L’édito de David Carzon……………..(21/04/2017)

EDITORIAL

Malheur au vainqueur

Par David Carzon — 20 avril 2017 à 18:46

ÉditoCe premier tour de l’élection présidentielle aura des répercussions bien au-delà de la carrière personnelle de ceux qui briguent la présidence de la République. De gré ou de force, cette campagne laisse envisager la fin du fonctionnement des partis politiques tels que nous les connaissons, entre la légitimité d’un mouvement comme En marche qui propose de gouverner par projets mais repose d’abord sur le succès de son leader, et l’avenir d’un PS incapable de rassembler toutes les gauches en son sein et encore moins de respecter et de faire respecter une innovation citoyenne telle que la primaire. Sans parler d’un LR à la merci de la réussite de son candidat comme le cambrioleur pris en flagrant délit dépend du vice de procédure pour échapper au tribunal. Aucun parti ne pourra échapper à une remise en question plus ou moins profonde. Dommage que ce soit contraint et forcé par les événements.

Plus largement que le vote de dimanche, si ce scrutin dessine la manière de faire de la politique, il conditionne aussi la manière de gouverner. On dit «malheur aux vaincus» du premier tour. On pourra peut-être aussi dire malheur au vainqueur du second. Car celui qui arrivera à l’Elysée ne pourra guère bénéficier d’un état de grâce. Il devra faire face à une opinion complètement divisée, fracturée. Alors que tous nous promettent durant cette campagne des réformes lourdes et inévitables. Les législatives, qui ne servaient qu’à valider la dynamique présidentielle pour obtenir une majorité de gouvernement, pourraient cette fois être porteuses d’enjeux plus importants. Le président élu devra se battre et rassembler pour éviter une cohabitation. Et au-delà de ces enjeux électoraux, comment entamer un mandat de président alors que le futur locataire de l’Elysée aura potentiellement une majorité de citoyens contre lui ou elle ? Du jamais vu.

David Carzon

Publié dans : Politique | le 21 avril, 2017 |Pas de Commentaires »

Le racisme avance à grands pas…………………………..(21/04/2017)

Publié dans : TERRORISME | le 21 avril, 2017 |Pas de Commentaires »

Terrorisme…………………..(21/04/2017)

Publié dans : TERRORISME | le 21 avril, 2017 |Pas de Commentaires »

Quel ramassis de contraires……………………..(20/04/2017)

Publié dans : Politique | le 20 avril, 2017 |Pas de Commentaires »

La lettre de Laurent Joffrin…………..(20/04/2017)

Libération 20 avril 2017
Laurent Joffrin
La lettre de campagne
de Laurent Joffrin

Les quatre France

Cristallisation es-tu là ? Peut-être, mais fragile comme le cristal. Les sondages sont sages, les rollings ne roulent plus : Macron et Le Pen tiennent la corde. Mais on ne le répétera jamais assez : avec une marge d’erreur de deux points, les courbes se touchent. A cela s’ajoute l’inhabituelle proportion d’indécis, et la cohorte invisible de ceux qui peuvent encore changer d’avis. Tout est possible, décidément.

On peut voter avec le cœur : c’est plus satisfaisant. Contrairement à ce qu’on entend souvent, cette campagne foldingue a aussi une vertu négligée : elle met aux prises quatre projets bien distincts qui dessinent des avenirs bien différents. Tout le contraire de cette «pensée unique» dont se gargarisent les commentateurs fatigués. Marine Le Pen en fin de campagne retrouve ses fondamentaux, une xénophobie agressive qui programme la chasse aux immigrés, la fermeture des frontières et la destruction de l’Union européenne. François Fillon joue sans désemparer la carte d’une droite dure et bien peignée. Emmanuel Macron susurre la mélopée d’un centrisme aimable, social-libéral et européen – autrement dit le changement dans la continuité. Hamon et Mélenchon plaident le tournant social-écologiste, version soft et désirable pour le premier, dégagiste pour le second.

On peut aussi voter avec sa raison. Pour écarter le spectre d’un second tour Fillon-Le Pen, Macron reste arithmétiquement mieux placé. Mais Mélenchon est juste derrière. Deux couleurs donc pour ce vote utile à gauche : rose pâle avec Macron, rouge vif avec Mélenchon. Les pro-européens choisiront le premier, les amateurs d’aventure le second. Avec le cœur et la raison.

Et aussi

Faute d’explication claire, il faut résumer ainsi la position de Jean-Luc Mélenchon sur l’Europe, à la lumière, non d’une phrase apaisante prononcée dans un meeting de fin de campagne, mais à l’aide de ses déclarations répétées auparavant et écrites noir sur blanc dans son projet. Sous la menace du «plan B», une sortie unilatérale de l’Union, on cherche à imposer le «plan A», baptisé «refondation de l’Europe». Mais comme l’Allemagne refusera à coup sûr de mettre fin à l’indépendance de la BCE, c’est le plan B qui devra s’appliquer. Ajoutons que les traités sont plus souples qu’on ne croit : depuis plusieurs années, la BCE a abandonné l’orthodoxie monétaire pour éviter la récession ; la France qui ne respecte pas les critères de Maastricht n’a pas été sanctionnée ; le Portugal où la gauche unie gouverne dans une configuration «de Macron à Mélenchon» mène une politique plus sociale tout en restant dans l’euro et dans l’Union. Alors faut-il vraiment menacer de tout abandonner ?

Les perspectives d’embauche en France sont les meilleures qu’on ait connues depuis dix ans. Pour peu que cela se confirme cette année, et on devra reconsidérer le bilan de Hollande. Un peu tard, malheureusement pour lui.

Jean Lassalle est sûr de gagner la présidentielle : «Il y aura un berger à l’Elysée», claironne le candidat le plus sympathique de la campagne. Il est crédité de 1% des intentions de vote. Mais les sondages peuvent se tromper. Et, après tout, les électeurs ne sont pas des moutons.

Laurent Joffrin
Publié dans : Politique | le 20 avril, 2017 |Pas de Commentaires »

Cinq infos……………………..(20/04/2017)

Drapeau français Elections 2017
Les #5 infos de la présidentielle aujourd’hui
Sarkozy s’affiche avec Fillon, Macron passe six millions de coups de fil, le stress des sondeurs pour dimanche
Sarkozy s'affiche avec Fillon, Macron passe six millions de coups de fil, le stress des sondeurs pour dimanche
Grands discours, petites phrases, propositions-chocs ou anecdotes… Chaque jour, jusqu’au 7 mai 2017, date du second tour de l’élection présidentielle, franceinfo résume ce qu’il ne faut pas rater de l’actualité de la campagne. Voici l’essentiel à retenir de ce jeudi 20 avril.

 

#1 Fillon et Sarkozy vont s’afficher ensemble

Après avoir passé de longues semaines bien seul, François Fillon reçoit (enfin) le soutien des ténors des Républicains, à trois jours du premier tour de l’élection présidentielle. Jeudi 20 avril, le candidat a pris un petit-déjeuner avec Nicolas Sarkozy, au domicile de l’ancien chef de l’Etat, pendant une heure. Une rencontre sans caméras, mais une photo des deux hommes côte à côte devrait tout de même être publiée. La veille, François Fillon s’était déjà affiché avec Alain Juppé dans les locaux de Deezer, à Paris.

 

#2 Macron passe six millions de coups de téléphone pour convaincre

« Bonjour, c’est Emmanuel Macron. » Au moment de décrocher leur téléphone, de nombreux Français pourraient être surpris par cette annonce. L’équipe d’En marche ! diffuse cette semaine un message vocal d’une minute et trente secondes de leur candidat, les incitant à aller voter dimanche. Au total, six millions de numéros, issus de l’annuaire public, vont ainsi être appelés.

 

#3 Trois visages pourraient s’afficher dimanche à 20 heures

Dimanche soir à 20 heures, ils pourraient bien être trois à s’afficher sur vos téléviseurs. La fermeture plus tardive des bureaux de vote et l’indécision massive des électeurs s’annoncent en effet comme un véritable casse-tête pour les instituts de sondage. « Ce sera sportif et acrobatique », commente le directeur du département opinion politique de l’institut Ipsos, Stéphane Zumsteeg.

 

#4 Un ordinateur dérobé dans la voiture de Fillon

Mardi, alors que François Fillon se trouvait en meeting à Lille (Nord), l’une des voitures de location qui assuraient le transport du candidat a été cambriolée. Un ou plusieurs inconnus sont parvenus à forcer la porte du Renault Espace, avant de s’emparer d’un ordinateur portable, de munitions d’arme, de deux brassards siglés Police et d’une clé USB, selon Le Parisien. Une plainte a été déposée.

 

#5 Un collectif de chercheurs dénonce le programme de Mélenchon et Le Pen pour la science

« Deux projets nous font craindre le pire pour la recherche française. » Le signal d’alarme est lancé par un collectif de chercheurs et Prix Nobel dans les colonnes du Monde, jeudi 20 avril. Ils dénoncent le « repli national » du programme de Marine Le Pen, ainsi que la suppression de l’Agence nationale de la recherche, promise par Jean-Luc Mélenchon. Pour ce collectif, le candidat de la France insoumise veut « replonger la recherche française dans l’illusion anachronique d’un Etat omniscient ».

Publié dans : Politique | le 20 avril, 2017 |Pas de Commentaires »

Cinq infos………………..(20/04/2017)

Logo Francetv info 20 avril 2017
Drapeau français Elections 2017
Les #5 infos de la présidentielle aujourd’hui
Sarkozy s’affiche avec Fillon, Macron passe six millions de coups de fil, le stress des sondeurs pour dimanche
Sarkozy s'affiche avec Fillon, Macron passe six millions de coups de fil, le stress des sondeurs pour dimanche
Grands discours, petites phrases, propositions-chocs ou anecdotes… Chaque jour, jusqu’au 7 mai 2017, date du second tour de l’élection présidentielle, franceinfo résume ce qu’il ne faut pas rater de l’actualité de la campagne. Voici l’essentiel à retenir de ce jeudi 20 avril.

 

#1 Fillon et Sarkozy vont s’afficher ensemble

Après avoir passé de longues semaines bien seul, François Fillon reçoit (enfin) le soutien des ténors des Républicains, à trois jours du premier tour de l’élection présidentielle. Jeudi 20 avril, le candidat a pris un petit-déjeuner avec Nicolas Sarkozy, au domicile de l’ancien chef de l’Etat, pendant une heure. Une rencontre sans caméras, mais une photo des deux hommes côte à côte devrait tout de même être publiée. La veille, François Fillon s’était déjà affiché avec Alain Juppé dans les locaux de Deezer, à Paris.

 

#2 Macron passe six millions de coups de téléphone pour convaincre

« Bonjour, c’est Emmanuel Macron. » Au moment de décrocher leur téléphone, de nombreux Français pourraient être surpris par cette annonce. L’équipe d’En marche ! diffuse cette semaine un message vocal d’une minute et trente secondes de leur candidat, les incitant à aller voter dimanche. Au total, six millions de numéros, issus de l’annuaire public, vont ainsi être appelés.

 

#3 Trois visages pourraient s’afficher dimanche à 20 heures

Dimanche soir à 20 heures, ils pourraient bien être trois à s’afficher sur vos téléviseurs. La fermeture plus tardive des bureaux de vote et l’indécision massive des électeurs s’annoncent en effet comme un véritable casse-tête pour les instituts de sondage. « Ce sera sportif et acrobatique », commente le directeur du département opinion politique de l’institut Ipsos, Stéphane Zumsteeg.

 

#4 Un ordinateur dérobé dans la voiture de Fillon

Mardi, alors que François Fillon se trouvait en meeting à Lille (Nord), l’une des voitures de location qui assuraient le transport du candidat a été cambriolée. Un ou plusieurs inconnus sont parvenus à forcer la porte du Renault Espace, avant de s’emparer d’un ordinateur portable, de munitions d’arme, de deux brassards siglés Police et d’une clé USB, selon Le Parisien. Une plainte a été déposée.

 

#5 Un collectif de chercheurs dénonce le programme de Mélenchon et Le Pen pour la science

« Deux projets nous font craindre le pire pour la recherche française. » Le signal d’alarme est lancé par un collectif de chercheurs et Prix Nobel dans les colonnes du Monde, jeudi 20 avril. Ils dénoncent le « repli national » du programme de Marine Le Pen, ainsi que la suppression de l’Agence nationale de la recherche, promise par Jean-Luc Mélenchon. Pour ce collectif, le candidat de la France insoumise veut « replonger la recherche française dans l’illusion anachronique d’un Etat omniscient ».

Publié dans : Politique | le 20 avril, 2017 |Pas de Commentaires »

Sondage………………………(20/04/2017)

Publié dans : Politique, SONDAGES | le 20 avril, 2017 |Pas de Commentaires »

Sécurité……………………..(19/04/2017)

Publié dans : ELECTIONS | le 19 avril, 2017 |Pas de Commentaires »

« franceinfo » communique……………(19/04/2017)

Si vous avez des difficultés à lire cette newsletter, cliquez ici
Logo Francetv info 19 avril 2017
Drapeau français Elections 2017
Les #5 infos de la présidentielle aujourd’hui
Valls appelle à voter Macron, Fillon annule sa visite à l’école 42, le leader de Podemos soutient Mélenchon
Valls appelle à voter Macron, Fillon annule sa visite à l'école 42, le leader de Podemos soutient Mélenchon
Grands discours, petites phrases, propositions-chocs ou anecdotes… Chaque jour, jusqu’au 7 mai 2017, date du second tour de l’élection présidentielle, franceinfo résume ce qu’il ne faut pas rater de l’actualité de la campagne. Voici l’essentiel à retenir de ce mercredi 19 avril.

#1 Valls publie une lettre pour appeler à voter Macron

Cette fois, les choses sont claires. Manuel Valls et son successeur à la mairie d’Evry (Essonne), Francis Chouat, ont publié mardi une lettre appelant à voter Emmanuel Macron dès le premier tour de l’élection présidentielle. « Nous pensons qu’Emmanuel Macron est celui qui offre le plus de garanties pour écarter le danger, aujourd’hui réel, d’un deuxième tour entre Marine Le Pen et François Fillon », expliquent-ils.

#2 Fillon et Juppé annulent leur visite à l’école 42

« Rends l’argent, François ». Voilà le message d’accueil que des élèves de l’école d’informatique 42 avaient prévu de réserver à François Fillon et Alain Juppé lors de la visite programmée dans leurs locaux mercredi. Un message qui devait s’accompagner d’images de Penelope Fillon sur les ordinateurs, selon les informations de RTL. La direction de l’école assure, elle, que la visite a été annulée pour des « questions de sécurité » et que « les réactions des étudiants n’ont rien avoir là-dedans ». Finalement, le candidat de la droite s’est rendu au siège de l’entreprise de streaming musical Deezer.

#3 Le leader de Podemos sera à Paris pour soutenir Mélenchon

Pablo Iglesias, le charismatique leader de Podemos en Espagne, va afficher son soutien à Jean-Luc Mélenchon à Paris, vendredi, lors d’un de ses « apéros insoumis ». C’est le candidat de la France insoumise qui a annoncé sa venue lors de son meeting en hologramme à Dijon, mardi soir. Jean-Luc Mélenchon, qui parle couramment l’espagnol, avait déjà rencontré Pablo Iglesias en 2015.

#4 Marine Le Pen fait retirer le drapeau européen du plateau de TF1

Marine Le Pen ne veut pas de symbole européen autour d’elle. Invitée de l’émission « Demain, président » sur TF1, mardi 18 avril, la candidate a demandé que le drapeau européen en fond soit retiré. Ce que la chaîne a accepté. « Je considère que l’UE a fait beaucoup de mal à notre pays et à notre peuple, en matière économique, sociale, de disparition des frontières », a justifié la candidate du Front national.

#5 Juppé et Raffarin prennent leurs distances avec Sens commun

Sens commun, le mouvement issu de La Manif pour tous, n’en finit pas de diviser la droite. Alors que François Fillon a déclaré être prêt à gouverner avec l’association, plusieurs ténors de la droite ont exprimé leurs désaccords. Parmi eux, Alain Juppé, qui « ne soutiendrait pas un gouvernement dont la ligne serait dictée par Sens commun », selon Le Canard enchaîné. « C’est simple, je serai dans l’opposition », a-t-il ajouté. « Je ne souhaiterais pas que Sens Commun dicte sa ligne au gouvernement », a indiqué de son côté Jean-Pierre Raffarin sur France Inter, mercredi 19 avril.

Suivez-nous
Publié dans : "AFFAIRES", Politique | le 19 avril, 2017 |Pas de Commentaires »
1...34567...1103

Vu de Corbeil-Essonnes |
ARCHITECTURE D'UN CONGO NOU... |
DEBOUT SAINT ETIENNE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PS : UN NOUVEAU SOUFFLE POU...
| Comité de soutien de Quetig...
| Ségolène Royal présidente