Les Balkany………………………….(20/05/2019)

Le système Balkany, qui vaut aux époux d’affronter aujourd’hui la justice, avait été raconté dans un livre paru en 2014, dont « l’Obs » republie les bonnes feuilles.

Par L’Obs

Publié le 20 mai 2019 à 07h00

C’est le procès de leur vie. Depuis lundi dernier et pendant cinq semaines encore, les époux Balkany ont vu et verront défiler des pans entiers de leur existence devant la 32e chambre du tribunal correctionnel de Paris. Agés respectivement de 70 et 71 ans, Patrick et Isabelle Balkany ont beaucoup de choses à raconter, de la conquête en 1983 de leur ville de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) à leur amitié indéfectible avec Nicolas Sarkozy, sans oublier les glorieuses années chiraquiennes du RPR.

Mais beaucoup de choses sont aussi reprochées au maire et à sa femme.

Publié dans : Non classé | le 20 mai, 2019 |Pas de Commentaires »

Désinformation……………………….(19/05/2019)

 

Ricken Patel – Avaaz Se désabonner

11:33 (il y a 1 heure)

Désinformation............................(19/05/2019) dans Non classé cleardot
cleardot dans Non classé
À moi
cleardot
15862770218

avaaz-pink-logo
Briefing:
La menace pressante de la désinformation
et comment
nous en protéger
Chères amies, chers amis,

Dans quelques jours, l’extrême-droite pourrait détourner les élections européennes et remplir le Parlement européen de députés racistes, intolérants et climato-sceptiques.

Il semble que ces partis sont sortis de nulle part, et ils se retrouvent aujourd’hui en tête des sondages dans certains pays de l’UE! Quelle est donc leur botte secrète?

La désinformation.

À quelques jours des élections européennes, l’Europe est noyée sous des flots de désinformation, comme la prétendue reconstruction de Notre-Dame avec un minaret, ou des gangs de migrants qui attaqueraient la police! Depuis des mois, notre équipe a enquêté sur ce tsunami de fausses informations en Europe et découvert une réalité sidérante: les contenus provenant de ces réseaux de désinformation ont été visionnés des centaines de millions de fois, sinon des milliards!

Les études montrent les unes après les autres que personne n’est à l’abri de ces mensonges toxiques, mais plus nous serons averti de ce danger, plus nous serons à même de nous en protéger. Avant les élections, Avaaz a préparé un briefing pour aider les Européens à déjouer les pièges de la désinformation.Découvrez-le dès maintenant et partagez-le largement.

lightbulb
5 choses à savoir sur la désinformation

1.Elle se nourrit de notre peur et se répand vite.
Les humains sont formatés pour retenir davantage les informations négatives que positives: c’est ainsi que nous apprenons. Les colporteurs de désinformation le savent et jouent avec nos émotions profondes, ce qui nous rend bien plus enclins à les partager sur les réseaux sociaux — et elles se diffusent ainsi six fois plus vite que les faits avérés!

2.Elle pullule sur les réseaux sociaux et touche des millions de personnes.
Plus nous passons de temps sur les réseaux sociaux, plus les géants du net gagnent d’argent. Ils savent que les contenus choquants ou extrêmes attirent notre attention, alors ils programment leurs plateformes pour les promouvoir. Et ils touchent des millions de personnes. Les plus grands journaux se vendent à un million d’exemplaires, tandis que les informations partagées sur Facebook atteignent plus d’un MILLIARD de personnes par jour.

3.Elle est utilisée comme une arme contre nous.
Du Brésil à la Chine, les dirigeants autoritaires se servent de la désinformation comme d’une arme: c’est la dernière version de la stratégie classique qui vise à diviser pour mieux pour régner. Mais c’est la Russie qui arrive en tête — leurs immenses ‘fermes à trolls’ emploient des légions de personnes pour créer des millions de faux comptes et répandre de la désinformation. Et RT, la vitrine de la propagande russe, fait partie des chaînes Youtube les plus suivies avec environ 2 milliards de vues!

4.Elle tue des gens et empoisonne les démocraties.
La désinformation a incité les gens à se faire justice eux-mêmes en Inde et au Brésil, et alimenté une violente épuration ethnique au Myanmar. Elle empoisonne aussi notre vie politique: les fausses informations ont contribué au Brexit, et à l’élection de Bolsonaro et de Trump. Et elle détruit notre confiance en nos principaux média, nos institutions démocratiques, nos dirigeants, créant le terreau parfait pour l’arrivée au pouvoir de « leaders à poigne » anti-système. À cause de la désinformation, les réseaux sociaux sont devenus une menace pour la démocratie.

5.Personne n’est à l’abri.
Des personnes de chaque bord politique sont micro-ciblées dans le cadre d’une stratégie visant à polariser et éroder les sociétés. Aux États-Unis, l’armée des trolls russes a créé une fausse page d’activistes noirs américains qui a attiré plus d’abonnés que le site officiel du mouvement Black Lives Matter! Nous pensons ne jamais nous laisser berner, mais les études montrent que même les plus éduqués d’entre nous ont tendance à croire les fausses informations, et les personnes de plus de 65 ans sont plus enclines à les partager.

La désinformation véhicule la méfiance, la peur et le mensonge. Mais plus nous serons au courant, plus nous pourrons l’empêcher — partagez ce briefing avec vos amis et vos familles pour les informer de cette menace. Et poursuivez la lecture pour découvrir comment vous protéger!

Partagez tout autour de vous
WhatsappFacebookTwitter 
Publié dans : Non classé | le 19 mai, 2019 |Pas de Commentaires »

Gilets jaunes, acte XXVII…………………….(18/05/2019)

Ce qu’il faut savoirLes « gilets jaunes » ont défilé samedi 18 mai à l’occasion de 27e journée de manifestations. Six mois après le début de cette contestation sociale inédite, et à une semaine des élections européennes, le mouvement a connu sa plus faible mobilisation. Selon les chiffres communiqués en fin d’après-midi par le ministère de l’Intérieur, 15 500 personnes se sont mobilisées à travers la France, tandis que 1 600 « gilets jaunes » se sont rassemblés dans la capitale.

Au niveau national, ces chiffres sont en baisse par rapport à la semaine précédente : le 11 mai, 18 600 manifestants avaient été comptabilisés par le ministère, dont 1200 à Paris.

Des manifestations se sont tenues à Reims (Marne), Nancy (Lorraine),Toulouse (Haute-Garonne), Lyon (Rhône), Besançon (Doubs), Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) ou encore Amiens (Somme).

Des événements « nationaux » à Nancy et Reims. A Nancy (Lorraine), un événement appelait une « marée jaune » à déferler dans les rues de la ville, pour « le droit de manifester » et afin de célébrer les six mois du mouvement. Un cortège d’au moins 600 « gilets jaunes » s’est élancé de la place Carnot, près du centre-ville. Les manifestants ont accroché un gilet jaune à la façade de la Métropole du Grand Nancy et décroché le drapeau de l’Union européenne. A Reims, plus de 1 000 « gilets jaunes » se sont réunis place Drouet-dʼErlon, rapporte France Bleu Champagne-Ardennes.

Deux manifestations à Paris. A Paris, un événement lancé sur Facebook appelait les « gilets jaunes » à « [regagner] le droit de manifester sur les Champs-Elysées », malgré l’interdiction de toute manifestation dans ce secteur, autour de l’Assemblée nationale et de Notre-Dame de Paris, reconduite ce samedi. Quelques centaines d’entre eux se sont par ailleurs retrouvés au pied de la tour Total, dans le quartier de la Défense, d’après la journaliste de franceinfo sur place. A 13 heures, ils étaient entourés d’un cordon de CRS et encadrés par de nombreux cars de gendarmes mobiles. Le cortège, « contre la hausse des prix et des taxes des carburants », s’est ensuite dirigé vers le Sacré-Cœur, dans une ambiance détendue.

Près de 50 000 manifestations en six mois. Depuis les débuts du mouvement, le 17 novembre 2018, 47 695 manifestations et rassemblements de « gilets jaunes » ont été recensés à travers le territoire, selon le ministère de l’Intérieur. Il s’agit aussi bien de rassemblements sur les ronds-points que lors des manifestations organisées chaque samedi depuis six mois.

Le mouvement n’a « plus de débouché politique ». « Je crois que celles et ceux qui continuent aujourd’hui à faire cela, il n’y a plus de débouché politique », a estimé le président de la République, Emmanuel Macron, vendredi à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques). « Nous avons fait notre part du travail, je pense que maintenant, chacun doit aller voter aux élections », a-t-il défendu.

Publié dans : Non classé | le 18 mai, 2019 |Pas de Commentaires »

Gilets jaunes……………………………….(18/05/2019)

Ce qu’il faut savoirVers un regain de la mobilisation, malgré de maigres cortèges ces dernières semaines ? Les « gilets jaunes » lancent une 27e journée de manifestations, samedi 18 mai, six mois après le début de cette contestation sociale inédite, et à une semaine des élections européennes. Deux rassemblements sont prévus à Paris, et des « appels nationaux » ont été lancés pour un événement à Nancy (Meurthe-et-Moselle), ainsi qu’à Reims (Marne). Des manifestations sont également annoncées à Lyon, Besançon (Doubs), Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) ou encore Amiens (Somme). Suivez cette nouvelle journée de mobilisation en direct.

Des événements « nationaux » à Nancy et Reims. A Nancy, un événement appelle une « marée jaune » à déferler dans les rues de la ville, pour « le droit de manifester » et afin de célébrer les six mois du mouvement des « gilets jaunes ». L’autre « appel national » pour cette 27e journée de mobilisation concerne Reims (Marne).

Deux manifestations à Paris. A Paris, un événement lancé sur Facebook appelle les « gilets jaunes » à « [regagner] le droit de manifester sur les Champs-Elysées », malgré l’interdiction de toute manifestation dans ce secteur, autour de l’Assemblée nationale et de Notre-Dame de Paris, reconduite ce samedi. Un autre défilé « contre la hausse des prix et des taxes des carburants » doit partir en fin de matinée de l’esplanade de la Défense, en direction de Montmartre.

Près de 50 000 manifestations en six mois. Depuis les débuts du mouvement, le 17 novembre 2018, 47 695 manifestations et rassemblements de « gilets jaunes » ont été recensés à travers le territoire, selon le ministère de l’Intérieur. Il s’agit aussi bien de rassemblements sur les ronds-points que lors des manifestations organisées chaque samedi depuis six mois.

Le mouvement n’a « plus de débouché politique ». « Je crois que celles et ceux qui continuent aujourd’hui à faire cela, il n’y a plus de débouché politique », a estimé le président de la République, Emmanuel Macron, vendredi à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques). « Nous avons fait notre part du travail, je pense que maintenant, chacun doit aller voter aux élections », a-t-il défendu.

 

Le live

Suivez le live et réagissez en direct
#GILETS_JAUNES
Publié dans : Non classé | le 18 mai, 2019 |Pas de Commentaires »

Gilets jaunes………………………………………..(18/05/2019)

Logo Francetv info 10H31
ALERTE INFO
Manifestations, blessés, enquêtes… Six mois de mobilisation des « gilets jaunes » en six chiffres
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans : Non classé | le 18 mai, 2019 |Pas de Commentaires »

La lettre de Laurent Joffrin………………………..(17/05/2019)

Libération 17 mai 2019
Laurent Joffrin
La lettre politique
de Laurent Joffrin

Balkany, martyr de la justice

Quatre ans de prison ferme requis contre les époux Balkany. Aussitôt les défenseurs des droits de l’homme et du fraudeur s’inquiètent. Quoi, quatre ans ? N’est-ce pas excessif ? De la prison pour fraude fiscale, où va-t-on ? Au lieu d’appliquer la loi, les juges se changeraient-ils en justiciers ? Maître Dupond-Moretti, avocat des Balkany, professionnel du barreau et des micros qui respire la suffisance, à la télévision en tout cas, dénonce une volonté d’exemplarité et argue de l’indulgence dont la justice fait – ou faisait – souvent preuve envers les fortunés en délicatesse avec le fisc. La fraude, «sport national», dit-il, méritait un traitement plus indulgent.

Quelques faits pour rafraîchir la mémoire de ces Antigone de l’arrangement fiscal. Il apparaît que les Balkany sont bien coupables : c’est leur avocat, le même Dupond-Moretti, qui l’a concédé à l’audience et devant les caméras. Pour des faits similaires, le procureur avait requis trois ans ferme contre Jérôme Cahuzac. Nous sommes dans les mêmes eaux et la même procédure : les juges du siège peuvent très bien atténuer la peine pour éviter la prison aux deux tourtereaux de la villa Pamplemousse. Leurs droits sont saufs.

La justice ne doit pas juger «pour l’exemple» ? Drôle d’argument. La justice doit aussi prendre en compte la personnalité des prévenus et le contexte de l’affaire. Cette personnalité est connue : élu de la République, chargé au Parlement de surveiller le bon usage des fonds publics, Patrick Balkany a soustrait au budget de l’Etat quelque 4 millions d’euros. Il a systématiquement organisé son illégale sous-imposition et insulté sans relâche les journalistes et les juges qui s’intéressaient de trop près à ses affaires douteuses. Il tente encore de discréditer ses juges en clamant qu’il est victime d’un «procès politique». Pourquoi serait-il soudain exempt du devoir d’exemplarité qui s’impose à tout élu ?

Quant au contexte, l’argument selon lequel la fraude est généralisée, et donc qu’on ne saurait la punir sévèrement, est-il recevable en période d’exigence croissante envers les hommes politiques ? On pourrait l’appliquer aux cambriolages : il y en a beaucoup et souvent leurs auteurs ne sont pas arrêtés (plus de 80%). Alors pourquoi sévir contre ceux qui se font prendre ?

Quand on est législateur, on doit au premier chef respecter la loi. Au lieu d’admettre cette règle d’évidence, Dupond-Moretti invoque l’incivisme général des classes dirigeantes, longtemps habituées aux comptes en Suisse et aux sous-déclarations, pour demander qu’on prolonge leur indue protection. On dira qu’il a le devoir d’agir et de parler dans le meilleur intérêt de son client, et non de prêcher la morale. Certes. Mais en plaidant pour la complaisance fiscale généralisée, on peut surtout penser qu’il l’enfonce.

LAURENT JOFFRIN
Publié dans : Non classé | le 17 mai, 2019 |Pas de Commentaires »

Sarko, il faut payer l’addition………………………………..(17/05/2019)

Logo Francetv info 10H07
ALERTE INFO
Affaire Bygmalion : le Conseil constitutionnel rejette le recours de Nicolas Sarkozy contre la tenue de son procès
Cliquez ici pour plus d’informations
SUIVEZ-NOUS
Sarko, il faut payer l'addition......................................(17/05/2019) dans Non classé facebook twitter dans Non classé google youtube instagram snapchat mobile

 

FranceTV Info © 2019 France Télévisions  |  Qui sommes-nous?  |  Mentions légales
France Télévisions. Siège social: 7, Esplanade Henri de France 75015 Paris. Identifié au registre du commerce de Paris sous le n°432 766 947
Cet e-mail vous est envoyé car vous êtes abonné(e) aux alertes de Franceinfo. Pour vous désabonner, Suivez ce lien.

xiti  

[Message tronqué]  Afficher l’intégralité du message

Publié dans : Non classé | le 17 mai, 2019 |Pas de Commentaires »

Que justice soit faite…………………………………(17/05/2019)

Logo Francetv info 10H17
ALERTE INFO
Le jihadiste Mehdi Nemmouche, ancien geôlier de journalistes français otages en Syrie, a été transféré en France
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans : Non classé | le 17 mai, 2019 |Pas de Commentaires »

La lettre de Laurent Joffrin…………………………………..(17/05/2019)

Libération 16 mai 2019
Laurent Joffrin
La lettre politique
de Laurent Joffrin

Chômage : le match Hollande-Macron

La souris statistique accouche d’une montagne médiatique. La baisse epsilonesque du chômage annoncée par l’Insee a donné lieu à une tonitruante autosatisfaction gouvernementale, avec grandes orgues, grosse caisse et coups de cymbales. Alors que la baisse est d’un dixième de point sur trois mois : à ce rythme-là, il faudrait dix ans pour revenir à moins de 5%.

L’exécutif y voit une légitimation de sa politique, ce qui est de bonne guerre mais de mauvaise foi. En fait, l’amélioration de l’emploi en France est notoirement lente, même si on aurait grand tort de cracher sur les bonnes nouvelles. Et surtout, il est un peu fort de café d’attribuer cette décrue à l’avènement du nouveau monde macronien. La courbe du chômage a culminé en 2015, pour fléchir franchement en 2017, trop tard pour bénéficier politiquement à François Hollande, qui s’est brûlé en tirant les marrons du feu pour son successeur. Ce qui veut dire que sa politique de l’emploi, en fait, a fini par donner des résultats.

Depuis l’élection d’Emmanuel Macron, la courbe a continué de décroître, mais à un rythme beaucoup plus lent. Les créations d’emploi se manifestent toujours (d’où la poursuite de la baisse), mais elles sont nettement moins nombreuses. Autrement dit, pas de quoi bomber le torse. Macron pourrait évidemment faire remarquer que ladite courbe s’est inversée au moment où il devenait ministre de l’Economie après avoir été le principal conseiller économique du Président. Ce serait juste. Mais il faudrait alors ruiner le «storytelling» macronien sur la «rupture» nécessaire avec «l’impuissance du vieux monde», sur «les fainéants» qui l’ont précédé (dont il faisait partie, en l’occurrence), et sur le lever de soleil qu’aurait provoqué son élection. Difficile…

Passant de Bercy à l’Elysée, Emmanuel Macron a trouvé une situation économique certes frustrante, mais tout de même améliorée : équilibre des comptes sociaux, réduction du déficit budgétaire, croissance revenue. Il y a contribué, mais il ne peut pas le dire. Paradoxe du dégagisme : on charge les prédécesseurs de tous les maux, alors qu’en fait on bénéficie de leurs efforts, politiquement coûteux, mais économiquement positifs.

Pour être juste jusqu’au bout, l’environnement économique européen s’est entre-temps dégradé, avec une croissance plus faible, ce qui atténue la responsabilité des gouvernants marcheurs. Mais au total, le bilan de la nouvelle majorité n’est pas celui qu’elle revendique : l’héritage qu’elle a reçu est meilleur qu’elle ne l’a dit ; elle l’a moins fait fructifier qu’elle ne le proclame.

LAURENT JOFFRIN
Publié dans : Non classé | le 17 mai, 2019 |Pas de Commentaires »

Seulement ? (16/05/2019)

Logo Francetv info 15H58
ALERTE INFO
Procès Balkany : quatre ans de prison et dix ans d’inéligibilité requis à l’encontre de Patrick Balkany pour fraude fiscale
Cliquez ici pour plus d’informations
Publié dans : Non classé | le 16 mai, 2019 |Pas de Commentaires »
12345...1355

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente