période de 64% à 56% de satisfaits, soit une baisse de huit points.

Le total des mécontents passe de 35% à 43%

Pour le président Macron, 47% des sondés se disent « plutôt satisfaits » (contre 54% en juin) et 7% sont « très satisfaits » (contre 10% en juin), soit une baisse globale de dix points sur les deux catégories. Simultanément, le total des mécontents passe de 35% à 43% de juin à juillet, se répartissant entre « très mécontents » (15% en juillet, contre 12% en juin) et « plutôt mécontents » (de 23% à 28%). 3% des sondés ne se prononcent pas, contre 1% le mois dernier.

Pour le chef du gouvernement Edouard Philippe, 52% des sondés se montrent « plutôt satisfaits » (contre 59% un mois plus tôt) et 4% se disent « très satisfaits » (-1%). Chez les mécontents, 27% se disent « plutôt mécontents » (+3%) et 10% « très mécontents » (+2%). Le taux des personnes interrogées ne se prononçant pas passe de 4% à 7%.

L’enquête a été réalisée par l’Ifop auprès d’un échantillon de 1.947 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas, du 17 au 22 juillet, par questionnaire auto-administré en ligne et par téléphone.

Publié dans:SONDAGES |on 23 juillet, 2017 |Pas de commentaires »
12345...36

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente