La valeur du travail

Lire la suite »

Publié dans : Non classé, Politique | le 8 avril, 2007 |Pas de Commentaires »

Second pilier..

AMELIORER LE POUVOIR D ACHAT:

Création d’un bouclier-logement limitant à 25% les dépenses de location pour les foyers modestes, construction de 120.000 logements sociaux par an, création d’un service public de la caution et  aide à l’accession à la propriété.

Conférence nationale sur les salaires, les revenus et la croissance afin d’engager un véritable dialogue social sur le partage des profits.

Revalorisation et mensualisation des petites retraites, de l’allocation aux personnes en situation de handicap, doublnt de l’allocation de rentrée scolaire

Lire la suite »

Publié dans : Non classé | le 8 avril, 2007 |Pas de Commentaires »

Les 7 piliers du Pacte de Ségolène

Le Pacte présidentiel de notre candidate a été regroupé en 7 piliers dont le premier concerne la croissance.

 » Je serai la Présidente du travail pour tous et d’un métier pour chacun »

Relancer la croissance pour travailler tous par :

   le Soutien aux entreprises qui créent de l’emploi  en CDI, innovent et se battent c

  contre la concurrence internationale,

La mise en place d’une sécurité sociale professionnelle en cas de perte d’emploi.Lutte contre les délocalisations par une agence nationale de réindustrialisation.

Aucun  jeune sans emploi plus de 6 mois. Création de 500.000 emplois tremplins.

Soutien à la foramtion et à l’embauche dans l’artisanat, qui est la première entreprise française.

Publié dans : Politique | le 7 avril, 2007 |Pas de Commentaires »

Un site à ne pas manquer..

Pour être régulièrement informé des activités, pensées et obligations de notre candidat à la députation, consulter www.emeric-brehier.fr

Publié dans : Non classé | le 6 avril, 2007 |Pas de Commentaires »

C’est arrivé près de chez nous…..

Parti Socialiste 77

Contact Presse :

Laetitia MARTIG

Secrétaire Fédérale à la Communication

et chargée des Relations Presse

06 74 03 82 60

MERCREDI 4 AVRIL 2007

DIFFUSION IMMEDIATE

La Fédération du Parti Socialiste de Seine-et-Marne et l’Union Départementale des Elus

Socialistes et Républicains s’indignent de la décision prise par Madame Pascale Coffinet,

Maire de Maincy de ne pas servir de repas à 9 jeunes enfants de maternelle. Il est

inadmissible que de jeunes enfants soient ainsi pris en otage et de plus stigmatisés par

rapport à leurs camarades en ayant été installés à l’écart pour être servis…de pain et d’eau !

Où est l’objectif pédagogique d’un tel procédé ?

La soi-disant rigueur de gestion n’excuse en rien d’aller à l’encontre des principes

républicains d’égalité et de fraternité et du rôle d’exemplarité de l’école dans

l’apprentissage de ces valeurs.

Un courrier nominatif adressé par voie postale (et non confié à de petits enfants) à tous les

parents des enfants scolarisés aurait permis de les avertir d’une décision de la Maire de

Maincy de réviser de manière stricte les modalités d’inscription à la cantine.

De surcroît l’absence de délai pour appliquer les nouvelles modalités d’inscription et les

ouvertures du service d’inscription empêchaient certains parents qui travaillent de prendre

leurs dispositions.

Il est inacceptable qu’un élu au service d’une population ait pris une telle mesure. Nous en

appelons donc au Préfet de Seine-et-Marne afin qu’il vérifie la légalité d’un tel procédé et

s’assure que les conditions sanitaires étaient réunies pour avoir agir de la sorte sur des

enfants mineurs.

Emeric BREHIER Yannick BODIN

Premier Secrétaire de la Sénateur de Seine et Marne

Fédération du Parti Socialiste Président de l’UDESR

Publié dans : Non classé | le 6 avril, 2007 |Pas de Commentaires »

URGENCE

Sous cet appel pressant, Thomas Colognac, se demande si l’on peut vraiment confier la FRANCe à un amnésique. Dans cette campagne, les candidats de droite « bonnet blanc et blanc bonnet » sont victimes d’un mal dont les symptômes sont connus et aisément détectables. Le premier d’entre eux est la perte de la mémoire à court terme, tanddis que les souvenirs plus anciens sont relativement préservés. Ainsi, rien dans les discours de Sarkozy ou Bayrou ne les renvoie à leur passé récent. Ils n’ont pas souvenir d’avoir soutenu ou participé aux gouvernements Raffarin et Villepin (perdu..). En revanche, ils se souviennent fort bien du général de Gaulle ou de Simonne Veil..

Pas facile de parler santé avec de tels amnésiques…!Avec eux, oubliée l’aggravation des inégalités da’ccès aux soins. Effacés les forfaits de 1 et 18 € qui détournent les plus modestes des soins primaires. Négligés les refus de soins pour les bénéficiaires de la CMU. Disparue la désertification médicale dans les villages et les quartiers. Omis le recul du service public hospitalier lié à l’étouffement financier des établissements. Voilà pourtant le bilan de la droite. Le pire c’est qu’elle s’en félicite et se propsoe de prolonger la cure. Sarkozy prépare la future ordonnance, celle du recours à une franchise annuelle..Les pauvres nous épargneront ainsi leurs premiers soins, tandis que les riches pourront surconsommer. heureuse vision de l’égal accès aux soins..

Ségolène Royal, de son côté, mise sur la prévention (médecine du travail, médecine scolaire, carte santé jeunes, aide médicale d’Etat pour les étrangers en situation irrégulière) et la recherche (plans pour les maladies graves). Elle met la priorité sur l’hôpital public et la’ccès aux soins dans les zones urbaines comme rurales.

La santé est aujourd’hui un discriminant social fort. On ne vit pas égaux devant la maladie. On ne meurt pas au même âge selon sa situation: les risques sont inéquitablement répartis.

Selon le choix qui sera fait, soit la santé deviendra un privilège, soit la protection sociale du plus grand nombre sera maintenue.

LA VIE A UN PRIX: CELUI QUE LA SOCIETE LUI DONNE.

LE 22 AVRIL C EST NOUS QUI CHOISISSONS….

Publié dans : Non classé | le 5 avril, 2007 |Pas de Commentaires »

Maintenant…

C’est le titre du livre que vient de faire paraître Ségolène Royal, le sous titre pouvant être: 200 mots pour changer la FRANCE. D A comme « abandonner » à « zen », en passant par banlieue, carte scolaire, désarmement, égalité, féminisme, islam, référendum…Segolè,e Royal explicite à travers un abécédaire de 200 mots clés, sa pensée, ses prises de position et son programme.

A lire. 

Publié dans : Non classé | le 5 avril, 2007 |Pas de Commentaires »

Remember….

1/

François Bayrou : la droite dans les faits

François Bayrou a accompli toute sa carrière

à droite. Il a soutenu Valéry Giscard

d’Estaing et Raymond Barre, Edouard

Balladur et Nicolas Sarkozy. Il a été ministre

d’Edouard Balladur puis de Jacques

Chirac, de 1993 à 1997. Entre 2002 et 2007,

l’UDF a voté tous les textes majeurs, et presque

toutes les lois importantes et les budgets.

François Bayrou dirige un parti dont les élus

travaillent, partout et toujours, avec l’UMP,

dans les régions, les départements et les

municipalités. Aux récentes élections municipales

partielles, ou lors des Régionales de

2004, l’UDF et l’UMP ont fait liste commune.

François Bayrou lui-même a fusionné sa liste

avec l’UMP.

François Bayrou construit sa candidature sur

un prétendu « ni droite-ni gauche ». Rien de

plus ancien et de plus racoleur que ce discours.

C’est à la fois une supercherie politique

et une illusion institutionnelle. La France

et la démocratie ont besoin de choix clairs.

Le centre que représente le candidat de

l’UDF n’est pas neutre dans notre pays. Il est

enraciné à droite, tant dans son assise que

dans les actes.

2/

François Bayrou : la droite dans les idées

Même s’il critique de plus en plus Nicolas

Sarkozy, d’autant plus facilement que celuici

se radicalise, le programme économique

et social de François Bayrou est « UMP compatible

».

Comme Nicolas Sarkozy, il fait l’impasse sur

le pouvoir d’achat des salariés et des retraités.

« Travailler plus pour gagner plus » ? François

Bayrou ne dit pas autre chose quand il

propose d’exonérer de charges les heures

supplémentaires, oubliant comme l’UMP

que sur ce point, ce sont les employeurs qui

décident, pas les salariés.

Pour lutter contre le chômage, François

Bayrou prône… encore la baisse des charges,

cette fois sur les deux derniers salariés

embauchés. Si elle était appliquée

aujourd’hui, cette mesure coûterait 4 milliards

d’euros à la Sécurité sociale, une

mesure dangereuse et inefficace !

En matière fiscale, seule la baisse de l’Impôt

de Solidarité sur la Fortune semble le

préoccuper.

En réalité, François Bayrou n’a rien d’autre

à proposer que ce qui a été fait sous

tous les gouvernements de droite et qui

a échoué. De droite en économie, il est

également conservateur sur les questions

de société : il s’est ainsi prononcé contre

le PACS, s’est abstenu de voter la loi sur le

voile et reste flou sur la question de la fin de

vie…

Publié dans : Non classé | le 26 mars, 2007 |Pas de Commentaires »

L’UDF un parti fidèle…à qui ?

François Bayrou, qui se veut un candidat indépendant, oubli, pudiquement, d’évoquer son mandat de député au sein de ce parti, appartenant à la majorité. En matière de sécurité, François Bayrou et l’UDF, n’ont jamais voté contre les lois qui constituent le socle de la politique sécuritaire et répréssive de Nicolas Sarkozy. En fait, l’UDF souffre d’un manque de cohésion que l’abstentéisme chronique de François Bayrou ne permet pas d’endiguer: il brille par son absence dans les trois quart des votes. Ce parti de la ,majorité a sans état d’âme, apporté ses suffrages à tous les budgets présentés entre 2002 et 2005, ce qui n’empêche pas François Bayrou de déclarer: » la dette que nous avons laissé s’accumuler sur la tête de nos enfants est telle qu’il est honteux de leur en laisser la charge.. ». Comprenne qui poura

Publié dans : Non classé, Politique | le 23 mars, 2007 |Pas de Commentaires »

 » Ubuesque….. »

C’est ainsi que François Hollande a qualifié la situation de la droite, par rapport à l’enseignement. Il a noté que N Sarkozy, toujours membrte du gouvernement, et président de l’UMP, « demandait le retrait d’un décret d’un minsitre du gouvernement, en l’occurence Gilles de Robien, et que le « Béarniais » (merci les Guignols) faisait de même vis à vis du seul ministre UDF….!

C’est beau mais compliqué..

Publié dans : Non classé | le 23 mars, 2007 |Pas de Commentaires »
1...11141115111611171118

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente